Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tout sur les écrans plats HD du marché (TV LCD, TV Plasmas, TV SED, ...)

Le traitement video des plamas

Message » 27 Mar 2006 16:50

aucun dans l'aboslu sauf que c'est un type de traitements qui te montrerait bien qu'Eleze a raison ;)


je me rappelle de mes premières années d'encodages DivX avec "Mpeg2avi" comme convertisseur, qui n'intégrait pas de désentraleceur à l'époque (obligé de retraiter le flux sous VirtualDub), et les DVD entrelacés étaient rarissimes (heureusement) sauf les films ou docus TV.

aujourd'hui, c'est vrai qu'on s'en rend plus trop compte puisque les outils de conversion s'adaptent automatiquement :)
chris lo
 
Messages: 3069
Inscription: 22 Avr 2003 18:01
Localisation: Roazhon (Breizh)
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Mar 2006 16:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Mar 2006 17:05

Je confirme, les films sont bien enregistrés non entrelacés.

Pour effectuer une compression mpeg4 (ou autre), il est nécessaire de connaitre si le film original en mpeg2 est entrelacé. A cet effet ont utilise des logiciels comme DVD2AVI ou celui de néro. Si on ne tient pas compte de cette analyse, le résultat sera dégueux.

Depuis que le Divx existe, j'ai effectué plus d'une centaine de compressions vidéo avec différents codecs, en utilisant différents contenaires, avec déformation anamorphique ou on. J'ai trouvé peu de films entrelacés (ex "frères de sang") qui nécessite dans ce cas, l'utilisation d'un filtre de dé-entrelacement y compris lorsque celui-ci est effectué dans le mode "film". Par contre j'ai effectivement trouvé beaucoup de films entrelacés surtout dans le mode "vidéo" pour les enregistrements TV, concerts... Ce qui est normal étant donné que l'enregistrement est effectué directement par la caméra.

Cette idée de croire que tous les films enregistrés sur DVD sont entrelacés provient probablement de l'utilisation des sorties RVB ou composite des lecteurs de salon qui proposent depuis leur origine un flux entrelacé. Mais quand on fait une analyse de ce flux avec un lecteur PC et des outils appropriés, la réponse est différente.
Eleze
 
Messages: 572
Inscription: 13 Avr 2005 14:28
Localisation: Alpes de Haute-Provence
  • offline

Message » 27 Mar 2006 17:14

d'ailleurs le Frame Rate serait doublé dans ce cas, 50fps au lieu de 25 pour le PAL par exemple, non ??
chris lo
 
Messages: 3069
Inscription: 22 Avr 2003 18:01
Localisation: Roazhon (Breizh)
  • offline

Message » 27 Mar 2006 17:28

M'enfin ! :lol: En effet, les images sur un DVD, suivant la nature de la source (vidéo entrelacée ou film), sont généralement stockées dans des trames complètes.

Si la source originale était entrelacée, l'encodeur MPEG prend deux champs (fields) successifs, les mélangent pour constituer une trame ( frame) complète, et stocke ces trames sur le DVD. Si la source originale est progressive, comme un film ou une image issue d'un ordinateur, les trames originales sont écrites sur le DVD "telles quelles".

Mais dans la plupart des cas, le film est converti en entrelacé quelque part dans le processus de télécinéma, c'est l'encodeur qui identifiera la cadence du film et reconstruira les trames d'origine correctement. Pour cela, l'encodeur place un drapeau ( flag) "progressive_frame" à "vrai" ou "faux" dans le flux PEG , selon si l'image MPEG représente une trame simple de film ou deux fields séparés.

Ce processus est nécessaire (ce n'est pas une "idée" :mdr: ) pour garantir la compatibilité avec les diffuseurs classiques types téléviseurs qui n'acceptent que flux vidéos entrelacés :wink:
Bastien Cluzet
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 7774
Inscription: 26 Aoû 1999 2:00
Localisation: Essonne

Message » 27 Mar 2006 17:38

C'est le Bastien qui a raison !

Vous confondez la presence ou non de flags et l'encodage MPEG2 sur DVD qui est lui toujours entrelace (480i ou 576i).
Dernière édition par jacko le 27 Mar 2006 19:24, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 29163
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • online

Message » 27 Mar 2006 17:39

Finalement, vous avez peut-être (sûrement :mdr: ) raison parce qu'effectivement, à quel moment l'entrelacement se produirait-il avec une lecture "standard" ??

en fait, si j'ai bien compris, le flux est entre les deux, progressif mais avec "switch" à 2 trames pour s'adapter à l'entrelacé...

... si j'ai rien compris, n'oubliez pas ce que j'ai dit tout à l'heure, je ne suis pas calé technique donc PAS TAPER SVP !!! :( :lol:
chris lo
 
Messages: 3069
Inscription: 22 Avr 2003 18:01
Localisation: Roazhon (Breizh)
  • offline

Message » 27 Mar 2006 19:11

Bastien Cluzet a écrit:M'enfin ! :lol: En effet, les images sur un DVD, suivant la nature de la source (vidéo entrelacée ou film), sont généralement stockées dans des trames complètes.

Si la source originale était entrelacée, l'encodeur MPEG prend deux champs (fields) successifs, les mélangent pour constituer une trame ( frame) complète, et stocke ces trames sur le DVD. Si la source originale est progressive, comme un film ou une image issue d'un ordinateur, les trames originales sont écrites sur le DVD "telles quelles".

Mais dans la plupart des cas, le film est converti en entrelacé quelque part dans le processus de télécinéma, c'est l'encodeur qui identifiera la cadence du film et reconstruira les trames d'origine correctement. Pour cela, l'encodeur place un drapeau ( flag) "progressive_frame" à "vrai" ou "faux" dans le flux PEG , selon si l'image MPEG représente une trame simple de film ou deux fields séparés.

Ce processus est nécessaire (ce n'est pas une "idée" :mdr: ) pour garantir la compatibilité avec les diffuseurs classiques types téléviseurs qui n'acceptent que flux vidéos entrelacés :wink:


.....houlà...je prends 2 aspirine et au lit :lol:
jojo13
 
Messages: 428
Inscription: 05 Oct 2005 13:09
Localisation: sur MARS....

Message » 27 Mar 2006 19:14

Je suis d'accord, c'est bien le flag qui est détecté par un logiciel comme DVD2AVI. Néro digital fait de même. Car il est important de savoir si le flux original est en progressif ou entrelacé, dans le mode film ou vidéo. On utilise alors en entrée codec un filtre de dé-entrelacement pour envoyer du 25 i/s complète - le filtre utilisé dépend du mode d'entrelacement qu'il faut donc connaître. Malheureusement les informations produites par ces logiciels donnent très souvent un flux progressif et non pas entrelacé. Cette information primordiale est nécessaire depuis la sortie du divx3, rv9/10, VP6 et le codec microsof que j'ai également expérimenté... (la dernière monture divx6 et le vp6 acceptent d'encoder en entrelacé si l'utilisateur le désire).

Si on ne tiend pas compte de ces informations, si par exemple on décide qu'un flux mpeg2 est progressif alors qu'il est entrelacé, on obtient en sortie de la bouillie iregardable avec des effets mosaiques en pagaille sur toutes les frames. On obtient aussi une dégradation si on utilise un filtre de dé-entrelacement sur un flux progressif.

Je suis donc navré de répéter ; Les outils que j'utilise pour mes compressions donnent très souvent un flux original en progressif et j'utilise aucun filtre de dé-entrelacement pour corriger ce flux. Je ne suis pas le seul spécialiste de la compression vidéo à l'avoir constaté.
Eleze
 
Messages: 572
Inscription: 13 Avr 2005 14:28
Localisation: Alpes de Haute-Provence
  • offline

Message » 27 Mar 2006 19:38

Le sujet du topic est il me semble la qualité de traitement vidéo des écrans plasmas et pas la conversion des DVD en DivX pour lesquels il existe des forums entiers sur INternet :lol:

Tu m'excuseras Eleze mais à part la conversion vidéo qui semble être un domaine que tu sembles maitriser, tu as quand même énoncé - et avec une certain aplomb - un certain nombre d'inexactitudes (en étant gentil :roll: ) que j'ai essayé modestement depuis ce matin de corriger :roll:

Bref si comme tu le prétends le flux MPEG2 des DVD étaient en progressif, je me demande bien ce que fabriquent et concoivent des sociétés comme Faroudja, Silicon Image , HQV/Silicon Optix ou Gennum ... sans doute des boites à coucou aussi inutiles que chères :lol: :roll:

Je te suggèrerai donc de te mettre en rapport avec eux et leur expliquer que tout ce qu'il fabrique ne sert strictement à rien, et qu'ils devraient repiquer le signal "progressif" qui sort du DVD :mdr:

Malheureusement la réalité est toute autre :roll: Même si les trames sont évetuellement stockées l'une avec l'autre et avec des flags comme je l'ai expliqué plus haut, il est nécessaire de désentrelacer l'image vidéo pour pouvoir l'afficher un diffuseur digital quel qu'il soit, en préalable à la mise à l'échelle. Cette opération, réalisé apr un scaler, un PC, ou un lecteur de DVD à sorties progressive, est cruciale pour la qualité d'image sur un écran plasma 8)
Bastien Cluzet
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 7774
Inscription: 26 Aoû 1999 2:00
Localisation: Essonne

Message » 27 Mar 2006 19:58

jacko a écrit:C'est le Bastien qui a raison !

Vous confondez la presence ou non de flags et l'encodage MPEG2 sur DVD qui est lui toujours entrelace (480i ou 576i).

Tout à fait! La plupart des DVD films sont enregistrés en entrelassé. Dans le cas du Pal, les trames sont appairées pour faire du 24 ips en accéléré soit 25ips.
Christophe CHEREL
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 12558
Inscription: 06 Juil 2001 2:00
Localisation: Paris

Message » 27 Mar 2006 20:01

Je ne prétends rien, ni d'ailleurs mes collègues qui constatent la même chose quand ils font une analyse avec un logiciel approprié que tout le monde peut facilement vérifier de cette manière.

Voici comment vérifier si un film DVD est en progressif ou entrelacé :

Téléchargez DVD2AVI (gratuit) sur ce site :
http://www.cnetfrance.fr/telecharger/wi ... 74s,00.htm

Après avoir effectué son installation ; introduire dans le lecteur PC un DVD – ne pas accepter la lecture
- Lancez DVD2AVI puis cliquez sur « file », puis sur « open » (ou touche F2)
- Sélectionnez le lecteur DVD
- Déplacez vous dans le sous répertoire « VIDEO-TS"
- Choisissez le 1er fichier VOB correspondant au film principal
- Si tout se passe bien, le nom du fichier apparaît dans l’écran
- Cliquez sur OK ; l’écran s’agrandit et devient tout noir
- Cliquez sur » file » puis sur "preview" (ou appuyez sur la touche F5)
- Une nouvelle fenêtre apparaît sur la droite précisez des informations sur les caractérisitiques du film.

- le frame type indique si le film est en en progressif ou entrelacé

Vous aurez accès à d’autres informations comme le : ratio, la résolution (frame size), le frame rate (nob d’images/sec, le bitrate (débit..)

Voilà, je n'ai rien d'autre à ajouter, il suffit de lire ce que ce logiciel vous donnera comme résultat
Eleze
 
Messages: 572
Inscription: 13 Avr 2005 14:28
Localisation: Alpes de Haute-Provence
  • offline

Message » 27 Mar 2006 20:02

Le cas du PAL est bien différent du NTSC en plus...
Christophe CHEREL
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 12558
Inscription: 06 Juil 2001 2:00
Localisation: Paris

Message » 27 Mar 2006 20:18

Bastien Cluzet a écrit:
- Le nombre de bits par couleur au niveau du décodeur vidéo ( 8 bits = 256 niveaux ou 10 bits = 4096 )


10 bits ça fait plustot 1024 niveaux. :wink:

12 bits=4096
Firmin
 
Messages: 760
Inscription: 05 Aoû 2003 13:38
  • offline

Message » 27 Mar 2006 21:58

Firmin a écrit:
Bastien Cluzet a écrit:
- Le nombre de bits par couleur au niveau du décodeur vidéo ( 8 bits = 256 niveaux ou 10 bits = 4096 )


10 bits ça fait plustot 1024 niveaux. :wink:

12 bits=4096


Oui :lol: :oops: :wink:
Bastien Cluzet
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 7774
Inscription: 26 Aoû 1999 2:00
Localisation: Essonne

Message » 28 Mar 2006 13:53

Je reviens sur ce post pour préciser comment on peut savoir avec nero si un flux est entrelacé ou non. Ce mode d’emploi est destiné à tous ceux qui veulent vérifier par eux-même ce que j’ai écrit précédemment. Rien de plus facile que d’utiliser un bon outil créé par des pros reconnu par tous les spécialistes de la compression vidéo.

J’utilise la dernière version nero 7 premium qui est beaucoup plus performante pour analyser les DVD. Car, DVD2AVI a surtout été réalisé pour travailler sur des fichiers après rip sur disque dur Il peut donc se tromper quand on lui envoie un flux provenant directement d’un DVD (notamment les copies de sauvegarde).

Nero recode effectue une analyse complète du film principal puis renvoie les caractéristiques du film. Je rappelle que nero digital utilise le dernier codec mpg4 AVC ‘H264 ; Mais ce n’est pas l’objet de mon intervention étant donné que ce forum n'est pas spécialisé dans la compression vdéo comme cela a déjà été signalé – Je n’interviens pas non plus pour faire de la pub sur nero surtout qu’il existe une version gratuite de ce codec. Il s’agit simplement d’utiliser ce logiciel pour connaître certaines informations utiles sur le flux d’une vidéo source.

Téléchargement de néro 7 premium version fr :
http://www.blue-hardware.com/divers/dow ... rge285.php

Malheureusement ce logiciel n’est pas gratuit mais vous pouvez utiliser la version de démonstration. Son utilisation est très facile

Il faut utiliser l’option « nero recode » accessible dans « photo et vidéo » ; c’est une option qui permet de ré-encoder en mpeg4 AVC- un raccourci sur le bureau windows permet d’utiliser ce logiciel plus facilement. La vérification d’un DVD ne demande que quelques secondes.

Utilisez par exemple l’option « recoder un film principal d’un DVD » (mais vous n’allez pas le faire)

- Une nouvelle fenêtre s’ouvre « Ma sauvegarde de film »;
- Cliquez sur le bouton « importer un DVD » puis choisissez le lecteur ;
- Nero effectue immédiatement une analyse du film qui dure quelques secondes (en réalité, il crée un projet de serveur de frames pour l’encodeur sur un fichier provisoire) ;
- Cliquez sur l’onglet « info » ; apparaît alors plusieurs informations intéressantes : résolution, affichage (ratio), débit moyen (bitrate) et surtout dans « image » une information précisant si le film est entrelacé ou non. C’est important pour l’encodeur qui doit savoir s’il doit travailler sur des trames 50 i/s ou des images complètes 25i/s et si nécessaire, quel mode de dé-entrelacement vidéo il doit utiliser.
Attention, si vous voulez effectuer une sauvegarde avec le nouveau codec H263 – il faut acheter la licence.

A titre d’exemple voici un film qui apparaîtra entrelacé :« Le Cri » qui vient d’être visionné sur la 2, en vente en ce moment en kiosque (normal, il s’agit d’un film TV) – Vous pouvez aussi faire un essai du célèbre film « Titanic » qui d’ailleurs sert souvent comme référence pour décrire les inconvénients des films entrelacés. En outre, c’est l’un des seuls films enregistrés sans déformation anamorphique.

Maintenant faites un essai sur des films archi connus, par ex l’un des films du seigneur des anneaux ; comme beaucoup d’autres, nero recode précisera que le flux est en progressif

Reste à décrire l’intérêt des logiciels de dé-entrelacement décrit à juste titre. Je pense qu'ils ne sont pas inutiles étant donné que la plupart des usagers regardent les émissions TV où le flux est entrelacé, y compris les films ciné, Certains utilisent plus de 50 % de leurs écrans plats à cet effet. En raison du parc TV qui ne peut accepter ce flux, ce n’est pas demain que le progressif deviendra la norme utilisée par défaut.

Maintenant je vous quite pour aller manifester...
Eleze
 
Messages: 572
Inscription: 13 Avr 2005 14:28
Localisation: Alpes de Haute-Provence
  • offline



Retourner vers Ecrans HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message