Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Achat lecteur cd.

Message » 20 Sep 2002 13:30

J'ai un ampli Hartley 150 et des enceintes M37S.
J'aimerai connaître votre avis entre ces différents lecteurrs de CD:
Attol cd100
Audio note ancd2 (en occas)
Nad C541i
Rega planet (en occas)
merci
Adnlight
 
Messages: 73
Inscription: 15 Juin 2002 11:33
Localisation: Morbihan
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Sep 2002 13:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Opinion sur les Planet...

Message » 20 Sep 2002 14:33

Bonjour Adnlight.

Je ne peux que te donner mon avis sur le Rega Planet, en possédant un moi-même. Je ne connais pas les autres lecteurs.

Le Rega Planet est un produit très controversé sur ce forum, et je laisse le soin à mes éminents collègues d'apporter un autre son de cloche que le mien.

Je ne m'appesantirais pas sur les qualités de ce lecteur. C'est affaire à chacun de se forger sa propre opinion, de préférence en l'écoutant sur son système ou en le comparant minutieusement à d'autres sources.

Je dois mettre en garde contre l'existence de deux versions du Planet. La première se loge dans un boîtier nervuré, et la mécanique de transport est latéralisée. La seconde, dite Planet 2000, se loge dans un boîtier lisse galbé en surface, avec la mécanique placée en position centrale. Les modifications techniques sont nombreuses, l'écoute est sensiblement différente.

La seconde version a pour elle une bande passante plus étendue dans les hautes fréquences, d'où une définition et une précision à mon avis plus grande que sur l'ancienne. La restitution est beaucoup moins axée sur le médium, elle est plus naturelle, sonne plus "vrai".

Cela dit, l'ancienne version, qui est celle que je possède, me semble avoir des qualités de timbres, de dynamique fine, de densité sonore qui peuvent valoir le détour, surtout si les goûts de l'auditeur tendent vers les systèmes donnant une restitution charnelle, physique, rythmique. Mais, je le répète, la définition et le réalisme est en retrait, même comparée à un lecteur de DVD Desay de supermarché à 115 euros (véridique, je l'ai fait sur mon système, mais attention, sans câble de modulation particulier; je ne sais toutefois si cela aurait changé quelque chose au résultat). Mais... le Planet est "foot taping" comme disent les anglo-saxons.

Personnellement, je dirais que de faire l'effort d'aller écouter un Planet, ancien comme nouveau, chez un particulier ou un revendeur, cela vaut la peine d'être essayé. Je dirais que jusqu'à 480/500 euros (avec telco), un Planet mk I récent ou en très bon état n'est pas forcément sur-coté si on le compare à certains produits sur le marché du neuf pour le même prix (je pense aux lecteurs Marantz CD6000). Comparé aux NAD, je serais plus réservé (J'ai pu écouter le C521, que je n'ai finalement pas pris, mais qui me laisse un très agréable souvenir).

Le nouveau modèle peut certainement se trouver pour le même prix en fonction de son âge. Comme je l'ai déjà dit, il me paraît nettement meilleur. La seule régression porte sur l'ergonomie et la qualité de finition du lecteur, comme de la télécommande du reste.

L'un dans l'autre, leur conception les rends certainement peu sensibles aux pannes (mécanique non suspendue, chargement par le dessus et capot manuel, qui élimine bon nombre de moteurs et pièces sujettes à accidents). L'achat d'occasion me semble donc moins risqué qu'avec d'autres lecteurs.

Je me répète: le Planet mk I surtout a des caractéristiques qu'il vaut mieux juger sur pièces et de préférence sur son système. Ne pas l'écouter à froid, mais après une période de chauffe. Je ne sais si le convertisseur en bénéficie (sans doute), mais en tout cas la partie lectrice est bien meilleure à chaud (testé avec le disque de bench Pierre Verany). Vérifier le branchement de la phase secteur (la fiche du cordon de l'ancien modèle est repéré par la lettre "T" sur la phase).

"Hope this help"

Scytales

NB: Si tu es bricoleur, il y a certainement des tweaks très intéressants à faire sur ce lecteur (câble secteur, condos de sortie, transfo d'alim, ...).
Dernière édition par Scytales le 20 Sep 2002 16:01, édité 1 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Sep 2002 15:15

>Scytales
J'ai testé un "touik" interessant sur mon jupiter & io, je pense que les résultats seront équivalent sur ton planet, j'ai posé le jupiter sur des pieds durs (en l'occurence des tasses à café pour l'instant) à la place des pieds "mou" de ce lecteur. Les résultats sont assez étonnant : plus grande lisibilité, plus de dynamique, plus aéré. A essayer, ça retire le côté un peu mou de ce lecteur.

A+
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 20 Sep 2002 15:33

salut , je confirme les dires de scytales concernant le planet 2000,il dispose toujours d'un superbe medium mais les deux extremités sont rallongées ,en occass c'est une affaire.
armen
 
Messages: 89
Inscription: 26 Aoû 2002 17:16
  • offline

Message » 20 Sep 2002 16:11

(merci de préciser son éventuelle compatibilité avec les cdr/rw lorsque vous vous exprimez sur un lecteur svp)

Adnlight, je suis également à la recherche d'un lecteur et ma liste perso contient 3 des machines que tu cites. Je rêve d'un cr avec comparaison directe entre planet mkI et nad c541i d'un amateur de blues 8)
Pour ce qui est de l'ancd2, je crois savoir qu'il possède une couleur différente des précédents. Plus clair et un tantinet moins foot taping peut-être. A vérifier.
bvda
 
Messages: 121
Inscription: 25 Juil 2002 16:52
  • offline

Message » 20 Sep 2002 16:19

PNicolas a écrit:>Scytales
J'ai testé un "touik" interessant sur mon jupiter & io, je pense que les résultats seront équivalent sur ton planet, j'ai posé le jupiter sur des pieds durs (en l'occurence des tasses à café pour l'instant) à la place des pieds "mou" de ce lecteur. Les résultats sont assez étonnant : plus grande lisibilité, plus de dynamique, plus aéré. A essayer, ça retire le côté un peu mou de ce lecteur.

A+


Les pieds "mous" du Planet lui donnent un côté "mou"?! C'est trop beau pour être pris au pied de la lettre. D'ailleurs je ne trouve pas le Planet mou, mais je vois très bien ce que tu veux dire.

J'essayerais ça ce soir et te tiendrais au courant. Tu n'es pas le premier à préconiser le remplacement des pieds en sorbothane du Planet par des pieds durs. Un membre d'Audioasylum conseille effectivement de placer ce lecteur sur cônes, et je connais un audiophile allemand qui a fait de même pour toutes ses électroniques Rega (sauf sans doute sa platine TD, mais je ne me souviens plus très bien).

Bref, je vais faire l'essai, mais je te préviens, tous ces tweaks-là me laissent de plus en plus dubitatif. Je crois bien plus à l'effet de circuits ou de l'utilisation bien pensée de certains composants. Tout cela s'appuie sur un raisonnement plus rationnel, du moins pour mon esprit sans doute trop cartésien et plus assez naïf (au bon sens du terme).

Donc, si ça marche, si le truc des tasses fait vraiment de l'effet, je pense que je le remarquerai d'autant mieux!

Une dernière chose: les tasses en porcelaine, c'est mieux oui non? :lol: Si non, je préfère autant ne pas essayer, de peur de faire de la casse :lol: :lol: :lol:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Sep 2002 16:23

bvda a écrit:(merci de préciser son éventuelle compatibilité avec les cdr/rw lorsque vous vous exprimez sur un lecteur svp)


Planet mk I: compatible CD (:lol:) et CD-R uniquement
Planet 2000: compatible CD/R/RW
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Sep 2002 16:41

>Scytales
Pour tout dire, je n'y croyais pas vraiment avant d'essayer, oui l'idéal c'est des cônes mais pour tout dire je n'en avais pas sous la main mais je pense que je vais aller en acheter un jeu de 3 et devisser les pieds d'origines.

A+
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 20 Sep 2002 16:53

Scytales a écrit:
bvda a écrit:(merci de préciser son éventuelle compatibilité avec les cdr/rw lorsque vous vous exprimez sur un lecteur svp)


Planet mk I: compatible CD (:lol:) et CD-R uniquement
Planet 2000: compatible CD/R/RW


Outre la compatibilité des CDR, qu'en est-il du décodage HDCD? :wink:
King Elvis
 
Messages: 427
Inscription: 18 Juil 2002 13:27
  • offline

Message » 20 Sep 2002 16:56

PNicolas a écrit:j'ai posé le jupiter sur des pieds durs (en l'occurence des tasses à café pour l'instant) à la place des pieds "mou" de ce lecteur.
A+


Je viens de comprendre pourquoi maintenant chez toi il faut venir avec la cafetière et les tasses :lol: :lol: :lol: :lol:
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 20 Sep 2002 17:21

King Elvis a écrit:
Scytales a écrit:
bvda a écrit:(merci de préciser son éventuelle compatibilité avec les cdr/rw lorsque vous vous exprimez sur un lecteur svp)


Planet mk I: compatible CD (:lol:) et CD-R uniquement
Planet 2000: compatible CD/R/RW


Outre la compatibilité des CDR, qu'en est-il du décodage HDCD? :wink:


A ma conaissance, les Planet ne sont pas labellisés "HDCD".

Cela dit, je ne fais que rapporter ce que la littérature hi-fi écrit à propos des capacités de décodage de ce lecteur. J'aimerais bien savoir ce que c'est que ce fameux "HDCD" dont j'entends parfois parler. C'est un encodage particulier du CD ou autre chose?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Sep 2002 21:44

Justement on vient d'en parler. Allez zou...

http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29674452
Avatar de l’utilisateur
cyberced
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2047
Inscription: 28 Sep 2001 2:00
Localisation: Nord (59)
  • offline

Message » 20 Sep 2002 21:59

PNicolas a écrit:>Scytales
J'ai testé un "touik" interessant sur mon jupiter & io, je pense que les résultats seront équivalent sur ton planet, j'ai posé le jupiter sur des pieds durs (en l'occurence des tasses à café pour l'instant) à la place des pieds "mou" de ce lecteur. Les résultats sont assez étonnant : plus grande lisibilité, plus de dynamique, plus aéré. A essayer, ça retire le côté un peu mou de ce lecteur.

A+


Merde je croyais que tu déconnais avec tes tasses !! :roll: :lol: :lol:

Moi j'ai un trouvé un trucouikkkkk intéressant sur mon 333 : j'ai posé 50 kg de matos dessus (mon ampli AV sony 50ES plus le Cayin et ses 35+ kg), les vibrations il connait pas le gaillard !!!
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 21 Sep 2002 0:57

Kador a écrit:
PNicolas a écrit:>Scytales
J'ai testé un "touik" interessant sur mon jupiter & io, je pense que les résultats seront équivalent sur ton planet, j'ai posé le jupiter sur des pieds durs (en l'occurence des tasses à café pour l'instant) à la place des pieds "mou" de ce lecteur. Les résultats sont assez étonnant : plus grande lisibilité, plus de dynamique, plus aéré. A essayer, ça retire le côté un peu mou de ce lecteur.

A+


***** je croyais que tu déconnais avec tes tasses !! :roll: :lol: :lol:



Dans le cas où j'eusses trouvé une différence manifeste entre avant et après un tel tweak, j'avais envisagé d'ouvrir un thread intitulé: "Mon Planet boit la tasse: Le CR d'écoute...".

Cependant, après deux heures d'essais, je dois avouer être incapable d'affirmer avec la conviction que donne à celui qui se laisse entraîner par la manifestation d'une absence d'équivoque certaine que d'écouter un disque en posant le Planet sur un jeux de tasses faisant office de pieds apporte une quelconque amélioration au rendu sonore de l'auguste appareil.

L'affaire s'était pourtant engagé avec les attributs du succès d'estime sur la plage numéro une du disque de test numéro quatorze de la Nouvelle Revue du Son, Scherzo-Tarentelle, opus 16 de Wieniawski. Immédiatement, j'étais saisi par l'ample sonorité du piano qui s'épanouissait dans une acoustique confortable renvoyant les échos des attaques incisives de l'instrument. Je me trouvais hâppé par la luminosité et la parfaite lisibilité du jeu du violon, le caractère très détouré des cordes, la richesse harmonique qui en émannait.

Las! Si la même plage écoutée sans tasses me laissait comme la saveur discrète d'un rien de gourmandise en moins, je m'avisais que je m'étais à la vérité focalisé sur d'autres détails que ceux auxquels je présentais maintenant une toute nouvelle attention. Un tantinet décontenancé, je décidais finalement que l'assise harmonique du piano ne me semblait pas moins large qu'avec les tasses.

La première expérience ne fut ainsi pas définitivement concluante.

J'enchaînais avec entrain sur le mouvement médian de la Cinquième Symphonie de Gustav Mahler telle que DECCA eut le bon goût de saisir avec tout la qualité requise l'interprétation pédagogique de Riccardo Chailly dirigeant le Concertgebouw d'Amsterdam. L'orchestre se déployait gouluement dans l'atmosphère réverbérée de la salle homonyme de l'orchestre et je me demandais au bout de quelques minutes d'écoute ce que des tasses pourraient bien m'apporter qui transcandât cette prise de son dyonisiaque. Parbleu! Du haut de ses tasses perchés, le Planet semblait s'ouvrir, exploser les limites de l'audibilité dans les aigus et les sur-aigus et me donner à entendre plus que de coutume l'air de la salle, le frottement des cordes, le souffle du corniste. Le mouvement s'enchaîna jusqu'à son terme paroxismique qui me saisit de la violence sèche et profonde des coups de massues sur les peaux des timbales. Diantre! Privé de ses moëlleux souliers, le Planet en conçut même un sursaut d'effrayeur plus conséquent encore que le mien en hoquetant de façon fort désobligeante et d'une manière qui ne manqua pas de m'inquiter pour l'intégrité de ses délicats circuits de cilicium.

Est-ce à dire que je fus conquis par cette nouvelle exaltation qui me prit? Que nenni. Sceptique par nature, je décidais de rendre au Planet le sol plus ferme en m'en remettant à ses organes naturels, et de lui confier l'orchestration d'une seconde écoute de l'intégralité du mouvement. Oh! Certes! Emporté par ce tourbillon de musique ravageur de la concentration et de la lucidité, je ne manquais pas trouver, çà et là, l'esquisse d'une différence enfin palpable entre l'audition de l'oeuvre avec ou sans tasses, de découvrir qu'à la réflexion, les percussions me paraissaient quelque peu manquer du coffre qui me fit précédemment sursauter, d'être pris par le regret de ne plus trouver une image aussi lisible que celle dont je conservais par devers ma mémoire auditive un souvenir encore tout chaud de sa fraîche clarté.

Enfin, dus-je capituler devant le succès de l'entreprise? Mais non, mon bon Monsieur. Je reculais encore devant l'évidence d'un constat qui me fuyait. Car il n'est point bon de céder aux imprécations de sa mémoire, lorsque celle-ci surtout est si prompte et docile à la corruption par la suggestion que la nouveauté instille insidieusement à l'esprit le plus vigoureux.

C'est assez, me disais-je, des écoutes ludiques et récréatives, et je me résolvais, faute de pouvoir me confier à la main blanche et innocente d'un tiers désintéressé de prendre partie en faveur ou non de la tasse, à appliquer la méthode que m'enseigna en un temps jadis mais encore palpitant un ami dont les sages idées plus d'une fois me retinrent de céder à la facilité et au confort du renoncement. "Pour juger d'un matériel tu feras, d'un court extrait musical tu useras, de la finesse des détails caractéristiques tu décideras".

Mû par l'assurance nouvelle qu'une plus saine méthodologie me conférait, je nourris mon brave et indolent lecteur d'une galette irisée naguère pétrie par Saint Diapason, dont je ne doutais pas que la brièveté des plages dont je connaissais par ailleurs la teneur sur le bout des doigts dissiperait enfin mes doutes et mes prévenances. C'est ainsi qu'aux sons polis autant que brefs d'une bataille de cour et d'un Hivers évocateur, je tombai de Charybdes en Sylla en m'avisant que, finalement, la subtilité est l'ennemi de la clairvoyance, et que la différence, s'il y en eût jamais une, ne résidait point dans le mystère des influences réciproques qu'entretenaient les pseudopodes que la volonté des hommes fournissait au Planet avec les arcanes de sa constante électronique. Que tout cela, en fin de compte ne pouvait avoir quelque pertinence que dans les évolutions surprises de mon esprit.

Ce coup-ci, c'est tassé! Conluai-je. Et je me dis que la voie vers Euterpe ne passait malheureusement pas par la modeste mais disgrâcieuse obole qu'eût représenté l'achat d'un set de tasses assorties à la robe noire de jaie du Planet.


Bien.

Pour quitter ainsi les limbes d'une prose inspirée par l'ironie et revenir un peu au sujet de la question de notre ami Adnlight, je me permets d'ajouter que, si les tests de lecture du disque Pierre Verany ont une quelconque signification, la base lectrice du Planet est effectivement meilleure après avoir tourner deux heures durant qu'à froid. Dans la seconde conditions, le lecteur refusait tout simplement la lecture de 6 plages de drop-outs sur 14 (jusqu'à des "vides" de 1.00 mm) et 2 plages de successions de drop-outs sur 7 (jusqu'à 2x0.2 mm d'affilé). Dans la première, et de surcroît en environnement perturbé par des vibrations sourdes transmises par le sol, il les lit toutes, émettant seulement quelque "tacs" aléatoire sur quelques plages parmis les plus difficiles.

Cela dit juste pour rattacher mon post au sujet du thread et éviter l'accusation facile de pollution intempestive.

Amen.
Dernière édition par Scytales le 12 Mar 2003 22:44, édité 2 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 21 Sep 2002 1:13

---------
Dernière édition par JérômeB le 29 Oct 2004 13:00, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message