Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 24 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le système d'Igor Kirkwood (by Jean luc Ohl) Episode II

Message » 19 Juil 2013 18:21

Pourquoi la persistance du mode à 28 hz avec cette énorme bosse ?
les 6144 taps sont un peu justes pour éliminer complètement cette bosse (c'est pour cela que l'on utilise deux "passages" pour le sub)

Une idée de Jean Luc Ohl afin d'éliminer complètement cette bosse à 28 Hz, c'est d'utiliser un Eq IIR de l'OpenDRC, mais semble t il un bog (résolu ? :-? ) de l'OpenDRC posait problème.
Pour l'instant, je ne souhaite pas utiliser les filtres biquad qui ne sont pas encore satisfaisants en basses fréquences.

Suis persuadé palm que dans le cas de surrounds si proches (1,50 m), il convient de faire chuter la courbe cible en aigu.

pour quelles raisons ? a cause du signal ? a cause d'une norme qui serait indiquée pour être la façon de traiter les surrounds ? Pour simuler l'attenuation naturelle dans un local plus grand ?
C'est effectivement pour "éloigner" subjectivement" ces enceintes qui sont physiquement très proches.

la réalisation, pilotée par JLO d'un petit module DIY inclus dans les prises XLR soudé par Spads
il s'agit d'un simple sommateur passif pour alimenter le sub avec L+R

Le filtrage + égalisation du sub n'est pas tout à fait terminé : il faut que je modifie des petites choses dans Align2 pour mieux approcher la courbe cible dans l'extrême grave compte-tenu des limitations de l'OpenDRC.
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl
 
Messages: 1206
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Annonce

Message par Google » 19 Juil 2013 18:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Juil 2013 17:02

Un petit mot concernant la nouvelle amélioration du système puisque j'ai pu faire une écoute après l'installation du nouvel openDRC pour le filtrage du caisson. Je dois dire que je m'attendais à une différence moins importante sur la qualité générale. D'ailleurs sur le premier morceau, les instruments moyen-ageux des menestriers picards, j'ai eu beaucoup de mal à discerner les deux réglages. Ensuite nous sommes passé aux suites pour guitare de Bach. Et là par contre la comparaison était sans appel pour moi, la focalisation de la guitare est meilleure avec le fitrage par openDRC en FIR, de plus, le son de la pièce d'écoute s'efface encore un peu et celui de la salle d'enregistrement est mis en avant. On retrouve le même caractère que pour la comparaison FIR/IIR sur tout le spectre, à savoir une lisibilité accrue, une meilleure focalisation, et une mise en avant de l'acoustique du disque, sauf qu'ici la différence ne se cantonne pas au bas du spectre mais semble influencer le reste du message sonore. les disques suivants le confirmeront, (Nocturnes de Chopin et Wynton Marsalis Jelly Lord), l'écoute est plus agréable, plus immersive avec l'ajout de ce nouvel openDRC.

Je ne sais pas ce que représente 1 octave au voisinage de 100 Hz, mais apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher. En fait cette zone de la courbe de réponse est critique en ce qui concerne la mise en phase puisqu'elle fait intervenir 3 voies: les deux boomers et le caisson. La fréquence de coupure à 100 Hz est donc ici un point triple, nécessitant une linéarisation de la phase entre les deux enceintes mais aussi entre le caisson et les enceintes. D'ailleurs je me pose a question suivante, avec quel autre signal mesure-t-on la rotation de phase du caisson? Une des deux voies? Laquelle?
boris_da
 
Messages: 480
Inscription: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95

Message » 23 Juil 2013 17:32

boris_da a écrit:Je ne sais pas ce que représente 1 octave au voisinage de 100 Hz, mais apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher. En fait cette zone de la courbe de réponse est critique en ce qui concerne la mise en phase puisqu'elle fait intervenir 3 voies: les deux boomers et le caisson. La fréquence de coupure à 100 Hz est donc ici un point triple, nécessitant une linéarisation de la phase entre les deux enceintes mais aussi entre le caisson et les enceintes. D'ailleurs je me pose a question suivante, avec quel autre signal mesure-t-on la rotation de phase du caisson? Une des deux voies? Laquelle?


Dommage qu'OHL ne s'exprime pas sur cette mise en place.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 23 Juil 2013 22:38

apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher. En fait cette zone de la courbe de réponse est critique en ce qui concerne la mise en phase puisqu'elle fait intervenir 3 voies: les deux boomers et le caisson. La fréquence de coupure à 100 Hz est donc ici un point triple, nécessitant une linéarisation de la phase entre les deux enceintes mais aussi entre le caisson et les enceintes. D'ailleurs je me pose a question suivante, avec quel autre signal mesure-t-on la rotation de phase du caisson? Une des deux voies? Laquelle?
Le réglage de l'ensemble des 3 boomers est assez complexe et je n'ai pas vraiment de recette miracle: on veut profiter de toutes les surfaces d'émission pour limiter la distortion, et répartir les points d'émissions pour lisser les modes On se retrouve donc avec pas mal de variables et certainement pas de solution unique. En fait j'ai d'abord essayé de figer les réponses des enceintes principales puis d'adapter le filtrage et délai du sub pour que les courbes du sub seul ou avec un ou les deux boomers restent toutes correctes. Il reste encore des améliorations possibles (audibles, je ne sais pas) et je serais plus précis quand le réglage sera complet : c'est un peu long parce que mon soft d'analyse et correction, Align2, n'est pas encore tout à fait optimisé pour l'OpenDRC. Le plus long, ce n'est pas le réglage chez Igor mais le travail sur le soft lui-même.
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl
 
Messages: 1206
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 24 Juil 2013 14:25

Merci Jean Luc pour tes claires explications concernant notre problématique de ce Bass Management new look, je me souviens que depuis bien longtemps, avant 2012 et le filtrage FIR des enceintes tu trouvais dommage que sous 100 Hz seul le caisson Vélodyne DD 15 de 38 cm diffusait le grave extrême, et que dès lors la surface des 2 boomers Yamaha de 30 cm était sous utilisée.

J’attendais avant de répondre aux CRs de holggerson et de syber de connaitre aussi l’avis de la fine oreille de Boris-da…
A noter une tri-convergence notable en faveur du passage du caisson DD 15 en passage simple en filtrage FIR à 6144 taps , avec une très nette amélioration de la qualité auditive.
Cette différence filtrage IIR/filtrage FIR est jugée importante ,non seulement dans le grave mais aussi en médium aigu et pour la spacialisation de l’image sonore.

Certains forumeurs se demandent pourquoi ne pas avoir "prévu" ces améliorations lors d’une écoute plus ancienne…

Je pense que la meilleure réponse a cette question pertinente est celle de Scytales lors du CR lors de sa visite en 2011 au studio avec haskil et Syber avec comme objectif la comparaison avec le filtre actif BSS des réglages de TMS et de Ohl

En fait, Alain[= haskil CR post174904356.html#p174904356 ] a tout dit, et je ne pourrais que faire redite ou reformuler.

Toutefois, ayant eu la chance d'avoir écouté déjà à deux reprises la chaîne d'Igor, j'aimerais insister sur le fait que j'ai quitté mon hôte avec le sentiment d'une réussite beaucoup plus nette de l'égalisation et le filtrage avec les réglages d'ohl qu'avec les réglages de TMS. Non pas que ces derniers fussent mauvais, mais, rétrospectivement, ce qui a progressé grâce à ohl rend d'un coup clair et évident ce qui était perfectible avec les réglages de TMS. J'écris bien perfectible, et non mauvais, car, comme l'a écrit haskil, l'égalisation par TMS permet déjà d'obtenir des performances en ce qui me concerne grandement inouïes dans la plupart des démonstrations de salon ou de visite chez des forumeurs.

Ce qui est le plus frappant avec les réglages d'ohl, c'est effectivement la réduction des sources émissives à un plan stable et bien défini dans l'espace, plan d'où le son semble se projeter et se diffuser dans la salle, alors qu'avec les réglages de TMS, les sources sonores sont plus diffuses. Effectivement, l'enregistrement de la guitare à dix cordes par Igor est très frappante de ce point de vue, puisque la guitare version "TMS" se révèle en fait une ligne horizontale allant de l'enceinte gauche à l'enceinte droite en fonction des cordes joués, alors que la guitare version ohl est quasi-ponctuelle.


C'est en partie pour cela que je me suis efforcé de visiter un grand nombre d'installations, dont des installations TTHG afin d'en connaitre tout de suite les "mieux " éventuels, sans avoir à extrapoler, comme celles de jfacoustics mise-en-oeuvre-haute-fidelite/les-tribulations-d-un-audiophile-au-pays-de-la-profondeur-t30035798.html et Le daim mise-en-oeuvre-haute-fidelite/mon-installation-evolue-t30036361.html ( :wink: ).

Toutefois au vu de l'imperfection des courbes de réponses avec mon caisson filtré en IIR...Une marge de progression était clairement possible :P .
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5947
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 24 Juil 2013 21:54

Mais du coup, en FIR la coupure est-elle plus raide qu'en IIR, ou au contraire la plage ou les 3 HP fonctionnent de concert est plus grande :wtf:
A moins que ce que veut dire boris_da c'est que le caisson monte moins haut ?

palm, qui réfléchi a compliquer un peu son setup :mdr: en faisant le bass management sur le Mac (pour utiliser un peu plus les 8" des enceintes dans le bas) plutot que via le caisson en LR24 a 90Hz :)

Le préalable c'est d'avoir un délai de groupe similaire sur le caisson et les enceintes pour éviter des annulations a certaines fréquences?
Ou c'est de toute facon négligeable par rapport aux autres perturbations et placements différents des sources dans la pièce?
qwerty powered
palm
Administrateur Forum HC & HiFi
Administrateur Forum HC & HiFi
 
Messages: 5731
Inscription: 30 Nov 2003 1:34
Localisation: Nord
  • offline

Message » 25 Juil 2013 23:04

Pour le recoupement tu peux, après linearisation de l'amplitude et de la phase, utiliser les filtres "overlapping" de rephase:
(ici en version 2 octaves, centré sur 100Hz)


L'overlapping (et le cutoff) à -6dB sous entend un sommation bien en phase (ce qu'on appel parfois "mutual coupling"...), et donc une distance raisonnable entre le(s) caisson(s) et les enceintes, ou bien une position d'écoute (et dans la pièce) bien centrée.

La mesure peut se faire en champ proche sur les HP (avec sommation de l'éventuel évent).
Mais bon, la pièce entre tellement en jeu qu'on peu aussi être tenté de la jouer à la Geddes, en ajustant "au pif" (ou presque) pour tenter de compenser les modes à la position d'écoute...
Perso je préfère tout de même me dire que tout part bien en phase à la sources (aux sources...), même si ca n'a peut etre pas grand sens à ces fréquence et dans une pièce.
Fichiers joints
rephase overlapping.png
rephase overlapping.png (11.18 Kio) Vu 1622 fois
No loudspeaker system even approaches real life so there is plenty of room for interpretation - Greg Timbers
pos
 
Messages: 1986
Inscription: 07 Mai 2007 16:36

Message » 25 Juil 2013 23:12

Merci :thks:
qwerty powered
palm
Administrateur Forum HC & HiFi
Administrateur Forum HC & HiFi
 
Messages: 5731
Inscription: 30 Nov 2003 1:34
Localisation: Nord
  • offline

Message » 26 Juil 2013 11:25

Merci Pos,

chez Igor, nous avons actuellement un recouvrement entre 60 et 90Hz environ qui permet d'augmenter la puissance admissible, de lisser un peu les modes parce que les sources sont réparties et ainsi de combler en partie le trou vers 70Hz. Il serait évidemment intéressant de modéliser précisément le comportement de ces 3 sources dans cette pièce, ce qui permettrait de calculer les fonctions de transfert idéales. Une modélisation avec deux sources est relativement simple et on peut sans doute estimer les fonctions optimales. Avec trois sources, il est plus difficile de trouver cet idéal et les outils que je connais ne sont pas assez précis pour s'y fier complètement. Une approche modélisation/mesure/correction/mesure/correction/.... est encore nécessaire.
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl
 
Messages: 1206
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 26 Juil 2013 11:51

boris_da a écrit:Un petit mot concernant la nouvelle amélioration du système puisque j'ai pu faire une écoute après l'installation du nouvel openDRC pour le filtrage du caisson. Je dois dire que je m'attendais à une différence moins importante sur la qualité générale. D'ailleurs sur le premier morceau, les instruments moyen-ageux des menestriers picards, j'ai eu beaucoup de mal à discerner les deux réglages. Ensuite nous sommes passé aux suites pour guitare de Bach. Et là par contre la comparaison était sans appel pour moi, la focalisation de la guitare est meilleure avec le fitrage par openDRC en FIR, de plus, le son de la pièce d'écoute s'efface encore un peu et celui de la salle d'enregistrement est mis en avant. On retrouve le même caractère que pour la comparaison FIR/IIR sur tout le spectre, à savoir une lisibilité accrue, une meilleure focalisation, et une mise en avant de l'acoustique du disque, sauf qu'ici la différence ne se cantonne pas au bas du spectre mais semble influencer le reste du message sonore. les disques suivants le confirmeront, (Nocturnes de Chopin et Wynton Marsalis Jelly Lord), l'écoute est plus agréable, plus immersive avec l'ajout de ce nouvel openDRC.

Je ne sais pas ce que représente 1 octave au voisinage de 100 Hz, mais apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher. En fait cette zone de la courbe de réponse est critique en ce qui concerne la mise en phase puisqu'elle fait intervenir 3 voies: les deux boomers et le caisson. La fréquence de coupure à 100 Hz est donc ici un point triple, nécessitant une linéarisation de la phase entre les deux enceintes mais aussi entre le caisson et les enceintes. D'ailleurs je me pose a question suivante, avec quel autre signal mesure-t-on la rotation de phase du caisson? Une des deux voies? Laquelle?


:wtf:

Comme le sub monte jusque 100 hz alors que les boomers des yamaha sont filtrés plus bas , on pourrait utiliser toutes pentes que l'on voudrait on aurait toujours ce chevauchement.
Ce serait surement moins vrai si le sub était coupé à 70hz et les boomers des yamaha aussi.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 01 Aoû 2013 16:51

ohl a écrit:
apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher. En fait cette zone de la courbe de réponse est critique en ce qui concerne la mise en phase puisqu'elle fait intervenir 3 voies: les deux boomers et le caisson. La fréquence de coupure à 100 Hz est donc ici un point triple, nécessitant une linéarisation de la phase entre les deux enceintes mais aussi entre le caisson et les enceintes. D'ailleurs je me pose a question suivante, avec quel autre signal mesure-t-on la rotation de phase du caisson? Une des deux voies? Laquelle?

Le réglage de l'ensemble des 3 boomers est assez complexe et je n'ai pas vraiment de recette miracle: on veut profiter de toutes les surfaces d'émission pour limiter la distorsion, et répartir les points d'émissions pour lisser les modes On se retrouve donc avec pas mal de variables et certainement pas de solution unique. En fait j'ai d'abord essayé de figer les réponses des enceintes principales puis d'adapter le filtrage et délai du sub pour que les courbes du sub seul ou avec un ou les deux boomers restent toutes correctes. Il reste encore des améliorations possibles (audibles, je ne sais pas) et je serais plus précis quand le réglage sera complet : c'est un peu long parce que mon soft d'analyse et correction, Align2, n'est pas encore tout à fait optimisé pour l'OpenDRC. Le plus long, ce n'est pas le réglage chez Igor mais le travail sur le soft lui-même.

Les membranes des haut-parleurs sont des interfaces dont la mission est de transmettre l'énergie motrice des transducteurs à la masse d'air à déplacer, donc au volume d'air contenu dans l'auditorium. Meilleure est l'adaptation entre l'impédance mécanico-acoustique des transducteurs et la charge acoustique à mobiliser, plus performante va être la restitution, en particulier pour les fréquences les plus basses.

La surface totale des deux 12 pouces Yamaha est probablement proche de celle d'un 15 pouces. Sur l'éventuelle zone de recouvrement il est certainement intéressant d'améliorer la gestion des impédances acoustiques pour l'ensemble transducteurs-local. La transmission de l'énergie de l'onde acoustique jusqu'à l'auditeur ne peut qu'en être optimisée.

Actuellement, la fréquence de coupure haute du Velodyne DD15 est, si je comprends bien, 100Hz avec une pente raide. Un passe haut est appliqué à 80Hz aux NS1000X. Yamaha annonçait une bande passante débutant à 35Hz pour la 1000X. En réalité, la charge close impose une coupure basse un peu plus élevée, 40 à 50Hz, mais une pente douce, proche de 6dB/Octave. Si on laisse le 12 pouce Yamaha descendre jusqu'à sa coupure naturelle, on peut envisager de manière réaliste que la zone fréquentielle de recouvrement avec le DD15 va de 40 à 100Hz (à peu près une octave, la deuxième), ce qui correspond à des longueurs d'onde entre 8m25 et 3m30.

Le caisson Velodyne servant de support à la NS1000X droite, par rapport aux longueurs d'onde en jeu, il y a peu de différence de distance entre chacune des trois enceintes et l'auditeur privilégié. Les rotation de phases doivent donc être minimes pour les ondes directes captées par les tympans.

Dans ces conditions, avec l'aide de l'Open DRS, cette stratégie me semble avoir un certain intérêt pour une meilleure perception de la réalité des impacts dans les basses fréquences, non ? Cela vaut le coup d'essayer, je pense. :roll:
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2937
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

le filtrage et l'égalisation du caisson en FIR

Message » 02 Aoû 2013 20:53

Salut Jacques :D

Petite précision: le caisson DD 15 est filtré en FIR vers 90 Hz en forte pente (environ 40 dB par octave). mais à noter le recoupement avec les frontales qui coupent à 55 Hz à 24 dB par octave.
Remarque: de 60 hz à 90 Hz les frontales aux boomers de 30 cm en fibre de carbone sont davantage mises a contribution que le caisson. Ceci pour éviter tout manque de stéréophonie dans le grave (ce qui était un peu le cas avec le BSS et l'ampli HC avec une coupure unique boomer/ frontales à 100 hz à 24 dB par octave ) .

A propos du filtrage du caisson en FIR, j'ai trouvé que l'amélioration était considérable vis à vis du filtrage classique IIR, au point d'ouvrir un Episode II....
Mais cela n'était que mon avis et comme tous, suis susceptible d'être subjectif concernant mon installation. :-?

J'ai donc sollicité pour expertise des forumeurs chevronnés: Hollgerson, Syber, boris_da.... (voir CRs).
Mais aussi celui qui a suivit mon installation depuis le début avec pas moins de 3 CR : Scytales et aussi peter.pan qui a entendu mon installation une fois au début (premières comparaisons OHL/TMS).
En attente de leur CRs donc...
Ainsi que celui de Julien visite samedi 3 aout. Et visite de Bphill samedi 10 aout , en compagnie de tonton flingueur.

NOIR a écrit:
boris_da a écrit:Je ne sais pas ce que représente 1 octave au voisinage de 100 Hz, mais apparemment les 36db/oct du filtrage IIR ne suffisent pas à empêcher les registres du caisson et des boomers de se chevaucher.

:wtf:
Comme le sub monte jusque 100 hz alors que les boomers des yamaha sont filtrés plus bas , on pourrait utiliser toutes pentes que l'on voudrait on aurait toujours ce chevauchement.
Ce serait surement moins vrai si le sub était coupé à 70hz et les boomers des yamaha aussi.

Je pense que Boris_da évoque l'ancien filtrage IIR du caisson et NOIR le nouveau filtrage FIR de ce même caisson. D’où un quiproquo...
Rappelons que la technique de Bass-Management de Ohl s'appuyant sur une idée de Geddes, c'est justement obtenir un recoupement optimal entre le caisson et les frontales, et ce par chevauchement des 3 membranes de 38 cm (caisson) et 2x30 cm (frontales). Et ce avec le triple but de lisser les modes, avoir moins de distorsion, et une stéréophonie améliorée.
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5947
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 01 Sep 2013 10:26

Profitant d’un moment disponible en ce mois estival, je me suis rendu dans le studio d’Igor le samedi 10 Août afin de découvrir et d’écouter son système.
J’ai ainsi rencontré Dominax qui fera lui aussi, j’en suis sûr, un CR détaillé.

Très intrigué depuis longtemps par ce développement constant et par l’utilisation de solutions peu communes, j’avoue avoir attendu ce moment avec impatience.

Tout d’abord je remercie notre hôte pour son accueil, son hospitalité et ces moments de partages musicaux inoubliables (une lettre à Elise bouleversante par exemple).
Il faut dire que par un concours de circonstance, ce moment a duré une bonne partie de la journée m’ayant permis ainsi d’explorer les différences facettes du système et d’avoir pu apprécier plusieurs réglages.

Passons aux détails :

Le studio, bien intégré à la maison, apparait suffisamment amorti et traité pour profiter du système sans déclencher les foudres des décorateurs d’intérieurs. Le mot convivial qualifierait le mieux l’endroit. Les enceintes Yamaha, plus imposantes que sur les photos, trônent devant avec le Vélodyne et derrière le canapé. Moi qui suis très « home cinéma », j’ai souri quant à la disposition de l’ensemble !

Assis au milieu du canapé à tour de rôle, avec une place centrale privilégiée mais dont la marge de manœuvre n’est absolument pas contraignante pour la focalisation, nous avons commencé les écoutes par des CD de la superbe collection d’Igor. Les traditionnels Von Bingen, Pascal Amoyel…

Je fus troublé, déstabilisé, frustré.
Les sources émissives disparaissant totalement, la scène sonore s’organisait en largeur mais un peu moins en hauteur que la mienne. A condition de mettre le bon volume, la focalisation m’a surpris, un peu moins précise que celle que j’entends chez moi (je vois une bouche alors que là je voyais une tête). Bon point !
Le piano de Pascal Amoyel s’étirait devant moi, ses mains (que l’on pouvait aisément «voir») glissaient sur le clavier d’avant en arrière de la scène, frappant les touches en donnant une résonnance dans le corps du piano sur le reste de la scène. Cet effet holographique (3D) est fascinant !
De ce point de vue, nos deux systèmes apportent les mêmes sensations peu ou prou(les distances d’écoutes étant différentes). Autre bon point !
En revanche, il me manquait quelque chose que j’ai rapidement identifié : l’assise dans le grave ! Des informations de salles, une texture profonde de certains instruments ou de percussions et une présence sur les voix manquaient et m’ont franchement frustré. Le système apparaissait plutôt très bon mais « fade » voire même parfois, sur certains passages, « redondant et/ou embrouillé » à mon oreille dans cette zone grave.

Le grave, le sujet du moment à l’étude.

J’en ai fait part à Igor qui, tout de suite, a augmenté le niveau de 65 à 70…Soyons fous !
C’était mieux mais cette redondance décelée apparaissait encore plus : logique ! On est monté, on est redescendu. Igor, a trouvé avec raison que l’on perdait de la focalisation et finalement nous décidons alors de laisser à 65. Je restais sur ma fin, dans le doute, plein d’interrogations (manques d’informations de grave dans les musiques gravées sur CD, comme cela été évoqué?) !

Le passage à une écoute multi canal avec un SACD de qualité(le coffret Jeanne d’Arc) m’a également laissé perplexe. Déjà que la musique en 5.1 ne me semble pas naturel, mais là, outre le côté spectaculaire, aucune homogénéité, ça partait dans tous les sens, bref : aucun intérêt pour moi !

Nous sommes passés à mes CD repères comme la plage 5 du premier album de Grand Corps Malade, « ça va chémar ». Précision, effet de profondeur de scène mais une voix amputée de cette caractéristique qui fait tout de ce chanteur.



Ensuite, le temps passé (plage 2) de Michel Jonasz extrait de l’album la fabuleuse histoire de Mister Swing :
Je retrouve cette précision, une véritable scène du concert, du détail et une basse monstrueuse mais propre, un pincement de cordes terriblement réaliste. Une voix…mais….
Bon, là c’est moins flagrant, je me suis dis que cela devait être la signature du système et puis je tourne avec deux 18’, alors peut-être que ceci expliquait cela….en rapport avec ce manque de rondeurs….Doutes quand même!

Sur des passages plus complexes et difficiles à retranscrire (mais moins faciles à cerner pour moi) avec des musiques électroniques extraites des CD de Dominax, tout était détaillé, pas agressif même avec des volumes assez conséquents. Finalement plaisant, même si ce genre de musique n’est pas ma tasse de thé.

Après une pause,

Ayant ma petite idée en tête, nous avons rejoué avec plus de finesse sur le réglage du caisson. Descendant de 70 à 65 par pas de 1, c’est à 66 que LE CHOC s’est produit !
Non seulement, la focalisation restait présente mais elle s’est trouvée renforcée et cela sans apporter de redondance dans le grave :
Tout semblait plus naturel, plus homogène, rééquilibré et rond, plus profond. Avant sur les voix, il manquait cette résonnance du souffle de la cage thoracique qui permet de se représenter facilement le corps physique du chanteur donc les lèvres, sans effort intellectuel.
Ainsi, sur des percussions nous avons retrouvé non seulement l’attaque ou la frappe franche mais la résonnance du corps de l’instrument (genre tome de batterie ou tambours) et la résonnance de la cage thoracique qui donne une âme et permet de distinguer une voix de tête ou non (pour moi cette rondeur et cette profondeur).

Nous avons repassé plusieurs CD déjà écoutés et l’amélioration a été franche et nette comme par magie car le réglage était infinitésimal.
Mais il me restait quand même un point sur lequel je voulais revenir et justement Igor m’en a donné l’occasion en repassant le SACD de Jeanne d’Arc.
Je lui est demandé de baisser le niveau des enceintes arrières…trop présentes en 5.1 et là, il se rendit compte effectivement que le niveau n’était pas le bon (une augmentation antérieure dû à un CD test pour quelques essais). Aussi, avec le nouveau réglage du caisson et des surrounds baissées de 3,5 dB c’était le jour et la nuit !
J’étais alors totalement bluffé par ce système hors norme. Sans centrale et avec des enceintes unipolaires très proches à l’arrière, nous avions une scène avant large focalisée vers l’avant avec des voix bien au centre et des effets parfaitement maitrisés sans discerner la source émissive. Une révolution ! (mais nous n’avons pas vu de film en 5.1).

Juste à ce moment Bphil est arrivé et a écouté ce SACD. Puis Igor nous a fait découvrir une de ses productions(le jeu de Robin et Marion/Bransles de Picardie des ménestriers Picards me semble-t-il).
Pour l’anecdote : Bphil a posé la question de savoir si on était encore en multi canal !!! Alors que nous étions en pure stéréo. Qui aurait pu imaginer cela venant de sa part !

Nous avons terminé ce merveilleux moment en réécoutant le morceau de Grand Corps Malade, rempli d’émotions et de force. J’ai retrouvé enfin tous mes repères habituels lors de l’écoute de ce système remarquablement mis en œuvre.
Nous somme tombés d’accord avec Bphil sur le fait qu’aujourd’hui, que l’on adhère ou pas à la signature sonore que l’on entend, le système d’Igor arrive à maturité. C’est un grand système qui fait son job, où les notes s’enchainent, la musique et les musiciens prennent vie et l’on ne se pose plus de questions ! Bravo !

Il reste à Igor à valider les nouveaux paramètres trouvés sur d’autres plages musicales qu’il connait bien. Mais il me semble qu’il a trouvé son Graal. Quel bonheur !

Merci encore Igor pour tout, j’ai pris beaucoup de plaisir et une grosse claque mais que c’était bon !
tonton flingueur
 
Messages: 1940
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 01 Sep 2013 11:27

Merci !

Une question : est-ce vraiment le changement du réglage du caisson à 66 au lieu de 65 qui a changé quelque chose d'aussi fondamental que ce qui est décrit... ou sont-ce les effets conjugués du rodage des oreilles et de l'effet de groupe bien connu qui intervient quand on change un réglage ?
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2013 11:41

Je me suis posé la même question. +1
RIP ABBADO 1933/2014
Mahler
 
Messages: 12948
Inscription: 19 Mar 2006 18:27


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message