Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: flht et 24 invités

Les amplificateurs de puissance : blocs mono et 2 canaux

Meilleur bloc Amplificateur en classe A

Message » 02 Jan 2013 17:43

BPhil a écrit:il me semble que les SA/6E sont des classe A glissante, donc ne tirent pas trop sur les alimentations, la polarisation monte en fonction de la puissance, de se fait les filtrage est différent.
Non, la série SA de Threshold comme la série XA.5 actuelle de Pass Labs semblent être en pure classe A. La classe A glissée (séries S et X.5), c'est la classe AB. :wink:

BPhil a écrit:Il est vraie aussi que le changement des capacités, si l'on prend de la Cerafine est un pur bonheur sur de telles électroniques, Cerafine qui est ma capacité préférée avec les Spragues.
Effectivement, les ELNA Cerafine sont des condensateurs de liaison et non de filtrage. Pour ce qui concerne les montages en pi, on peut effectivement tabler sur des condensateurs long life en tête de filtre (22.000uFD) puis sur des TFRS de grosse capacité faisant office de réservoir avec la plus grosse valeur capacitive possible (68.000uFD dans le cas des Threshold SA)... Mais il aurait fallu changer totalement le schéma de l'alimentation et les cartes avec, ce que je ne souhaitais pas. Cela fonctionne déjà merveilleusement ainsi, le bond est très spectaculaire (chez moi et sur mes différentes enceintes) même si le schéma est "out of fashion"...
Enfin, tout ça pour dire que le schéma si bon soit-il ne préjuge pas totalement de la qualité d'écoute, que la part subjective a son mot à dire, qu'il faut une alchimie entre les qualités intrinsèques d'un schéma, des composants et de la coloration qui peut en résulter... Qu'il n'y a donc peut-être pas de meilleur ampli parce qu'un ampli n'est que le maillon d'une chaine HiFi. On ne peut effectivement pas adjoindre n'importe quel type d'ampli à n'importe quel type d'enceintes (par exemple, un ampli à tubes de 5w exceptionnel sur des enceintes exceptionnelles à bas rendement, ça ne fonctionne pas bien)...
D'une façon générale, aujourd'hui, il n'y a pas de mauvais ampli classe A, mais probablement une mise en oeuvre inadéquate...
On devrait peut-être alors parler de mariage heureux, non? :roll:
teiki arii
 
Messages: 5164
Inscription Forum: 19 Aoû 2004 19:24
Localisation: jamais loin
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Jan 2013 17:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Jan 2013 10:41

teiki arii a écrit:
BPhil a écrit:La classe A glissée (séries S et X.5), c'est la classe AB


Classe "AB" signifie polarisation à un niveau fixe et relativement bas (par rapport à la classe "A"), ce qui n'empêche pas certains amplis classe "AB" d'avoir une polarisation relativement élevée, moyennant protection contre la surchauffe

Classe "A" signifie polarisation à un niveau fixe et relativement élevé

Classe A "glissée" signifie polarisation élevée à niveau variable selon la puissance appelée ("glissante"). Quand l'ampli reproduit un passage à faible niveau, la polarisation est abaissée, quand le niveau sonore augmente, elle est élevée automatiquement, mais lentement, de façon à suivre le niveau moyen de la puissance appelée en sortie. L'idée est d'utiliser les qualités de la classe A en proportion du besoin de puissance en sortie de l'ampli, tout en économisant le courant électrique et la chauffe des composants
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription Forum: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 03 Jan 2013 11:47

Il a aussi les amplis à commutation, genre Krell KSA100'S, qui a des niveaux de polarisation qui monte par palier en fonction de la puissance, (l'état 1 etant 25W ensuite il passe à (l'etat 2) 50w ensuite (l'etat 3) 75 watts et (l'etat 4) 100w
BPhil
 
Messages: 8842
Inscription Forum: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 03 Jan 2013 11:59

Le Krell KSA100 est un amplificateur linéaire ! On appelle amplificateur à commutation ceux dont les composants actifs commutent d'un état à l'autre (bloqué ou saturé) à très haute fréquence. Pour le dire autrement, ce sont les amplificateurs en classe D.

Ces Krell sont une façon parmi beaucoup d'autres de réaliser une amplification linéaire en classe A moins énergivore. On pourrait aussi citer parmi elles le circuit HCA de Yamaha, particulièrement chiadé, mis en œuvre sur l'amplificateur de puissance MX-10000.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10876
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Jan 2013 12:34

Oups, ça complique les choses tout ça! Mais alors, des amplis considérés comme appartenant à la famille de la "pure" classe A ne le seraient donc pas? Et comment le consommateur pourrait-il le savoir donc? :o
C'est à se demander s'il ne faudrait pas créer une section spéciale qui répertorierait les ampli suivant leur "classe", mais cela ferait-il avancer le schmilblick quant aux qualités d'une classe par rapport à une autre, pas si sûr du coup!?
teiki arii
 
Messages: 5164
Inscription Forum: 19 Aoû 2004 19:24
Localisation: jamais loin
  • offline

Message » 03 Jan 2013 12:35

je me suis mal exprimé et voulais dire à commutation du BIAS par palier :oops:
BPhil
 
Messages: 8842
Inscription Forum: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 03 Jan 2013 12:39

teiki arii a écrit:Oups, ça complique les choses tout ça! Mais alors, des amplis considérés comme appartenant à la famille de la "pure" classe A ne le seraient donc pas? Et comment le consommateur pourrait-il le savoir donc? :o
C'est à se demander s'il ne faudrait pas créer une section spéciale qui répertorierait les ampli suivant leur "classe", mais cela ferait-il avancer le schmilblick quant aux qualités d'une classe par rapport à une autre, pas si sûr du coup!?


les vrais amplificateurs en classeA sont de plus en plus rare à cause de leurs consommations et de la fiabilité des composants qui cuises assez rapidement.

De plus, ceux qui sont entièrement régulés, en parlant de l'étage final sont plus que rare :oops: on peut les compter sur les doigts d'une main, et comme par hasard se sont mes préférés et de loin
BPhil
 
Messages: 8842
Inscription Forum: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 03 Jan 2013 12:46

Scytales a écrit:Le Krell KSA100 est un amplificateur linéaire ! On appelle amplificateur à commutation ceux dont les composants actifs commutent d'un état à l'autre (bloqué ou saturé) à très haute fréquence. Pour le dire autrement, ce sont les amplificateurs en classe D.

Ces Krell sont une façon parmi beaucoup d'autres de réaliser une amplification linéaire en classe A moins énergivore. On pourrait aussi citer parmi eux le circuit HCA de Yamaha, particulièrement chiadé, mis en œuvre sur l'amplificateur de puissance MX-10000.

Il y a aussi les classe H qui commutent des rails d'alim en fonction du niveau (QSC, et d'autres)
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4799
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 03 Jan 2013 12:50

teiki arii a écrit:Mais alors, des amplis considérés comme appartenant à la famille de la "pure" classe A ne le seraient donc pas? Et comment le consommateur pourrait-il le savoir donc?


Pas pourtant pas compliqué :mdr: :

1/ un ampli en pure classe A est très chaud, sa température est constante (un certain temps après allumage, disons de 1 à 4 heures). Par "trés" chaud il faut comprendre : qu'on ne peut pas laisser la main posée longtemps dessus (pas plus de 10s sur les PASS par exemple)

2 /la puissance maxi spécifiée d'un ampli en pure classe A diminue quand l'impédance de l'enceinte diminue (par exemple : 25W sur enceinte 8 Ohm et 12,5W sur enceinte 4 Ohm - ceci ne vaut pas pour les amplis à tubes, qui ont un transfo de sortie adaptant à l'impédance des enceintes - )

Quant à la classe A glissante, que ce soit proportionnel ou par paliers, celà revient à peu prés au même, et c'est à peu prés aussi controversé et contesté
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription Forum: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 03 Jan 2013 13:01

zeroundemi a écrit:1/ un ampli en pure classe A est très chaud, sa température est constante (un certain temps après allumage, disons de 1 à 4 heures). Par "trés" chaud il faut comprendre : qu'on ne peut pas laisser la main posée longtemps dessus (pas plus de 10s sur les PASS par exemple)

2 /la puissance maxi spécifiée d'un ampli en pure classe A diminue quand l'impédance de l'enceinte diminue (par exemple : 25W sur enceinte 8 Ohm et 12,5W sur enceinte 4 Ohm - ceci ne vaut pas pour les amplis à tubes, qui ont un transfo de sortie adaptant à l'impédance des enceintes - )


1/ +1, je ne laisse pas la main sur mon MF plus de quelques secondes.
2/ t'es sûr de ça ? Il m'a semblé lire le contraire dans les docs techniques... Sur le mien 36 W/8 Ohms et 72 sous 4.
single78
 
Messages: 2218
Inscription Forum: 23 Jan 2009 11:04
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 03 Jan 2013 13:13

zeroundemi a écrit:1/ un ampli en pure classe A est très chaud, sa température est constante (un certain temps après allumage, disons de 1 à 4 heures). Par "trés" chaud il faut comprendre : qu'on ne peut pas laisser la main posée longtemps dessus (pas plus de 10s sur les PASS par exemple)

Je peux laisser ma main posée aussi longtemps que je veux sur mes PASS, et je crains la chaleur. Ça ne chauffe pas à ce point, mais c'est vrai qu'ils vous tempèrent une pièce... :wink:
Fyper
 
Messages: 3411
Inscription Forum: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 03 Jan 2013 13:17

zeroundemi a écrit:../.. la puissance maxi spécifiée d'un ampli en pure classe A diminue quand l'impédance de l'enceinte diminue (par exemple : 25W sur enceinte 8 Ohm et 12,5W sur enceinte 4 Ohm - ceci ne vaut pas pour les amplis à tubes, qui ont un transfo de sortie adaptant à l'impédance des enceintes -
Et ça, c'est un inconvénient par rapport à un classe AB (B?, je m'y perds) pour "tenir" des enceintes efficacement? En d'autres termes, est-ce un argument purement marketing? D'après M. Nelson Pass justement, et d'après ce que j'ai compris, il préfère la classe A à la classe AB, parce que la classe A est "meilleure" (comprendre "plus musicale", "liquide" ou "colorée" j'imagine) et parce que la classe AB permettrait d'avoir un effet plus "slam" dans les basses fréquences... Qu'en est-il de vos expériences en rapport avec les spécificités techniques?
teiki arii
 
Messages: 5164
Inscription Forum: 19 Aoû 2004 19:24
Localisation: jamais loin
  • offline

Message » 03 Jan 2013 14:42

En bout d'ailette avait mesurer 85° sur les quatre premiers modules, quand il fait 25° dans la pièce.

En hiver à +- 5° dehors, dans la salle d'écoute de 20m², ils arrivent au bout de deux heures à chauffé la pièce.

Quand je met les Quatre blocs, au bout de deux heures ont peut écouter en t-shirt :mdr:
BPhil
 
Messages: 8842
Inscription Forum: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 03 Jan 2013 14:44

teiki arii a écrit:
zeroundemi a écrit:../.. la puissance maxi spécifiée d'un ampli en pure classe A diminue quand l'impédance de l'enceinte diminue (par exemple : 25W sur enceinte 8 Ohm et 12,5W sur enceinte 4 Ohm - ceci ne vaut pas pour les amplis à tubes, qui ont un transfo de sortie adaptant à l'impédance des enceintes -
Et ça, c'est un inconvénient par rapport à un classe AB (B?, je m'y perds) pour "tenir" des enceintes efficacement? En d'autres termes, est-ce un argument purement marketing? D'après M. Nelson Pass justement, et d'après ce que j'ai compris, il préfère la classe A à la classe AB, parce que la classe A est "meilleure" (comprendre "plus musicale", "liquide" ou "colorée" j'imagine) et parce que la classe AB permettrait d'avoir un effet plus "slam" dans les basses fréquences... Qu'en est-il de vos expériences en rapport avec les spécificités techniques?


est tu sur que tu ne te trompe pas Zroudemi, car j'ai toujours vue le contraire, que cela soit de la classeA ou B c'est identiques non ?

un bon ampli doit pouvoir fournir le double de la puissance en passant sur 4 ohms :idee:
BPhil
 
Messages: 8842
Inscription Forum: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 03 Jan 2013 15:12

Dans les meilleurs bloc en classe-A, le Pioneer M-22 a sa place au tableau d'honneur.
tututpouet
 
Messages: 4710
Inscription Forum: 26 Nov 2006 14:02
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Amplificateurs de puissance

 
  • Articles en relation
    Dernier message