Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Temps de travail

Message » 24 Juin 2016 10:04

gloinfred a écrit:
poilau a écrit:S'il veut supprimer les 35 heures, c'est sans doute pas pour passer à 32 :lol: .

Betekaa a écrit:gloinfred je comprends pas d'ou tu sors l'info du medef qui veut diminuer le temps de travail :wtf:



Le medef veut plus de flexibilité dans les contrats et la fin des 35h. La traduction sur le terrain, c'est :
- 6 mois à 45 h pendant le coup de bourre
- 6 mois de chômage technique quand la charge baisse.

Au final, ça fait 22.5 h par semaine en moyenne sur l'année. On est donc bien sur une forme de réduction du temps de travail moyen.

Edit: évidement, ça sera peut être 9 mois/3 mois et 40h au lieu de 45h, mais dans l'esprit, c’est bien ce qui est recherché.
Techniquement, c’est ce qui se fait en Angleterre et en Allemagne.


Possible. Ou alors on fait bosse rles plus employables à fond et on laisse les autres à Pôle Emploi.
poilau
 
Messages: 3961
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Juin 2016 10:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Juin 2016 10:38

poilau a écrit:
gloinfred a écrit:


Le medef veut plus de flexibilité dans les contrats et la fin des 35h. La traduction sur le terrain, c'est :
- 6 mois à 45 h pendant le coup de bourre
- 6 mois de chômage technique quand la charge baisse.

Au final, ça fait 22.5 h par semaine en moyenne sur l'année. On est donc bien sur une forme de réduction du temps de travail moyen.

Edit: évidement, ça sera peut être 9 mois/3 mois et 40h au lieu de 45h, mais dans l'esprit, c’est bien ce qui est recherché.
Techniquement, c’est ce qui se fait en Angleterre et en Allemagne.


Possible. Ou alors on fait bosse les plus employables à fond et on laisse les autres à Pôle Emploi.


Ça, c’est ce que nous faisons en ce moment. :wink: Des gens avec un boulot qui bossent comme des cons de peur de le perdre et des gens sans boulot qui restent à la maison.

Quand on prend un peu de recul, on s'apperçoit que ce modele ne va à personne:
- la gauche veut diviser le travail entre tout le monde
- la droite veut pouvoir faire bosser les gens à fond pendant de courtes périodes, et faire tourner les effectifs (on vous fait bosser 45h / semaine quand on en a besoin, on vous vire quand il y a une baisse de charge, et on vous renvoi à la maison après 50 ans pour prendre des jeunes qui auront plus les crocs)
Dans les deux cas, on est sur une diminution du temps de travail au cours d'une vie de travailleur.
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 24 Juin 2016 11:12

gloinfred a écrit:
poilau a écrit:
Possible. Ou alors on fait bosse les plus employables à fond et on laisse les autres à Pôle Emploi.


Ça, c’est ce que nous faisons en ce moment. :wink: Des gens avec un boulot qui bossent comme des cons de peur de le perdre et des gens sans boulot qui restent à la maison.

Quand on prend un peu de recul, on s'apperçoit que ce modele ne va à personne:
- la gauche veut diviser le travail entre tout le monde
- la droite veut pouvoir faire bosser les gens à fond pendant de courtes périodes, et faire tourner les effectifs (on vous fait bosser 45h / semaine quand on en a besoin, on vous vire quand il y a une baisse de charge, et on vous renvoi à la maison après 50 ans pour prendre des jeunes qui auront plus les crocs)
Dans les deux cas, on est sur une diminution du temps de travail au cours d'une vie de travailleur.


Si on parle de patronat plutôt que de droite, il veut surtout adapter les effectifs en fonction de l'activité, mais certainement pas le faire tourner. Comme les saisonniers dans les zones touristiques. Un restaurant bien géré ne va bien sûr pas conserver tout son effectif toute l'année, sans doute même qu'il va fermer en période creuse, mais par contre il rappellera toujours les mêmes (les meilleurs d'une année sur l'autre) lors des pics d'activité, qu'il va faire turbiner autant que possible.

Il n'y a aucune idéologie à voir là-dedans, c'est juste de la microéconomie et de la gestion RH.
poilau
 
Messages: 3961
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 24 Juin 2016 11:50

poilau a écrit:
gloinfred a écrit:
Ça, c’est ce que nous faisons en ce moment. :wink: Des gens avec un boulot qui bossent comme des cons de peur de le perdre et des gens sans boulot qui restent à la maison.

Quand on prend un peu de recul, on s'apperçoit que ce modele ne va à personne:
- la gauche veut diviser le travail entre tout le monde
- la droite veut pouvoir faire bosser les gens à fond pendant de courtes périodes, et faire tourner les effectifs (on vous fait bosser 45h / semaine quand on en a besoin, on vous vire quand il y a une baisse de charge, et on vous renvoi à la maison après 50 ans pour prendre des jeunes qui auront plus les crocs)
Dans les deux cas, on est sur une diminution du temps de travail au cours d'une vie de travailleur.


Si on parle de patronat plutôt que de droite, il veut surtout adapter les effectifs en fonction de l'activité, mais certainement pas le faire tourner. Comme les saisonniers dans les zones touristiques. Un restaurant bien géré ne va bien sûr pas conserver tout son effectif toute l'année, sans doute même qu'il va fermer en période creuse, mais par contre il rappellera toujours les mêmes (les meilleurs d'une année sur l'autre) lors des pics d'activité, qu'il va faire turbiner autant que possible.

Il n'y a aucune idéologie à voir là-dedans, c'est juste de la microéconomie et de la gestion RH.


Pour moi, il est difficile de mélanger micro et macroéconomie. Pour comprendre une situation macro (28.3 millions de travailleurs en France), on ne peut pas se contenter de regarder ce qui se passe dans un domaine . La micro-économie, c’est un peu l’arbre qui cache la foret. Ce n’est pas avec ça qu'on analyse une situation.

Il y a en France des entreprises de tous types.
- J'ai vu des PME de quasiment 100 personnes avec un patron qui faisait dans le social.
- J'ai vu des métiers dans lesquels on paye des employés en sous charge juste pour être certain qu'il ne partira pas à la concurrence et qu'il sera dispo le jour où on en aura besoin,
- j'ai vu des boites qui bossaient dans des secteurs à faible VA qui faisaient tourner les employés juste pour foutre la pression à tout le monde (les joies de la grande distribution)
On ne peut pas se baser là dessus pour analyser une situation macro.

En réalité, l'approche simple est la suivante:
- on prend le nombre d'heure de travail que nous avons en France
- on prend le nombre de personne en age de travailler
- on divise l'un par l'autre, et on obtient la charge de travail moyenne par tète.

Ensuite on commence à chercher une solution:
- soit on donne ce boulot à quelques personnes qui vont bosser comme 4, on supprime les impôts et on exécute tous les chômeurs.
- soit on donne ce boulot à quelques personnes qui vont bosser comme 4 et payer un max d'impôts pour nourrir tous les autres
- soit on distribue cette charge de travail entre tout le monde

Dans cette distribution de la charge de travail, deux solutions:
- soit on essaye de lisser (méthode de la gauche, avec un passage à 32h)
- soit on ne lisse pas, et on alterne périodes chargées et périodes chaumées.

Cette analyse est simple à mener car le nombre d'heures de travail est assez stables (ça ne varie pas de 10% d'une année sur l'autre :friend: )
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 24 Juin 2016 12:19

Edit: évidement, ça sera peut être 9 mois/3 mois et 40h au lieu de 45h, mais dans l'esprit, c’est bien ce qui est recherché.
Techniquement, c’est ce qui se fait en Angleterre et en Allemagne.


c'est bien mal connaître le monde du travail car ce mode de travail existe chez nous depuis les 35 h .
ça s'appelle " annualisation du temps de travail " et c'est un accord interne re-négocié chaque années ,
l'horaire maxi par semaine est(ait) de 48 h et la différence est soit payable ou récupérable en rtt lors des
baisses de charge de prod .
c'est notamment utilisé par les boites qui connaissent une forte saisonnalité pour adapter charge et moyen humain .
danieln70850
 
Messages: 724
Inscription: 10 Mai 2005 21:34
  • offline

Message » 24 Juin 2016 13:27

danieln70850 a écrit:c'est bien mal connaître le monde du travail car ce mode de travail existe chez nous depuis les 35 h .
ça s'appelle " annualisation du temps de travail "

Oui sauf que la loi travail veut faire primer les accords d'entreprise sur le droit du travail et donc quand ton chef te dira aujourd'hui 12h non stop demain 2h de 20hà22h après demain 12h non stop et ben tu signes ou tu es viré parce qu'un autre plus désespéré signera
Loug
 
Messages: 3217
Inscription: 22 Nov 2006 22:07
Localisation: Lugdunum
  • offline

Message » 24 Juin 2016 13:31

danieln70850 a écrit:Edit: évidement, ça sera peut être 9 mois/3 mois et 40h au lieu de 45h, mais dans l'esprit, c’est bien ce qui est recherché.
Techniquement, c’est ce qui se fait en Angleterre et en Allemagne.


c'est bien mal connaître le monde du travail car ce mode de travail existe chez nous depuis les 35 h .
ça s'appelle " annualisation du temps de travail " et c'est un accord interne re-négocié chaque années ,
l'horaire maxi par semaine est(ait) de 48 h et la différence est soit payable ou récupérable en rtt lors des
baisses de charge de prod .
c'est notamment utilisé par les boites qui connaissent une forte saisonnalité pour adapter charge et moyen humain .


Sauf que ça ne permet pas de passer en dessous d'un certain nombre d'heure par an. :wink: Ce n’est donc pas ce qui est recherché aujourd'hui par les patrons.
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 24 Juin 2016 13:43

oui , très bonne initiative que de rappeler que cet article 2 est un aller simple vers le 19 ème siècle .
moralité , mieux vaut être un chômiste en bonne santé qu'un travailleur burn outé !!
danieln70850
 
Messages: 724
Inscription: 10 Mai 2005 21:34
  • offline

Message » 24 Juin 2016 14:03

gloinfred a écrit:
poilau a écrit:
Si on parle de patronat plutôt que de droite, il veut surtout adapter les effectifs en fonction de l'activité, mais certainement pas le faire tourner. Comme les saisonniers dans les zones touristiques. Un restaurant bien géré ne va bien sûr pas conserver tout son effectif toute l'année, sans doute même qu'il va fermer en période creuse, mais par contre il rappellera toujours les mêmes (les meilleurs d'une année sur l'autre) lors des pics d'activité, qu'il va faire turbiner autant que possible.

Il n'y a aucune idéologie à voir là-dedans, c'est juste de la microéconomie et de la gestion RH.


Pour moi, il est difficile de mélanger micro et macroéconomie. Pour comprendre une situation macro (28.3 millions de travailleurs en France), on ne peut pas se contenter de regarder ce qui se passe dans un domaine . La micro-économie, c’est un peu l’arbre qui cache la foret. Ce n’est pas avec ça qu'on analyse une situation.

Il y a en France des entreprises de tous types.
- J'ai vu des PME de quasiment 100 personnes avec un patron qui faisait dans le social.
- J'ai vu des métiers dans lesquels on paye des employés en sous charge juste pour être certain qu'il ne partira pas à la concurrence et qu'il sera dispo le jour où on en aura besoin,
- j'ai vu des boites qui bossaient dans des secteurs à faible VA qui faisaient tourner les employés juste pour foutre la pression à tout le monde (les joies de la grande distribution)
On ne peut pas se baser là dessus pour analyser une situation macro.

En réalité, l'approche simple est la suivante:
- on prend le nombre d'heure de travail que nous avons en France
- on prend le nombre de personne en age de travailler
- on divise l'un par l'autre, et on obtient la charge de travail moyenne par tète.

Ensuite on commence à chercher une solution:
- soit on donne ce boulot à quelques personnes qui vont bosser comme 4, on supprime les impôts et on exécute tous les chômeurs.
- soit on donne ce boulot à quelques personnes qui vont bosser comme 4 et payer un max d'impôts pour nourrir tous les autres
- soit on distribue cette charge de travail entre tout le monde

Dans cette distribution de la charge de travail, deux solutions:
- soit on essaye de lisser (méthode de la gauche, avec un passage à 32h)
- soit on ne lisse pas, et on alterne périodes chargées et périodes chaumées.

Cette analyse est simple à mener car le nombre d'heures de travail est assez stables (ça ne varie pas de 10% d'une année sur l'autre :friend: )


La macroéconomie n'est que l'agrégat des microéconomies, qui suivent des logiques par nature égocentriques et terre à terre (et de plus d'ailleurs car notre société ne laisse plus vraiment de place aux "artistes" et autres bons samaritains). Tu as donc déjà ta réponse :wink: .

En pratique, je suis prestataire à mon compte et je n'ai encore jamais rencontré un client qui voulait de moi seulement 3 ou 4 jours par semaine (et pourtant ça me dirait bien). Quand ils ont besoin de toi c'est tout de suite, en turbinant un max, et le contrat peut s'arrêter du jour au lendemain. Ca c'est la réalité et elle me semble plutôt logique.
poilau
 
Messages: 3961
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 24 Juin 2016 14:50

le chômage diminuant drastiquement l'espérance de vie, je te laisse choisir ton camp(s) camarade :ane:

La configuration dans mon profil


Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Avatar de l’utilisateur
Betekaa
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Bla Bla
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Bla Bla
 
Messages: 52151
Inscription: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Message » 24 Juin 2016 15:01

La vision "micro", c’est le meilleur moyen de ne jamais voir les vrais problèmes et les tendances de fond.

En pensant micro, tu ne prends pas en compte le fait qu'il n'y a pas de quoi filer 35h aux 28.3 millions de français en age de bosser. Que tu le veuilles ou non, tu auras uniquement deux solutions applicables :
- bosser comme un con et payer des impôts pour nourrir ceux qui ne bossent pas (en râlant à cause des feignants)
- partager ton travail avec d'autres

Si on veut éviter ces deux solutions, il faut comprendre qu'il n'y a que deux variables dans l’équation. Il n'y a pas 36 solutions :
- soit on trouve un moyen de baisser le nombre de personnes en age de bosser (par exemple en exécutant les chômeurs, en faisant une bonne guerre ou en interdisant aux deux membres d'un couple de bosser)
- soit on trouve un moyen d’augmenter le nombre d'heure de travail à fournir dans le pays. Manque de bol, personne ne sait réellement comment augmenter facilement la charge de travail de 10% par an pendant X années...
Manque de bol, ça n’est pas faisable... :ko:
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 24 Juin 2016 15:08

Mais comment tu vas imposer à chaque micro acteur de faire le choix qui va en faveur du bien commun préconisé par des dirigeants suprêmes?

La macroéconomie n'est que l'agrégation d'enjeux purement individualistes.
poilau
 
Messages: 3961
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 24 Juin 2016 15:52

Bah désolé, mais j aurai de quoi donner du boulot a plus de monde...

Sauf que le coût global est trop important pour cela.
Et c'est valable pour la majorité des TPE/PME en France.

Faire croire que les 32h c'est la solution miracle c'est un beau mirage...ca conduira juste a compresser encore plus les salariés pour faire en 32h ce qu'il fallait 39h avant pour le même job.
Kolian
 
Messages: 8357
Inscription: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 24 Juin 2016 16:31

poilau a écrit:Mais comment tu vas imposer à chaque micro acteur de faire le choix qui va en faveur du bien commun préconisé par des dirigeants suprêmes?

La macroéconomie n'est que l'agrégation d'enjeux purement individualistes.


Ça c’est justement le débat intéressant.
- Pour les gens vraiment à gauche, la réduction du temps de travail passe par les 32 h (difficiles à mettre en place, mauvais signal pour les boites et les investisseurs, contraignants)
- pour les gens de droite, la réduction du temps de travail passe par la flexibilité des contrats (avec son corollaire => pleins d’impôts pour payer les gens lorsqu'ils sont entre deux contrats)
Dernière édition par gloinfred le 24 Juin 2016 16:40, édité 1 fois.
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 24 Juin 2016 16:39

Kolian a écrit:Bah désolé, mais j aurai de quoi donner du boulot a plus de monde...

Sauf que le coût global est trop important pour cela.
Et c'est valable pour la majorité des TPE/PME en France.

Faire croire que les 32h c'est la solution miracle c'est un beau mirage...ca conduira juste a compresser encore plus les salariés pour faire en 32h ce qu'il fallait 39h avant pour le même job.


C’est toujours assez bizarre de dire que tu aurais de quoi donner plus de boulot aux gens mais que tu n'as pas de quoi les payer. :wink: Si tu vends un boulot au bon prix, tu as de quoi payer tes employés. Sinon, c’est que ton taux horaire n’est pas assez haut.

Ne pas oublier qu'une boite a comme objectif de créer de la VA. Si bosser ne génère plus de VA, il est temps de changer de domaine.
gloinfred
 
Messages: 4994
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message