Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

New Cinema From Asia

Message » 15 Aoû 2018 20:27

Laplace’s Witch (Rapurasu no majo)
Miike Takashi – Japon 2018


Image

La police vient de découvrir d’abord un, puis quelques jours plus tard, un deuxième corps sans vie, tous deux morts par asphyxie à l’hydrogène sulfurée. Les spécialistes se perdent en conjectures, c’est impossible de mourir de ça à l’air libre. Bien que l’inspecteur chargé de l’enquête trouve ça louche, comment instruire un meurtre quand la cause du décès est totalement improbable ?

Laplace’s Witch (le démon de Laplace en français) est le 103ème film de Takeshi Miike qui s’attaque cette fois à un polar écrit par un écrivain à succès nippon. C’est du classique, on sent la commande et Miike qui s’exécute avec obéissance, c’est bien raconté, très didactique, et l’expérience théorique de Laplace n’aura plus de secret de pour vous. Ce n’est pas le Miike que je préfère, ce film ayant pu avoir été fait par n’importe qui d’autre.


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Aoû 2018 20:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

New Cinema From Asia

Message » 15 Aoû 2018 20:28

Bad Genius
Nattawut Poonpiriya – 2017 Thaïlande


Image

Lynn est une élève vraiment très douée, toujours première de sa classe. Quand ses riches camarades de classe lui proposent de les aider à mieux réussir leurs examens, contre rémunération évidemment, elle va mettre au point un véritable businesse de la triche organisée. Et cela va durer de la seconde à la terminal, jusqu’à l’examen mondial permettant d’intégrer les universités américaines.

Nattawut Poonpiriya va réussir l’exploit de nous passionner pour un film où l’on ne voit que des étudiant passer des QCM et en faire un thriller montrant le casse du siècle ! Et cela fonctionne très bien, tous les codes du thriller y passe, un bon moment de cinéma. Gros succès au box-office thaïlandais, ce qui est notable quand on sait que la production de ce pays est en chute libre.


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Ultra Movies

Message » 15 Aoû 2018 20:30

Premika
Siwakorn Charupongsa – 2017 Thaïlande


Image

Une jeune chanteuse de bar, Premika, a été assassinée, son corps découpé et son cœur jeté au fond d’un Jukebox d’hôtel. A la réouverture de l’hôtel, quelqu’un a eu la bonne idée de rallumer le jukebox. Quand son fantôme vous demande de chanter, la moindre fausse note et vous êtes mort !

Fantôme thaï et karaoké, il fallait le faire, c’est fait. C’est de l’humour bien potache, avec des blagues misogynes, homophobe et j’en passe, c’est souvent très con mais alors qu’est-ce que c’est drôle tellement c’est con. Tous les personnages sont des caricatures de boys band, bimbos, chanteurs has been, tous plus crétins les uns que les autres, mais c’est ça qui fait que c’est drôle. C’est gore et fun, c’est génial et quand c’est fini vous avez un air de variété thaï qui vous reste collé dans la tête toute la soirée.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

New Cinema From Asia

Message » 15 Aoû 2018 20:31

Bhavesh Joshi Super Hero
Vikramaditya Motwane – Inde 2018


Image

Bhavesh Joshi et ses deux amis sont des jeunes idéalistes qui rêvent de changer l’Inde, et en particulier de lutter contre la corruption. Ils ont même un site rigolo où ils postent des vidéos dans lesquelles ils empêchent les gens de pisser dans la rue ou de griller les feux rouges. Mais le temps et l’inanité de leurs actions ont vite fait d’émousser leur idéal et chacun de finir par se caser dans un boulot d’esclave. Tous ? Non, pas Bhavesh Joshi qui va continuer la lutte jusqu’à mettre à jour une escroquerie d’état à l’eau potable. Et là ça ne rigole plus.

Bhavesh Joshi n’est évidemment pas un film de super-héros tourné sur fond vert et tout plein de CGI. Ce ne sont que des gens normaux qui vont essayer avec leurs petits bras musclés de faire face à la corruption généralisée. C'est long, trop long, et même si on ne s'ennuie pas ça manque d’originalité pour captiver.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Film du 3eme Type

Message » 15 Aoû 2018 20:33

Profile
Timur Bekmambetov – 2018 USA, UK, Chypre, Russie.


Image

Une journaliste d'investigation se fait passer pour une jeune djihadiste récemment convertie pour se faire recruter. Elle est contactée en moins de deux par un certain Bilel, un charismatique djihadiste basé en Syrie et à la tactique de recrutement particulièrement efficace.

Profile est l’adaptation du roman « dans la peau d’une djihadiste » de Anna Erelle. Si vous avez aimé Unfriended, produit par la même boite de prod, alors vous allez adorer Profile : tout le film est un live d’écran d’ordinateur, fait au moyen d’un logiciel qui s’appelle Live Screen. Cela étant dit, c’est très regardable, si on aime les petites fenêtres qui pop-up de partout, voir la vraie vie au travers de Skype, et lire très vite les fils de messageries instantanées. Mais Bekmanbetov nous l’a promis, pour les pays francophones tous sera récrit en français. D’après le réalisateur qui a préparé le film avec la journaliste, il est très proche de ce qu’il s’est vraiment passé, il a même pu visionner les enregistrements de session d’origine, et lors de sa sortie Anna Erelle lui aurait demandé comment il a fait pour entrer comme ça dans sa tête. Contrairement à ce que pourrait souhaiter Bekmanbetov quand il raconte que bientôt tous les films seront faits comme cela, au prétexte que nous sommes tous, et lui le premier, rivés toute la journée sur un écran j’ose espérer qu’on ne va pas abuser du Live Screen comme l’est le found footage.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Ultra Movies

Message » 15 Aoû 2018 20:34

The Field Guide To Evil
2018 – Réalisateurs : Ashim Ahluwalia, Can Evrenol, Severin Fiala, Veronika Franz, Katrin Gebbe, Calvin Reeder, Agnieszka Smoczynska, Peter Strickland, Yannis Veslemes


Image

C’est une anthologie, donc une suite de courts métrages fantastique autour du mal. Il n’y en a pas un qui soit moins chiant que les autres. Dans le même genre, ABC of death, VHS 1 et VHS 2 c’était quand même bien meilleur. Même German Angst avait un ou deux segments intéressant.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Ultra Movies

Message » 15 Aoû 2018 20:37

One Cut Of The Dead (Kamera o tomeru na!)
Shin'ichirô Ueda – Japon 2017


Image

Une équipe tourne un film de zombies à petit budget dans une usine désaffectée où paraît-il des expériences humaines auraient été pratiquées par l’armée japonaise pendant la 2ème guerre mondiale. Ça ne va pas louper, des zombies vont arriver pour de vrai.

Fou rire total pour ce film qui tient beaucoup par son effet de surprise, donc mieux ne pas trop en dire. Ce n'est pas l’histoire mais la construction du film qui démarre fort avec un plan séquence (d’où le titre) de presque 40 minutes gravement Z. Puis c’est la surprise. Difficile de dire comment vous pourrez le voir, quasi aucune chance qu’il sorte sur grand écran en France, sauf lors d’un prochain festival (peut-être à l’Etrange ou au PIFFF bientôt ? Qui sait ?) mais plus de chance en vidéo, et il serait dommage de spoiler.
Le vrai picth, mais vrai spoil aussi, serait de dire qu’un réalisateur de télé de seconde zone reçoit la commande de faire un film de zombies de 40 minutes, en un plan séquence et surtout en direct. Les 40 premières minutes du film, est la diffusion live de One Cut Of The Dead, en mode pur Z, complètement dingue avec des scènes incompréhensibles et enchaînées n’importe comment. Mais c’est normal c’est du Z. Et nous spectateurs sommes tous tombés dans le panneau jusqu’au générique de fin, au bout de 40 minutes où l’on s’est tous demandés si c’était vraiment fini. Et puis on retourne 1 mois avant et s’en suivra le film du tournage de One Cut Of The Dead, qui est à mourir de rire. Cerise sur le gâteau, le générique de fin est le making of du tournage du film One Cut Of The Dead. Si ça ce n’est pas du méta-méta film…


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

New Cinema From Asia

Message » 15 Aoû 2018 20:39

Hanagatami
Nobuhiko Ôbayashi – 2017 Japon.


Image

Hanagatami (panier de fleurs) est un long, très long film, mis en scène à la façon du théâtre NO racontant au travers de l’histoire d’amis adolescents au Japon à l’approche de la 2ème guerre mondiale et pendant la guerre en Mandchourie, comment toute cette jeunesse de l’époque s’est faite aspirée vers la mort par la guerre. C’est une succession de tableaux magnifiques où malheureusement beaucoup de sens m’a échappé, par manque de repères de la culture japonaise. On s’endort un peu.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

What We Do In New Zealand

Message » 15 Aoû 2018 20:41

The Changeover
Miranda Harcourt, Stuart McKenzie – 2017 Nouvelle Zélande.


Image

Laura est une jeune fille sensible, très sensible, certains diraient même une hypersensible donc capable de devenir une sorcière. Elle a des visions de dangers prochains, et récemment elle a vu son petit frère en très grand danger. Et quand elle rencontre cet homme étrange avec sa collection de jouets anciens si affairé auprès de son petit frère, le danger est là. Pour le vaincre, elle devra faire sa transformation (the changeover) en sorcière.

Film de la série « what we do in New Zealand », The Changeover est tiré du roman éponyme de Margeret Mahy. C’est un film de magie et de sorcellerie, et donc avec des sorcières en mode « vie quotidienne ». L’ambiance et la réalisation distille une véritable sensation d’oppression et de danger, grâce à Timothy Spall dans le rôle du méchant esprit qui capture les enfants. Et si on n’échappe pas complètement à l’histoire pour ado, Laura et son petit copain sorcier qui va l’aider sont des ados, la narration un peu mélancolique et façon « réalité sociale » donnent une profondeur inattendue à ce petit film simple et efficace.


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

New Cinema From Asia

Message » 15 Aoû 2018 20:43

Satan’s Slaves (Pengabdi Setan)
Joko Anwar – 2017 Indonésie


Image

Après une longue maladie qui l’a tenue alitée 3 ans, la mère de Rini décède. Mais ce n’est que le début d’un long cauchemar pour Rini et ses 3 frères. Non seulement le corps de leur mère va ne pas rester longtemps au fond de sa tombe mais elle aurait passé un pacte avec le Diable pour justement avoir ses si beaux enfants. Et c’est l’heure des comptes.

Film de fantôme indonésien sympat avec ses jump scare et quelques petites trouvailles rigolotes à l’image. Son principal mérite d’après la présentation qui nous en a été faite, est d’être qualitativement en haut du panier parmi une production de films de genre très médiocre. Plus gros succès en Indonésie.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Ultra Movies

Message » 15 Aoû 2018 20:44

Liverleaf (Misumisô)
Eisuke Naitô – 2018 Japon


Image

Nozaki est une jeune collégienne qui vient de Tokyo. Elle doit subir toutes les brimades plus ou moins cruelles de ses camarades de classe. Quand ils vont mettre le feu à sa maison tuant ses deux parents et sa petite sœur, Nozaki va partir dans une croisade vengeresse qui n’épargnera personne.

Les films de lycée et de la violence qui y règne est un véritable sous genre au Japon, comme en Corée du sud ou en Thaïlande. Battle Royal étant l’un des mètre étalon du genre mais il y en a une foultitude d’autres. Et ici ça ne déroge pas au genre où on assiste à un jeu de massacre gore et jouissif complètement délirant où au final il n’y a personne à sauver.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Film du 3eme Type

Message » 15 Aoû 2018 20:46

Woman At War
Benedikt Erlingsson – 2018 Islande


Image

En Islande, Halla a décidé de s’opposer à un accord gouvernemental entre la Chine et son pays pour la production d’aluminium. Elle se lance dans des actions de sabotage de pylônes électriques.

Woman At War est une fable écologique moderne passionnante au milieu de magnifiques paysages d’Islande. La musique qui accompagne ce film est jouée par un orchestre et un chœur intégrés aux scènes qu’ils illustrent, comme des personnages à la fois invisibles et présents et contribuent à donner à cette fable une ambiance poétique et surréaliste. Une belle surprise. Déjà sorti en France.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

International

Message » 15 Aoû 2018 20:48

Time Share (Tiempo Compartido)
Sebastian Hofmann – 2018 Mexique, Pays Bas.


Image

Luis, sa femme et son fils sont heureux d’aller passer une semaine dans une résidence privée au milieu d’un gigantesque parc d’attraction. Une semaine au Paradis. Mais à peine les valises posées qu’une autre famille, nombreuse celle-là, prétend avoir la même réservation. Surbooking ? Bein oui, et faudra cohabiter. Et Luis va comprendre à ses dépend le vieil adage, quand c’est gratuit, ou honteusement peu cher dans son cas, c’est que vous êtes le produit.

Amusant comment l’auteur raconte les méthodes de vente agressives et effrayantes d’une entreprise de vente de résidence en temps partagé en faisant un mix d’une société dystopique et un film d’invasion type Body Snatcher. Du coup on est constamment intrigué par cette comédie noire où un père de famille essaie de déciller les yeux de ses proches pour monter que ce Paradis n’est qu’un piège de prédateurs sans scrupules.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Amazing switzerland

Message » 15 Aoû 2018 20:50

Katrina’s Dream
Dario Bischofberger, Mirko Bischofberger – 2018 Suisse


Image

Katrina aurait tellement aimée avoir un enfant avec son amant. Mais lui n’en voulait pas. Alors elle a épousé le meilleur ami de son (ancien) amant. Mais alors que les deux amis rentraient d’une soirée trop arrosée, ils ont un terrible accident. Mais si le mari perd la tête, l’ancien amant perd son corps. Et grâce à un éminent chirurgien italien, la tête de l’ancien amant pourra être greffée sur le corps du mari. Katrina, face à deux esprits dans un seul corps, pourra-t-elle enfin réaliser son rêve ?

Ce film de genre Suisse fait avec 100 000 CHF fait un peu sujet de court métrage étiré en longueur et s’il est amusant sur le principe il est ennuyeux sur la durée.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Film du 3eme Type

Message » 15 Aoû 2018 20:51

Hôtel Artemis
Drew Pearce – 2018 USA, UK


Image

Un duo de gangsters blessés réussit à rejoindre l’hôtel Artemis, seul endroit où l’on peut bénéficier de soins et d’un peu de sécurité, en traversant un Los Angles à feu et à sang à cause d’émeutes dues à la pénurie d’eau potable. Mais cet endroit est réservé au seuls criminels qui paient leur cotisation et les règles sont simple : pas de flics, pas de flingues et il est interdit de tuer les autres patients.

Drew Pearce est surtout connu comme scénariste d’Iron Man 3 et de Mission : impossible Rogue Nation. Jolie casting pour cet Hôtel Artemis où on retrouve Jodie Foster en directrice de clinique clandestine pour criminels, Dave Bautista dans le rôle du fidèle serviteur montagne de muscle, la belle Sofia Boutella dans le rôle d’une tueuse implacable, Zachary Quinto et Jeff Glodblum. Au final on a plutôt un huit clos d’actions bourrin et un propos ridicule. Le truc drôle c’est de voir une Jodie Foster en petite vieille infirmière, ex médecin déchue « qui boit pour oublier un lourd passé », trottinant de patient en patient pour les sauver. Déjà sorti en France.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1871
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message