Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les Concerts classiques & Opéras en Blu-ray et DVD

Message » 02 Avr 2012 15:16

/

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3526
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • online

Annonce

Message par Google » 02 Avr 2012 15:16

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Avr 2012 22:04

un grand merci à toi
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25833
Inscription Forum: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 02 Avr 2012 22:56

Image

J.S. Bach : Matthäus-Passion BWV 244 / Simon Rattle- Peter Sellars / PCM 2.0, DTS-HD et DTS HD MA 5.1 / 1080i 16/9/ BERLINER PHILARMONIKER / 1 Blu-ray
Sous-titres : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Japonais
Multicanal : Oui (5.1)
Enregistrement : Live / 11 Avril 2010 à Philharmonie, Berlin.

Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Du très beau monde sur ce Blu-Ray au programme très alléchant. A noter notamment Simon Rattle en chef d'orchestre, Mark Padmore en évangéliste (qui a notamment déjà réalisé une passion selon St Jean avec Herreweghe), le fameux Thomas Quasthoff, et également Magdalena Kozena que je découvre ici, mais qui a apparemment déjà fait parlé d'elle ailleurs.
L'oeuvre bénéficie d'une mise en scène vraiment originale. On est pratiquement à l'opéra. L'image est très belle et les cadrages très bien préparés. Pas de costumes d'époque, ici on est dans l'intemporel.
L'interprétation est très réussie, et on prend beaucoup de plaisir, avec notamment de très bons solistes. L'évangeliste a même des talents d'acteur et arrive à se sortir quelques larmes... On est émus à plusieurs reprises et on on ne s'ennuie guère même si l'oeuvre approche les 3 heures...
Parfois on confond un peu l'évangéliste et Jésus dans la mise en scène, mais ça ne gêne pas vraiment, et l'effet est sûrement recherché.

Acoustique 7,5/8 : La salle est très grande et ne réverbère pas. C'est assez loin de l'acoustique d'une église, mais pourquoi pas.
Distance 7/8 : La scène est intimiste mais les instruments paraissent un peu loin. Les solos sont bien sur le devant de la scène (voix ou instruments), parfois un peu trop à mon goût.
Spatialisation 7/8 : Je reste sur ma faim pour la spatialisation. L'effet bulle est bien présent lorsque les choeurs se déplacent dans le public à la fin de la première partie, mais ils semblent impossible à localiser à l'oreille. Sur la scène, avec une écoute un peu plus stéréo, j'ai également un peu de mal à localiser les voix et les instruments.
Tonalité 5,5/6 : Un tout petit peu de dureté parfois dans les voix j'ai l'impression.
Balance 6/6 : Très variable dans le concert du fait de l'interprétation, mais on est dans la salle, pas de supercherie.
Dynamique 5.5/6 : J'ai eu tendance à monter le son sur les parties instrumentales.
Présence, impression générale 7,5/8 : Très belle prestation et mise en scène, malgré le décor et l'écoute "moderne". Vivement recommandé pour découvrir l'oeuvre.

Note (son) : 4,6/ 5

Mes impressions :
L'utilisation du multicanal est finalement assez discrète, on est dans la salle. Mais il se trouve par exemple que, lors du choeur finissant la première partie ("O Mensch, bewein dein"), les choeurs d'enfants courent se repartir dans tout le public. C'et très original et les spectateurs ont du être assez surpris de se retrouver subitement entourés ainsi ! La restitution sonore est malheureusement alors un peu décevante : on est bien dans une bulle (et en soi c'est déjà très agréable), mais on ne distingue vraiment mal la position spatiale des différents choeurs dans la salle, et il n'y a pas de partie de "ping pong" entre les deux choeurs par exemple.

Un détail qui fait plaisir : on a droit à tous les sous-titres pour vraiment entrer dans l'oeuvre et se situer dans la narration.

En conclusion : je suis très content de mon achat, mais côté restitution sonore je prèfère encore le SACD de Jos van Veldhoren (Chef d'orchestre) avec The Netherlands Bach Society. Sans doute qu'il est malheureusement très difficile d'enregistrer cette oeuvre dans de très grandes salles. Bach l'a écrit pour la jouer dans une église et ce SACD respecte bien cela.
Ma note "technique" peut paraître un peu basse au final, aussi j'espère qu'elle ne vous découragera pas à (re)découvrir cette oeuvre, ici très bien interprétée, avec une mise en scène convaincante.

Ceci est ma première critique, merci d'avance pour votre indulgence ! :thks:

Voir les autres critiques
Matteos
 
Messages: 51
Inscription Forum: 10 Oct 2002 20:18
Localisation: Lille, Londres
  • offline

Message » 03 Avr 2012 8:38

génial un nouveau critique :D :D
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25833
Inscription Forum: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 30 Avr 2012 23:20

CalouD a écrit:salut,

Superbe Traviata que cette production; le souci c'est que maintenant la belle Anna est mère de famille !!

Pour les amateurs d'opéra à signaler la sortie en BluRay du Atys de Lully par les Arts Flo recréé en 2011 à partir de la production historique de 1987 avec la mise en scène de Jean-Marie Villégier et capté en mai dernier à l'Opéra comique.

Le diffusion sur France 2 en HD était superbe le BR doit être somptueux; seul bémol peut-être les pistes audio sont PCM 2.0 et DTS 5.1 pas de DTS-HD...

:wink:


Image

Armide de Lully me semble aussi très bon.

Blu-Ray et DVD
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 30 Avr 2012 23:25

Jbp

t'es un peu court là :hehe:
du détail mille sabords !
:wink:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25833
Inscription Forum: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 30 Avr 2012 23:37

Oui, je suis venu sur la pointe des pieds, car j'en ai entendu un extrait musical ! Excellent, mais je ne sais pas la qualité de l'image. Par conséquent, j'étais un peu succint, sur ce coup-là... :P
Je vais bientôt m'acheter un lecteur BR, promis !
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 01 Mai 2012 9:25

cool

à suivre donc :D
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25833
Inscription Forum: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 01 Mai 2012 10:53

Image

De Falla : Nuits dans les jardins d'Espagne / Rattle / PCM 2.0 et DTS HD MA 5.1 / 1080i 16/9/ EUROARTS / 1 Blu-ray
Récital d'Achucarro au Teatro Real à Madrid :
- I. Albeniz : Navarra
- C. Debussy : La Puerta del vino
- E. Granados : Quejas o La maja y el ruisenor
- M. Ravel : Gaspard de la nuit
- M. Ravel : Valses nobles et sentimentales
- C. Debussy : La soirée dans Grenade
- M. De Falla : Hommage pour le tombeau de Debussy
- M. De Falla : Fantasia baetica
- A. Scriabine : Nocturne

Multicanal : Oui (5.1)
Enregistrement : Philharmonie de Berlin le 7 septembre 2010 - Live / 7 octobre 2010 à Teatro Real, Madrid.
Interprétation, qualité de la musique enregistrée : De Falla (compositeur espagnol) à l'honneur avec ce blu-ray en deux parties bien distinctes : un enregistrement sans public dans la salle du Philharmonic de Berlin (Nuits d'Espagne) et un récital public au Théâtre royal de Madrid. Un blu-ray très intéressant car les oeuvres données ne sont pas si souvent enregistrées et surtout sont très belles. Les nuits d'Espagne de de Falla méritent d'être connues. Très influencé par ses amis français (Debussy, Ravel...) de Falla a composé cette sorte de "poème symphonique" en 3 parties avec un piano concertant (un peu comme la symphonie cévenole de d'Indy). L'orchestration est fabuleuse.
Le récital est dans l'ensemble à tonalité "espagnole" sauf toutefois Ravel. Si vous vous intéressez au piano, vous pourrez y voir sans doute le morceau le plus difficile du répertoire : "Scarbo" de Ravel.
La qualité sonore de ce blu-ray est au rendez-vous surtout pour le récital à Madrid.

Berlin :
Acoustique 7,5/8 : L'acoustique est très bonne (un petit peu mate en stéréo).
Distance 8/8 : Le dosage est excellent entre l'orchestre et le piano. Distance impeccable.
Spatialisation 7/8 : Très bonne, manquant un petit peu de largeur et de précision. Piano bien capté sans mise en avant. L'image orchestrale manque un peu d'ampleur en stéréo, un peu "renfermée".
Tonalité 5,5/6 : Timbres fidèles, ne pas hésiter à mettre du volume. Basses avec une belle présence mais sans excès.
Balance 6/6 : Excellent équilibre. Les 5 enceintes utilisées comme lors d'un concert.
Dynamique 5,5/6 : Niveau d'enregistrement normal. Pas de compression audible.
Présence, impression générale 7,5/8 : Spectacle sonore sans défaut. Pas de public donc pas de bruits parasites. Le mmulticanal apporte beaucoup. En stéréo, le son est un peu "renfermé".

Note (son) : 4,75/ 5

Madrid :
Acoustique 8/8 : L'acoustique est excellente pour le piano, ample et sans réverbération excessive. On n'a pas l'impression que ce piano est sur une scène d'opéra.
Distance 8/8 : Sans remarque.
Spatialisation 8/8 : On voit du volume autour du piano mais ça reste "intime" au niveau sonore. Bon dosage des ingénieurs du son.
Tonalité 6/6 : Je la trouve remarquable. Les timbres du Steinway sont très naturels, pas métalliques mais pas non plus étouffés. Les basses sont superbes et les aigus très justes, les trilles aigues restent nettes.
Balance 6/6 : Excellent équilibre. Les 5 + 1 enceintes restituent bien l'ambiance sonore de ce récital.
Dynamique 5,5/6 : Niveau d'enregistrement normal. Pas de compression audible. Piano très précis et "dynamique".
Présence, impression générale 7,5/8 : Peu de bruits parasites d'un public très respectueux. Placés à 2 mètres du piano, les 2 micros utilisés sont assez inhabituels, je n'en ai jamais vu de ce genre. Il y en a également un autre sous le piano côté "graves". Le multicanal est du vrai 5.1 mais l'apport d'ambiance reste très discret.

Note (son) : 4,90/ 5

Mes impressions :
L'image manque de précision sur le concert à Berlin. Elle parait même sur certaines caméras un peu floue. C'est à la limite basse de la HD. Les couleurs manquent de saturation et les noirs de profondeur. La production et la réalisation sont minimales.
A Madrid, l'image est bien meilleure avec de meilleurs éclairages, une belle précision mais sans excès. Les noirs sont bons, belles couleurs. La réalisation est bonne. Les dosages piano, pianiste, salle sont très bons, le "jeu" du pianiste est bien filmé.
Blu-ray recommandé pour ceux qui veulent sortir du répertoire traditionnel "grand public".

Voir les autres critiques
Dernière édition par Domimag le 21 Jan 2014 10:33, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3526
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • online

Message » 01 Mai 2012 11:44

J'étais dans un concert d'église, très loin des choristes (l'angle d'écoute était de 20°). Pourtant, j'entendais bien les voix de gauche (féminines) par l'oreille gauche et les voix de droite (masculines) par la droite. Les yeux fermés, je savais où ils étaient. Pourtant, j'étais loin au milieu de l'église.
Une plénitude due aussi peut-être aux réverbérations, l'église étant quasiment vide.

Le 5.1 peut-il nous reproduire çà ? L'enceinte centrale est sûrement importante... et provoque une double stéréo probablement (centre et gauche / centre et droit).
Les enceintes arrière, malheureusement, je ne m'y ferais jamais...
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 01 Mai 2012 12:06

Image

Mahler : Mahler, origins and legacy / M. Tilson Thomas / Dolby True HD 2.0 et Dolby True HD 5.1 & 7.1 / 1080i 16/9/ EUROARTS / 2 Blu-ray

Multicanal : Oui (5.1 & 7.1)
Enregistrement : Davies Symphony Hall - Live (date ?)
Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Michael Tilson Thomas continue sa série "Keeping score", très pédagogique et qui constitue une entrée dans la musique symphonique très intéressante. Celui consacré à Mahler est le dernier de la série en cours, paru à la fois en DVD et blu-ray. Dommage que les premiers (Beethoven etc...) ne soient qu'en DVD. Je vous déconseille celui consacré à Shostakovich dont la 5ème symphonie est enregistrée aux "proms" à Londres, dans une acoustique mauvaise et avec un public bruyant (je le vends :wink: ).
Dans ce blu-ray la symphonie n° 1 est donnée en entier. Sur le deuxième disque on a des mouvements complets d'autres symphonies : 5 (adagietto), 7 (scherzo), 9 (rondo) et quelques lieders (Wayfarer) avec Thomas Hampson.
Le documentaire (plus d'une heure) de M.T.T. sur Mahler, ses origines, sa jeunesse, la création de la 1ère symphonie etc... est excellent.

Acoustique 8/8 : Comme dans le disque de Berlioz, l'acoustique est excellente dans la salle habituelle de concert de l'orchestre de San Francisco. La réverbération est assez courte.
Distance 8/8 : Rien à dire, c'est parfait.
Spatialisation 7,5/8 : Image orchestrale large et assez profonde. Les solos sont bien mis en valeur. Les pupitres sont bien localisés et précis.
Tonalité 6/6 : Timbres des instruments fidèles et clairement reconnus. Comme dans toute musique symphonique il faut monter le volume pour être dans de bonnes conditions d'écoute. Basses excellentes.
Balance 6/6 : Excellent équilibre. Multicanal de qualité, apportant une incontestable plus-value d'ambiance.
Dynamique 5,5/6 : Niveau d'enregistrement normal. Le dolby True HD est d'excellente qualité (48k) sans compression audible.
Présence, impression générale 7,5/8 : Public absolument silencieux, il est vrai que cet enregistrement a dû se faire sur plusieurs concerts. Les raccords ne sont pas audibles. L'enregistrement a été très soigné, les défauts sont vraimpent minimes. A fort volume, on a vraiment une impression de "concert" !

Note (son) : 4,85/ 5

Mes impressions :
L'image est excellente au niveau couleurs, précision, acuité. Une HD de grande qualité. La réalisation de ces "Keeping score" est superbe, les caméras sont nombreuses, les plans soignés et originaux. Tilson Thomas est bien filmé (certains n'apprécient pas ses mimiques mais au moins ce chef aime vraiment son métier !)

Voir les autres critiques
Dernière édition par Domimag le 21 Jan 2014 10:33, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3526
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • online

Message » 01 Mai 2012 12:15

jbpfrance a écrit:J'étais dans un concert d'église, très loin des choristes (l'angle d'écoute était de 20°). Pourtant, j'entendais bien les voix de gauche (féminines) par l'oreille gauche et les voix de droite (masculines) par la droite. Les yeux fermés, je savais où ils étaient. Pourtant, j'étais loin au milieu de l'église.
Une plénitude due aussi peut-être aux réverbérations, l'église étant quasiment vide.

Le 5.1 peut-il nous reproduire çà ? L'enceinte centrale est sûrement importante... et provoque une double stéréo probablement (centre et gauche / centre et droit).
Les enceintes arrière, malheureusement, je ne m'y ferais jamais...


Non non, rien de tout ça :wink: Quand le multicanal est bien dosé et la chaine bien réglée, aucune des 5 enceintes (+ caisson) n'est audible en particulier ! On a juste l'impression d'être DANS la salle où le concert est enregistré ! Lorsqu'on bascule en stéréo, on passe d'un son 3D à un son 2D, on a plutôt l'impression d'être dans le studio et d'écouter l'enregistrement des musiciens qui jouent de l'autre côté de la vitre :wink: même si la "stéréo" permet quand même de produire quelques effets spatiaux par rapport à la "mono".
De même que l'acoustique de la pièce d'écoute joue un rôle essentiel sur la qualité, la reproduction de l'acoustique d'origine est aussi capitale. L'idéal serait de ne pas avoir 5 + 1 HP mais des centaines !

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3526
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • online

Message » 01 Mai 2012 12:31

Domimag a écrit:L'idéal serait de ne pas avoir 5 + 1 HP mais des centaines !

+1 :P

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'association pour que le site progresse : http://www.homecinema-fr.com/asso.php/
Avatar de l’utilisateur
frahlt
Trésorier de l'Association
Trésorier de l'Association
 
Messages: 20924
Inscription Forum: 05 Mai 2006 4:29
Localisation: Entre Saumur, Bourgueil, Chinon... et La Défense
  • offline

Message » 01 Mai 2012 16:03

4 blu-ray à venir :wink: :

Image Image Image Image

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3526
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • online

la mono, la stéréo et le multicanal

Message » 02 Mai 2012 19:40

Domimag a écrit:
jbpfrance a écrit:J'étais dans un concert d'église, très loin des choristes (l'angle d'écoute était de 20°). Pourtant, j'entendais bien les voix de gauche (féminines) par l'oreille gauche et les voix de droite (masculines) par la droite. Les yeux fermés, je savais où ils étaient. Pourtant, j'étais loin au milieu de l'église.
Une plénitude due aussi peut-être aux réverbérations, l'église étant quasiment vide.

Le 5.1 peut-il nous reproduire çà ? L'enceinte centrale est sûrement importante... et provoque une double stéréo probablement (centre et gauche / centre et droit).
Les enceintes arrière, malheureusement, je ne m'y ferais jamais...


Non non, rien de tout ça :wink: Quand le multicanal est bien dosé et la chaine bien réglée, aucune des 5 enceintes (+ caisson) n'est audible en particulier ! On a juste l'impression d'être DANS la salle où le concert est enregistré ! Lorsqu'on bascule en stéréo, on passe d'un son 3D à un son 2D, on a plutôt l'impression d'être dans le studio et d'écouter l'enregistrement des musiciens qui jouent de l'autre côté de la vitre :wink: même si la "stéréo" permet quand même de produire quelques effets spatiaux par rapport à la "mono".
De même que l'acoustique de la pièce d'écoute joue un rôle essentiel sur la qualité, la reproduction de l'acoustique d'origine est aussi capitale. L'idéal serait de ne pas avoir 5 + 1 HP mais des centaines !


+1 avec Domimag

En simplifié la stéréophonie c'est supérieur a la monophonie, mais l'écart entre la stéréophonie et le multicanal peut être aussi important que la différence entre la mono et la stéréo. :idee:

A la condition que la prise de son en multicanal soit bonne et l'installation d'écoute bien réglée.
Mais ces conditions qualitatives sont aussi valables quand à la différence entre mono et stéréo, par contre on a moins l'habitude des conditions requises pour une bonne d'écoute en multicanal.
L'Opéra en Blu-ray convient très particulièrement au 5,1.
nota: j'ai comparé avec minutie le 5,1 et le 7,1: pas d'avantages pour ce dernier

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message