Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

CR sur divers tests simples / approche empirique

Message » 02 Juin 2009 3:06

Pour que la stéréophonie marche bien (= relief sonore), les deux couples (enceintes + local) doivent être identiques en amplitude et phase.... dans le cas contraire, il y a distortion aussi bien en timbre qu'en spatialisation.... :cry:
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 02 Juin 2009 3:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Juin 2009 7:29

TMS a écrit:Pour que la stéréophonie marche bien (= relief sonore), les deux couples (enceintes + local) doivent être identiques en amplitude et phase.... dans le cas contraire, il y a distortion aussi bien en timbre qu'en spatialisation.... :cry:


bonjour,

En français ça veut dire quoi ?

Merci

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 02 Juin 2009 8:51

la stéréophonie étant basée sur la différence d'intensité et de temps des signaux entre les enceintes, une non idendité de ces deux paramètres (donnés par une identité du point de vue de l'oreille des courbes de réponse en amplitude et en phase-temps de propagation de groupe en fonction de la fréquence) va donc déformer la création de l'image fantôme qui se forme dans notre cerveau.

Les distortion vont être du type non respect du timbre et/ou positionnement erroné des sources virtuelle (et en général en plus: triplement des images, manque de transparence, manque de cohérence...)

plus clair comme ça ? :wink:
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Juin 2009 9:13

TMS a écrit:Pour que la stéréophonie marche bien (= relief sonore), les deux couples (enceintes + local) doivent être identiques en amplitude et phase..



Merci TMS pour ta contribution. Quelles sont les précautions à prendre (les choses à faire et à ne pas faire), lors du placement des enceintes, pour tenter de garantir cette équivalence?
reidemeister philippe
 
Messages: 3035
Inscription: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 02 Juin 2009 9:19

TMS a écrit:la stéréophonie étant basée sur la différence d'intensité et de temps des signaux entre les enceintes, une non idendité de ces deux paramètres (donnés par une identité du point de vue de l'oreille des courbes de réponse en amplitude et en phase-temps de propagation de groupe en fonction de la fréquence) va donc déformer la création de l'image fantôme qui se forme dans notre cerveau.

Les distortion vont être du type non respect du timbre et/ou positionnement erroné des sources virtuelle (et en général en plus: triplement des images, manque de transparence, manque de cohérence...)

plus clair comme ça ? :wink:


c'est clair mais c'est un peu dur à imaginer quand on a pas d'exemple dans l'oreille.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 02 Juin 2009 9:33

reidemeister philippe a écrit:
TMS a écrit:Pour que la stéréophonie marche bien (= relief sonore), les deux couples (enceintes + local) doivent être identiques en amplitude et phase..



Merci TMS pour ta contribution. Quelles sont les précautions à prendre (les choses à faire et à ne pas faire), lors du placement des enceintes, pour tenter de garantir cette équivalence?


si on part du principe que les enceintes sont identiques en conditions anéchoiques (certain fabricants d'enceintes de monitoring apairent les enceintes comme des microphones), il faudrait que la pièce soit symétrique acoustiquement (= géométriquement ET dans la nature des matériaux)
En stéréophonie à 2 canaux ça peut encore être envisageable, mais en stéréophonie à 5 canaux, la centrale va forcément avoir un environnement acoustique différent entre la D et la G : calibration via processuer incontournable dans ce cas (ge parle là de pièces courantes, de taille assez réduite)

Autre solution: laisser 2 à 3 m entre les enceintes et les murs, là il faut une grande pièce, et on retrouve ensuite le plafond et plancher communs qui devront être homogènes
Dernière édition par TMS le 02 Juin 2009 10:36, édité 1 fois.
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Juin 2009 9:34

frgirard a écrit:
TMS a écrit:la stéréophonie étant basée sur la différence d'intensité et de temps des signaux entre les enceintes, une non idendité de ces deux paramètres (donnés par une identité du point de vue de l'oreille des courbes de réponse en amplitude et en phase-temps de propagation de groupe en fonction de la fréquence) va donc déformer la création de l'image fantôme qui se forme dans notre cerveau.

Les distortion vont être du type non respect du timbre et/ou positionnement erroné des sources virtuelle (et en général en plus: triplement des images, manque de transparence, manque de cohérence...)

plus clair comme ça ? :wink:


c'est clair mais c'est un peu dur à imaginer quand on a pas d'exemple dans l'oreille.

Francois :wink:


c'est sûr.... :wink:
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Juin 2009 13:30

Question : tu vois du mieux, mais y a-t'il du moins bien, sur certains critères?

Halx a écrit:La pièce mesure 5 x 3,40 m.


3,40m me semble court. Si tu laisses 1m derrière l'auditeur, et disons 80cm entre les enceintes et le mur arrière, il reste 1,60m entre l'auditeur et la ligne sur laquelle se trouvent les enceintes. On pourra peut-être augmenter cette distance à 1,90m, mais difficilement plus, amha.

Est-ce que cette faible distance n'est pas gênante pour une bonne fusion des registres, ou pour d'autres aspects?
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 02 Juin 2009 13:33

TMS a écrit:la stéréophonie étant basée sur la différence d'intensité et de temps des signaux entre les enceintes, une non idendité de ces deux paramètres (donnés par une identité du point de vue de l'oreille des courbes de réponse en amplitude et en phase-temps de propagation de groupe en fonction de la fréquence) va donc déformer la création de l'image fantôme qui se forme dans notre cerveau.

Les distortion vont être du type non respect du timbre et/ou positionnement erroné des sources virtuelle (et en général en plus: triplement des images, manque de transparence, manque de cohérence...)

plus clair comme ça ? :wink:


Si j'ai une bibliothèque sur le mur latéral gauche, et une plante verte sur le mur latéral droit, ça foire un peu mon image sonore, c'est ça?
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 02 Juin 2009 13:47

c'est ça
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Juin 2009 13:51

Ce serait bien qu'on creuse un peu plus la question de la géométrie de la pièce et du placement des enceintes (uniquement pour la stéréo à 2 canaux pour commencer) pour partir sur une bonne base avant d'attaquer la suite. Les tests de traitement acoustique peuvent bien attendre un peu.
Continuons donc à cuisiner TMS :lol: (et aussi d'autres, tel PM s'il veut bien participer :D , qui ont une grande expérience dans la mise en place de systèmes stéréo) pour essayer d'en savoir plus:

-avec des enceintes HiFi courantes (donc non apairées?), on peut quand même espérer arriver à une stéréo qui marche bien avec un bon relief, non? Si oui, et s'il faut absolument aussi une symétrie acoustique de la pièce, c'est uniquement sur le mur en arrière des enceintes et partie des murs latéraux (sur un périmètre de 2-3 mètres) ou sur toute la pièce?

-en l'absence de cette totale symétrie (aucune tolérance? :-? ), peut-on compter sur des phénomènes compensatoires en jouant sur le placement des enceintes - et éventuellement en utulisant des panneaux acoustiques - pour arriver malgré tout à un résultat correct?
reidemeister philippe
 
Messages: 3035
Inscription: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 02 Juin 2009 18:58

d-d a écrit:J'ai fait un test de positionement sur une enceinte par rapport au mur latéral \ arriére
Sur les courbes il n'y a pas de nette amélioration....

Voitr Test N°2 ici -->http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1292&t=29914585


Ci-après une réponse d'Emmanuel Piat sur l'absence de mesure pour tenter de mettre au point son système (notamment sur l'aération, la scène sonore, le relief) qui est fort intéressante je trouve: viewtopic.php?f=1201&t=29802474&start=509
reidemeister philippe
 
Messages: 3035
Inscription: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 02 Juin 2009 21:14

reidemeister philippe a écrit:
d-d a écrit:J'ai fait un test de positionement sur une enceinte par rapport au mur latéral \ arriére
Sur les courbes il n'y a pas de nette amélioration....

Voitr Test N°2 ici -->http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1292&t=29914585


Ci-après une réponse d'Emmanuel Piat sur l'absence de mesure pour tenter de mettre au point son système (notamment sur l'aération, la scène sonore, le relief) qui est fort intéressante je trouve: viewtopic.php?f=1201&t=29802474&start=509


Mon constat personnel et "historique" est que les excellentes écoutes sont confirmées par un ensemble de mesures à la fois excellentes et cohérentes, y compris pour les courbes amplitude/fréquences. A l'inverse, le fait de modeler certaines courbes ne permet pas toujours d'améliorer les choses de manière décisive. Les bonnes mesures sont donc indispensables mais on doit probablement en oublier, ce qui ne permet pas d'être certain d'obtenir un bon résultat quand on veut les corriger. D'autre part, il y a une certaine interaction entre elles. Soit elles sont toutes bonnes soit les problèmes se percevront tôt ou tard.

C'est à l'oreille que l'on parvient souvent aux meilleurs résultats mais cela prend beaucoup de temps. La mesure et les recettes éprouvées deviennent indispensable quand on doit parvenir rapidement à un résultat exploitable.
Dernière édition par Philippe Muller le 02 Juin 2009 21:16, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 02 Juin 2009 21:16

Paull a écrit:Question : tu vois du mieux, mais y a-t'il du moins bien, sur certains critères?

Halx a écrit:La pièce mesure 5 x 3,40 m.


3,40m me semble court. Si tu laisses 1m derrière l'auditeur, et disons 80cm entre les enceintes et le mur arrière, il reste 1,60m entre l'auditeur et la ligne sur laquelle se trouvent les enceintes. On pourra peut-être augmenter cette distance à 1,90m, mais difficilement plus, amha.

Est-ce que cette faible distance n'est pas gênante pour une bonne fusion des registres, ou pour d'autres aspects?


En fait, il n'y a pas 1 m derrière l'auditeur car le sofa est collé à la cloison arrière. Les coussins derrière la tête annulent la réflexion des médiums/aigus vers l'auditeur mais pas celle des graves. Du coup, le niveau de grave est sensiblement plus élevé que dans l'autre configuration ce qui donne un son plus charnu, plus plein, plus sensuel. À vue de nez, cela ne constitue un problème que pour l'écoute de certaines musiques qui excitent les résonnances de pièce (par ex. les musiques amplifiées avec des graves bien présents). Pour le reste, c.-à-d. musique classique et jazz, c'est un pur régal par rapport à mon ancienne configuration.

Donc pour l'instant les inconvénients de cette nouvelle configuration sont: grave problématique sur certaines musiques; peut-être moins de profondeur.
Les avantages: tout le reste c-à-d. médiums et aigus plus doux (ils ne crient plus), beaucoup moins de distortion, plus d'espace, plus de chaleur.

Désormais mon nouvel objectif est d'optimiser les diverses réflexions à l'arrière et sur les côtés des enceintes afin d'améliorer la localisation des instruments dans l'image stéréo et chercher un moyen pas trop compliqué de diminuer le niveau de grave (le retour des bouchons dans les évents bass reflex ?).

Question: dans mon cas (largeur = 3,40 m; distance enceintes-auditeur = 1,90 m) est-il nécessaire de traiter le plafond qui se trouve à une hauteur de 2,50 m ?

Voici une photo de mon salon un peu déformée par la perspective.
Image
Dernière édition par Halx le 02 Juin 2009 23:10, édité 1 fois.
Halx
 
Messages: 1233
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 02 Juin 2009 21:50

reidemeister philippe a écrit:Ce serait bien qu'on creuse un peu plus la question de la géométrie de la pièce et du placement des enceintes (uniquement pour la stéréo à 2 canaux pour commencer) pour partir sur une bonne base avant d'attaquer la suite. Les tests de traitement acoustique peuvent bien attendre un peu.
Continuons donc à cuisiner TMS :lol: (et aussi d'autres, tel PM s'il veut bien participer :D , qui ont une grande expérience dans la mise en place de systèmes stéréo) pour essayer d'en savoir plus:

-avec des enceintes HiFi courantes (donc non apairées?), on peut quand même espérer arriver à une stéréo qui marche bien avec un bon relief, non? Si oui, et s'il faut absolument aussi une symétrie acoustique de la pièce, c'est uniquement sur le mur en arrière des enceintes et partie des murs latéraux (sur un périmètre de 2-3 mètres) ou sur toute la pièce?

-en l'absence de cette totale symétrie (aucune tolérance? :-? ), peut-on compter sur des phénomènes compensatoires en jouant sur le placement des enceintes - et éventuellement en utulisant des panneaux acoustiques - pour arriver malgré tout à un résultat correct?


les constructeurs de matériel HIFI étant en général assez automatisés, on peut présupposer d'une certaine régularité dans la fabrication et donc les spécifications (on ne se préoccupe en général pas de se genre de chose, vu que l'on calibre le système in situ par DSP, ce qui permet de corriger tout différence - on apparie en général les enceintes dans le local à +/- 1dB voire mieux)

Le fonctionnement de la stéréophonie est heureusement pas en "tout ou rien", et les choses se font progressivement (dans un sens positif comme de dégradation), de plus, le cerveau rattrappe (ou tente de le faire) les défauts de cohérence, mais au coût d'une fatigue auditive ou d'un plaisir diminué. C'est le cerveau individuel de chacun qui va construire son niveau de tolérance (et il y a diverses sensibilités à la spatialisation en plus - ce critère est un point très sensible de mon écoute)

L'utilisation de panneau acoustique peut en effet être un moyen de resymétriser l'acoustique, mais ce n'est pas forcément compatible avec l'esthétique d'une pièce à vivre.

En terme de conception, pour les diverses raisons évoquées, j'aime bien avoir des enceintes "bi-blocs", le grave étant désolidarisable du médium-aigu, les contraintes de placement étant très différentes : dans ce cas, l'on peut facilement optimiser chaque sous-ensemble (en faisant attention au rapport distance entre éléments et fréquence de coupure)
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4784
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77


Retourner vers Correction Acoustique Passive