Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Fog (1980)

Provenance : France
Éditeur : Studiocanal
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.35 – 4K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais LPCM 2.0, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
C’est du vintage pur jus avec une granulosité plutôt forte, un piqué faiblard (cf. les passages dans l’église) et des scènes sombres peu contrastées, mais en comparaison directe avec le Blu-ray ce transfert UHD délivre des détails plus raffinés, des couleurs plus saturées (la tenue rouge d’Adrienne Barbeau), des noirs plus sinistres et des sources lumineuses plus marquées (les ampoules des frigos dans l’intro, la brume). Il y a cependant un problème car certains noirs se mettent à clignoter (comme lors de l’histoire autour du feu) en Dolby Vision. Et si ce n’est pas le cas avec l’encodage HDR10, ce dernier souffre d’une compression aux fraises (pas en DV donc) avec des aberrations chromatiques dans le grain, des pixels dans le brouillard et des éclairages vacillants (l’illumination de la croix à la fin).
Qualité audio : Image
Plus proche d’une piste stéréo surround timide à la scène frontale resserrée et aux voix étouffées, la VF est bien inférieure à la VO qui est pourtant loin d’être démonstrative. Mais cette dernière est quand-même plus dynamique (lors des meurtres), laisse respirer les avants et distille quelques petits effets surround.

Partager :