Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Fast and Furious

Provenance : États-Unis
Éditeur : Universal Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.39 – 4K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Si la définition n’est que légèrement rehaussée et que les passages doux le sont toujours autant, l’apparence filmique est plus présente qu’auparavant (une fine couche 35mm), les couleurs sont nettement plus somptueuses (comme si les voitures venaient d’être repeintes), les contrastes sont encore plus clinquants (des blancs plus brillants et des noirs plus riches) et les sources lumineuses rayonnent comme jamais (les reflets sur les carrosseries).
Qualité audio : Image
Aussi impressionnante soit-elle, la VO DTS:X souffre néanmoins d’un mixage aujourd’hui un peu daté (c’est brouillon et pas toujours cohérent). Elle reste cependant très immersive (bonne activité arrière) et donne de la hauteur à l’action avec quelques ambiances et effets motorisés (l’écho des moteurs) envoyés sur la scène aérienne. Les dialogues sont limpides, le score est ample et les basses grondent bien. Moins dynamique et détaillée, la VF ne démérite pas pour autant.

Partager :