Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup celeste – Numéro 1, mi-novembre 2018

Fast and Furious: Tokyo Drift

Provenance : États-Unis
Éditeur : Universal Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.39 – 2K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français (VFQ) DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Des détails plus subtils (un piqué de grande qualité), des couleurs autrement plus pop, des contrastes mieux équilibrés (les scènes sombres sont maintenant beaucoup plus belles) et des sources lumineuses à la luminosité supplémentaire (l’éclat des carrosseries, l’intensité des phares et les éclairages nocturnes de Tokyo).
Qualité audio : Image
De la musique aux ambiances, la VO DTS:X rehausse absolument tout, même si la scène supérieure n’abuse pas des effets. Le reste est bien évidemment tout aussi spectaculaire avec une dynamique furibonde, un environnement sonore sur-animé, des bruitages motorisés en veux-tu en voilà, une activité surround incessante et des basses très profondes. À son niveau, la VF est excellente.

Partager :