Modérateurs: Staff Installations, Staff DIY, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

DSPiy : Interface audio numérique sans fil et autres idées

Message » 12 Jan 2013 19:00

Bonjour,
Alkasar faisant de la pub pour Le DSPiy dans sa signature, j'ai lu avec intérêt les 3 sujets correspondants :
1-Filtre actif à base de DSP : le DSPiy
2-DSPiy : logiciels et algorithmes
3-Interface d'entrée numérique pour DSPiy et autre
Tout d'abord Je suis impressionné par les ressources dont vous faites preuve, de vos capacités d'organisation et de mise en commun, bravo.

Pour ne pas polluer inutilement ces sujets, j'ai préféré en créer un nouveau pour poser quelques questions.

Pour le moment votre projet consiste à entrer en stéréo via le ADC du ADAU1701 ou en numérique via I2S en passant par l'interface numérique spdif ou USB en construction.
Avec la dématérialisation, beaucoup d'entre nous se posent la question d'une connexion distante : PC éloigné du matériel HIFI, sources audio diverses comme un smartphone ou une tablette, etc... Dans tous ces cas on recherche des solutions de connexions, soit par réseau, soit sans fil soit les deux. les solutions existantes sont insatisfaisantes ou contraignantes (A2DP par bluetooth, airportexpress, DNLA, etc...). Une interface reseau qui permettrait de sortir un flux audio stéréo en 24/96 soit d'un PC soit d'un appareil Android vers l'entrée I2S du DSPiy (ou autre :wink: ) serait un must.

Je pense en fait à un truc du style Azurwave GA200 qui transmet l'audio numérique en 16/48 vers sa sortie coaxiale, un driver sur le PC simulant une sortie audio qui en fait passe par le réseau. Est-il envisageable de créer le même type de produit en Diy avec les chipsets réseaux existants, mais avec un flux audio en 24/96 (permettant en particulier une gestion du volume numérique à la source et sans perte) ? Il faudrait développer des drivers sous Windows (à moins qu'un plugin foobar par exemple le permette déjà) mais aussi sous android (voir en modifiant un player audio open source).
C'est sans doute un projet complètement délirant ou infaisable, à vous de me le dire. Si c'est envisageable, alors tant qu'à faire, on peut pousser le bouchon un peu plus loin : au lieu de transférer du stéréo, on transfert du multicanal, 6 voies en 24/96. Dans ce cas, si le DSPiy permet de recevoir du multicanal en entrée, il peut aussi servir à "simplement" convertir en analogique le multicanal vers des enceintes passives ou toutes autre applications (une sorte de carte son multicanal déportée avec des possibilité de traitement en sus). Dans ce cas la liste des personnes intéressées va nettement s'allonger...
Dernière édition par robob le 13 Jan 2013 21:23, édité 2 fois.
robob
 
Messages: 5637
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Jan 2013 19:00

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Jan 2013 11:57

Voilà un beau sujet. :)
Je doute fort qu’il soit possible de faire passer en wifi du 24bits/96K multicanaux.
Il y a la bande passante et l’aspect real-time du wifi qui risque de coincer.
Le mieux étant de transmettre sous une forme compressée le flux audio.
Pour ce qui est du rajout du wifi et autre sur le DSPiy, on y pense…
Il existe des cartes « mini-pc » ou « micro-pc » voire une tablette low-cost qui tournent sous WinCe, Linux et/ ou Android qui pourraient très bien élargir les possibilités du DSPiy .
Mais comme pour tout, cela ne semble pas très compliqué, mais il faut le faire. :wink:
thierryvalk
 
Messages: 5399
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique

Message » 13 Jan 2013 16:48

Salut.
thierryvalk a écrit:Je doute fort qu’il soit possible de faire passer en wifi du 24bits/96K multicanaux.

Je prend exemple avec Aaron Neville Jesus Jesus version 96/24 5.1 FLAC du DVD-A ,le débit est de 7021 Kbps ,soit 7 Mbps.
Une connexion WiFi 54Mbps 802.11g est en pratique à 20Mbps.
Samsara
 
Messages: 5271
Inscription: 20 Avr 2000 2:00
  • offline

Message » 13 Jan 2013 21:19

Oui, je pensais dans un premier temps, à passer de la stéréo.

L'exemple typique, c'est de pouvoir faire un ampli ou un dock "Whi-fi" :mdr: , avec comme source un smartphone, l'ampli intégrant le récepteur WIFI et permettant par exemple, grâce au DSPiy un filtrage actif sur deux enceintes, ou pour le Dock "Whi-fi", totalement autonome, du 2.1.

Pour le multicanal, l’intérêt résiderait déjà à pouvoir utiliser les 3 DAC Sabre ES9023 du DSPiy, qui serait une alternative économique et de qualité par rapport aux cartes son multicanaux (si le modele est bien conçu, ce dont je ne doute pas un instant :wink: ).
La possibilité de véhiculer du 24 bit à distance est aussi un gros atout : carte son multicanal impliquant sorties analogiques à proximité du PCHC. Ok, on s'éloigne de l'utilisation première de votre projet qui est le filtrage actif.

Une interface WIFI peut être conçue à part, avec une sortie SPDIF, mais dans ce cas, plus de transmission PCM en 5.1 et 24 bit). La question 1 étant le DSPiy peut-il recevoir 6 voix en PCM ? La question 2 étant comment lui envoyer ?

Pour ce qui est du débit, 6 canaux PCM en 24/48 ne devraient pas poser de problème en WIFI. la borne Airport compresse en loseless avant de transférer par courant porteur, mais je suppose qu'ils utilisent des chipset spécifiques (et de toutes maniere c'est du 16 bit donc bof). Par contre c'est sur qu'il y a du boulot, mais vous m'avez l'air bon, non ? Allez, le WIFI pour la version 2... :friend:
robob
 
Messages: 5637
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline

Message » 13 Jan 2013 21:58

Je constate que tu as bien compris la philosophie du projet. :D
Oui, le DSPiy est prévu avant tout pour réaliser des enceintes actives, mais vu son prix contenu et ses DAC il peut être utilisé de biens d’autres manières.
Wifi pour version 2, oui, mais si possible pour la 1, peut-être la 1.1 …
L’ADAU1701 fonctionne avec des ports I2S qui sont stéréo, il existe aussi un mode TDM qui permet de gérer plus de voies sur un seul port série.
Comme déjà dit, on découvre tout en avançant dans ce projet, et le but est d’utiliser ce « petit » DSP à fond. Mais il y a pas mal de contraintes, dont les 24h/jour. :mdr:
thierryvalk
 
Messages: 5399
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique

Message » 13 Jan 2013 22:26

Salut,

NAS ---wifi---> PC -> DAC
fonctionne. Jusqu'en 24/96 dépend de la distance et de la qualité du wifi.
remplacer le dac par le DSPiy et c'est bon pour l'actif.
Un "dock wifi 2.1 actif" est possible avec le projet DSPiy actuel + récepteur wifi externe. squeeze box ou n'importe quel autre, de préférence avec sortie numérique spdif tant qu'à faire. Pourquoi pas PC-> azureware : je connais pas.

Le multicanal c'est une autre affaire. Transporter du pcm en multicanal c'est lourd et le débit en wifi est loin d'être stable à ce niveau là.
alkasar
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 11407
Inscription: 29 Nov 2005 22:47
Localisation: Neuf deux

Message » 14 Jan 2013 2:18

Faut bufferiser un peu plus mais c'est faisable. Et puis il n'y a pas que le wifi dans la vie 8)
Réinventer un truc directement sur un media radio brut, c'est beaucoup de taf et avec tous les standards wifi, IEEE 802.15.4, etc ... les constructeur n'ont plus beaucoup de solutions brutes sur étagères ou alors très spécifiques et plutôt en bas débit ultra robuste et faible conso (série smartR chez Atmel).
On est rapidement coincé si on vise le multicanal "audiophile" même en compressant.

Donc avec du wifi (oui je sais... ), en évitant de réinventer la roue en croyant être les meilleurs et en utilisant des standards fait pour comme RTP (chouette on va faire du multicast en wifi), en choisissant correctement ses chipset wifi pour avoir des drivers full opensource sous Linux, en appliquant les bonnes techniques pour éviter les bufferbloats et donc en construisant la borne de réception ET la borne d'émission pour créer un réseau wifi autonome et indépendant sur lequel on a un contrôle total, on doit s'en sortir, même en multicanal et même sans compresser (mais on aurai tord de se priver si c'est possible).
Une piste toujours pour éviter de réinventer la roue regarder du coté de pulse audio qui existe sous windows.
Je vois bien un lien ethernet filaire pour aller à la borne d’émission et régler le problème de l'extraction du multicanal du PC. Une autre solution demandant un peu plus de dev bas niveau, créer un driver device (par oposition à host) USB Audio multicanal s'il n'existe pas déjà sous linux pour connecter la borne en USB sans driver sous linux/windows/macosx.
Coté borne de réception, si on veut vraiment du multicanal à renter dans un dac ou un DSP, il faut à minima du TDM (faisable) ou une sortie I2S avec plein de canaux DATA (là ça coince déjà en forçant à monter méchamment en gamme de SOC) à moins de trouver un convertisseur TDM -> canaux I2S standards.

Bref doit y avoir moyen par exemple avec des ARIA à 25€ de faire un truc en TDM jusqu'à 6 canaux si on reste en 44.1/48khz. Reste a trouver la bonne interface wifi et de préférence pas en USB (en SDIO par exemple).

Pour ceux qui savent pas encore ce qu'est les buffers bloat : de mon temps :oldy: on se partageait une connexion internet 128kbits a plus de 100 personnes simultanément, avec comme aujourd'hui des downloaders fou et autre, et une session telnet (oui, ssh ça existait pas ...) avec une machine à l'autre bout de la planète était parfaitement fluide. Essayez aujourd'hui pendant qu'une seule machine de votre réseau fait un gros download avec votre liaison 100 fois plus rapide .... Et me parlez pas de QOS, à l'époque ça n'existait pas non plus et ça fonctionnait très bien .....
Pour ceux qui veulent se documenter, Google est ton ami.
Tazz28
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2799
Inscription: 03 Nov 2008 23:47
Localisation: Dreux
  • offline

Message » 14 Jan 2013 11:35

Emmanuel, je confirme : t'es un GRAND malade :mdr: :mdr:
en tout cas une chose est sure: tu vas t'offrir un petit ARIA a la première occasion et le triturer :)
alkasar
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 11407
Inscription: 29 Nov 2005 22:47
Localisation: Neuf deux

Message » 14 Jan 2013 14:45

Il va falloir que je googlelise comme une bête :ane: pour comprendre tous ce vocabulaire technique.

Concernant la possibilité de sortir l'audio d'un smartphone Android vers un DAC en stéréo mais avec une qualité "audiophile", cela intéresse un paquet de gens : il suffit de voir le nombre de sujet et de page sur les forums (sans parler de tous ceux qui n'y ont pas encore pensé :mdr: ).
L'état des lieu aujourd'hui c'est :
-le systeme airplay chez Apple : limité à 16/48 via la borne airport, ce qui implique de sortir volume plein pot pour ne pas perdre d'info numériques et donc pas moyen d'utiliser le volume numérique du Smartphone (Apple ou Android avec airfoil je crois) et bien entendu d'utiliser une autre commande de volume.
-Quelques appareils Android, comme le Samsung Galaxy II et III dont la version Android supporte l'usb audio standard. On peut donc les connecter directement à la plupart des DAC voir à des DAC sans fil comme le Dugood . C'est impossible avec 99% des appareils Android aujourd'hui.
-Le DNLA mais le lecteur n'est pas le smartphone lui-même : il faut donc un DMP.
- les systèmes bluetooth, compressés au mieux en MP3 320 kbps mais bien plus souvent en 128 kbps, 16 bit, et dont la portée ne dépasse pas 10m.

La moindre solution coûte au moins 50 € voir 100€ pour un truc limite utilisable en "hifi" comme l'AE. Aucune ne permet d'utiliser le volume numérique du player sur le smartphone sans dégradation car aucune ne fonctionne en 24 bit (si vous en avez une merci de me l'indiquer) :wink: .

En fait, pas besoin de WIFI : il faut une interface ethernet en entrée du DSPiy capable de recevoir et de donner au DSPiy un flux audio numérique qu'il soit capable de lire (fichier ou PCM). De l'autre coté, Pc windows ou smartphone, il faut "récupérer" le flux audio en sortie d'un player pour le transferer via le réseau vers l'interface du DSPiy. Dans ce cas n'importe quelle interface réseau (WIFI, CPL, cable) convient entre la source et le DSPiy et il n'y a pas besoin de rajouter une interface hardware du coté source.
Donc, question : le Aria G25 (que je découvre par une recherche sur HCFR car sur google j'ai juste trouvé çà :wink: ) peut-il être exploité comme lecteur DLNA (dmp) qui sortirait en PCM via I2S vers le DSPiy ? dans ce cas les solution existent déjà sous windows et Android (2player par exemple), non ?

le seul avantage que je vois dans une interface wifi autonome serait dans le cas où il n'y a pas de réseau existant (par exemple pour un systeme audio dans une voiture ou dans une location de vacances avec un dock) ou si on veut maîtriser les débits en multicanal.
robob
 
Messages: 5637
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline

Message » 14 Jan 2013 15:19

pas la peine de compliquer si c'est pour de la stéréo. Si tu t'intéresse à android, il suffit un appareil audio android qui qui sort en SPdif. Aucune modif ou complément à apporter au DSPiy (encore heureux :) )

et si t'es vraiment mordu, tu trouves un appareil audio android qui expose sa sortie I2S.
alkasar
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 11407
Inscription: 29 Nov 2005 22:47
Localisation: Neuf deux

Message » 14 Jan 2013 16:47

Pour du stéréo, aucun problème pour faire tout ce qu'on veut avec un simple aria.
Pour du multicanal, c'est un peu plus la misère : pour le DSPiy V1, il faut autant de cartes D-IN que de paire de canaux et passer en TDM, mais ça se fait.

(moi qui voulais virer le TDM sur le D-IN ..., j'ai bien fait de m'abstenir)
Tazz28
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2799
Inscription: 03 Nov 2008 23:47
Localisation: Dreux
  • offline

Message » 14 Jan 2013 17:20

alkasar a écrit:pas la peine de compliquer si c'est pour de la stéréo. Si tu t'intéresse à android, il suffit un appareil audio android qui qui sort en SPdif. Aucune modif ou complément à apporter au DSPiy (encore heureux :) )

et si t'es vraiment mordu, tu trouves un appareil audio android qui expose sa sortie I2S.


Il s'agit de sortir de n'importe quel appareil Android existant : mon smartphone ZTE blade S par exemple. Donc pas de spdif, pas d'USB audio standard.
Les solutions connues que je liste plus haut ont toutes un défaut.
La solution n'est pas nécessairement en rapport avec le DSPiy, cela pourrait être une interface sans fil avec sortie SPDIF, comme la borne AE mais avec un traitement sur 24 bit. Mais, idéalement, si l'interface est asynchrone, donc exit le SPDIF, on s'affranchit du jitter. Ce sont d'ailleurs les deux défauts de la borne AE, la limitation à 16 bit et la qualité de l'horloge pour le transfert numerique.
Si le DSPIy ou une de ses interfaces permet cela, tu multiplies le nombre de personnes intéressées au projet.

Mon envie perso, c'est de faire un dock 2.1 compacte mais avec du vrai son pour mon smartphone : le DSPiy est parfaitement indiqué avec 3 modules t-amp derrière par exemple, tu peux faire un truc de fou assez facilement. imagine un dock avec filtrage actif sur 5 HP, module IR2092 inside, sur le bord de la piscine. :mdr:
De plus n'importe qui peut se connecter dessus avec son smartphone : t'as pas des addo chez toi ? :wink:

je pense que la seule connexion sans fil viable avec le smartphone, c'est le WIFI. Les players Android existants pour ce type d'application, c'est par Airplay ou par DLNA. Sinon il faut créer l'appli Android ou modifier un player open source existant (Apollo par exemple).
robob
 
Messages: 5637
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline

Message » 14 Jan 2013 17:30

Bien que je connaisse pas Android, il me semble qu’il n’est pas possible de créer des applications bas niveau. Faut demander à Google. :charte:
thierryvalk
 
Messages: 5399
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique

Message » 14 Jan 2013 18:25

il ne me manque que la piscine en fait :)

si on veux pas de fil, qu'est ce qui gène dans une solution Upnp ?
smartphone --wifi(upnp)--> dock [soc avec player upnp intégré qui sort en I2S vers DSPiy]
ca fait du 24/96 sans souci du moment qu'on est a portée de wifi. Le transport se fait encodé, ie du flac et pas du pcm. Décodage par le player du soc.

une autre solution avec le même hardware : le player upnp est dans le dock et lit les médias sur le smartphone équipé d'un serveur upnp (bubble upnp par exemple sur android) ou sur un NAS quelconque qui a un serveur upnp.
Et comme t'es futé, t'utilise le téléphone en télécommande (controler upnp).
L'architecture de l'upnp av (server - controler - player) permet a peu près toutes les configs et les softs existent.
alkasar
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 11407
Inscription: 29 Nov 2005 22:47
Localisation: Neuf deux

Message » 14 Jan 2013 18:45

alkasar a écrit:smartphone --wifi(upnp)--> dock [soc avec player upnp intégré qui sort en I2S vers DSPiy]
ca fait du 24/96 sans souci du moment qu'on est a portée de wifi. Le transport se fait encodé, ie du flac et pas du pcm. Décodage par le player du soc.

Et on en trouve où des soc avec lecteur UPnp intégré qui sortent en I2S à prix décent ? :wtf:
D'où ma question concernant le DNLA : mon niveau de compétence est largement dépassé depuis longtemp, j'ai des idées, mais pas la ressource en connaissance electronique et informatique...
En lisant les spécifications du Aria G25, je vois "downloadable Debian Linux" donc c'est une sorte de mini-carte mère linux ? comme j'ai vu des appli DNLA comme le serveur miniDNLA sous debian...Dans mon idée c'est un peu comme une CM de PC à laquelle il faut rajouter l'OS, les périphériques et les pilotes qui vont bien avec les limitations possibles en puissance et taille mémoire : je me trompe ?

Par contre le serveur UPNP dans le dock j'ai lu que l'indexation pouvait etre longue (surtout par wifi) donc avoir juste un lecteur me parait plus adapté.
robob
 
Messages: 5637
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline



Retourner vers Filtrage actif, Equalisation et Processeurs

 
  • Articles en relation
    Dernier message