Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: wakup2 et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Prise de son selon B. Neveu et G. Cabasse

Message » 16 Juil 2017 17:19

Je reprends le cours de cette discussion en passant, très rapidement.

Il est certain que la méthode développée par G. Cabasse/B. Neveu/P. Muller pour enregistrer en 2, 4, 5 ou 6 canaux est une application simplifiée de Huygens, comme c'est souvent le cas dans le domaine scientifique: on simplifie.

L'intéret de la démarche développée par cette équipe, c'est la recherche d'une validation par le direct. Ca aurait pu ne pas marcher, eu égard aux limitations théoriques relevées par Ohl, Pio2001, etc..., mais le fait est que ce type d'enregistrements pouvait se comparer directement au réel au point de tromper les sens, alors que les autres techniques ne le permettaient pas. Une analogie (partielle!) qui vaut ce qu'elle vaut: Newton ne permet pas de décrire correctement la gravité, mais on n'a pas besoin de la relativité générale ou de la mécanique quantique pour se peser chaque semaine. Dans la vie de tous les jours, Newton "fonctionne", malgré ses limites théoriques.


Je me permets de reproduire ici quelques anecdotes que Bernard a parsemées au fil de nos discussions privées au sujet de la Live Musique:

Quant aux comparaisons avec le direct, j’en ai une bien bonne: milieu des années 50, Maison de la Chimie à Paris, salle comble; sur la scène un orchestre big band (Claude Bolling je crois). Le concert se déroule, les musiciens jouent plusieurs pièces puis tout d’un coup, en plein milieu de l’une d’entre elles, les musiciens posent leurs instruments et lisent le journal. Quelques «oh» et «ah» mais aucun commentaire ni aucune explication. Dans les jours suivants la presse fait l’éloge de la démonstration non sans faire gentiment remarquer qu’effectivement on avait noté quelques différences de son lorsque l’orchestre avait fait place aux haut-parleurs……: l’orchestre n’avait jamais joué mais seulement fait semblant !!! - sortez les mouchoirs.

Je me souviens d’une démo dans une grande salle de concert de Brest où j’ai été moi-même pris à mon propre piège; ayant quitté un moment la partition des yeux, j’étais complètement paumé. Georges [Cabasse] se tordait de rire. Non, ces démonstrations ne sont pas des séances d’illusionnistes.


J'invite ceux qui sont intéressées par ces questions de reproduction à l'échelle 1:1 à lire en parallèle le fil jumeau sur le Forum Cabasse.

https://www.forumcabasse.org/forum/viewtopic.php?f=22&t=10413&p=186986#p186986
Dernière édition par oso le 16 Aoû 2017 19:16, édité 1 fois.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Juil 2017 17:19

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Juil 2017 18:27

je suis désolé mais dans le cas de l'orchestre Claude Bolling qui n'avait pas joué du tout, il ne pouvait y avoir comparaison avec le réel ... nous sommes bien dans le domaine de l'illusion ...
j_yves
 
Messages: 4125
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 16 Juil 2017 18:39

j_yves a écrit:je suis désolé mais dans le cas de l'orchestre Claude Bolling qui n'avait pas joué du tout, il ne pouvait y avoir comparaison avec le réel ... nous sommes bien dans le domaine de l'illusion ...


Je vous livre les deux anecdotes brutes. La première est marrante (et éclairante sur l'esprit de G. Cabasse vis à vis de la presse audio qu'il ne portait pas dans son coeur), mais j'aimerais votre commentaire sur la seconde qui est très éclairante en ce qui concerne l'objectif de la Live Music. :idee:
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 23 Juil 2017 9:24

Bonjour,

Bien qu'une l'intervention supplémentaire ne soit généralement pas conseillée, mais comme les écoutes sur enceintes et au casque avaient été évoquées. Je me permets de signaler cet amplificateur qui dispose de la fonction -focus- censée permettre de reproduire un effet "enceinte" au casque, croisé en consultant le matériel déstocké par un site bien connu :

http://www.son-video.com/Rayons/Ampli-C ... HA-15.html


Bon dimanche.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 19418
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Juil 2017 9:55

ajr a écrit:Bonjour,

Bien qu'une l'intervention supplémentaire ne soit généralement pas conseillée, mais comme les écoutes sur enceintes et au casque avaient été évoquées. Je me permets de signaler cet amplificateur qui dispose de la fonction -focus- censée permettre de reproduire un effet "enceinte" au casque, croisé en consultant le matériel déstocké par un site bien connu :

http://www.son-video.com/Rayons/Ampli-C ... HA-15.html


Bon dimanche.



J'ai toujours un ampli casque Corda qui proprose une fnction équivalente. Je n'ai jamais été convaincu sur du classique, notamment des basses très peu convaincantes avec cette fonction enclenchée. Je ne savais pas pourquoi à l'époque, mais le mélange électrique de signaux qui ne sont pas en phase produit un filtrage en peigne.

Plus j'y réfléchis, plus je compare les enregistrements, et plus je suis convaincu que tout les compromis qui visent à une compatibilité entre les systèmes de diffusion conduisent à une perte de qualité. Il est préférable de proposer sur un même support un enregistrement réellement fait pour le casque avec un couple rapproché, et un autre enregistré en AB large pour les enceintes.

C'est pareil pour le multicanal: se baser sur le HC (avec l'iTU et le 5.1) pour enregistrer du classique ne peut pas conduire à une reproduction fifèle, mais à une "formulation" subjective de la scène sonore.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 15:51

oso a écrit:Pas d'accord: aucune compression nécessaire pour la reproduction domestique. Pourquoi assener de telles contre vérités? Si votre chaine est anémique, elle aura besoin de compression, c'est sur. Mais sur un système normal, dans une pièce correcte, la compression, même minime est une plaie.


Parce que ce n'est pas tout à fait une contre vérité... Je ne sais pas qui a écrit cela plus haut, mais je suis assez d'accord avec lui : il faut, avec beaucoup de programmes musicaux, appliquer une légère compression multibandes pour que la dynamique puisse entrer dans les possibilités qu'offrent la pièce d'écoute et les enceintes acoustiques qui ne sont pas du tout faites pour accepter certaines fréquences à certains niveaux sans dommage... Mais cette compression doit être appliquée de façon intelligente et mesurée.

On n'aura pas besoin de le faire pour un clavecin, un luth, un violon seul ou un violoncelle seul... encore que pour le violoncelle... mais pour un orchestre, un orchestre avec choeurs et solistes, un piano de concert, un chanteur de lied... franchement ce peut être très utile. Pour des raisons diverses dont celles ci sont les plus évidentes :

Tout le monde n'a pas un niveau de silence de 35 dB chez lui et des enceintes/pièce d'écoute capables de passer des pointes de 115 dB...

Dans 95% des cas, les enceintes ne peuvent pas délivrer un niveau supérieur à 105 dB à 3 mètres et le niveau résiduel de bruit de fond dans la pièce est de plus de 40 dB...

Et du coup, il y a de nombreux enregistrements d'opéras ou symphoniques qui font que celui qui écoute passe sont temps à changer le niveau sonore... et pourtant, le CD qu'il écoute est un peu compressé.
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 15:56

haskil a écrit:
oso a écrit:Pas d'accord: aucune compression nécessaire pour la reproduction domestique. Pourquoi assener de telles contre vérités? Si votre chaine est anémique, elle aura besoin de compression, c'est sur. Mais sur un système normal, dans une pièce correcte, la compression, même minime est une plaie.


Parce que ce n'est pas tout à fait une contre vérité... Je ne sais pas qui a écrit cela plus haut, mais je suis assez d'accord avec lui : il faut, avec beaucoup de programmes musicaux, appliquer une légère compression multibandes pour que la dynamique puisse entrer dans les possibilités qu'offrent la pièce d'écoute et les enceintes acoustiques qui ne sont pas du tout faites pour accepter certaines fréquences à certains niveaux sans dommage... Mais cette compression doit être appliquée de façon intelligente et mesurée.

On n'aura pas besoin de le faire pour un clavecin, un luth, un violon seul ou un violoncelle seul... encore que pour le violoncelle... mais pour un orchestre, un orchestre avec choeurs et solistes, un piano de concert, un chanteur de lied... franchement ce peut être très utile. Pour des raisons diverses dont celles ci sont les plus évidentes :

Tout le monde n'a pas un niveau de silence de 35 dB chez lui et des enceintes/pièce d'écoute capables de passer des pointes de 115 dB...

Dans 95% des cas, les enceintes ne peuvent pas délivrer un niveau supérieur à 105 dB à 3 mètres et le niveau résiduel de bruit de fond dans la pièce est de plus de 40 dB...

Et du coup, il y a de nombreux enregistrements d'opéras ou symphoniques qui font que celui qui écoute passe sont temps à changer le niveau sonore... et pourtant, le CD qu'il écoute est un peu compressé.


C'était moi, Haskil . Merci
Cela ne m'empêche pas que je déplore comme beaucoup (quasi tout les posteurs de messages sur ce fil) les enregistrements qui ont un excès de compression. Simplement je vais moins loin qu'Oso ou d'autres qui ne préconisent jamais de compression
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4887
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 16:05

oso a écrit:
Powerdoc a écrit:La dynamique d'un orchestre symphonique passe difficilement chez le particulier titulaire d'une chaine hi fi courante en appartement de ville. Personnellement j'ai la chance d'habituer dans une maison calme avec plus de 3 mêtres de plafond, d'avoir suffisamment de moyens pour me procurer le matériel qui me fait plaisir, et je pourrai écouter sans problèmes pas mal d'enregistrements a dynamique réelle, mais une boite de disque, surtout dans le milieu sinistré du disque classique, ne pas se permettre de produire pour quelques "happy few"
Si c'était aussi simple tout les enregistrements classiques seraient produits a dynamique réelle. Cela n'empéche pas que pouvoir avoir accès à des enregistrements non compressées est un plus pour l'audiophile.


Stop ! :)

Vos arguments ne tiennent pas. J'ai assisté il y a peu de temps au Co pour violon de Brahms. Premier tiers de la salle (10 m du chef environ). J'ai mesuré les niveau moyens et les cretes. J'ai étaloné ensuite chez moi le volume le niveau moyen sur un enregistrement de B. Neveu du même programme. Tout passe "velours", j'étais avec ma femme et ma fille, et personne ne s'est plaint du volume. Pas même les voisins (j'habite en appartement). Avez vous seulement essayé?

Vous défendez ensuite les compromis au nom du St Frusquin habituel, c'est votre choix, mais pas celui de gens comme G. Cabasse, B. Neveu ou P. Muller, et sans doute bien d'autres. Relisez les propos d'A. Lompech: ce sont eux qui sont normaux, pas ceux qui compriment pour que ça rentre dans un MP3, un autoradio ou une salle de bain.


SVP ne pas mélanger compression dynamique et compression de données...

Ensuite, Powerdoc a raison. C'était donc lui qui disait qu'un peu de compression est nécessaire... :lol:

Car il faut faire entrer dans son salon : un niveau maximal, un niveau minimal et une enveloppe sonore globale qui soit cohérente avec chacun des niveaux... Et là, ça se gâte...

Quand bien même une paire d'enceintes pourrait délivrer un niveau sonore de 125 dB SPL de 20 Hz à 15 KHz ... on ne peut pas faire entre la "Deuxième" de Mahler dans son salon... Il fautdonc réussir a récréer de façon intelligente un bonsaï de cette 2e de Mahler, de façon que l'illusion soit bonne.

Quand je disais que le travail fondamental du preneur de son consistait à faire des allers et retrours entre studio et cabine pour vérifier qu'il entend le plus possible au contrôle ce qu'il entendant dans la salle... c'est évidemment en tenant compte de ça : un preneur de son professionnel et un directeur artistique intègrent ça dans leur façon d'écouter et tout le talent du preneur de son et du DA est justement de savoir faire entrer A une réalité sonore qui est celle du live dans une autre réalité sonore B qui est celle de l'enregistrement en gardant l'essentiel de A... qui est loin d'avoir la dynamique sur la première marche du podium.

C'est en cela que la prise de son est un art... qui s'appuie sur des techniques. Mais qu'il n'est pas seulement une technique. Mais quel art ne s'appuie pas sur une technique ?

Enregistrer c'est interpréter ce que l'on entend...

Un bonsaï...
Dernière édition par haskil le 05 Aoû 2017 16:44, édité 1 fois.
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 16:07

haskil a écrit:
il faut, avec beaucoup de programmes musicaux, appliquer une légère compression multibandes pour que la dynamique puisse entrer dans les possibilités qu'offrent la pièce d'écoute et les enceintes acoustiques qui ne sont pas du tout faites pour accepter certaines fréquences à certains niveaux sans dommage... Mais cette compression doit être appliquée de façon intelligente et mesurée.


Pierre Bouteiller, sors de ce corps :ane:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5399
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 16:10

Powerdoc a écrit:C'était moi, Haskil . Merci
Cela ne m'empêche pas que je déplore comme beaucoup (quasi tout les posteurs de messages sur ce fil) les enregistrements qui ont un excès de compression. Simplement je vais moins loin qu'Oso ou d'autres qui ne préconisent jamais de compression


Nous sommes bien d'accord ! En musique classique aussi. Evidemment pas comme dans la variété et le rock, mais quand même. Cela étant, il y a aussi beaucoup d'enregistrements magnifiques sur le plan de la prise de son, beaucoup plus de nos jours que du temps du vinyle. Et toujours quelques tocards...
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 16:14

Rif hi-fi a écrit:
haskil a écrit:il faut, avec beaucoup de programmes musicaux, appliquer une légère compression multibandes pour que la dynamique puisse entrer dans les possibilités qu'offrent la pièce d'écoute et les enceintes acoustiques qui ne sont pas du tout faites pour accepter certaines fréquences à certains niveaux sans dommage... Mais cette compression doit être appliquée de façon intelligente et mesurée.

Pierre Bouteiller, sors de ce corps :ane:


Lui c'était limite, mais pas catastrophique comme un de ces successeurs... j'ai fait tout remettre là où il faut... par la spécialiste de la maison ronde : technicienne et musicienne... Plus de traitement d'antenne et un tout petit peu de compression : il en a toujours fallu en FM... sinon, dans certaines oeuvres... le programme de secours part tout seul si un silence dure plus de 3 secondes :lol: :o
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 16:42

Powerdoc a écrit:
cleriensis a écrit:Mais je suis d'accord avec tout ça depuis le début. Le multicanal est l'avenir. Je martèle juste que dans le cadre de la stereophonie TOUT type de prise est un COMPROMIS. Et que donc en ce sens seul le meilleur compromis en fonction des éléments qui composent un enregistrement est retenable... ce n'est pas toujours l'AB large.. cette façon d'écraser du pied le travail de quasiment l'ensemble d'une profession est vraiment très décevant de la part d'un homme B. Neveu que j'admire beaucoup.. dans son travail.


Le multicanal est certainement l'avenir des Happy few qui pourront se payer une salle spéciale Hi-fi.Je suis persudadé des avantages de cette méthode Ce n'est pas toujours facile d'installer correctement 2 enceintes dans son salon , mais alors 6 ...
Déjà par soucis d'intégration les enceintes actuelles sont un compromis axès sur la taille, alors en mettre 6 ...


Partisan du multicanal pour la musique, je note tout de même qu'il est difficile à mettre en oeuvre... bien moins pour les raisons que tu donnes que parce qu'il n'y a pas de normes à ce sujet...

Les écoles s'affrontent :

- le tout frontal à la Cabasse, Neveu, Philippe... (il existe d'ailleurs à Radio France une prise de son faite au 104 de Karajan et Berlin faite ainsi...). Cette disposition impose de disposer les 6 enceintes identiques de façon frontale en un léger arc de cercle (de mémoire pour l'arc). On reste dans une écoute frontale. Mais "personne" n'enregistre ainsi dans le domaine de la production musicale. C'est invendable, inapplicable, quelque soit les bons résultats que cela peut donner.

- capter l'ambiance de la salle. Et là d'autres problèmes naissent : enceintes arrières ou latérales ? Dipolaires ou pas ? 4 voies ou 5 voies avec centrale ? Canal LFE ou pas ? Encodage DTS, Dolby ? DSD multicanal ou pas ? Faut-il que la prise de son en passe par le normage du cinéma ?

Dans la pratique, je note que les SACD multicanaux que j'ai, tout comme les DVD et Blu Ray que j'ai écoutés en multicanal, avec une chaine n'ayant pas 5 enceintes identiques, mais 4 enceintes (j'avais viré la centrale) dont deux paires bien différentes mais soigneusement calibrées... donnent une écoute supérieure qualitativement à une écoute sur deux canaux. Je note aussi au hasard de visites chez des tiers que même des chaines HC de niveau très très moyen et installées à la va comme je te pousse... sonnent bien mieux en multicanal qu'en stéréo...

Mais le multicanal musical ne prendra jamais sans l'image.
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2017 17:08

cleriensis a écrit:j'ai rien à dire sur le post précédent, je regrette infiniment un ton et un virulence inutile et incompréhensible pour moi, j'ai du donner l'impression que j'étais un détracteur et sur le postulat de l'attaque.. c'est faux. Néanmoins je persiste, aux enceintes certains enregistrements "stereo naturelle" Passavant ou BNL chez moi ne passent pas, l'image n'est pas cohérente, alors que d'autres toujours "stereo naturelle" Passavant ou BNL sont magnifiques.. si ce n'est ce point qui est faux me concernant ! je ne préfère pas l'ORTF aux autres types de prise.. j'utilise même très souvent les prises AB qui flattent l'ambiance et l'espace, parfois au détriment d'une certaine précision, mais c'est un compromis acceptable. Moi je suis par contre un fervent défenseur de la prise stéréophonique non multi-micro (à ne pas confondre avec la prise multicanale), en ce sens je rejoins le dicton, 2 enceintes, ou 2 oreilles et donc 2 micros et donc ma philosophie de prise n'est pas opposée à celle de B.Nerveu et P.Muller, que je respecte et dont j'admire certaines de leurs productions.. c'est juste que ce n'est pas du 100% réussite ce qui à mon sens démontre qu'une technique universelle n'existe pas. Loin de moi la prétention de dire que en ce qui me concerne c'est du 100% réussite. Mon ami et collègue preneur de son producteur du label est lui un puriste de l'école Charlin et ne jure que par l'ORTF et c'est un sujet dont nous débattons fort souvent. Dans la pratique j'ai souvent tendance à préférer les prises AB, c'est pour cela que nous utilisons régulièrement les deux types de prise.


Savez-vous qu'André Charlin utilisait sans en faire évidemment la publicité... des micros d'appoints quand il en avait besoin ? ! M. Risler, le petit fils d'Edouard Risler le grand pianiste adulé d'Arthur Rubinstein, qui fut son assistant et a été l'un des plus parfaits restaurateurs de vieux enregistrements qui soient, raconte ça dans une interview... en plus de quelques marottes de Charlin qui bidouillait les magnétos pour en tirer plus qu'ils ne pouvaient donner... marottes dont hélas ! pas mal de ses prises de son portent témoignages : surmodulations nombreuses, grave envahissant et micros trop proches... QUand elles sont réussies, elles sont étonnantes : le disque Milhaud dirige Milhaud en est un bon exemple. Le disque Gossec enregistré à Liège aussi.

Le couple ORTF de M. Laracine (deux capsules cardio séparées de 17 cm formant un angle de 110 )) présente un défaut : il y a un trou au milieu... et son placement est très difficile dans une salle que l'on ne connait pas très bien... Car on oublie dans toutes ces discussions, mais pas vous Cleriensis, j'ai bien compris, qu'il est une chose d'enregistrer toujours dans la même salle et d'enregistrer dans des salles plus ou moins favorables à la prise de son... et là, tout d'un coup, les anathèmes tombent le masque... et la réalité reprend ses droits...

Enregistrer un orchestre, des choeurs, des solistes dans une cathédrale qui a un temps de réverbération colossale exigera d'employer des moyens complexes... que la prise de son de l'orgue de la même cathédrale demandera moins (faudra percher quand même et c'est pas facile ). Et que la prise de son d'un trio piano/violon/violoncelle de demandera pas...

Quoi que j'ai vu un grand preneur de son s'arracher les cheveux à Notre Dame du Liban pour la prise de son d'un disque des Sonates de Brahms pour violoncelle et piano... il avait fallu mettre le piano à je ne sais plus combien de mètres du violoncelle pour que ce dernier soit pris par le micro... mais du coup, les deux musiciens n'arrivaient pas à jouer ensembles... le disque n'est pas sorti : il a été refait ailleurs...

Pour en revenir aux disques de P Muller et de B Neveu : j'apprécie le naturel, l'ambiance, la vraisemblance des timbres pour les instruments solistes, les petits ensembles... mais moins les enregistrements d'orchestre...
haskil
 
Messages: 49531
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Aoû 2017 17:29

haskil a écrit:j'ai fait tout remettre là où il faut... par la spécialiste de la maison ronde : technicienne et musicienne... Plus de traitement d'antenne et un tout petit peu de compression : il en a toujours fallu en FM
Bonjour Haskil, la spécialiste dont tu parles a toujours su résister aux pressions pour "plus de compression" et les pentes de compression utilisées dans la plupart des antennes de la maison ronde sont tout à fait modérées.

haskil a écrit:il faut, avec beaucoup de programmes musicaux, appliquer une légère compression multibandes pour que la dynamique puisse entrer dans les possibilités qu'offrent la pièce d'écoute et les enceintes acoustiques
Sauf erreur de ma part (ou évolution récente), la compression dans les antennes "nobles" de la maison ronde n'est pas en multibandes. Les processeurs utilisés sont de type "multiloop" qui évitent justement toute altération du spectre lors de leur action. Pour le même objectif de neutralité, ce sont ces mêmes processeurs qui sont aussi utilisés au Philarmonique de Berlin dont quelqu'un parlait plus haut.

haskil a écrit:M. Risler, le petit fils d'Edouard Risler le grand pianiste adulé d'Arthur Rubinstein, qui fut son assistant et a été l'un des plus parfaits restaurateurs de vieux enregistrements
Je ne savais pas que Lionel, si c'est bien lui, avait travaillé avec Charlin ! Où peut-on trouver cet interview ?
ohl
 
Messages: 1301
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 06 Aoû 2017 21:49

haskil a écrit:
cleriensis a écrit:j'ai rien à dire sur le post précédent, je regrette infiniment un ton et un virulence inutile et incompréhensible pour moi, j'ai du donner l'impression que j'étais un détracteur et sur le postulat de l'attaque.. c'est faux. Néanmoins je persiste, aux enceintes certains enregistrements "stereo naturelle" Passavant ou BNL chez moi ne passent pas, l'image n'est pas cohérente, alors que d'autres toujours "stereo naturelle" Passavant ou BNL sont magnifiques.. si ce n'est ce point qui est faux me concernant ! je ne préfère pas l'ORTF aux autres types de prise.. j'utilise même très souvent les prises AB qui flattent l'ambiance et l'espace, parfois au détriment d'une certaine précision, mais c'est un compromis acceptable. Moi je suis par contre un fervent défenseur de la prise stéréophonique non multi-micro (à ne pas confondre avec la prise multicanale), en ce sens je rejoins le dicton, 2 enceintes, ou 2 oreilles et donc 2 micros et donc ma philosophie de prise n'est pas opposée à celle de B.Nerveu et P.Muller, que je respecte et dont j'admire certaines de leurs productions.. c'est juste que ce n'est pas du 100% réussite ce qui à mon sens démontre qu'une technique universelle n'existe pas. Loin de moi la prétention de dire que en ce qui me concerne c'est du 100% réussite. Mon ami et collègue preneur de son producteur du label est lui un puriste de l'école Charlin et ne jure que par l'ORTF et c'est un sujet dont nous débattons fort souvent. Dans la pratique j'ai souvent tendance à préférer les prises AB, c'est pour cela que nous utilisons régulièrement les deux types de prise.


Savez-vous qu'André Charlin utilisait sans en faire évidemment la publicité... des micros d'appoints quand il en avait besoin ? ! M. Risler, le petit fils d'Edouard Risler le grand pianiste adulé d'Arthur Rubinstein, qui fut son assistant et a été l'un des plus parfaits restaurateurs de vieux enregistrements qui soient, raconte ça dans une interview... en plus de quelques marottes de Charlin qui bidouillait les magnétos pour en tirer plus qu'ils ne pouvaient donner... marottes dont hélas ! pas mal de ses prises de son portent témoignages : surmodulations nombreuses, grave envahissant et micros trop proches... QUand elles sont réussies, elles sont étonnantes : le disque Milhaud dirige Milhaud en est un bon exemple. Le disque Gossec enregistré à Liège aussi.

Le couple ORTF de M. Laracine (deux capsules cardio séparées de 17 cm formant un angle de 110 )) présente un défaut : il y a un trou au milieu... et son placement est très difficile dans une salle que l'on ne connait pas très bien... Car on oublie dans toutes ces discussions, mais pas vous Cleriensis, j'ai bien compris, qu'il est une chose d'enregistrer toujours dans la même salle et d'enregistrer dans des salles plus ou moins favorables à la prise de son... et là, tout d'un coup, les anathèmes tombent le masque... et la réalité reprend ses droits...

Enregistrer un orchestre, des choeurs, des solistes dans une cathédrale qui a un temps de réverbération colossale exigera d'employer des moyens complexes... que la prise de son de l'orgue de la même cathédrale demandera moins (faudra percher quand même et c'est pas facile ). Et que la prise de son d'un trio piano/violon/violoncelle de demandera pas...

Quoi que j'ai vu un grand preneur de son s'arracher les cheveux à Notre Dame du Liban pour la prise de son d'un disque des Sonates de Brahms pour violoncelle et piano... il avait fallu mettre le piano à je ne sais plus combien de mètres du violoncelle pour que ce dernier soit pris par le micro... mais du coup, les deux musiciens n'arrivaient pas à jouer ensembles... le disque n'est pas sorti : il a été refait ailleurs...

Pour en revenir aux disques de P Muller et de B Neveu : j'apprécie le naturel, l'ambiance, la vraisemblance des timbres pour les instruments solistes, les petits ensembles... mais moins les enregistrements d'orchestre...


Je suis à 100% en phase avec cela. Non j'ignorais que Charlin avait recours à des micros d'appoint... mais je ne suis nullement étonné. Quand on a pas le choix il ne faut pas hésiter. Pour le trou au centre en ORTF oui et non... ça dépend du diagramme polaire des micros.. nous utilisons des shoeps sur mesure optimisés pour ce type de prise... mais dans le cas d'un cardio de base oui je suis d'accord. Je préfère de toute façon généralement le rendu des prises AB... mais parfois l'ORTF est très satisfaisant ! En tout état de cause, ce que je mense c'est qu'il n'y a pas de recette miracle. Il faut composer avec le lieu et l'effectif et toute prise de son est une interprétation de ce que l'on entend..
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 2505
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message