Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Domimag, Google [Bot] et 6 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

MESURE AU POINT D'ECOUTE, PROTOCOLE STANDARD HCFR

Message » 26 Oct 2018 10:44

Je suis en effet curieux aussi, c'est une modification de la directivité, ça interagit sur le diffus, intéressant en effet à tester !

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8287
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • online

Annonce

Message par Google » 26 Oct 2018 10:44

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Oct 2018 23:55

Salut,
Juste pour dire que j'ai refait mon égalisation, et cette fois-ci j'ai utilisé des mesures MMM en parallèle des mesures classiques.
C'est très pratique pour vérifier un résultat.
Par contre, j'obtient des résultats un peu différents de la mesure classique aux extrémités du spectre (30 - 200 Hz, et 10000 - 20000 Hz). A l'écoute d'un bruit rose, j'ai l'impression que dans le grave, l'égalisation neutre à partir de la mesure classique est plus neutre. Mais ce serait à vérifier, car mon oreille n'est pas un instrument de mesure.
Sur un contenu musical, la différence d'égalisation entre les deux est faible.

Pour info, et pour contribuer au topic, les paramètres que j'ai utilisés pour la mesure MMM dans REW sont les suivants :

Generator :
Pink Noise
Full Range
RMS level -6 dB. Je pense que c'est une grave erreur : je vois maintenant qu'un bruit rose de -2 dB de niveau de crête a un niveau RMS de -15.2 dB. Mon bruit rose devait être complètement clippé :cry:

RTA :
RTA 1/48e octave
FFT length : 65536
Averages : forever
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 28 Oct 2018 18:45

Pio2001 a écrit:RMS level -6 dB. Je pense que c'est une grave erreur : je vois maintenant qu'un bruit rose de -2 dB de niveau de crête a un niveau RMS de -15.2 dB. Mon bruit rose devait être complètement clippé :cry:
Le facteur de crête d'un bruit rose est généralement entre 12 et 15dB pour des durées standards de quelques secondes à une minute. Il est donc conseillé d'utiliser un bruit rose vers -20dBFS rms pour être tranquille quant à l'ecrêtage.

Pour l'essai de l'effet de la directivité, je suggère d'utiliser une deuxième enceinte opposée au dos de la première. Ca ne changerai pas trop le champ direct mais bien le champ diffus.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1751
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 28 Oct 2018 22:36

Salut Pio,

Tu as un problème qqs part sur ta chaine de gain dans ta mesure alors ?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8287
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • online

Message » 28 Oct 2018 23:57

indien29 a écrit:Salut Pio,

Tu as un problème qqs part sur ta chaine de gain dans ta mesure alors ?


Oh c'est tout simple, REW porpose de jouer un bruit rose à -20 dB RMS. Je me suis stupidement dit "pourquoi -20 ? Mettons à -6". le fait que c'était un niveau "RMS", donc un niveau moyen, m'avait échappé.

Je ne sais pas si cela explique les différences mesurées. Et j'ai aussi des différences entre les mesures que j'ai faites il y a deux ans et les mesures que j'ai faites aujourd'hui. Là, j'ai une piste : il y a deux ans il y avait deux boîtes de jeu pour surélever l'ordinateur portable sur la table basse entre moi et les enceintes. Aujourd'hui, elles n'y sont plus et il y a un écran 32" à la place.
L'écran n'est pas en cause, j'ai mesuré sans. Pour la hauteur de la surface de la table basse, les fréquences correspondent : problème à 200 Hz, ce qui est la fréquence accentuée par les surfaces devant les enceintes. Mais il faut vérifier. Ce qui est étonnant, c'est qu'auparavant, j'avais mesuré avec et sans table basse, et la différence était négligeable.

Par contre, j'ai toujours le problème du grave qui n'est pas bon si j'aligne la courbe avec le medium. Je dois mettre moins fort.
Je précise que cela dépend des styles musicaux. Quand Bigga69 est venu chez moi avec ses fichiers audio, aucun n'excitait la moindre résonance, ni à 55 Hz, ni à 70 Hz, même là où il y avait de la contrebasse. A tel point qu'on pouvait quasiment laisser le grave non corrigé à +20 dB.
Cela va en faire bondir plus d'un, mais le morceau de Trance Music de Resistance D "Pain of Sensibility" est beaucoup plus sévère, dès les premières notes. Il n'y en a pas de version correcte sur Youtube, mais en voici une version très compressée, juste pour donner une idée du contenu : https://www.youtube.com/watch?v=G2aX3QKZFRw
D'accord, il n'y a aucun repère acoustique, mais le moindre changement dans la courbe entre 50 et 250 Hz s'entend tout de suite. Encore mieux que sur un bruit rose ! J'ai remarqué que lorsqu'on voulait discerner un changement dans une zone de fréquence particulière, le mieux était une plage musicale avec les fréquences en question mises en avant.
Cette autre piste du même album pose tout de suite les limites à ne pas dépasser dans le grave, à partir de 1:35 : https://www.youtube.com/watch?v=2NZ27p4VVg0
Il faut comparer avec un casque pour avoir un grave propre.
EDIT : Je viens de comparer avec mes deux casques (Beyer DT880 pro et Sennheiser HD600), et ils donnent un résultat très différent. La vache ! Je ne savais pas que ce morceau était aussi discriminant... Une trouvaille.

Bonne idée, Ohl, les enceintes dos à dos.

Sinon, pour un tutoriel de mesure avec REW, je commence à savoir faire. Le problème est qu'il y a vraiment des tas de choses à expliquer : branchement du micro, sélection du fichier d'étalonnage, sélection de la source, réglage du volume, emplacement du micro, paramètres d'analyse...
Je me demande s'il ne serait pas plus simple de faire une vidéo.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 29 Oct 2018 12:35

https://www.roomeqwizard.com/help/help_ ... iggen.html

Pink PN
The PN sequences REW generates are optimised to have a crest factor (ratio of peak level to rms level) that does not exceed 6 dB for full range sequences, narrower sequences should have crest factors less than 6.5 dB. Use Pink PN when measuring with an RTA or White PN with a Spectrum analyser.


Pink noise
REW automatically adjusts the signal levels for the various options and filter settings so that the RMS values reflect the setting in RMS Level. Note that as Pink Noise has random variations some clipping of peaks will occur at RMS levels above approximately -10 dBFS.


Il vaut mieux privilégier la génération Pink PN avec un niveau rms ne dépassant pas -10dB.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6084
Inscription Forum: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 30 Oct 2018 19:31

Merci Jim,
Il faudrait faire une marche à suivre pour indiquer dans le tutoriel comment s'assurer, quand on fait la mesure MMM / RTA, qu'il n'y a pas de clipping à la lecture, et qu'il n'y a pas non plus de clipping au niveau du micro.
Dans une mesure normale, il y a une alerte, mais dans une mesure RTA ?

Sinon, est-ce que le spectre d'un Pink PN est aussi précis que celui d'un vrai pink noise ? Notre but est d'atteindre une précision de 0.5 db sur chaque octave.
La précision augmente-t-elle avec la durée d'acquisition (génération du pink noise au fur et à mesure, avec convergence de la courbe de réponse au fil du temps), ou bien le pink noise est-il pré-enregistré et tourne en boucle (et on ne dépasse jamais la précision du contenu fréquenciel du fichier pré-enregistré) ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 30 Oct 2018 21:57

Hello,

Une bonne partie des réponses dans le lien précédent.
Voici le texte en entier et voir les graphes donnés plus bas dans le lien.

Periodic Noise (PN) sequences are ideally suited for use with spectrum and real time analysers (RTA's). They contain every frequency the analyser can resolve in a sequence length that matches the length of the analyser's FFT. Their great benefit is that they produce the desired spectrum shape without requiring any averaging or windowing, so the analyser display reacts much more rapidly to changes in the system than it would if testing with pink or white random noise, making them ideal for live adjustment of EQ filters. The PN sequences REW generates are optimised to have a crest factor (ratio of peak level to rms level) that does not exceed 6 dB for full range sequences, narrower sequences should have crest factors less than 6.5 dB. Use Pink PN when measuring with an RTA or White PN with a Spectrum analyser.
The Sequence Length control must be set the same as the length of the FFT used by the analyser. If it is shorter than the analyser FFT there will be notches in the analyser display, as the periodic noise will not contain some of the frequencies the analyser is looking for. If it is set longer the extra frequencies will give a noisy display requiring more averaging. When using the REW RTA the sequence length is automatically set the same as the FFT length.


Le Pink PN est préférable.

Une méthode simple pour s'assurer que les niveaux sont bon, mesure normale sous REW qui donnera des indications sur la phase, etc ... puis la mesure au RTA et MMM.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6084
Inscription Forum: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 31 Oct 2018 1:11

Merci !
Je vais donc encore recommencer mes mesures :oops:
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 31 Oct 2018 1:43

En attendant, pour une mesure au point d'écoute, je vois déjà que la méthode MMM avec RTA donne des résultats correspondants bien à la moyenne de plusieurs points dans les hautes fréquences, alors que la mesure en un seul point donne n'importe quoi.

Dans les basses fréquences, la moyenne de plusieurs points correspond bien à la mesure en un seul point, tandis que la mesure MMM s'en éloigne un tout petit peu.

J'ai comparé aussi une moyenne en 5 points et une moyenne en 9 points avec 4 points supplémentaires. Cela ne change presque rien.

J'ai aussi essayé la mesure en surélevant les enceintes au niveau de l'oreille et en tournant les tweeters directement vers le point d'écoute. Cela fait une nette différence dans les hautes fréquences sur la pente globale. Mais dans les deux cas, multipoints ou MMM, j'ai toujours le trou à 2000 Hz correspondant à l'énergie manquante dans la directivité verticale, tandis que je n'ai pas ce trou si je mesure l'enceinte en champ proche avec fenêtrage.
L'analyse par le logiciel d'Ohl à partir de mon point d'écoute donne aussi un trou à 2000 Hz.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 31 Oct 2018 17:14

Pio2001 a écrit:En attendant, pour une mesure au point d'écoute, je vois déjà que la méthode MMM avec RTA donne des résultats correspondants bien à la moyenne de plusieurs points dans les hautes fréquences, alors que la mesure en un seul point donne n'importe quoi.
Une mesure en un point n'est effectivement pas valide, entachée de trop d'erreur.

Pio2001 a écrit:Dans les basses fréquences, la moyenne de plusieurs points correspond bien à la mesure en un seul point, tandis que la mesure MMM s'en éloigne un tout petit peu.
Ca dépend beaucoup du volume balayé par la mesure MMM.

Pio2001 a écrit:J'ai comparé aussi une moyenne en 5 points et une moyenne en 9 points avec 4 points supplémentaires. Cela ne change presque rien.
En fonction de la précision souhaitée, j'estimerai plutôt qu'il faut une vingtaine de mesures pour être conforme. C'est sur ce point que MMM est une amélioration nette en temps de mesure.

Pio2001 a écrit:J'ai aussi essayé la mesure en surélevant les enceintes au niveau de l'oreille et en tournant les tweeters directement vers le point d'écoute. Cela fait une nette différence dans les hautes fréquences sur la pente globale. Mais dans les deux cas, multipoints ou MMM, j'ai toujours le trou à 2000 Hz correspondant à l'énergie manquante dans la directivité verticale, tandis que je n'ai pas ce trou si je mesure l'enceinte en champ proche avec fenêtrage. L'analyse par le logiciel d'Ohl à partir de mon point d'écoute donne aussi un trou à 2000 Hz.
Il s'agit du point le plus important de cette discussion. Quelle mesure est la mieux représentative de la perception ? Des études que je connais, c'est celle de Sean Olive qui me semble la plus aboutie : A Multiple Regression Model for Predicting Loudspeaker Preference Using Objective Measurements http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=12794 et http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=12847. Une combinaison de la réponse PIR (Predicted In Room), surtout, et de la réponse en puissance (rayonnée dans 4Pi stéradians), moins, semble recommandée. J'essaye avec MMM d'approcher ces résultats.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1751
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 31 Oct 2018 20:05

Pio2001, as-tu suivi cette discussion ?
acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/distance-critique-quelles-mesures-t30090240.html

Si tu connais le taux de champ direct et diffus, ça te permettra d'envisager la correction la plus adaptée ou surtout, de mieux comprendre ce qu'il se passe chez toi en fonction de la distance.
Tu peux utiliser du bruit rose filtré sous REW en te calant à 1kHz+-500Hz puis 2kHz+-500Hz (zone de filtrage).
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6084
Inscription Forum: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 31 Oct 2018 23:35

Pio2001 a écrit: La méthode MMM s'affranchit mieux de la présence du fauteuil que la méthode multipoints, car le mouvement du micro fait une moyenne entre les interférneces constructives et les interférences destructives dues à la proximité du fauteuil, je pense.
Reste à voir s'il est souhaitable de prendre en compte la présence du fauteuil et la corriger ou pas... si toutefois il a un effet global mesuré en MMM.

La méthode MMM note très bien la position du canapé (et du sol) (trou vers 300/400 Hz de 3 dB environ). Et ce trou est bien audible sur les voix .
La correction par JLO supprime ce trou de manière tout à fait satisfaisante, et ce particulièrement en correction monophonique (même correction sur l'enceinte de droite et sur celle de gauche), dans le cadre de mon local.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 01 Nov 2018 2:17

JIM a écrit:Pio2001, as-tu suivi cette discussion ?
acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/distance-critique-quelles-mesures-t30090240.html

Si tu connais le taux de champ direct et diffus, ça te permettra d'envisager la correction la plus adaptée ou surtout, de mieux comprendre ce qu'il se passe chez toi en fonction de la distance.
Tu peux utiliser du bruit rose filtré sous REW en te calant à 1kHz+-500Hz puis 2kHz+-500Hz (zone de filtrage).


Non, je n'y ai pas beaucoup prêté attention. je pourrais en effet regarder l'atténuation en fonction de la distance à 1000 et 2000 Hz. Si le trou à 2000 est dans le champ diffus, je devrais avoir moins de direct et plus de diffus à 1000 qu'à 2000. A voir aussi à 4000 si la tendance s'inverse.

Igor Kirkwood a écrit:La méthode MMM note très bien la position du canapé (et du sol) (trou vers 300/400 Hz de 3 dB environ). Et ce trou est bien audible sur les voix .
La correction par JLO supprime ce trou de manière tout à fait satisfaisante, et ce particulièrement en correction monophonique (même correction sur l'enceinte de droite et sur celle de gauche), dans le cadre de mon local.


Ah, très bien ça. Il faudra que Bigga69 mesure plutôt avec son canapé, donc.
Moi j'ai une bosse à cette fréquence :mdr:
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 01 Nov 2018 15:41

Le canapé c'est plus confortable mais aussi plus traitre (aux mesures) qu'un fauteuil.
Une mesure MMM à 1,5 m des enceintes n'était pas affecté par ce "trou" relatif. JIM :wink: avait calculé que l'effet de sol devait impacter la courbe de réponse vers 415 Hz.
Pour une mesure sans correction MMM d'environ 1 m2 le "trou" était sensible tant à la mesure qu'a l'écoute: une voix parlée ou chantée s'entendait plus pincée sans correction du "trou".
Canapé ou effet de sol… ou les deux combinés :-?

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message