Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Les amplificateurs de puissance : blocs mono et 2 canaux

Puissance et dynamique

Message » 10 Fév 2017 22:56

Et ça, c'est poli ?
mais je laisse répondre les pro techniciens sur ce fil... :ane:
MickeyCam
 
Messages: 4453
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Fév 2017 22:56

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Fév 2017 9:35

jeoffrey59 a écrit:.....
donc pour toi une grosse alimentation pour un usage domestique, sur des enceintes avec un bon rendement, ça n'a aucune utilité ?

est-ce que par hasard tu ferai partie de ceux qui utilisent ce genre de formule avec le rendement des enceintes, pour conseiller le type d'ampli et la puissance nécessaire ?
simple question... :zen:
.....

c'est vrai que tu ne conseilles rien à personne, ça c'est sur, sans vouloir te manquer de respect tu passes 99% de ton temps dans la section blabla de ce forum pour parler de tout et de rien. Le tout, sur un forum "hifi". :ko:
......
Et quand on creuse un peu chez toi, étant donné ton expérience depuis plus de 50 ans, on trouve porte close.
.....

Je ne refuse pas de répondre à des questions techniques auxquelles j'essaie de faire des réponses techniques quand c'est dans mes possibilites.Et aussi quand je vois s'écrire de trop grosses âneries techniques, j'essaie de l'indiquer et le plus souvent je donne les explications correspondantes. J'en ai vu passer quelques une à propos des alimentations, mais je n'ai pas tout relevé.
Par contre, les polémiques tournant autour de la subjectivité avec des gens incapables de fournir le moindre argument serieux, il y a longtemps que cela ne m'amuse plus.
Mais pour ce qui est de la subjectivité, j'ai toujours aborde cela par le biais de protocoles d'ecoute en double aveugle.
Or tes deux questions, surtout la seconde, vu le ton sur lequel elles sont posées, ne sont pas de vraies questions, mais bien des amorces de polémiques. (Est ce que par hasard tu ferais partie de .... :lol: )
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4608
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 11 Fév 2017 12:08

Je ne comprendrais jamais.
On parle ampli, mais faut pas trop parler technique.
Pourtant un ampli, mis à part son esthétique qui a aussi son importance, c'est bien 100% de technologie. :-?

Et surtout ne pas discréditer des données techniques mal interprétées.
Tel que le Slew Rate , vitesse de balayage en français.
Vitesse :o voila donc une donnée importante, un ampli rapide c'est mieux qu'un ampli lent. :D

Moi même y regardais à ce fameux Slew Rate vu que c'est une donnée souvent utilisée en électronique et c'est sur le forum que l'on m'a montré qu'il était secondaire vu la bande passante d'un ampli audio.

Et avec tout cela on ne sait pas si la dynamique d'un ampli est un paramètre important et surtout comment l'interpréter.
thierryvalk
 
Messages: 5524
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 11 Fév 2017 12:17

thierryvalk a écrit:Je ne comprendrais jamais.
On parle ampli, mais faut pas trop parler technique.
Pourtant un ampli, mis à part son esthétique qui a aussi son importance, c'est bien 100% de technologie. :-?

Et surtout ne pas discréditer des données techniques mal interprétées.
Tel que le Slew Rate , vitesse de balayage en français.
Vitesse :o voila donc une donnée importante, un ampli rapide c'est mieux qu'un ampli lent. :D

Moi même y regardais à ce fameux Slew Rate vu que c'est une donnée souvent utilisée en électronique et c'est sur le forum que l'on m'a montré qu'il était secondaire vu la bande passante d'un ampli audio.

Et avec tout cela on ne sait pas si la dynamique d'un ampli est un paramètre important et surtout comment l'interpréter.

Oui, et on risque de ne pas beaucoup avancer dans la mesure où les termes de vitesse et de dynamique n'ont pas le même sens pour tout le monde.
Concernant la vitesse de balayage, on peut dire que si on connaît la réponse en amplitude à fréquence et puissance max, si la distorsion reste normale, on sait que cette vitesse est supérieure à la dérivée du signal de sortie.
En principe, un dépassement de la vitesse de balayage de l'ampli correspond à un écretage qui devrait s'entendre.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4608
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 11 Fév 2017 12:42

Lorsque je m'intéressais aux amplis opérationnels ( des petites puces à 8 pattes utilisées dans les préamplis ), je me suis intéressé au slew rate. De lecture en lecture, j'ai appris que ce facteur est un trompe l'œil et qu'une vitesse super élevée n'était pas signe de rapidité ou dynamique, mais de réponse en fréquence étendue. Il s'avère également que tout ce qu'on fait aujourd'hui à une réponse en fréquence qui peut aller largement assez haut. De plus, un ampli OP avec un slew rate élevé demande une alimentation et un découplage de haute qualité sous peine d'oscillation. Cela s'effectue entre autres avec des condensateurs possédant une très faible résistance série ( ESR ) placés entre les rails d'alimentation de la puce et la masse ( 0V ) placé(s) au plus près de la puce en question.

Bref, le slew rate n'est pas une donnée primordiale ;)
Subway2400
 
Messages: 11627
Inscription: 11 Oct 2011 22:05
  • offline

Message » 11 Fév 2017 13:07

Bonjour,

la "rapidité" (j'ai même lu "immédiateté") d'un ampli n'existe pas
c'est une invention subjective des audiophiles
donc pas de réponse technique
rien à voir avec le slew rate ou temps de montée qui se mesure en microsecondes

Michel...
Dernière édition par MickeyCam le 11 Fév 2017 18:46, édité 1 fois.
MickeyCam
 
Messages: 4453
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 11 Fév 2017 13:14

Encore une fois, les croyances des audiophiles sont bien loin de la réalité ... Et quand on leur parle technique, ils se renferment sur leurs croyances sans chercher la vérité. Vérité qui rendrait une grande partie de leur expérience insignifiante :lol:
Subway2400
 
Messages: 11627
Inscription: 11 Oct 2011 22:05
  • offline

Message » 11 Fév 2017 13:49

MickeyCam a écrit:Bonjour,

la "rapidité" (j'ai même lu "immédiateté") d'un ampli n'existe pas
c'est une invention subjective des audiophiles
donc pas de réponse technique
rien à voir avec le slew rate ou taux de montée qui se mesure en microsecondes

Michel...


Le temps de montée ... mon cher Watson. :oldy:
pheno
 
Messages: 13323
Inscription: 30 Déc 2009 0:49
Localisation: 76
  • offline

Message » 11 Fév 2017 16:18

MickeyCam a écrit:Bonjour,

la "rapidité" (j'ai même lu "immédiateté") d'un ampli n'existe pas
c'est une invention subjective des audiophiles
donc pas de réponse technique
rien à voir avec le slew rate ou taux de montée qui se mesure en microsecondes

Michel...

Oui, mais ce que j'ai cru comprendre, c'est que l'on cherche quelle caractéristique technique (quantifiable, mesurable ...) est susceptible de donner cette sensation (certes subjective) de rapidité.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4608
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 11 Fév 2017 18:46

Oui, erreur de frappe :oops:
je corrige
confondu avec un avion :mdr:

je n'ai pas dit qu'il n'y a aucun ressenti, j'ai dit que ça ne se mesure pas

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4453
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 11 Fév 2017 22:28

Une des causes évidentes qui peut avoir des conséquences sur le son d un ampli est l' étage de sécurité
Par exemple, il m est arrivé d avoir un ampli puissant ( 2x120Wrms ) qui, à côté de ses classiques limiteurs de courant, avait un circuit appelé "preamp fast off" .
Cet ampli avait un son un peu plat et decevant dès qu on montait un peu le volume
La suppression pure et simple du circuit fast-off ( dont je n ai pas analysé le principe ) a réglé le probleme ...
rha61
 
Messages: 1564
Inscription: 11 Mar 2003 0:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 12 Fév 2017 8:53

Subway2400 a écrit:Encore une fois, les croyances des audiophiles sont bien loin de la réalité ... Et quand on leur parle technique, ils se renferment sur leurs croyances sans chercher la vérité. Vérité qui rendrait une grande partie de leur expérience insignifiante :lol:

Quel raisonnement t’amène à affirmer que les audiophiles sont loin de la réalité ? Est-ce qu’une mesure technique a jamais pu décrire un ressenti ? Phénomène autrement plus réel au regard de l’utilisation d’une chaîne hifi (l’écoute) qu’une mesure qui ne requiert en définitive qu’un oscilloscope (ou tout autre outil électronique) pour produire des abstractions… performatives dès lors qu’on cherche à les utiliser dans le champ cognitif, car ne détenant aucune autre « vérité » que celle qu'elles établissent à partir des limites qui sont intrinsèquement celle de la technique elle-même.
La Réalité (et donc la réalité, sans majuscule, audiophile) est celle-ci : le domaine perceptif et cognitif (l’écoute passive ou active, naïve ou savante, esthétique ou utilitaire) commence là où s’arrête la mesure purement technique. Mais pour certains intervenants sur ce forum (bien plus technophiles, ou mesurophiles qu’audiophiles), ce dont on ne peut techniquement, ou statistiquement parler, il faut le taire. Certes, mais alors que le technophile reste dans son domaine et qu’il n’affirme pas, sans jamais le démontrer, que les « audiophiles » (ceux qui jugent leur système en, banalement, l’écoutant) sont dans la croyance. C’est grotesque !
Ou alors qu’il le démontre par des moyens et raisonnements relevant du domaine de l’écoute (perception cognitive), et pas par des mesures techniques de matériels qui n’offrent qu’une « vérité »… technique, car que l’on sache l’audiophilie regroupe la technique et l’écoute. Qu'il démontre p.ex. que le processus cognitif (percevoir/se souvenir/juger) ne fournit, en toute circonstance, que des résultats erronés et hors de la "réalité" (sic !).
Et si en l’espèce l’expérience audiophile est « insignifiante » comme tu le prétends, la technique (et sa passion : la technophilie), qui en fait partie, l’est aussi. Non ?
padcost
 
Messages: 2128
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 12 Fév 2017 9:49

padcost a écrit:
Subway2400 a écrit:Encore une fois, les croyances des audiophiles sont bien loin de la réalité ... Et quand on leur parle technique, ils se renferment sur leurs croyances sans chercher la vérité. Vérité qui rendrait une grande partie de leur expérience insignifiante :lol:

Quel raisonnement t’amène à affirmer que les audiophiles sont loin de la réalité ? Est-ce qu’une mesure technique a jamais pu décrire un ressenti ?



Ben oui, une mesure peux tout à fait être correllée à un ressenti. Par exemple un courbe de réponse déséquilibrée, un manque de basse, un aigue criard en rapport avec une grosse distorsion ...
Après les mesures c'est un peu comme les statistiques, on peux montrer uniquement celles qui nous arrangent, et si on veux être exhaustif, il y en a un bon paquet à faire ... Après il faut savoir faire le tri, interpréter, savoir ce qui est significatif et ce qui ne l'est pas, et là c'est beaucoup moins facile ...
Alors certes l'oreille c'est la seule chose qui compte, mais il faut être modeste avec ses oreilles, car ce ne sont pas des outils de mesure, mais des organes de perception, fait pour isoler et localiser un son au milieu de tout les autres, détecter les émotions (variation de timbre ...) de votre interlocuteur ...
Perso, sans comparaison directe, bien que joue et j'écoute pas mal de musique, je suis incapable de comparer à distance 2 chaines (a moins de différences très grandes :roll: ) , il me faut faire du comparatif, et là aussi, ce qui sonnera le mieux, ne sera pas forcément le plus fidèle, car si l'enregistrement est affreusement metallique, il doit l'être également à l'écoute ...

Donc pour moi, c'est mesures et écoute. Un concepteur de matos hi-fi qui ne s'appuierait pas d'abord sur des mesures , pour moi c'est de l'ésotérique et donc poubelle. La validation par l'oreille est absolument nécessaire, mais elle ne saurai remplacer les mesures.

La configuration dans mon profil


Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 6509
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 12 Fév 2017 10:41

Powerdoc a écrit:
padcost a écrit:Quel raisonnement t’amène à affirmer que les audiophiles sont loin de la réalité ? Est-ce qu’une mesure technique a jamais pu décrire un ressenti ?



Ben oui, une mesure peux tout à fait être correllée à un ressenti. Par exemple un courbe de réponse déséquilibrée, un manque de basse, un aigue criard en rapport avec une grosse distorsion ...
Après les mesures c'est un peu comme les statistiques, on peux montrer uniquement celles qui nous arrangent, et si on veux être exhaustif, il y en a un bon paquet à faire ... Après il faut savoir faire le tri, interpréter, savoir ce qui est significatif et ce qui ne l'est pas, et là c'est beaucoup moins facile ...
Alors certes l'oreille c'est la seule chose qui compte, mais il faut être modeste avec ses oreilles, car ce ne sont pas des outils de mesure, mais des organes de perception, fait pour isoler et localiser un son au milieu de tout les autres, détecter les émotions (variation de timbre ...) de votre interlocuteur ...
Perso, sans comparaison directe, bien que joue et j'écoute pas mal de musique, je suis incapable de comparer à distance 2 chaines (a moins de différences très grandes :roll: ) , il me faut faire du comparatif, et là aussi, ce qui sonnera le mieux, ne sera pas forcément le plus fidèle, car si l'enregistrement est affreusement metallique, il doit l'être également à l'écoute ...

Donc pour moi, c'est mesures et écoute. Un concepteur de matos hi-fi qui ne s'appuierait pas d'abord sur des mesures , pour moi c'est de l'ésotérique et donc poubelle. La validation par l'oreille est absolument nécessaire, mais elle ne saurai remplacer les mesures.
Bien sûr qu’il faut être « modeste avec ses oreilles ». Je ne prétends pas à l’exhaustivité de l’écoute en général. Une écoute méthodique répétée (pas forcément en continu) finit toujours par s’approcher au plus près de la réalité de l’enregistrement, ainsi qu’une culture du son et/ou musicale suffisante permet de former son opinion sur une chaîne hifi ou partie de ses composants. Ce n’est pas parce que la technique me barbe en général que je ne la comprends pas et que je ne sais pas lire les abaques de mesures (quand il m’arrive de les lire). Je suis donc d’accord avec toi sur l’essentiel de ton message.
La différence avec le message auquel je répondais c’est que tu défends ton point de vue sans te sentir obligé de dire que ceux des autres ne sont que de la croyance et que l’audiophilie est insignifiante… :wink:
Dernière édition par padcost le 12 Fév 2017 10:45, édité 1 fois.
padcost
 
Messages: 2128
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 12 Fév 2017 10:42

Ce que l'on explique juste, c'est que certaines données techniques sont mal interprétées.
Delà en découle des propriétés que certains entendent alors qu'elles n'existent même pas.

Une discussion devrait, normalement, contribuer à mieux comprendre ces données techniques et guider au mieux un éventuel achat de matériel.
thierryvalk
 
Messages: 5524
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique
  • offline


Retourner vers Amplificateurs de puissance

 
  • Articles en relation
    Dernier message