Modérateurs: Modération Forum Haute-Fidélité, Le Bureau de l’Association HCFR • Utilisateurs parcourant ce forum: françois/ EAR, Google Adsense [Bot], manolo57420, Noisfra, Reynaldk et 112 invités

Toutes les enceintes HiFi

KEF Reference

Message » 21 Jan 2023 12:42

Salut Philippe,

Meilleurs vœux à tous les Kef-istes :wink:

J'espère que ton réparateur pourra avoir le tweeter de la part de Kef, sinon essayer en passant par fvs (grossite) ou un revendeur agréé...
Il est passé par Kef France ou Kef UK ? moi je tenterais par Kef UK directement...

Quant aux Reference 3 ou 5, jamais entendues...

La configuration dans mon profil


Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant. Bernard le Bovier de Fontenelle
Avatar de l’utilisateur
Jumper
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3840
Inscription Forum: 13 Oct 2002 20:24
Localisation: Bakistan & Yvelines
  • offline

Message » 22 Jan 2023 2:32

phily44 a écrit:Salut Jumper.


Meilleurs vœux et bonne année à toi.


Malheureusement non pour la réparation des 203.2.

Il s'agit bien du tweeter retesté avec le réparateur et ce dernier a vérifié mais ne peut pas le réparer (il est plus habitué à du vintage mais m'a montré le tweeter démonté et je ne savais que c'était aussi petit).

Par ailleurs il a du mal à avoir le tweeter neuf de la part de KEF. Bon en même temps on est passé par les fêtes de fin d'année mais aujourd'hui encore, pas de tweeter donc enceintes HS. :wtf:

Je me demandais ce que valent les nouvelles KEF REFERENCE 3 ou 5 car j'en entends peu parler. Quelqu'un a déjà fait quelques écoutes et que valent-elles vis à vis des 203/205.2 ?

J'ai bien vu quelques 205.2 ou 207.2 sur Hifishark mais il faut avoir confiance.

Philippe


Bonne année aux Kefistes :wink:

J'ai déjà pu entendre les Kef Reference 3 et 5 (celles de 2014, pas les nouvelles versions Meta) à deux reprises à quelques années d'intervalle lors de deux longues écoutes avec mes propres amplis (et en pouvant comparer à chaque fois directement les Reference 3 aux 5). Par contre, je ne connais que les 203.1 et les 205.1 (je les connais très bien puisque je les possède depuis 20 ans. Je n'ai d'ailleurs pas vraiment trouvé de remplaçantes...). Donc, mes impressions se sont faites par rapport à ces premiers modèles sortis en 2001 et non pas par rapport aux versions mk2 sorties en 2006.

Les Kef Reference 3 et 5 ont toujours un son typique Kef mais sont plus douces que les 203.1 et 205.1. Elles ont un son plus détaillé et transparent également, vont plus loin dans tous les domaines et proposent des timbres de meilleure qualité avec une écoute plus fluide. Les voix, déjà un point fort sur les modèles sortis en 2001, sont encore améliorées et possèdent plus de présence encore. Les basses sont plus impressionnantes et possèdent beaucoup plus d'impact (c'est surtout sur ce dernier point et sur la douceur que se fait la plus grosse différence à mon avis).

Cependant, je n'ai pas trouvé la différence assez grande avec mes amplis pour me convaincre de changer. En gros, c'était le même son en (un peu) mieux. Je ne doute pas qu'elles puissent être poussées encore plus loin avec d'autres amplis plus haut de gamme.

Pour faire une comparaison un peu grossière, les Reference 3 m'ont fait penser aux 205.1 et les Reference 5 à des 205.1 en version ++ (plus de basses, plus d'ampleur, plus de présence, bref, plus de tout mais c'était dans une très grande salle...). Prévoir tout de même une salle de (très) grande taille pour les Reference 5.

Une autre chose qui m'a fait reculer quant à un éventuel achat de ces Kef Reference 3 ou 5 est la position des évents. De gros évents à l'arrière... Je ne sais pas si on peut les boucher (est-ce que Kef fournit des bouchons en mousse comme sur les Kef LS50?) mais leur positionnement à l'arrière m'a fait peur (j'ai déjà eu de très mauvaises surprises chez moi avec des enceintes aux évents à l'arrière que j'ai dû boucher avec des paires de chaussettes quand c'était possible).

Les évents sont également interchangeables (il y a deux longueurs différentes pour chaque évent) pour adapter la réponse en fréquence dans les graves à la taille et réaction de la pièce. Malheureusement, je n'ai pas pu faire d'essai comparatif lors de ces deux écoutes mais je sais que j'avais trouvé le grave géré complètement différemment lors de celles-ci (dans deux auditoriums différents). J'en conclu que les longueurs d'évent étaient différentes même si je n'ai eu aucune précision de la part des revendeurs. Lors de la première écoute, les basses étaient plus profondes que lors de la deuxième écoute (bon, c'est vrai, les salles étaient différentes aussi mais étaient toutes deux très grandes). J'ai clairement entendu que les basses étaient coupées plus haut (trop haut à mon goût avec une drôle de sensation générale) lors de la seconde écoute. J'ai préféré leur gestion plus naturelle lors de la première écoute (d'ailleurs, dans les différentes lectures que j'avais pu faire sur le net à leur sujet, les testeurs et forumeurs préféraient également lorsque les basses descendaient plus bas, c'est à dire avec la longueur la plus longue du tube des évents).

Une dernière chose à laquelle je ne m'attendais pas à l'époque et qui m'a complètement surpris (et même charmé): leur look. En photo, je les avais trouvées hideuses tellement leur forme rectangulaire tranchait avec le beau galbe et la belle finition des modèles précédents. D'ailleurs, tout le monde leur était tombé dessus lors de leur présentation à cause de leur design sans classe comparé aux modèles de 2001 et leur évolution de 2006 (en photo tout du moins...). Cependant, dans la réalité, les nouvelles Kef Reference sont réellement magnifiques. ça a été vraiment un choc lorsque je les ai vues. J'aurais voulu les posséder juste pour les admirer dans mon salon.

Dommage qu'ils ne fassent plus la finition cerise (que je n'ai jamais vue en vrai) ni celle de base sur les nouveaux modèles Meta (le noir laqué avec le baffle en aluminium sur les versions de 2014. Aujourd'hui, c'est du tout noir, pas vraiment à mon goût). Heureusement, la version blanche avec l'Uni-Q en bleu existe toujours et est également d'une beauté incroyable. J'aurais juste peur d'un éventuel jaunissement qui me semble inévitable dans le temps (sur le très long terme). L'une des seules paires d'enceintes (si ce n'est la seule, car je n'en vois pas d'autres en fait) à pouvoir concurrencer, à mon goût, Sonus faber au niveau beauté (dans un tout autre style évidemment, mais c'est très personnel tout ça).

J'aimerais pouvoir écouter les nouvelles Kef Reference Meta mais pour le moment, ça n'a pas été possible. J'ai pu par contre entendre les Kef Blade 2 Meta. Une écoute typique Kef, c'est à dire neutre mais en ultra détaillée, impressionnante à tous les niveaux et maîtrisée au niveau des basses (il y avait un Trinnov en amont, ceci expliquant cela). Un peu trop clinique, monitoring et numérique à mon goût mais en changeant la source et/ou l'amplification, je suis sûr qu'on peut adapter le son à sa convenance (le gros avantage des enceintes neutres).

Concernant le tweeter de tes 203.2, il existe deux centres agréés Kef en France. Un à Pau (anciennement à Paris) et celui en Normandie. Il y en a également un à Bruxelles qui a davantage l'habitude de réparer des Kef Reference. Le centre agréé devrait normalement gérer ça avec Kef UK (et leur commander le HP). Par contre, sois patient car ça peut prendre du temps... Tu peux essayer d'accélérer la procédure en appelant toi-même Kef UK, plusieurs fois si nécessaire (en tenant au courant de ta démarche le réparateur en France mais c'est bien lui qui devra commander la pièce).

Bonne chance dans ta démarche.
Dernière édition par Vulcain le 22 Jan 2023 2:42, édité 1 fois.
Vulcain
 
Messages: 225
Inscription Forum: 16 Mar 2016 15:15
  • online

Message » 01 Fév 2023 10:47

Bonjour à tous !
J'ai l'opportunité d'acquérir une paire de Kef 203/1, mais je me pose la question du bien fondé au regard de mes KEF 104/2 restaurées et au son que j'aime beaucoup, si ce n'est : Un aigu qui à mon avis est perfectible et un grave cette très enveloppant mais peut être un peu trop présent...

Les 104/2 sont alimentées par un QUAD 606 MKII, qui resterait mon ampli de référence avec les 203/1 sachant que j'ai un deuxième 606MKII qui pourrait être utilisé en bi-amp au cas où.

Mon interrogation porte sur la qualité des graves restitués par les 203/1, je crains de me retrouver avec une paire d'enceintes manquant de "relief" dans les graves. tout étant une affaire de gout, je dois dire que j'apprécie particulièrement le son "so British" assez cosi.

Vos expériences avec les 203.1 voire 203.2 me seraient d'une grande aide.

Merci par avance pour vos retours;
Pascal_2
 
Messages: 54
Inscription Forum: 09 Mar 2005 16:36
Localisation: Annecy
  • offline

Message » 18 Fév 2023 19:08

Bonjour.


Je viens de récupérer mes 203.2, enfin car il y avait bientôt trois mois qu'elles étaient parties en réparation (fin novembre, suite période Noël, le réparateur malade puis je n'ai pas eu le temps de m'en occuper).

La petite réparation a coûté tout de même 350 € (le réparateur me disait ne pas comprendre pourquoi KEF ne vend pas seulement le tweeter, partie centrale, qu'il m'a montré et qu'il arrive quelquefois à réparer sur d'autres modèles).


Bon, rien à dire, les petites Pioneer que j'ai toujours gardées "au cas où" sont gentilles mais n'ont vraiment rien à voir ; Les 203.2 sont bien plus agréables 8) .


Je vous remercie pour vos messages et mention spécial à Vulcain dont j'ai lu le dernier message avec beaucoup d'attention mais les REFERENCE vont me poser deux problèmes :

1. Le prix que je trouve excessif aujourd'hui :hein:

2. Les évents arrières car chez moi je n'ai pas trop le choix, je ne pourrais pas trop les décoller du mur arrière (80 cm pour celle de gauche l'une et 50 pour l'autre avec rideau arrière type suédine).
D'ailleurs l'une sera proche d'un mur à gauche (+/- 30 à 40 cm avec le même type de rideau sur le côté).


Pour les 205/207 d'occasion, je pense qu'elles sont très fiables mais que penser d'enceintes sur le long terme, + de 15 ans (Si les HPs de grave sont réparables, les tweeters dépendent clairement de KEF...).

A moins de tomber sur les dernières sorties (2014 ?).


Pour essayer de répondre à Pascal_2, le grave donné par les 203.2 est de qualité et bien fourni car ce ne sont pas de petites enceintes (larges et profondes) et il va dépendre également de l'ampli (le Hegel H200 est pas mal de ce point de vue et le Gato Audio AMP 150 AE m'avait impressionné également).
Maintenant, pour avoir eu les KEF R900 alimentées par un Pioneer LX 82, ces dernières dégageaient un grave plus physique (2 HPs de 200 mm contre 165 mm pour les 203) et on le sentait au plexus lors de Prometheus avec ses nappes de graves (début du film) par exemple mais il me paraissait plus mate et moins nuancé (Le LX 82 est un classe D et ceci expliquant peut être cela).

Les 203 ne sont pas anémiées pour autant, elles auront juste moins de niveau dans cette partie du spectre (pour le reste il y a une vraie classe d'écart :thks: ; C'est indéniable).

Rien ne remplacera une écoute avec ton ampli et encore mieux, chez toi ! :D


Philippe
phily44
 
Messages: 1969
Inscription Forum: 05 Jan 2008 17:07
Localisation: 44
  • offline

Message » 18 Fév 2023 21:06

Pascal_2 a écrit:Bonjour à tous !
J'ai l'opportunité d'acquérir une paire de Kef 203/1, mais je me pose la question du bien fondé au regard de mes KEF 104/2 restaurées et au son que j'aime beaucoup, si ce n'est : Un aigu qui à mon avis est perfectible et un grave cette très enveloppant mais peut être un peu trop présent...

Les 104/2 sont alimentées par un QUAD 606 MKII, qui resterait mon ampli de référence avec les 203/1 sachant que j'ai un deuxième 606MKII qui pourrait être utilisé en bi-amp au cas où.

Mon interrogation porte sur la qualité des graves restitués par les 203/1, je crains de me retrouver avec une paire d'enceintes manquant de "relief" dans les graves. tout étant une affaire de gout, je dois dire que j'apprécie particulièrement le son "so British" assez cosi.

Vos expériences avec les 203.1 voire 203.2 me seraient d'une grande aide.

Merci par avance pour vos retours;


Je ne connais pas les 104/2 ni le 606mk2 mais ce que je peux dire c'est que les 203/1 sont un peu timides niveau grave, surtout si vous avez l'habitude d'un grave plus imposant... Par rapport à des enceintes récentes qui ont quasiment toutes un grave plus présent (même des enceintes avec des HP de grave de 13 ou 14cm comme les JMR Cantabile par exemple), je dirais qu'elles pourraient apparaître de prime abord comme trop légères dans ce registre. Perso, je les trouve plus justes et très détaillées (mais toujours agréables et musicales si ce terme veut dire qqch...).

J'ai pu les tester avec du Quad 99 + 909 et la différence avec les 205/1 est assez grande au niveau des basses. Les 205/1 ont davantage de basses et d'ampleur. En contrepartie, les 203/1 pourraient apparaître plus détaillées que les 205/1 mais ça dépend de la pièce dans laquelle elles vont être et la distance avec le mur arrière. Dans une pièce de 20m², les 203/1 seront à leur aise et les 205/1 peut-être légèrement coincées (encore que...). Le grave est en tous cas très tendu sur l'une comme sur l'autre et les évents à l'avant sont un gros avantage pour le placement, tout comme le fait qu'elles ne descendent qu'à 50Hz (données Kef pour les Reference 203/1). Elles ne risquent pas, par conséquent, d'exciter les modes des pièces. Entre leur grave très tendu et le positionnement des évents, elles n'ont pas besoin d'une grande distance avec le mur arrière pour déjà bien fonctionner. Dernière chose, elles demandent du courant pour fonctionner même si les 203/1 en requièrent moins.

D'excellentes enceintes en tous cas qui peuvent concurrencer sans problème des enceintes récentes.
Vulcain
 
Messages: 225
Inscription Forum: 16 Mar 2016 15:15
  • online

Message » 19 Fév 2023 22:48

Bonsoir,
Merci pour les infos, je vous tiendrais informé à mon tour de mon ressenti comparativement aux 104/2. Je m'attends effectivement à une différence notable dans la restitution du registre grave, mais je pense une nette supériorité quant aux registres médiums et aigus.
Concernant la demande en courant, ça devrait aller, je vais les alimenter avec 2 Quad 606 MKII : 1 pour les graves et l'autre pour le médium/aigu.
Pascal_2
 
Messages: 54
Inscription Forum: 09 Mar 2005 16:36
Localisation: Annecy
  • offline

Message » 20 Fév 2023 9:45

Contrairement aux idées reçues, les évents arrière ne changent rien au rendu de l'enceinte, seule la distance de l'enceinte avec le mur produit plus de graves, quand celle-ci est plus proche.

Une expérimentation a été menée avec une même enceinte, les mesures sont les mêmes que l'évent soit devantou derrière : https://www.visaton.de/de/service/techn ... tsprechern

Tant qu'on ne colle pas l'enceinte pile contre le mur mais qu'on laisse 10-15cm pour ne pas interférer avec le fonctionnement de l'évent, aucun soucis. Avec des évents frontaux, on est même plus exposés au médium qui ressort parfois par celui-ci (alors que ça ne devrait pas, mais certaines enceintes ne sont pas parfaites).
Subway2400
Contributeur HCFR 2021
 
Messages: 22772
Inscription Forum: 11 Oct 2011 22:05
  • offline

Message » 20 Fév 2023 10:25

Pareil, la biamplification sur des enceintes passives non seulement n'apporte rien mais ça peut même être contre productif.
Chacun des amplis amplifie l'ensemble du signal, même celui qui sera filtré par l'enceinte (filtre passe haut pour la partie aiguë et filtre passe bas pour les graves) donc font le même boulot que si on était en mono amplification, mais ne rencontrera pas de charge pour la partie filtrée. Et apparemment, les amplis n'apprécient guère ce dernier point.
Hoian
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3406
Inscription Forum: 05 Mai 2003 14:34
Localisation: PARIS
  • online

Message » 20 Fév 2023 14:13

Hoian a écrit:Pareil, la biamplification sur des enceintes passives non seulement n'apporte rien ...


Bonjour,

C'est ton avis, tout aussi respectable que les autres, mais à préciser qu'il n'engage QUE toi et QUE ton expérience personnelle... :grad:

La configuration dans mon profil


Sound performed by JBL, JBL powered by McIntosh & Phase Linear. What else ...?
CR installation by HcFr Team : http://issuu.com/homecinema-fr.com/docs ... 81/9959588
Pour les autres photos, voir lien dans mon profil
Avatar de l’utilisateur
itofa
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12119
Inscription Forum: 14 Déc 2007 23:31
Localisation: Montpellier area...
  • offline

Message » 21 Fév 2023 10:07

Ce sont juste des arguments techniques liés au traitement du signal en électronique.
Maintenant, libre à toi de croire en ce que tu veux.
Hoian
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3406
Inscription Forum: 05 Mai 2003 14:34
Localisation: PARIS
  • online

Message » 21 Fév 2023 10:53

Bonjour à tous,

Tout d'abord je voudrais vous remercier pour les différents commentaires et autres conseils formulés sur ce fil.

J'ai donc reçu les 203.1 : Nul besoin de décrire l'excitation ressentie à l'idée de les essayer!
Résumé des premiers essais un peu à l'arrache, rapide, morceaux connus depuis longtemps (certains titres me sont particulièrement familiers, j'étais présents en studio au moment de l'enregistrement ...)

Connexion classique, avec un seul 606 :
Le grave est loin mauvais que ce que j'avais imaginé, forcément plus tendu qu'avec les 104/2, qui ont une restitution très cosy cosy (pure British sound, à déguster avec un bon vieux pur malt au coin du feu)
Médiu/aigu bien au dessus des 104/2, plus de détails, de justesse, les voix sont limpides et intelligibles, les cordes parfaitement restituées, l'aigu est un peu trop mis en avant
Image : l'image stereo est là, mais elle reste collée dans la zone 1/3 supérieur de l'enceinte pour parfois s'envoler au dessus ....., la profondeur de la scène n'y est pas, les voix ne sont pas tridimensionnelles, les plans sonores presque écrasés.

Connexion du deuxième 606 : LA CLAQUE !
Plus aucune mise en avant excessive (à mon goût) des aigus, mais surtout le médium/aigu est totalement remis à sa place (visuellement 2/3 de l'enceinte), les plans sonores sont cette fois très distinctement perceptibles, les voix sont littéralement projetées vers l'avant (du moins si le mixage a été réalisé en conséquence), la scène musicale est devant nous.
Les graves sont mieux maitrisés, pas forcément beaucoup plus présents, mais mieux tenus , ce n'est pas une surprise, en réservant un ampli pour ce registre c'est bien souvent le premier constat.

Il me reste à optimiser tout ça, car ces premiers essais ont été réalisés à la va vite, sans prêter attention à un positionnement optimum, au câblage HP...
Par la suite je m'attellerai peut être à l'amélioration du filtre par le changement des chimiques (Medium Aigus) par des MKP, sachant que bien souvent les marques généralistes grattent pas mal sur ce point , à voir si cela apporterai un plus (vos avis sont bienvenus !)

Une chose est certaine : Il faut une amplification musclée pour driver ces enceintes !
Pascal_2
 
Messages: 54
Inscription Forum: 09 Mar 2005 16:36
Localisation: Annecy
  • offline

Message » 21 Fév 2023 17:26

phily44 a écrit:Bonjour.

Je viens de récupérer mes 203.2
[...]
Pour les 205/207 d'occasion, je pense qu'elles sont très fiables mais que penser d'enceintes sur le long terme, + de 15 ans (Si les HPs de grave sont réparables, les tweeters dépendent clairement de KEF...).
A moins de tomber sur les dernières sorties (2014 ?).

Philippe

Super, je suis content pour toi que tu ais retrouvé tes belles :wink:
Oui les dernières doivent bien dater de 2014 puisque j'avais trouvé mes 205 début 2015 et que c'était un exemplaire NOS :bravo:

La configuration dans mon profil


Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant. Bernard le Bovier de Fontenelle
Avatar de l’utilisateur
Jumper
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3840
Inscription Forum: 13 Oct 2002 20:24
Localisation: Bakistan & Yvelines
  • offline

Message » 21 Fév 2023 17:35

Hoian a écrit:Pareil, la biamplification sur des enceintes passives non seulement n'apporte rien mais ça peut même être contre productif.
Chacun des amplis amplifie l'ensemble du signal, même celui qui sera filtré par l'enceinte (filtre passe haut pour la partie aiguë et filtre passe bas pour les graves) donc font le même boulot que si on était en mono amplification, mais ne rencontrera pas de charge pour la partie filtrée. Et apparemment, les amplis n'apprécient guère ce dernier point.

Voilà bien la première fois que je lis ça pourtant la biamp est conseillée par certains constructeurs, dont JBL (n'est-ce pas Itofa), B&W (la Nautilus par exemple) ou autre.
Si tu pouvais nous donner des liens avec les arguments techniques que tu évoques, je les lirai avec plaisir :bravo:

Je peux juste te mettre cette prose de Philippe Muller (ex Cabasse et B&W) sur ce sujet (prise sur le forum Cabasse) :

" La biamplification passive est très avantageuse, à condition d'être recommandée par le constructeur de l'enceinte sinon elle peut être pire que la monoamplification. La raison est simple à comprendre:

Quand on a affaire à un système à plusieurs voies filtrées en passif, chaque haut-parleur se comporte comme un générateur qui va renvoyer du signal vers l'ampli mais aussi vers les haut-parleurs des autres voies. Ceux-ci sont protégés par leur propre filtre sauf, aux alentours de la fréquence de transition, sur un largeur de bande qui variera en fonction de la pente du filtre. Ce phénomène génère une impression de flou dans la zone de transition car ce signal parasite n'est pas parfaitement contrôlé.
La biamplification passive, qui n'offre pas le même potentiel que la biamplification active en terme de correction de la réponse impulsionnelle, est tout de même avantageuse car elle interdit toute communication entre les haut-parleurs. La reproduction sera donc débarrassée d'un défaut qui est parfois non négligeable.

Attention! il ne faut pas faire n'importe quoi car le remède peut être pire que le mal. Quand j'ai fait le distingo, il y a quelques années, entre ce que j'ai appelé biamplification horizontale et verticale, je ne me doutais pas que ces qualificatifs resteraient. A vrai dire, ils sont techniquement discutables mais assez imagés. Personnellement, je préconise l'usage d'amplificateurs multicanaux équipés d'une seule alimentation générale pour éviter que chaque voie aille jouer dans son coin. Il faut, en effet, garder la plus grande cohérence possible, surtout sur les crêtes. De ce point de vue, la biamplification horizontale ou l'emploi d'un amplificateur indépendant par voie n'est pas conseillée car elle fait courir le risque d'entendre chaque voie bien séparément, comble du mauvais goût. Bien entendu, tout ceci n'est vrai que lorsque les amplis sont un peu courts en puissance. L'avantage des amplis multicanaux à une seule alimentation est que les bénéfices attribués à la biamplification verticale s'appliquent dans toutes les directions, gage d'une plus grande stabilité. Quand ça marche moins bien, c'est simplement parce que les raccordements ne sont pas optimisés (voir plus loin). C'est donc une question de compétence. Ce qu'il faut rechercher, c'est que le courant demandé à l'alimentation se répartisse de façon optimale entre les voies (la tension ne change pas) afin qu'il n'y ait aucun phénomène de pompage isolé. Tout doit fonctionner ensemble pour ne pas ruiner le travail du fabricant de l'enceinte. C'est donc délicat.

Le gain en puissance est certain, même s'il le faut pas l'exagérer (après tout, doubler la puissance n'apporte que 3dB, ce qui n'est pas énorme). Juste après l'usage des amplis multicanaux, nous préfèrerons la biamplification verticale (un ampli stéréo par enceinte). Si l'alimentation est unique pour les deux canaux, l'équilibre sera préservé. Si l'ampli est un double mono, le risque encouru est le même qu'en horizontal. On risque de compresser le grave et de préserver la dynamique du médium/aigu, produisant un son que je qualifierai d'audiophile.

Quand ils n'obtiennent pas le résultat espéré, les incompétents ne se remettent pas en cause et ont tendance à jeter l'anathème sur tout et n'importe quoi sans aller très loin dans la réflexion. Le premier risque de la multiamplification à la sauce audiophile, ce sont les boucles de masse. Quand je vois comment certains revendeurs ou importateurs mettent en oeuvre des systèmes actifs, j'en ai froid dans le dos. On empile des amplis (les plus chers possibles) et vogue la galère. Résultat mauvais annoncé et... obtenu. Pourtant, le matériel professionnel devrait montrer l'exemple. Là, ça marche. Prenez des K+H ou des PSI (les anciennes Studer). Aucun problème, tous les avantages sont réunis. Prenez une démonstration de Nautilus réalisée à l'emporte-pièce et vous obtenez... n'importe quoi, alors que le potentiel est énorme seulement voilà, la hifi est dirigée et animée par des commerciaux. Combien savent souder proprement une prise RCA? combien savent ce qu'est une boucle de masse? J'espère que le ton volontairement déplaisant que j'emploie ici en vexera un ou deux qui ira se documenter sur la question. Il faut bien commencer par un bout. Au pire, à force d'entendre les audiophiles leur parler de boucles de masse, ils finiront par se demander ce que peut bien être cette chose triviale. Le combat contre les boucles de masse, c'est l'assurance de tirer meilleur parti de son installation et d'économiser des milliers d'Euros sur les matériel et les grisgris.

Tout ceci mérite donc un peu de réflexion et de compétence. La différence entre certains amplificateurs multicanaux et leurs petits frères stéréo n'existe que par le manque de connaissances de ceux qui les mettent en oeuvre. Quand les cartes sont les mêmes et l'alimentation conçue sur le même modèle (mais simplement plus grosse), on devrait se demander quelle bêtise a été faite plutôt que de décréter que ça ne marche pas. Personnellement, j'utilise un bloc multicanal pour alimenter mes cinq grosses enceintes et je m'en réjouis chaque jour car, en stéréo, je dispose d'une puissance crête impressionnante.

S'agissant des combinaisons d'amplificateurs utilisées en biamplification, tant que l'on a beaucoup de puissance en réserve et que l'on maîtrise les boucles de masse, aucune solution n'est supérieure à l'autre. La diaphonie est une vaste rigolade de nos jours. La question de la biamplification verticale vs horizontale ou avec ampli multicanal n'a de sens que lorsque l'installation est un peu limitée en puissance. Ce sont des combines qui permettent de s'en sortir le plus élégamment possible avec un budget serré.

Mais, peut-on ou doit-on multiamplifier?

Toutes les enceintes ne sont pas biamplifiables avec bonheur. Tout dépend du constructeur. Certains d'entre eux ajustent le filtre à l'oreille pour trouver un compromis satisfaisant (on élargit un peu pour masquer le flou). Dans ce cas, la biamplification peut conduire à une écoute un peu froide car le recouvrement entre voie n'est plus optimisé pour l'écoute. D'autres constructeurs restent droits dans leurs bottes et recommandent la biamplification. Le mieux est de se renseigner à la source (chez les ingénieurs plutôt que les distributeurs amha).

La configuration dans mon profil


Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant. Bernard le Bovier de Fontenelle
Avatar de l’utilisateur
Jumper
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3840
Inscription Forum: 13 Oct 2002 20:24
Localisation: Bakistan & Yvelines
  • offline

Message » 21 Fév 2023 17:40

Pascal_2 a écrit:Connexion du deuxième 606 : LA CLAQUE !
Plus aucune mise en avant excessive (à mon goût) des aigus, mais surtout le médium/aigu est totalement remis à sa place (visuellement 2/3 de l'enceinte), les plans sonores sont cette fois très distinctement perceptibles, les voix sont littéralement projetées vers l'avant (du moins si le mixage a été réalisé en conséquence), la scène musicale est devant nous.
Les graves sont mieux maitrisés, pas forcément beaucoup plus présents, mais mieux tenus , ce n'est pas une surprise, en réservant un ampli pour ce registre c'est bien souvent le premier constat.

C'est bien que tu sois arrivé à ce résultat, bravo, profite en bien :bravo:

Il me reste à optimiser tout ça, car ces premiers essais ont été réalisés à la va vite, sans prêter attention à un positionnement optimum, au câblage HP...
Par la suite je m'attellerai peut être à l'amélioration du filtre par le changement des chimiques (Medium Aigus) par des MKP, sachant que bien souvent les marques généralistes grattent pas mal sur ce point , à voir si cela apporterai un plus (vos avis sont bienvenus !)

Pour le positionnement, oui, bien sûr, mais Kef préconise de ne pas les pincer, ça simplifie déjà un peu le sujet :D
Pour les condos, j'avais trouvé une photo du filtre des 205/2, c'était loin d'être fait à l'économie et ne nécessitait pas de modification.
Quant aux câbles, le jour où la différence sera audible...

Pascal_2 a écrit:Une chose est certaine : Il faut une amplification musclée pour driver ces enceintes !

ça, ce n'est pas faute de l'avoir répété page après page :mdr: :mdr:
Bien amplifiées, ces enceintes sont capables de produire de l'émotion brute :bravo:

Et, je me répète encore (c'est l'âge ça), j'ai trouvé les 203/2 plus compliquées à alimenter que les 205/2, tests effectués chez moi avec les deux modèles cote à cote.
Je devais bien pousser le potard pour avoir le même volume sonore avec les 203 qu'avec les 205...

La configuration dans mon profil


Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant. Bernard le Bovier de Fontenelle
Avatar de l’utilisateur
Jumper
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3840
Inscription Forum: 13 Oct 2002 20:24
Localisation: Bakistan & Yvelines
  • offline

Message » 21 Fév 2023 19:47

Site petoindominique : 1-4-3-4 : Branchements HP / Ampli
Hoian
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3406
Inscription Forum: 05 Mai 2003 14:34
Localisation: PARIS
  • online


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message