Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

La musique classique va pas bien...

Message » 17 Avr 2008 14:09

haskil a écrit:D'autant que pendant le passé phatasmatique auquel il se réfère, il faudrait voir combien il se vendait de microsillons classiques... mais à mon avis on était en dessous des chiffres actuels de vente des DVD.

Surtout la variété des oeuvres et compositeurs proposés a été décuplée en 30 ans. Le nombre d'éditeurs a explosé et l'on peut accéder à des compositeurs du passé et contemporains avec une facilité que le microsillon à la programmation plus convenue et voyageant beaucoup moins facilement n'avait jamais permis.

entièrement d'accord avec haskil ! qui aurait pensé il y a 20 ou 30 ans pouvoir trouver aussi facilement des raretés comme les Lili Boulanger, les Malipiero, certaines orchestrations posthumes de Ravel ou de Debussy ?, etc, etc... (la liste est longue !)
Dernière édition par kfigaro le 17 Avr 2008 14:17, édité 1 fois.
kfigaro
 
Messages: 64
Inscription Forum: 15 Avr 2008 13:22
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Avr 2008 14:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Avr 2008 14:16

Harry Coover a écrit:C'est un fait : les djeunes n'écoutent que très peu de classique, même quand ils sont initiés.

Rien n'est moins sur, je fréquente plusieurs forums et blogs spécialisés dans le classique et même si effectivement les aficionados les plus érudits sont souvent relativement âgés, on constate aussi l'arrivée d'une sorte de "nouvelle génération" particulièrement aguerrie en ce qui concerne les nouvelles technologies (p2p, prêt en médiathèques, recherches audio sur internet, etc...) qui leur permettent un accroissement en terme de connaissances musicales totalement démultiplié par rapport à leurs aînés au même âge - alors bien sur, ça reste assez marginal et cantonné à une certaine "élite" mais celle ci existe bel et bien, je pourrais d'ailleurs vous citer des exemples précis.

Par contre, là où tu as raison c'est que généralement ces derniers ont presque toujours été "initiés" par d'autres (environnement familial direct ou indirect, milieu scolaire, universitaire ou professionnel) et qu'ils sont très souvent des "héritiers" auquel on a "transmis" un "relais" plus ou moins important.
Dernière édition par kfigaro le 17 Avr 2008 16:50, édité 1 fois.
kfigaro
 
Messages: 64
Inscription Forum: 15 Avr 2008 13:22
  • offline

Message » 17 Avr 2008 15:09

haskil a écrit:Le public du jazz est le public le plus connaisseur qui soit : aucun ou presque n'est là par hasard ! Il sait reconnait, applaudit quand il faut, sait ce qu'est un set !


En tant que vieil habitué des petites salles de Jazz Parisiennes, je ne peux que
plussoyer ! :wink:

A +
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9802
Inscription Forum: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 17 Avr 2008 15:10

Je suis très surpris par ces constats.

A titre personnel, je n'ai pas le souvenir d'avoir particulièrement étudié le "classique" en cours de musique au collège, il y a 25 ans.

Lorsque je cherche sur internet des chiffres sur les ventes de "classique", tout semble indiquer - si j'interprète correctement les chiffres de ces tableaux : ICI - que ces ventes sont stables (en CA) d'une année sur l'autre. Si les ventes en CA sont stable, compte tenu de la baisse unitaire du CD, on peut raisonnablement penser que le nombre de CD vendu augmente (hypothèse : mais sur un plus grand nombre de références disponibles ?)

Enfin, lorsque je vais à des concerts de "classique", je constate la présence visible (mais certe pas majoritaire) de trentenaire et de quadra (à l'exeption notable de Jordy Savall ! Là n'est pas le débat, mais j'avais été surpris !). Et au plus les places sont peu chères, au plus le public est jeune (ex. Les concerts de la Chambre d'Amis que promeut Grand x).
Dernière édition par syber le 17 Avr 2008 15:18, édité 2 fois.
syber
 
Messages: 11856
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 17 Avr 2008 15:13

syber a écrit:Enfin, lorsque je vais à des concerts de "classique", je constate la présence visible (mais certe pas majoritaire) de trentenaire et de quadra.


J'en croise aussi quelques uns. Mais tout de même moins que dans le public de Jazz par
exemple...

A +
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9802
Inscription Forum: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 17 Avr 2008 15:14

Le public Jazz est plus jeune que celui du Classique. C'est vrai, je le constate aussi lorsque je vais à ces concerts. :wink:
syber
 
Messages: 11856
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 17 Avr 2008 16:48

syber a écrit:Le public Jazz est plus jeune que celui du Classique. C'est vrai, je le constate aussi lorsque je vais à ces concerts. :wink:

exact (c'est d'ailleurs confirmé par les dernières statistiques en date sur les pratiques culturelles européennes) et je me demande si la sortie du "purgatoire" du rock progressif et du jazzrock n'a pas remis les musiques improvisées anglo-saxonnes au goût du jour (c'est une piste à ne pas négliger en tout cas).
kfigaro
 
Messages: 64
Inscription Forum: 15 Avr 2008 13:22
  • offline

Message » 17 Avr 2008 18:12

Depuis que je suis petit, je vais au concert. Et depuis toujours, je trouve le public des concerts classiques vieux. :lol:

Mais pas partout : le dimanche à Colonne ou Lamoureux, c'est pas le cas : il y a aussi beaucoup de jeunes. Le dimanche matin au Chatelet, idem. A l'Orchestre de paris, au National : plus vieux. A l'opéra : très mélangé en âge...

Dans les festivals d'été : très mélangé. A la folle journée aussi.

Faut se méfier...

Une chose est certaine : le prix des places a augmenté pour la musique classique de façon notable :o Musique classique qui est passée des prix de places les moins chères avec le jazz (et oui !), à plus du tout les moins chères...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 17 Avr 2008 19:02

C'est peut être à relier avec les ventes de disques qui chutent (et sans les "locomotives" d'antan du style Karajan et co...), non ?
kfigaro
 
Messages: 64
Inscription Forum: 15 Avr 2008 13:22
  • offline

Message » 18 Avr 2008 2:02

haskil a écrit:Une chose est certaine : le prix des places a augmenté pour la musique classique de façon notable :o Musique classique qui est passée des prix de places les moins chères avec le jazz (et oui !), à plus du tout les moins chères...


Ca dépend vraiment où, mais je ne vois pas trop quelle salle vérifierait ce que tu dis là.
Si on prend les salles parisiennes, à Bastille on trouve toujours des places à 10 ou 20 euros, à Pleyel les places les moins chères sont à 10 euros (contrairement au jazz dans la même salle, là c'est toujours 35-40 euros minimum), au Théâtre des Champs-Elysées il y a toujours des places à 8 euros... Et je ne parle pas des formules pour les jeunes...
xavierscriabine
 
Messages: 154
Inscription Forum: 09 Juin 2005 15:19
  • offline

Message » 18 Avr 2008 7:34

xavierscriabine a écrit:
haskil a écrit:Une chose est certaine : le prix des places a augmenté pour la musique classique de façon notable :o Musique classique qui est passée des prix de places les moins chères avec le jazz (et oui !), à plus du tout les moins chères...


Ca dépend vraiment où, mais je ne vois pas trop quelle salle vérifierait ce que tu dis là.
Si on prend les salles parisiennes, à Bastille on trouve toujours des places à 10 ou 20 euros, à Pleyel les places les moins chères sont à 10 euros (contrairement au jazz dans la même salle, là c'est toujours 35-40 euros minimum), au Théâtre des Champs-Elysées il y a toujours des places à 8 euros... Et je ne parle pas des formules pour les jeunes...


Bonjour,

Prix des places en série A à la roque 32 euros en 1998, plus de 50 euros 2007.

Opéra de marseille autour de 20 euros à l'orchestre

Concert dans le cadre de la cité de la musique (nous aussi on à la notre) 15 euros

Dimanche dans le cadre du festival des musiques de Marseile, Des canyons aux étoiles de Messaien avec Muraro est annoné à 5 euros. (à vérifier)


Francois
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 18 Avr 2008 8:15

xavierscriabine a écrit:
haskil a écrit:Une chose est certaine : le prix des places a augmenté pour la musique classique de façon notable :o Musique classique qui est passée des prix de places les moins chères avec le jazz (et oui !), à plus du tout les moins chères...


Ca dépend vraiment où, mais je ne vois pas trop quelle salle vérifierait ce que tu dis là.
Si on prend les salles parisiennes, à Bastille on trouve toujours des places à 10 ou 20 euros, à Pleyel les places les moins chères sont à 10 euros (contrairement au jazz dans la même salle, là c'est toujours 35-40 euros minimum), au Théâtre des Champs-Elysées il y a toujours des places à 8 euros... Et je ne parle pas des formules pour les jeunes...


:D Si j'en crois le forum que tu animes (xavier = xavierscriabine ?) et que je découvre à l'instant, il s'y trouve justement une discussion, à laquelle tu participes, sur l'augmentation du prix des meilleures places à l'Opéra de Paris ! :D :wink:

Pour ma part, j'ai l'intuition que le modèle économique qui fonde la musique classique évolue.

Je crois que le prix unitaire des CD de musique classique baisse et que les ventes par CD baissent (mais par contre la variété, l'offre de CD de musique classique s'accroit). Ce qui fait qu'il faut dorénavant équilibrer la rentabilité d'une formation musicale en jouant sur le prix des places de concert. Et comme un directeur de salle se doit d'afficher des places à des tarifs attractifs (ne serait-ce que pour ne pas se faire taxer d'élitisme ou encore - j'imagine - pour toucher des subventions), alors il doit réaliser une péréquation.
syber
 
Messages: 11856
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 18 Avr 2008 9:46

xavierscriabine a écrit:
haskil a écrit:Une chose est certaine : le prix des places a augmenté pour la musique classique de façon notable :o Musique classique qui est passée des prix de places les moins chères avec le jazz (et oui !), à plus du tout les moins chères...


Ca dépend vraiment où, mais je ne vois pas trop quelle salle vérifierait ce que tu dis là.
Si on prend les salles parisiennes, à Bastille on trouve toujours des places à 10 ou 20 euros, à Pleyel les places les moins chères sont à 10 euros (contrairement au jazz dans la même salle, là c'est toujours 35-40 euros minimum), au Théâtre des Champs-Elysées il y a toujours des places à 8 euros... Et je ne parle pas des formules pour les jeunes...


Ce n'est pas parce que l'on trouve des places pas chères dans une salle que le prix des places n'a pas augmenté ! Surtout quand le patron de l'institution masque l'augmentation globale de la recette d'une salle due à l'augmentation du prix des places les plus chères ou moyennes... en faisant la publicité de places très peu chères... :wink:

Je parlais justement de cela, hier soir à l'entracte du concert de l'Orchestre de paris (salle Pleyel pleine, pas mal de quadragénaires et trentenaires !, public très mélangé), avec le directeur général de l'Orchestre de Paris qui regrette lui aussi d'avoir été contraint, même si depuis 4 ans il n'a pas augmenté les places conscient de ce qu'elles sont trop chères) les années passées d'augmenter le prix des places. Et il ne sait pas comment il s'en tirera avec les annonces faites de diminution puis stagnation des subventions :o

Actuellement, Jérôme Deschamps, le directeur de l'Opéra comique lutte, je dis bien lutte, contre le ministère de la culture qui veut le contraindre à augmenter le tarif de ces places... car il parait qu'elles ne sont pas chères et que le public de l'Opéra a les moyens de payer... si, si, on en est là...

On pourra tojours trouver des places pas chères, même à l'Opéra de Paris, mais le prix des places à augmenté en moyenne et dans les catégories bien placées... plus que l'inflation. C'est un problème dont les patrons d'institutions et de salles sont conscients.
Dernière édition par haskil le 18 Avr 2008 10:37, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Avr 2008 10:03

Sur un tel sujet, je ne serais ni optimiste, ni alarmiste.. 8) ça va, ça vient...le habitudes culturelles changent ; il y a des creux et des bosses..Il y a aussi les phénomènes de mode. Il suffit d'une bonne idée, de quelques musiciens charismatiques qui trouvent un public et ça repartira de plus belles :wink:

Ensuite, il faut différencier les objectifs commerciaux des objectifs artistiques..le commerce du disque va mal, certes, mais comme certains l'ont déjà écrit, l'offre musicale n'a jamais été aussi riche :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 18 Avr 2008 10:41

Belle synthèse ! :wink:

Exemple, quand j'étais ado et tout jeune adulte, tu allais le soir au dernier moment à l'opéra de Paris et tu achetais une place au paradis... et tu t'installais au parterre... tant les rangées étaient pleines de trous... :o

Un nouveau directeur arrive qui change tout et de ringard l'opéra de Paris devient le lieu où il faut aller... comme au XIXe siècle :lol: Maria Callas meurt en 77 et une opéramania s'empare du public. Diva sort sur les écrans et ça continue...

Bref, en une saison en 1974, l'opéra est passé de salles déplumées... à faire la queue la nuit pour avoir des places...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message