Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Sonates pour Piano de Schubert, Mozart et Beethoven

Message » 17 Juin 2009 12:39

haskil a écrit:
HOLLIGER a écrit:salut il y a une remarquable intégrale Badura-Skoda pour beethoven ; certains lui crachent dessus, je la trouve géniale (pianoforte) ; par exemple l'appassionata est d'une rage inégalée, et la 32eme d'une rythmique et d'une intériorité bouleversantes..


Absolument remarquable : la Hammerklavier est grandiosissime.


Ca fait plaisir d'entendre ça ;
je ne sais pas pourquoi cette intégrale n'est a priori jamais débattue ou seulement citée... ?
cela dit, il est difficile de se la procurer.
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Juin 2009 12:39

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Juin 2009 13:12

Et puis, elle est jouée sur différents pianoforte et l'instrument lui même la met à part car les amateurs de ces instruments sont beaucoup moins nombreux...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 17 Juin 2009 13:30

rachma67 a écrit:
haskil a écrit:
rachma67 a écrit:
haskil a écrit:
Attention néanmoins à cette fameuse D 960 de Schubert par Richter. C'est une interprétation très particulière qui ose un tempo lentissime dans le premier mouvement, certes malgré Molto moderato (de mémoire), mais néanmoins considéré comme vraiment trop lent. Certes Richter habite cette lenteur, mais c'est une interprétation qui peut vraiment dérouter, voire être rejetée totalement, particulièrement pour une premlère approche de l'oeuvre, voire de la musique de Schubert, comme cela semble être ton cas.


Certes. Le terme "attention" me semble ceci dit un peu inapproprié, en tout cas trop fort. L'interprétation de Richter est sans esbrouffe ni épate, et tellement inspirée...Doit-on s'interdire de conseiller de tels moments d'émotion sous prétexte qu'ils dérogeraient à une certaine orthodoxie ( je te cite : "interprétation très particulière", "néanmoins considéré comme...", etc) ? Si on suivait cette logique, il nous faudrait alors aussi éviter de conseiller Glenn Gould à une personne désireuse de découvrir l'oeuvre pour clavier de Bach.

A titre tout à fait personnel, j'aime bcp Brendel dans Schubert: je trouve que c'est bien senti, admirablement interprété, etc. Rien à redire en fait.
Mais quand j'écoute Richter jouer Schubert, je n'analyse plus, je pars en voyage...


Je pense au contraire que le mot attention est approprié pour une interpretation aussi différente de toutes les autres dans le premier mouvement.

Je pense que quand on est le seul artiste au monde à adopter un tempo dans un mouvement de sonate (alors qu´il prend des tempos identiques a ceux de ses confreres dans les autres), il n´est pas certain qu´ai raison... contre les autres.

Et l´orthoxie n´est pas le fruit vert de l´académisme). A aucun moment, je ne dis que Richter n´est pas inspiré, qu´il se livre à de l´esbrouffe ou veut èpater. Je dis en quoi son interpretation est particuliere et presente un visage de l´oeuvre qu´il est seul à presenter parmi des dizaines et des dizaines d´interpretation de cette sonate.

Tu parles de logique. Il n´y en a pas. Chaque oeuvre est un cas. D´ailleurs Richter n´a pas eu d´option aussi radicales dans ses autres interpretations des sonates de Schubert qu´il a enregistreées. Par exemple Reliquie (Philips enregistree a Dresde avec Le Voyage d´Hiver et Schreier), op. 120, D. 958, etc. etc.

Ainsi Gould : Partitas, Suites anglaises, Goldberg : ok. Clavier bien tempéré et Inventions et sinfonies, nettement moins.


A signaler que l´enregistrement de Fredicol est absolument remarquable ! C´est une mqgnifique version... tres bien enregistree en plus


Alain

PS. J´apprecie enormement la 960 de Richter, mais peut etre moins aujourd´hui qu´il y a 30 ans ou j´en etais toque.


Tu me sembles être trop fin mélomane (sans malice de ma part, ta culture musicale est vraiment impressionnante) pour te lancer dans des débats - par essence aporétiques - sur le fait de savoir qui a raison ou tort en matière de production artistique... Ma remarque ne vaut pas en général ("il existe un bon et un mauvais goût et on discute des goûts avec fondement" disait en substance La Bruyère), mais pour notre cas précis où il s'agit d'évoquer des interprétations exceptionnelles, des pianistes extra--ordinaires.
Sinon, concernant ton PS, je suis encore dans une période de ma vie où j'en suis toqué, donc j'en profite encore un peu :wink:



Je répondais en l'occurence à ton propos sur l'orthodoxie tel que je l'ai compris.... il me parait aussi contestable que l'idée selon laquelle le savoir limiterait les capacités d'improvisation ou d'invention d'un musicien qui ne sait pas lire la musique... l'orthodoxie n'est pas un défaut, n'est pas un manque. Le rejet de cette orthodoxie n'est pas un plus. L'originalité n'est pas un plus.

Il s'agit bien, pour un mélomane débutant à qui l'on conseille une interprétation d'une oeuvre de lui conseiller une interprétation qui soit le plus conforme possible à ce que cette oeuvre représente dans la conscience des musiciens qui l'enregistrent depuis la fin des années 1920 en l'occurence. Et dans ce champs là d'Arrau à Serkin, en passant par Schnabel, Erdmann, Kempff, Haskil, Brendel, Badura-Skoda, Lewis, Pollini, Perahia, Cassard et tant d'autres encore, il y a matière à trouver interprétations très dissemblables, mais conformes à l'idée que musiciens et mélomanes se font de cette sonate depuis bien longtemps.

Quel est donc le visage de la sonate D 960, en l'occurence de son premier mouvement ? Celui que lui donnent une quarantaine de pianistes, plus ou moins inspirés et convaincants mais adoptant une allure, un tempo qui fait que ce mouvement avance de telle façon qu'on ne soit pas surpris comme quand on l'écoute joué par Richter qui le joue beaucoup, mais alors beaucoup, plus lentement au point que l'oeuvre prend un visage très différent ?

Il ne s'agit pas tant de dire qui a raison ou pas, encore qu'à certains égards on le pourrait... tout en admirant, aimant à la folie cette erreur, mais qui peut par le particularisme qu'il introduit, seul au monde ou quasi (un Suisse a fait un peu la même chose en moins bien!), dans sa lecture d'un mouvement d'une sonate de Schubert, faire prendre SA si bémol de Schubert pour LA si bémol de Schubert aux oreilles de quelqu'un qui l'entendrait pour la première fois et ne connaîtrait que cela.

Il se peut parfaitement que Schubert revenant sur terre dise : RIchter est le seul qui m'ait compris et qu'il dise que tous les autres se sont trompés... Mais outre le fait qu'il faudra que Schubert se demande pourquoi il a été mal compris par tous les autres et seulement compris par Richter, il lui faudra alors faire un sacré travail pour convaincre les pianistes de prendre le tempo de Richter dans ce premier mouvement.

Alain

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 17 Juin 2009 18:04

HOLLIGER a écrit:
haskil a écrit:
Ainsi Gould : Partitas, Suites anglaises, Goldberg : ok. Clavier bien tempéré et Inventions et sinfonies, nettement moins.


A signaler que l´enregistrement de Fredicol est absolument remarquable ! C´est une mqgnifique version... tres bien enregistree en plus


Alain

PS. J´apprecie enormement la 960 de Richter, mais peut etre moins aujourd´hui qu´il y a 30 ans ou j´en etais toque.


totalement d'accord sur Gould : fantastique dans les partitas et suites anglaises, médiocre dans le clavier..

sinon qui est Fredicol de son vrai nom ?


+1 sur Gould dans le Clavier bien tempéré, je n'aime pas trop non plus (à l'exception de quelques fugues) ; aux Partitas, suites anglaise et Goldberg, j'ajouterais également les Toccatas pour ma part.
rachma67
 
Messages: 290
Inscription Forum: 27 Oct 2008 17:50
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 18 Juin 2009 8:31

HOLLIGER a écrit:sinon qui est Fredicol de son vrai nom ?


ici : http://www.fondamenta.fr/disques/parus

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 18 Juin 2009 10:43

Bonjour,

A propos de S.Richter, je crois bien que c'est demain que débutera le Festival 2009 de la grange de Meslay créé par S.Richter en 1964 (?).
Je n'ai malheureusement pas une mémoire très précise de la date de création de ce festival, ni de l'année où en juillet il avait donné un concert à La Baule.
J'hésite entre 1967/68 et 1969. Puisque je m'y trouvais durant ces trois étés là. Penchant plutôt d'ailleurs pour 1968.

Enfin, bien que je l'ai brièvement cité dans un post précédent, on oublie souvent qu' E. Guilels a laissé des enregistrements (DG) de nombre de sonates de Beethoven pouvant être considérés parmi les tous meilleurs.

Bonne journée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 26955
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 20 Juin 2009 9:08

Pour la D960 :

Annie Fischer
Clara Haskil
Rudolf Serkin
et pour ceux qui veulent s'offrir la version d'anthologie mais qui "grésille" : Artur Schnabel :wink:
A écouter aussi : Horowitz. Si je n'adhère pas du tout à son esthétisme sur le second mouvement qui se transforme presqu'en "tango", le finale à lui seul justifie l'achat. Plein de vie, espiègle et dramatique - inégalé.

Celle de Richter est monumentale. En revanche, je suis entièrement d'accord avec ce qu'en dit Alain et n'ai jamais pu réellement me faire au tempo du premier mouvement. Le second mouvement est lunaire en revanche...

A contrario, sur le premier mouvement de la D959, je ne conçois pas que l'on prenne le tempo d'un Lupu ou pire, d'un Kempff... Si l'indication de tempo des premiers mouvements des D959 et D960 est la même : molto moderato, nous ne sommes plus dans une 4/4 comme dans le premier mvt de la D960 mais bien à 12/8. Une indication de tempo ne doit jamais être isolée de l'indication de la mesure... c'est cette association qui donne la "pulsation".

Une anecdote marquante racontée par Schnabel :
Un jour, un journaliste lui demande : "Préférez-vous les musiciens qui jouent en mesure ou qui "sentent" la musique ?"
_ "Je leur préfère ceux qui "sentent" la mesure...."
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 20 Juin 2009 16:56

J'ai oublié Sofronitsky... Paix à mon âme ! :roll:
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 20 Juin 2009 23:28

Il y a aussi des français ...

Image

excellente qualité d'ensemble, et il n'y a pas que les sonates, le tout à prix "Brilliant"

8)

La configuration dans mon profil


Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Luxman, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2058
Inscription Forum: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: 63. Sur le patrimoine de l'Unesco.
  • offline

Message » 21 Juin 2009 3:11

Excellente intégrale par un pianiste qui entretient depuis longtemps des relations très proches avec Schubert. Vraiment très bon.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2009 16:09

Ce week-end j'ai écouté attentivement ce disque :

Beethoven - Sonates pour piano N°21, 23 et 26 (Mari Kodama) - SACD
Image

La qualité sonore est très très bonne, la sonorité du piano me semble très naturelle. Au niveau de l'interprétation je suis pas très bien placé pour en parler car c'est le tout premier disque de sonates de Beethoven que j'écoute mais en tout cas la dextérité de la pianiste m'a laissé bouche bée... quelle rapidité ! Bref j'ai vraiment bien accroché sur ce disque, les œuvres ma plaisent, la qualité sonore est au top et l'interprétation a l'air tout à fait à la hauteur.
CriNieRe
 
Messages: 1264
Inscription Forum: 11 Mai 2007 10:00
Localisation: lyon
  • offline

Message » 22 Juin 2009 16:18

Merci pour la référence :wink:
moeb
 
Messages: 1341
Inscription Forum: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 22 Juin 2009 16:46

moeb a écrit:Merci pour la référence :wink:


De rien. Je viens juste de remarquer que ce disque figure dans la liste des meilleurs enregistrements en 11ème place avec une note de 4,79/5 (4 votants) donc à priori je ne suis pas le seul à le trouver très bien enregistré :wink:
CriNieRe
 
Messages: 1264
Inscription Forum: 11 Mai 2007 10:00
Localisation: lyon
  • offline

Message » 22 Juin 2009 21:05

bien vu.... :wink:
moeb
 
Messages: 1341
Inscription Forum: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 23 Juin 2009 0:31

Enfin, c´est bien enregistré, mais ce n´est pas une interpretation mémorable : c´est même plutôt scolaire et la sonorité de cette pianiste est ordinaire. Elle ne détruit pas la musique de Beethoven, évidemment, mais si l´on veut du grand Beethoven faut regarder ailleurs,

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message