Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°6

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°6


(La) Nonne (UBD)

Provenance : États-Unis
Éditeur : Warner Bros.
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.40 – 2K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Les belles images du Blu-ray, souvent plongées dans l’obscurité comme l’impose la situation de l’abbaye, sont encore améliorées sur ce 4K Ultra HD. Les détails sont superbes (surtout lors des rares séquences en pleine lumière) et apparaissent avec plus de force lors des passages sous-éclairés (et ils sont très nombreux), les couleurs sont plus nuancées (notamment les teintes oranges) et prononcées (le rouge sang), les contrastes sont mieux gérés avec des blancs plus nets et des noirs autrement plus profonds (c’est ce qu’il fallait pour l’acte final), et les différents éclairages (la lumière du jour, la lueur des bougies, l’éclat des torches et des lanternes) gagnent en vitalité.
Qualité audio : Image
Singulièrement effrayante et d’une efficacité certaine (ce que n’est malheureusement pas ce film d’épouvante), la VO Atmos est pourvue d’une conception sonore minutieuse et d’une spatialisation ultra-précise où les silences ont autant d’impact que les jump-scares acoustiques. Les dialogues ont beaucoup de présence, les ambiances atmosphériques comme les effets horrifiques s’infiltrent dans la pièce d’écoute avec une présence redoutable (cf. le carillon des cloches), la scène arrière et les canaux de hauteur fonctionnent à plein régime (le vent, le bruissement des feuilles, les résonances dans le cercueil, les coups de tonnerre, la voix d’une entité possédée, etc.), la partition est claire et bien ventilée, et le canal LFE en a grave sous le pied. Moins dynamique, aérée et percutante, la VF n’en reste pas moins assez diabolique.

————————————————————

Partager :