Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Goan, P.LM et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Melomane etc...

Message » 13 Juin 2006 13:58

Je crois que vous trompez tous et caricaturez, en vérité:

- le mélomane n'achète pas de disque mais télécharge des sonneries pour son portable qui a un son qui déchire, surtout avec Dan Pokora
- l'audiophile achète Autoradio Magazine pour trouver un nouveau boomer amplifié Icepower pour sa 205 Gti.
- le HCiste achéte Diapason qu'il jete et ne garde que le feuillet de pub pour Cobra (avant il donnait le CD au Hifiste mais ils sont fachés maintenant).

PS: pas de Télérama, y z ont même pas le programme sur 15 jours et y causent pas de Jennifer et de Christophe de la Nouvelle Star qui sont ensemble. Chut ...............
Depuis que mon médecin m'a dit que je n'avais pas de cholestérol, j'essaie de rattraper le temps perdu...
dgohyeres
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4020
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Juin 2006 13:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Juin 2006 14:09

le HCiste achéte Diapason qu'il jete et ne garde que le feuillet de pub pour Cobra (avant il donnait le CD au Hifiste mais ils sont fachés maintenant).

C'est peut-être la seule revue dans laquelle on ne trouve pas les feuillets Cobra.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 13 Juin 2006 14:10

Philippe Muller a écrit:le HCiste achéte Diapason qu'il jete et ne garde que le feuillet de pub pour Cobra (avant il donnait le CD au Hifiste mais ils sont fachés maintenant).

C'est peut-être la seule revue dans laquelle on ne trouve pas les feuillets Cobra.


Philippe,

je sais mais comment faire pour faire court ?
Depuis que mon médecin m'a dit que je n'avais pas de cholestérol, j'essaie de rattraper le temps perdu...
dgohyeres
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4020
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 13 Juin 2006 14:12

dub a écrit:Le VRAI mélomane n'a PAS besoin de Diapason: il va au concert et achète les CD en conséquence
La VRAI audiophile ne sais même PAS que Diapason existe
Le HC-iste ne sait même PAS qu'il existe un forum hifi — et n'a PAS de CD
:lol: :mdr:

Il existe une autre catégorie : le consomateur achète le coup de coeur de Monoprix et est rarement déçu. :wink:

Quant à moi, je m'assois volontiers entre le mélomane et l'audiophile. Même si j'aime les disques de Furtwrangler, je n'en fais pas mon pain quotidien et, pas convaincu par une 8è de Mahler diffusée sur un autoradio, je constate qu'une belle qualité sonore m'aide grandement à apprécier certaines musiques.
Pyjam
 
Messages: 3564
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 13 Juin 2006 14:18

Sans la musique enregistree, bien ou mal, de maniere hifiste, melomane ou audiophile, combien de pans entier de la musique du monde aurait definitivement disparu?.

Ou alors, j'ais pas tout comprendu.


Ce n'est pas la même chose bien que si la technologie avait été encore plus fidèle, ces reliques auraient pu nous parvenir avec le minimum d'altération. Caruso serait devant nous et pas déformé par des techniques approximatives qui ne nous permettront probablement jamais de le retrouver intact. Ecouter un vieil enregistrement, c'est comme regarder une vieille photo jaunie. C'est souvent riche en émotions.

L'émotion n'est pas nécessairement dépendante de la qualité. Je possède un excellent phonographe acoustique qui nous émeut chaque fois qu'on l'écoute. A ce moment, je suis dans l'émotion pure, pas dans la haute-fidélité.

Que dirons nos petits enfants quand il écouteront ce qui nous paraît bon aujourd'hui et surtout quand il écouteront de la stéréo?

J'espère que je ne serai pas trop vieux pour les entendre rigoler.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 13 Juin 2006 15:20

La haute-fidélité concerne toute la reproduction sonore et pas seulement la musique. Au sens physique du terme, rien ne distingue la musique d'un autre son, si ce n'est son organisation.

La nuance est plus que subtile; il me semble que sur une chaine hifi on écoute essentiellement de la musique, plus rarement des chants d'oiseaux.

La haute-fidélité est une choses objective, pas subjective.

Sur le papier c'est vrai, mais la réalité est bien différente: si je suis ton raisonnement les produits estampillés "Hifi" devraient alors tous sonner pareil.
De plus si ton idée était un tant soit peu valide, il serait possible de créer un système de "référence absolue" selon lequel il serait loisible d'évaluer le moindre maillons hifi. Seul problème, à ma connaissance un tel référent n'existe pas, et c'est bien dommage.

Ce qui crée ces différences, cad une dérive par rapport à un "idéal" de la reproduction intégrale et objective de tous sons enregistrés, c'est précisémment le "facteur humain" et la subjectivité, comme ces qqes exemples:

- limites de nos connaissances techniques actuelles pour atteindre cet idéal.
- Choix des concepts et des principes jugés les plus pertinents par les fabricants pour atteindre cet idéal théorique, induisant une approche spécifique donc distinctive.
- Choix délibéré de la part de certains concepteurs pour se démarquer d'une reproduction "objective" au bénéfice d'une approche jugée plus "musicale".


Il ne faut pas s'égarer, c'est l'audiophilie qui est éminement subjective.


"L'audiophilie" n'est à mon sens qu'une "branche" de la HiFi et lui est donc indissociable; seuls les critères participants aux choix des concepts et des approches, en fonction des buts recherchés (techniques, mercantiles, ésotériques..) diffèrent.
L'audiophilie est une attitude exclusive, certains disent une pathologie, mais partage théoriquement les mêmes objetctifs et les mêmes enjeux que la HiFi: reproduire au mieux un message enregistré.

La question budgétaire n'a rien à voir là-dedans. Elle concerne l'acheteur qui fixe ses limites et ses conditions d'exploitation mais ça ne regarde que lui.

Doux rêve, ou méconnaissance de ce qui constitue précisémment la Hifi aux yeux (et aux oreilles) du public: distribution , presse spécialisée, forums, webzines etc...qui assènent à peu près tous les mêmes messages: exemple, il y a un peu mieux mais c'est beaucoup plus cher ("the law of diminushing return").
Vue le manque de clarté, de transparence, de probité ou de compétence qui se manifestent parfois à travers ces différents canaux de communication, je pense que l'acheteur est seul et bien perdu.

Je ne vois pas très bien ce que les principes datant du début du 20ème siècle viennent faire ici, ni les amplis à tubes et encore moins le vinyle.

Apparemment, c'est grâce à des appareils basés sur ces principes que tu continues à écouter et à apprécier la musique, que tu sois hifiste, melomane, audiophile, ou simple néophyte.

Cette remarque répondait à ton affirmation: " la Hifi est selon toi en évolution permanente".
Qques Ex:

Quad sort une nouvelle gamme d'enceintes électrostatiques, appliquant les concepts voisins de leurs ESL 57, sorties dans les années 50.

90% des enceintes du marché ( haut parleur électro dynamiques) sont issues des réalisations datant des années 20.

Le principe des amplis à transistors ont été lancés dans les années 50, et n'a apparemment pas beaucoup évolué depuis.

Près de 25 ans après son lancement, le CD est le support qu'utilise la majorité des gens pour écouter la musique. Etc.....

Certes les composants ont évolués pour répondre aux nécessités d'améliorations mais aussi ( surtout?) de productivité et d'efficience.

A mon sens, ce qui a vraiment évolué, c'est notre manière de "consommer" la musique: multicanal plutôt que stéréo, téléchargement de musique sur internet plutôt que de l'acheter au disquaire du coin, image associée à la musique (DVD), musique nomade plutôt qu'exclusivement dans son salon, etc...

Ce sont des techniques qui plaisent à certains audiophiles, idem pour le matériel vintage mais audiophilie n'est pas systématiquement lié à haute-fidélité
.

Ces techniques sont courantes et ne concernent donc pas que les audiophiles: au fait, l'audiophilie ça peut se transmettre et s'attraper; on est un jour hifiste et le lendemain on se reveille audiophile. ces états ne sont pas forcément permanents, question de circonstance, d'évolution personnelle, de rencontre.

L'audiophilie est plus abstraite, ce qui en fait un commerce juteux parce tout peut être dit. Il ne manquerait plus qu'on nous explique que la stéréo est la panacée parce qu'on n'a que deux oreilles (c'est pourtant une pensée plus fréquente chez l'audiophile que chez le hifiste).

Elle est malheureusement bien concrète au contraire: l'audiophile de base ne se contente pas de formules mathématiques (abstractions), de mesures, pour qualifier ce qui est bon de ce qu'il ne l'est pas; il s'appuie sur le ressenti, l'émotion, la musicalité etc.. autant de choses qui pour lui sont bien réelles et concrètes, même si elles sont largement discutables.

Ex: les cables qui sont sensés apporter une amélioration.


Donc, la haute-fidélité en tant que telle n'a rien à voir avec la musique . Quand on parle de reproduction sonore, c'est à elle que l'on pense en priorité, bien sûr, mais on peut aimer reproduire le chant des oiseaux dans la forêt comme si on y était, avec des oiseaux partout, comme en vrai, devant, derrière, en haut, près, loin... pas comme en stéréo où il sont tous devant (et derrière quand on se retourne) et il y a encore des gens qui croient que c'est plus fidèle.

Même remarque qu'en haut.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 13 Juin 2006 15:38

Philippe Muller a écrit:[L'émotion n'est pas nécessairement dépendante de la qualité. Je possède un excellent phonographe acoustique qui nous émeut chaque fois qu'on l'écoute. A ce moment, je suis dans l'émotion pure, pas dans la haute-fidélité.


Ca me conviens tres bien. :mdr:

Mais bon, j'ai quand meme un ensemble a 5000€. :lol:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 13 Juin 2006 15:51

Mambosun a écrit:La haute-fidélité concerne toute la reproduction sonore et pas seulement la musique. Au sens physique du terme, rien ne distingue la musique d'un autre son, si ce n'est son organisation.

Absolument :wink:

La nuance est plus que subtile; il me semble que sur une chaine hifi on écoute essentiellement de la musique, plus rarement des chants d'oiseaux.

La haute-fidélité est une choses objective, pas subjective.

Sur le papier c'est vrai, mais la réalité est bien différente: si je suis ton raisonnement les produits estampillés "Hifi" devraient alors tous sonner pareil.

Oui toutes les chaines (fidéles) devraient sonner pareils, le son de ces petits oiseaux ou d'un violon à l'émission sont toujours les mêmes, pourquoi est-ce q'une chaine "haute Fidélité" devrais en quoi que ce soit dénaturer le son initial.

De plus si ton idée était un tant soit peu valide, il serait possible de créer un système de "référence absolue" selon lequel il serait loisible d'évaluer le moindre maillons hifi. Seul problème, à ma connaissance un tel référent n'existe pas, et c'est bien dommage.

Oui c'est vrai malheureusement ça n'existe pas, mais on trouves des choses vraiment pas mal déjà (sans parler de prix).

Ce qui crée ces différences, cad une dérive par rapport à un "idéal" de la reproduction intégrale et objective de tous sons enregistrés, c'est précisémment le "facteur humain" et la subjectivité, comme ces qqes exemples:

- limites de nos connaissances techniques actuelles pour atteindre cet idéal.
- Choix des concepts et des principes jugés les plus pertinents par les fabricants pour atteindre cet idéal théorique, induisant une approche spécifique donc distinctive.
- Choix délibéré de la part de certains concepteurs pour se démarquer d'une reproduction "objective" au bénéfice d'une approche jugée plus "musicale".

Cela ne change en rien qu'un bruit de perceuse bosch perçu par Pierre (audiophile) Paul (hifiste)ou Jacques (mélomane); si la chaine HIFI est idéale tous trois s'acorderont à dire ça sonne comme la vraie écouté en vraie qq secondes avant. On reste donc dans le coté objectif.


Il ne faut pas s'égarer, c'est l'audiophilie qui est éminement subjective.


"L'audiophilie" n'est à mon sens qu'une "branche" de la HiFi et lui est donc indissociable; seuls les critères participants aux choix des concepts et des approches, en fonction des buts recherchés (techniques, mercantiles, ésotériques..) diffèrent.
L'audiophilie est une attitude exclusive, certains disent une pathologie, mais partage théoriquement les mêmes objetctifs et les mêmes enjeux que la HiFi: reproduire au mieux un message enregistré.

La question budgétaire n'a rien à voir là-dedans. Elle concerne l'acheteur qui fixe ses limites et ses conditions d'exploitation mais ça ne regarde que lui.

Doux rêve, ou méconnaissance de ce qui constitue précisémment la Hifi aux yeux (et aux oreilles) du public: distribution , presse spécialisée, forums, webzines etc...qui assènent à peu près tous les mêmes messages: exemple, il y a un peu mieux mais c'est beaucoup plus cher ("the law of diminushing return").
Vue le manque de clarté, de transparence, de probité ou de compétence qui se manifestent parfois à travers ces différents canaux de communication, je pense que l'acheteur est seul et bien perdu.

Oui c'est un problème mais pas l'objet de la discution, enfin je pense :wink:

Je ne vois pas très bien ce que les principes datant du début du 20ème siècle viennent faire ici, ni les amplis à tubes et encore moins le vinyle.

Apparemment, c'est grâce à des appareils basés sur ces principes que tu continues à écouter et à apprécier la musique, que tu sois hifiste, melomane, audiophile, ou simple néophyte.

Cette remarque répondait à ton affirmation: " la Hifi est selon toi en évolution permanente".
Qques Ex:

Quad sort une nouvelle gamme d'enceintes électrostatiques, appliquant les concepts voisins de leurs ESL 57, sorties dans les années 50.

90% des enceintes du marché ( haut parleur électro dynamiques) sont issues des réalisations datant des années 20.

Le principe des amplis à transistors ont été lancés dans les années 50, et n'a apparemment pas beaucoup évolué depuis.

Près de 25 ans après son lancement, le CD est le support qu'utilise la majorité des gens pour écouter la musique. Etc.....

Certes les composants ont évolués pour répondre aux nécessités d'améliorations mais aussi ( surtout?) de productivité et d'efficience.

A mon sens, ce qui a vraiment évolué, c'est notre manière de "consommer" la musique: multicanal plutôt que stéréo, téléchargement de musique sur internet plutôt que de l'acheter au disquaire du coin, image associée à la musique (DVD), musique nomade plutôt qu'exclusivement dans son salon, etc...

Ce sont des techniques qui plaisent à certains audiophiles, idem pour le matériel vintage mais audiophilie n'est pas systématiquement lié à haute-fidélité
.

Ces techniques sont courantes et ne concernent donc pas que les audiophiles: au fait, l'audiophilie ça peut se transmettre et s'attraper; on est un jour hifiste et le lendemain on se reveille audiophile. ces états ne sont pas forcément permanents, question de circonstance, d'évolution personnelle, de rencontre.

Oui c'est vrai je suis passé par tout ces stades en ce moment je suis heurux de se que j'ai et je ne cours plus après le matos, ce qu m'a pourrit la vie une bonne année au moin.
Maintenant j'écoute mes CD
.

L'audiophilie est plus abstraite, ce qui en fait un commerce juteux parce tout peut être dit. Il ne manquerait plus qu'on nous explique que la stéréo est la panacée parce qu'on n'a que deux oreilles (c'est pourtant une pensée plus fréquente chez l'audiophile que chez le hifiste).

Elle est malheureusement bien concrète au contraire: l'audiophile de base ne se contente pas de formules mathématiques (abstractions), de mesures, pour qualifier ce qui est bon de ce qu'il ne l'est pas; il s'appuie sur le ressenti, l'émotion, la musicalité etc.. autant de choses qui pour lui sont bien réelles et concrètes, même si elles sont largement discutables.

Ex: les cables qui sont sensés apporter une amélioration.

Ben justement non une bonne partie s'appuis sur les mérites d'une marques avant réputé, ou encore sur une bonne PUB avec un bon savoir faire de vendeur. Et les plus vicieux en jouant sur la psycho-acoustique ex: "vous aller voir la différence est fénoménale" ; "faut être sourd pour pas entendre" ...
Ou encore ceux qui jouent du bouton volume en branchant un câble, ou font écouter des biblios à 300 euros sur des électronique à 10 000 et dans une salle traitée.
Si ça c'est pas subjectif.


Donc, la haute-fidélité en tant que telle n'a rien à voir avec la musique . Quand on parle de reproduction sonore, c'est à elle que l'on pense en priorité, bien sûr, mais on peut aimer reproduire le chant des oiseaux dans la forêt comme si on y était, avec des oiseaux partout, comme en vrai, devant, derrière, en haut, près, loin... pas comme en stéréo où il sont tous devant (et derrière quand on se retourne) et il y a encore des gens qui croient que c'est plus fidèle.

Même remarque qu'en haut.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 13 Juin 2006 16:03

Mambosun je pense en fait que tu ne prend pas le problème dans le bon sens.
Nous parlons de Fidélité (possible ou non le PB n'est pas là) ce qui reproduit un événement sonore à l'identique de ce qu'il était. Un réacteur d'avion c'est désagrable à écouter, mais sur une chaine HIFI "fidéle" ça doit rester désagrable .
Ceci est objectif même si impossible.

Après y ajouter ou retirer des choses, le rendre moins agressif, plus brillant ... ça c'est autre chose que de la fidélité. Là chacuns y ajoutes ses goûts et cela deviens subjectif.
Comme certaines marques réputés pour un son rond, ou montant ... on aime on aime pas m'est c'est ça la subjectivité.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 13 Juin 2006 16:17

Il me semble qu'une certaine divergence de vue sur les derniers post est due à ce que signifie hifi pour chacun.

Pour les uns c'est juste l'abréviation de haute fidélité et le sens en est exactement le même, les autres se rapportent plus a une acceptation plus élargie qu'elle a peut être maintenant (au moins sur le forum) à savoir écouter de la musique (ou du son ?) sur un système de reproduction (éventuellement avec une certaine notion de qualité tout de même ?).

La haute fidélité ne serait qu'une partie de la hifi.
C'est peut être un emploi de "hifi" erroné sur le plan du vocabulaire mais c'est le sens qu'on retrouve majoritairement sur le forum il me semble.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 13 Juin 2006 16:23

angus2 a écrit:Il me semble qu'une certaine divergence de vue sur les derniers post est due à ce que signifie hifi pour chacun.

Pour les uns c'est juste l'abréviation de haute fidélité et le sens en est exactement le même, les autres se rapportent plus a une acceptation plus élargie qu'elle a peut être maintenant (au moins sur le forum) à savoir écouter de la musique (ou du son ?) sur un système de reproduction (éventuellement avec une certaine notion de qualité tout de même ?).

La haute fidélité ne serait qu'une partie de la hifi.
C'est peut être un emploi de "hifi" erroné sur le plan du vocabulaire mais c'est le sens qu'on retrouve majoritairement sur le forum il me semble.


Comme souvent le problème est une divergeance de compréhention. Un même mots peut avoir plusieur signification d'un point de vu de la langue elle même. Mais aussi d'un point de vue individuelle c'est subjectif. :mdr:

Désolé je ne pouvait pas ratter cette perche. :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 13 Juin 2006 16:30

Cela ne change en rien qu'un bruit de perceuse bosch perçu par Pierre (audiophile) Paul (hifiste)ou Jacques (mélomane); si la chaine HIFI est idéale tous trois s'acorderont à dire ça sonne comme la vraie écouté en vraie qq secondes avant. On reste donc dans le coté objectif.

Pourquoi Bosch? là tu es subjectif !
Si je te suis bien, autant acheter sa chaine chez Casto!
Plaisanterie à part, je ne comprends toujours pas ces références non musicales systématiques en guise d'argument.



Oui c'est vrai je suis passé par tout ces stades en ce moment je suis heurux de se que j'ai et je ne cours plus après le matos, ce qu m'a pourrit la vie une bonne année au moin.
Maintenant j'écoute mes CD
.



Heureux que tu t'en sois sorti indemne.


Ben justement non une bonne partie s'appuis sur les mérites d'une marques avant réputé, ou encore sur une bonne PUB avec un bon savoir faire de vendeur. Et les plus vicieux en jouant sur la psycho-acoustique ex: "vous aller voir la différence est fénoménale" ; "faut être sourd pour pas entendre" ...
Ou encore ceux qui jouent du bouton volume en branchant un câble, ou font écouter des biblios à 300 euros sur des électronique à 10 000 et dans une salle traitée.
Si ça c'est pas subjectif.



STP, ne confonds pas "abstrait "(dans mes propos) et "objectif" .
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 13 Juin 2006 16:39

chris.c a écrit:Mambosun je pense en fait que tu ne prend pas le problème dans le bon sens.
Nous parlons de Fidélité (possible ou non le PB n'est pas là) ce qui reproduit un événement sonore à l'identique de ce qu'il était. Un réacteur d'avion c'est désagrable à écouter, mais sur une chaine HIFI "fidéle" ça doit rester désagrable .
Ceci est objectif même si impossible.

Après y ajouter ou retirer des choses, le rendre moins agressif, plus brillant ... ça c'est autre chose que de la fidélité. Là chacuns y ajoutes ses goûts et cela deviens subjectif.
Comme certaines marques réputés pour un son rond, ou montant ... on aime on aime pas m'est c'est ça la subjectivité.


Je ne partage pas ton analyse de mes propos et dans le fond je ne vois pas clairement en quoi nos opinions divergent, mais passons, tâchons ne pas être trop lourds (philosophe?).

Ce qui me surprend par contre, c'est cette distinction "abyssale" dans vos propos entre hifiste et audiophile. AMHA, il ya d'un coté les gens que la Hifi passionne, et ce à des degrés variables de "gravité" ("audio enthousiaste", "audiophile", "audiopathe", "idiophile" etc..), de l'autre ceux qui s'en foutent un peu, beaucoup, passionnément...Non?
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 13 Juin 2006 17:25

Mambosun a écrit:Pourquoi Bosch? là tu es subjectif !
Si je te suis bien, autant acheter sa chaine chez Casto!
Plaisanterie à part, je ne comprends toujours pas ces références non musicales systématiques en guise d'argument.


C'est volontaire pour justement sortir du cadre musique et mieux marquer les esprits, peut-être est-ce une érreure. Mais le cas d'un instrument est totalment identique.


STP, ne confonds pas "abstrait "(dans mes propos) et "objectif" .


Tu dit :"Elle est malheureusement bien concrète au contraire: l'audiophile de base ne se contente pas de formules mathématiques (abstractions), de mesures, pour qualifier ce qui est bon de ce qu'il ne l'est pas; il s'appuie sur le ressenti, l'émotion, la musicalité etc.. autant de choses qui pour lui sont bien réelles et concrètes, même si elles sont largement discutables. "

Justement s'appuyer sur du ressenti, émotion .... ceci n'est au contraire pas du tout concrét puisque différent d'une personne à l'autre donc c'est subjectif.
D'ou l'opposition ojectif / subjectif que je voulais mettre en valeur, et non pas concret / abstrait, ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit.

chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 13 Juin 2006 17:28

Mambosun a écrit:
chris.c a écrit:Mambosun je pense en fait que tu ne prend pas le problème dans le bon sens.
Nous parlons de Fidélité (possible ou non le PB n'est pas là) ce qui reproduit un événement sonore à l'identique de ce qu'il était. Un réacteur d'avion c'est désagrable à écouter, mais sur une chaine HIFI "fidéle" ça doit rester désagrable .
Ceci est objectif même si impossible.

Après y ajouter ou retirer des choses, le rendre moins agressif, plus brillant ... ça c'est autre chose que de la fidélité. Là chacuns y ajoutes ses goûts et cela deviens subjectif.
Comme certaines marques réputés pour un son rond, ou montant ... on aime on aime pas m'est c'est ça la subjectivité.


Je ne partage pas ton analyse de mes propos et dans le fond je ne vois pas clairement en quoi nos opinions divergent, mais passons, tâchons ne pas être trop lourds (philosophe?).

Ce qui me surprend par contre, c'est cette distinction "abyssale" dans vos propos entre hifiste et audiophile. AMHA, il ya d'un coté les gens que la Hifi passionne, et ce à des degrés variables de "gravité" ("audio enthousiaste", "audiophile", "audiopathe", "idiophile" etc..), de l'autre ceux qui s'en foutent un peu, beaucoup, passionnément...Non?


Peut-être n'ai-je pas compris ce que tu voulais dire, oui :oops: .

MAis comme ça au moin on eclairci les choses :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message