Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Les installations HiFi des forumeurs de HCFR.

Mon installation évolue

Message » 07 Nov 2018 15:36

Pour améliorer le grave, je pense que le module d'ampli est trop faible, j'aurai fais l'acquisition chez Thomann d'un tAmp proline 3000 sur les 2 RCF, puis dans les DCX, j'aurai boosté le 30 - 45Hz.

https://www.thomann.de/fr/tamp_proline_3000.htm

Il faudrait aussi vérifier l'accord d'évent de ces caissons, ça ne m'avais par l'air terrible, il suffirait dans la rubrique DIY du forum de donner la référence du HP et les dimensions de tes caisses, des ames charitables ferons tourner les simulateirs pour te donner une réponse, suffirait ensuite de couper de nouveaux tupes PVC aux bonnes longueurs.

Par grand chose comparé au travail déjà fait et surtout dans cette pièce !

Tu as l'une des meilleurs acoustiques que j'ai pu entendre et un système top niveau, voici qqs dernières améliorations qui rendrait ce système comme étant une référence absolue en matière de HiFi !

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5490
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Nov 2018 15:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Nov 2018 16:08

J'ai évidemment essayé de faire disparaître le trou dans la courbe de réponse de mes RCF entre 50 et 30 c/s mais c'est impossible. j'eus beau programmé des db supplémentaires sur le BEHRINGER; par exemple +10 db à 40 c/s; mais cette augmentation ne se traduisait pas dans la courbe de réponse. Le trou demeure d'autre part aussi profond quelle que soit la position du baffle dans la pièce. Je vais essayer de demander le concours des diyeurs. Merci du conseil.C'est fait. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 09 Nov 2018 23:44

Dans la rubrique DIY, tu as de la matière grise, profites en !

Il faudrait que tu fasses une mesure à 50cm, une autre à 1 metre et une troisième à 1,50 metres de l'un de tes caissons de grave.

Tu peux poster en DIY.

A suivre donc !

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5490
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Déc 2018 16:54

La suite de mes expériences acoustiques avec mes BEHRINGER est décrite dans mon sujet "L'USAGE du BEHRINGER DCX 24/96 AVEC REW" dans le chapitre DISCUSSIONS GENERALES de la section HAUTE-FIDELITE (post179734509.html#p179734509). Merci de vous y reporter.

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 03 Déc 2018 16:56

Voici une photo récente de mon installation qui a beaucoup évolué depuis le temps où a été prise la photo illustrant le sujet sur QDN :
Image

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 09 Déc 2018 10:02

Salut Olivier :D

Et bien encore une évolution de ta très remarquable installation :love:

J'ai du mal à comprendre le pourquoi du trou vers 40 Hz de tes caissons :-?
Normalement compte tenu de ton immense volume d'écoute (90 m2 plus de 300 m3 :o ), tu devrais avoir avec la suppression des modes un grave plat .

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8498
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 13 Déc 2018 18:17

Mon cher Igor. C'est toujours un plaisir de te lire. Nos installations, et la tienne plus que la mienne encore, ont beaucoup évolué depuis nos dernières auditions l'un chez l'autre. Je n'oublierai pas que tu es venu jusque chez moi, dans ma lointaine Belgique, avec un peu du gratin de ce forum pour faire écouter mon installation. Je serais évidemment très heureux de pouvoir apprécier les aménagements dans ta nouvelle maison, avec une autre acoustique et une autre mise au point. Mais mais mais! Je n'étais déjà pas très jeune autrefois quand j'avais pu te rendre visite à Eaubonne et je n'ai pas rajeuni depuis. Le distance (en km) qui nous sépare est désormais trop grande pour que je puisse envisager un aller-et-retour dans un seul jour et il faudrait donc que je parvienne à convaincre ma femme d'un faire un petit séjour dans le Loiret. Peut-être au printemps. Et puis mes oreilles ne me permettent plus d'entendre la musique en audiophile. Je puis encore l'entendre mais seulement en mélomane et ce serait donc pour écouter ensemble quelques uns de tes merveilleux enregistrements que je connais bien et que je pourrais donc apprécier en ajoutant à ma perception les sons que je n'entends plus ou très mal. Ici dans mon grenier, j'ai pu dérégler mes BEHRINGER pour adapter la courbe de réponse de mon installation aux déficiences de mes oreilles dans un preset qui n'est destiné qu'à moi seul, à côté évidemment de celui destiné aux heureux mortels avec de bonnes oreilles.

Il est vrai qu'il est dommage, pour moi comme pour mes visiteurs, que mes grands haut-parleurs de grave ne descendent pas en dessous de 50/45 c/s mais le grave jusqu'à cette limite est tellement beau, du moins à mon estime, que l'auditeur non prévenu ne devrait pas trop ressentir l'absence de la première octave. Même l'orgue d'André ISOIR dans les préludes et fugues de Bach éclate dans toute sa splendeur. Est-ce toi ou Kisselhof (?) qui a fait la prise de son de cet enregistrement?

A bientôt peut-être et en tout cas bonnes fêtes par ces temps troublés et bonne année 2019. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 14 Déc 2018 13:26

Le daim a écrit: Même l'orgue d'André ISOIR dans les préludes et fugues de Bach éclate dans toute sa splendeur. Est-ce toi ou Kisselhof (?) qui a fait la prise de son de cet enregistrement?

Salut Olivier :D
C'est bien moi qui ait réalisé la Prise de Son de l'orgue de Saint Cyrien d'André ISOIR lors de l'intégrale Bach dont j'ai enregistré tous les CD en numérique (20 Bits puis 24 Bits).
C'était une première sur cet orgue Gonzalès, mis au point avec la participation d'André Isoir :thks: en personne.
C'est là aussi qu'a été testée ma perche à crémaillère, avec un chariot mobile qui pouvait ateindre 17 mètres.
L'interêt de ce système (vs un système à suspension aérienne), c'etait de pouvoir avec rapidité explorer une multitude de points pour la prise de son, et ramener très rapidement la perche au buffet de l'orgue afin d'optimiser l'écartement et l'angle des micros Neumann TLM 50.
La cabine de contrôle était située au presbytère, enceintes Technics SB7 et casques Sony 3000 , afin de monitorer le son et réaliser les montages quand André le souhaitait.

La distance entre Bruxelles et Briare est allongée de 170 Km hélas... Mais tu y serait le bienvenu avec la possibilité de visiter le cèlèbre Pont Canal de Briare réalisé par l'Ingénieur Eiffel.

Pont canal de Briare 2.PNG


Je pense qu'un point commun de nos installation, c'est un très grand local traité acoustiquement, et partiellement assymètrique, sauf que ton local doit voisiner les 400 m3 et le mien seulement 130 m3 (un idéal selon Ohl serait 300 m3)

Un grand nombre d'auditeurs qualifiés considèrent à juste titre que la qualité du local d'écoute c'est approximativement les 3/4 du rendu sonore. Donc là Olivier tu es servi :bravo:
A noter que la chambre de compression,chère à l'indien, est indispensable pour un aussi grand volume, par contre ce volume nécéssiterait pour descendre à 20 Hz à zéro dB un plus grand nombre de caissons de 46 cm...
Bonnes fêtes de Noël à toi aussi.
Dernière édition par Igor Kirkwood le 24 Déc 2018 16:43, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8498
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 22 Déc 2018 17:34

Peut-être pas. Le problème du trou entre 20 et 40 c/s pourrait sans doute être réglé par un caisson disposé assez proche de l'auditeur pour que l'onde directe ne soit pas entravée par les modes de la pièce, par exemple derrière lui. Le BERHINGER permettrait de limiter la réponse du caisson à la première octave, entre 20 et 40 c/s, avec un filtre coupe-bande à très grande pente et aussi de retarder son émission si c'était nécessaire pour une meilleure réponse en phase. Mais je n'en vois pas la nécessité pour le moment. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 23 Déc 2018 11:21

Le daim a écrit:Peut-être pas. Le problème du trou entre 20 et 40 c/s pourrait sans doute être réglé par un caisson disposé assez proche de l'auditeur pour que l'onde directe ne soit pas entravée par les modes de la pièce, par exemple derrière lui. Le BERHINGER permettrait de limiter la réponse du caisson à la première octave, entre 20 et 40 c/s, avec un filtre coupe-bande à très grande pente et aussi de retarder son émission si c'était nécessaire pour une meilleure réponse en phase. Mais je n'en vois pas la nécessité pour le moment. Cordialement Olivier

Bonjour Olivier,
je persiste et signe, la première octave gagne à être traitée à part. Mécaniquement, pour la technologie des transducteurs, et acoustiquement, pour leurs charges, les performances recherchées et les solutions à appliquer sont spécifiques pour la restitution de l'infra-grave, les contraintes ne sont pas du tout les mêmes.

Ceci signifie que, en cas de configurations multi-amplifiée à filtrage et égalisation actives, je préfère que le ou les caissons d'infra-grave soient traités électroniquement (filtrage et amplification) totalement indépendamment du reste de la chaîne. On ne restitue pas des fréquences autour de 20 Hz avec des haut-parleurs destinés aux deuxième et troisième octave. C'est le principe que j'applique à toute mes chaînes avec beaucoup d'avantages, pas seulement pour l'infra-grave, mais aussi pour la précision des fréquences graves et haut-grave, ce qui évite tout effet de masquage du médium-aigu...

PS : Suggestion acoustique originale, des résonateurs peuvent-être une excellente solution en soutien entre 20 et 40Hz. Ils n'ont pas forcément besoin de filtrage électronique, l'optimisation acoustique suffit.

Bonnes fêtes à tous.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3142
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 26 Déc 2018 0:06

Salut Jacbru. Un système à résonateur est certainement un moyen très élégant pour la restitution de l'infra-grave. Je n'ai malheureusement pas l'intelligence pour concevoir un pareil baffle ni les possibilités physiques pour le réaliser à cause de mon très grand âge. D'autre part, il faudrait aussi tenir compte du rendement qui ne peut être que relativement élevé étant donné le haut rendement du reste de la chaîne. Si je décidais malgré tout de pousser une tentative vers l'infra-grave, je me tournerais plutôt vers une enceinte auto-amplifiée, genre caisson MAGNAT ou kLIPS. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 09 Sep 2019 19:08

Mon installation continue à évoluer.

Voici à quoi ressemble aujourd’hui mon installation :
https://imagizer.imageshack.com/img921/1487/Qzwxq7.jpg

Une modification très sensible dans son agencement : le pavillon exhumé d’une défunte VOIE DU THEATRE qui fonctionne en doublet acoustique a été posé sur un socle d’environ 45 cm de haut, ce qui le positionne à hauteur d’oreille. Le pavillon ALTEC 1505 à 15 tuyères du moteur TAD 2’’ s’en est trouvé surélevé d’autant.

Sur les deux extrémités, on peut voir, encadrant comme auparavant les pavillons, deux grands baffles de graves (+/- 250 l.) munis de RCF 18’’. L’écartement entre les deux colonnes (ALTEC+TAD) est de +/- 2m80 et forme la base d’un triangle équilatéral avec le principal fauteuil d’écoute. Les deux autres fauteuils d’écoute sont placés derrière, à la queue leu-leu, pour que leur occupant puisse bénéficier d’un effet stéréophonique bien centré.


Une autre modification importante mais invisible : la fréquence de coupure du haut-parleur 15’ ALTEC 515 qui garnit le pavillon VOT est passée de 150 à 200 s/c en passe-haut et de 550 à 700 c/s en passe-bas, ce qui a pour conséquence de monter à due concurrence la fréquence de coupure passe-haut des RCF et passe-bas des TAD.

Ces quelques changements me paraissent avoir eu un effet très bénéfique.

C’est un peu comme si mon installation avait enfin trouvé son équilibre naturel, un équilibre qui lui aurait permis de fonctionner d’une manière très satisfaisante sans aucune correction. J’en ai évidemment apporté quelques-unes pour parfaire l’adaptation du grave à l’acoustique de mon grenier et celle du haut du spectre que le moteur TAD couplé à un pavillon multicellulaire, élevé de plus au-dessus du niveau des oreilles, aurait eu tendance à gommer sans un peu de soutien.

Je crois avoir réussi à réunir des qualités de restitution qui sont bien souvent antinomiques :

- Un déploiement dans l’espace quand la musique le demande et une ponctualité des sources qui permet à tout moment de les individualiser : (exemple : les différents pupitres des chœurs et la personnalisation des solistes dans la belle version des Saisons de Haydn dirigée par René Jacobs en HD chez QOBUZ ou en SACD).

- Une stéréophonie qui permette de distinguer la place de chacun de musiciens, exemple : les quatre musiciens d’un quatuor à cordes où chacun ne doit occuper que sa place. il faut pouvoir distinguer le premier du second violon comme de l’alto qui ne doit pas se faire manger par le violoncelle et aussi percevoir que les musicien forment un arc de cercle où le second violon et le violoncelle se trouvent donc au centre et légèrement en retrait (exemple : la magnifique version des quatuors de Beethoven par le quatuor Belcea chez QOBUZ en HD agrémentée par une extraordinaire prise de son).

- une grande puissance sans distorsion ni intermodulation, exemple : le rendu époustouflant de l’orgue périgourdin GRENSING enregistré par notre ami IGOR dans les préludes et fugues de Bach avec André Isoir au clavier (une réédition parue initialement chez CALIOPTE et disponible actuellement chez QOBUZ) où toute la puissance de l’orgue avec ses différents registres et son pédalier s’épanouit physiquement sans aucune retenue (à faire trembler les murs) et avec un étalement de toute la gamme sonore, magnifique depuis le pédalier jusqu'au plus fluet tuyau.

- Mais aussi d’autres genres que la musique classique, exemple : L’enregistrement tout-à-fait fabriqué de Michael Jackson dans son album Thriller (on doit percevoir le travail très bien fait des auteurs du disque) pour la variété, la distinction un peu surannée d’Oscar PETERSON ou la vulgarité communicative de Dedee Dedee Bridgewater pour le jazz et puis en opposition la voix toute en nuance de Barbara pour la chanson française.

Ces quelques exemples pour tenter d’esquisser ce qu’est devenue mon installation : au sommet de sa réalisation.

Cerise sur le gâteau, J’ai aussi ajouté une télévision reliée à un lecteur de blu ray pour pouvoir regarder et entendre des opéras tout en lisant en sous-titre ce qui est chanté. Cela a transformé complètement ma compréhension de cette musique.

Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 09 Sep 2019 20:36

Magnifique, Olivier ! :bravo:
Et je serais ravi de venir une nouvelle fois écouter ton installation !
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10281
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 13 Sep 2019 9:51

Mon cher Dimitri. Ce sera un plaisir de te recevoir et aussi un signe d'amitié. Je t'adresse un MP. Ma porte est ouverte à quiconque aurait le courage de faire quelques kilomètres en Belgique pour me rendre visite avec le désir d'écouter une installation qui a au moins le mérite de ne ressembler à aucune autre. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 298
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline


Retourner vers Installations Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message