Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°5

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°5

Kin: Le Commencement (UBD)

Provenance : France
Éditeur : M6 Vidéo
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.39 – 2K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1 (et 2.0), Français DTS-HD MA 5.1 (et 2.0), Français Audiodescription
Sous-titres : Français imposés sur la VO, Français pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Capté numériquement avant d’être adroitement “bidouillé” en post-prod pour apposer un filtre légèrement granuleux aux images, ce master UHD à l’aspect cinématographique certain et plus précisément très 80’s dans son rendu, est magnifique. Le piqué est généralement excellent (quelques douceurs parfois), les couleurs sont merveilleusement vibrantes (néons forever !), les lumières souvent diffuses sont fantastiquement vives (les phares des véhicules, les gyrophares des forces de l’ordre, l’éclairage du club de strip-tease et du poste de police) et les contrastes sont très certainement au-dessus du lot. À-côté, les images délivrées par le Blu-ray sont comme éteintes avec des détails en retrait.
Qualité audio : Image
Basses énergiques, partition musicale planante du groupe de post-rock écossais Mogwai sur toutes les enceintes, spatialisation soignée aux ambiances atmosphériques bienvenues (c’est l’environnement urbain de Détroit qui en profite le plus) et aux effets pyrotechniques excellemment orientés, dynamique détonante et dialogues clairs, sont les composants de ces pistes sonores de grande qualité.

————————————————————
 

 

Partager :