Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

[CR] Chez Jemip: Naim et Modena

Message » 11 Déc 2002 8:51

Burndav a écrit:Allons, allons, on reprends tout depuis le début, Mavy, Pierre, vous vous faîtes des gros poutoux, et tout ira mieux !

Burndav' (poutoux-master)



>PNico

Je te fais un gros poutoux, (sans la langue) :D

A+

Maverick :wink:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Déc 2002 8:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Déc 2002 10:38

haskil a écrit:Je pense même qu'on peut tomber amoureux à la folie d'une jeune femme qui a une petite coquetterie dans l'oeil et le plus beau sourire du monde :wink:

Ah ! Haskil, comment ne pas aller dans ta direction ? Comment ne pas être d'accord avec toi ! (cela serait, de ma part, faire preuve de mauvaise foi que de le faire ;) )

Quant à une chaine hifi : le jour où l'on pourra reproduire le son capté par les micros tel qu'il est sans inertie, sans distorsions, sans directivité on ne pourra plus se chamailler car la chaine parfaite sera née. Si, on se chamaillera quand même!

Je pense tout de même que cela serait difficile. Il ne fait pas oublier que l'idéal d'une chaîne hifi, avant même la fidélité, est la reproduction sonore en milieu domestique. Partant de là, je ne suis pas certain que mon appartement soit le lieu le plus adapté à le reproduction telle qu'elle a été enregistrée de l'ouverture 1812 :lol: Imagine la tête de mes voisins et l'état de mes vitres !

En ce domaine, la perfection s'est l'effacement total devant le message contenu sur le disque. C'est l'idéal vers lequel tend la haute-fidélité. Un idéal qu'elle est loin d'avoir atteint, toutes marques confondues.

Moui. C'est effectivement ce qu'on pourrait qualifier didéal. Mais cela signifie impérativement que la pièce est a considérer comme un maillon de cette chaîne, et donc, forcément,mis à part les dispositifs tels que les Behringer ou les TACT, aucune chaîne n'a pour le moment cherché à s'adapter à ta pièce.

Et en ce domaine la perfection ne peut être ennuyeuse puisqu'elle ne se matérialise pas. Elle n'est pas inhumaine, elle laisse tout au contraire toute sa place à l'humanite des musiciens.

Encore une fois, je ne sais pas : une chaîne parfaite ne possède plus de personnalité, par définition, elle ne possède plus de défauts, de particularité... Je sais pas.

Pour reprendre ton analogie, c'est comme un top model : tout maigre, esthétiquement parfait, mais sans ce petit défaut qui te fait remarquer combien tu apprécies les qualités qui vont avec. ;)

Alain :wink: (esthéticien de comptoir).


Burndav' (pilier de comptoir ;) )
Burndav
 
Messages: 3390
Inscription: 25 Avr 2001 2:00
Localisation: Jamais très loin
  • offline

Message » 11 Déc 2002 12:30

Bonjour Haskil,

Désolé du retard de ma réponse. Je batallais dans mon futur appart (mi-fin janvier) à cause de France télécom qui demande 6000 francs pour déplacer un petit boitier dont il ne faut que raccourcir les 4 cables qui y arrivent ! Et au téléphone, la personne qui est venue estimer les travaux pour France Telecom me propose de faire ça au black pour 100 euros !!! C'est lamentable....

<<<<<<<<<<<<<<<GIlels, idem. Nelson Freire? Encore plus marqué. La prochaine fois qu'il joue à Paris, si tu le veux, tu seras mon invité.>>>>>>>>>>>

J'ai honte, mais ça me ferait énormément plaisir. Je connais peu N Freire hormis son dernier chopin, mais je l'ai découvert récemment en m'intéressant à Martha Argerich. Cela doit vraiment être passionnant de fréquenter des artistes de cette qualité, d'autant qu'humainement, il a l'air plus facile que Argerich. Argerich parait (le doc sur Arte ou les différent magazines ces derniers temps) à la fois rigide, un peu trop sur de son art, et en même temps très humaine (avec l'histoire de la rue des pianistes à Bruxelles et son acceuillante maison).

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<Si tu avais persisté sur le Steinway, tu te serais rendu-compte que sa sonorité est plus malléable, que sa dynamique potentielle plus grande te permets de mieux faire passer tes intentions de jeu, que la richesse de sa palette de timbres est telle que tu n'es pas limité dans la transmission de ton cerveau, de tes oreilles à tes doigts du son que tu veux produire...>>>>>>>>>>>>>>

Ah ! tu m'as mal lu. J'étais justement subjugué par cette dimension interprétative qui est inacessible avec le Rameau. L'image est assez pauvre, mais j'ai vraiment pensé à une formule 1 en des mais inexpérimentées en pianotant sur le steinway. J'aurais besion de plus d'une journée pour commencer à en tirer quelque chose de correct, car mon rameau est incapable ne serait-ce que de faire supposer cette dimension interprétative. Ce serait presque pour moi un nouvel apprentissage.


Mon rameau date de 1975. Effectivement , ils ne font de des pianos moyens et inégaux. Le mien a été choisi sans considération de marque, par des essais directs sur une quinzaine de pianos, pour sa très riche sonorité, très dense.

J'ai aussi un souvenir stupéfait, par la présence sonore de la svelte Hilary Hahn à Pleyel, où son petit violon remplissait la salle comble et plus attentive que jamais...Cette simple idée de la convergence de toutes les concentrations de ces individus était grisante.
Je voulais juste dire que même en concert, la dynamique de l'orcherstre, réputée pour avoir le plus grand écart possbile, n'est pas aussi impressionante qu'on peut le penser, sauf à être placé dans les balcons hauts. Une de mes plus grosse impression sur ce registre : un concert du National au TCE, dirigé par Y Sado (du bernstein évidemment) avec Fazil Say.

A bientôt, avec Nelson...je peux vous appeler Nelson ? Appelez-moi Alexandre...après vous, je vous en prie...etc.

Alexandre
alexandret
 
Messages: 1392
Inscription: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Déc 2002 13:26

Fréquenter des artistes ne présente aucun intérêt particulier : ils ne sont pas différents des autres humains. Souvent beaucoup plus chiants, en fait!
Nelson, c'est autre chose. C'est une vieille amitié coup de foudre. Et j'ai des liens très fort avec le Brésil... où je vais passer trois semaines en janvier.

La Martha est certaine de son art : oui. Et elle a raison. Cependant, c'est une personne généreuse qui doute aussi beaucoup, d'une gentillesse incroyable et d'une grande timidité. Un homme lui parle, elle rougit.

Les deux écoutent des disques sur des mini-chaines pourries... et ils en écoutent beaucoup, beaucoup...

Je t'avais mal compris pour l'histoire du piano! Pardon!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Déc 2002 15:09

3 semaines au Brésil... c'est écoeurant comme disent les copains québéquois :wink:

Tiens, quand tu y seras, si tu as envie demande à ton ami pourquoi il n'a jamais envisagé d'acheter autre chose qu'une mini-chaine pourrie... ça m'a toujours intrigué. Bien-sûr on sait que les musiciens ont tellement de références dans la tête que ce qu'ils perçoivent est bien plus que ce que la mini-chaine crachote péniblement, mais quand même, cet argument ne m'a jamais entièrement convaincu.

Quoi qu'il en soit, profite bien :P
CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 11 Déc 2002 15:58

Majoritairement, ils s'en foutent... sauf quand une grande marque leur en offre une pour qu'ils posent pour la publicité...

Au Brésil, il a une chaine convenable équipée d'enceintes brésiliennes à base de HP selenium qui est une marque brésilienne. Je vais tenter de faire un tour dans les auditoriums locaux pour raconter ce qu'on y trouve et entend...

JE sais juste qu'il y a une marque brésilienne d'enceintes très réputés là-bas... dont j'ai oublié le nom!

Pas tous, mais beaucoup, beaucoup...

Tu parles que je vais profiter : je vais comparer le fruité de telle cachassa mélangée à tel citron vert; tenter de trouver un lait de coco transparent; apprécier, comme il se doit, le moelleux de la confiture de lait... et profiter du soleil...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Déc 2002 16:08

Vénard 8) 8) 8)
Archi
 
Messages: 7171
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Liège / Belgique
  • offline

Message » 11 Déc 2002 17:06

Maverick a écrit:Je te fais un gros poutoux, (sans la langue) :D


J'ai parfois l'impression d'avoir une influence néfaste sur ce forum... :roll:

Burndav' (déconne master)
Burndav
 
Messages: 3390
Inscription: 25 Avr 2001 2:00
Localisation: Jamais très loin
  • offline

Message » 11 Déc 2002 19:08

Burndav a écrit:
Maverick a écrit:Je te fais un gros poutoux, (sans la langue) :D


J'ai parfois l'impression d'avoir une influence néfaste sur ce forum... :roll:

Burndav' (déconne master)


Oui c'est ce que je me disais en lisant ce message, à y reflechir je sais pas si je prefere pas me friter avec Maverick que la version avec des poutoux :o
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Déc 2002 19:31

PNicolas a écrit:Oui c'est ce que je me disais en lisant ce message, à y reflechir je sais pas si je prefere pas me friter avec Maverick que la version avec des poutoux :o


Ah moi je préfère largement la version avec les poutoux. C'est tellement bon des poutoux :D
Allez, encore des poutoux ! Pleins de poutoux !!!! :D :lol:

Burndav' (bisounours)
Burndav
 
Messages: 3390
Inscription: 25 Avr 2001 2:00
Localisation: Jamais très loin
  • offline

Message » 11 Déc 2002 19:47

plein de poutoux sur le bout du naim .....

ok je sort :oops: :oops: :oops:
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 11 Déc 2002 19:58

Pour rester décents et mettre tout le monde d'accord, on peut s'en tenir au zébré sur la naim.

Bon, je sors aussi :oops: :oops: :oops:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

naim et modena

Message » 12 Déc 2002 17:00

c'est marant, je suis l'ancien propriétaire des modenas, et j'habite prés de strasbourg, naim c'est pas mauvais ce sont les naimiens qui sont insuportables, je suis tubiste et vinylique ca y est la polémique est lancée à bientot les gars jp
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 12 Déc 2002 17:22

bornert a écrit:c'est marant, je suis l'ancien propriétaire des modenas, et j'habite prés de strasbourg, naim c'est pas mauvais ce sont les naimiens qui sont insuportables, je suis tubiste et vinylique ca y est la polémique est lancée à bientot les gars jp


Salut bornert, :D

tu ne t'es pas trompé par hasard, tu voulais certainement dire que naim était très bon et les très chers naimiens incroyablement sympathiques. Pour préciser c'est bien moi l'ancien proprio des Modena :wink: , et je ne suis toujours pas passer au vinyl, je suis toujours encore CDvore.

A très bientôt jp :P
jemip
 
Messages: 130
Inscription: 19 Juil 2002 23:44
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Déc 2002 12:32

pour etre tout a fait franc je ne plaçais pas au pinacle ce système NAIM
ce n'est qu'au bour de plusieurs jours en sa compagnie que j'ai compris la vérité. Ce système NAIM a des qualités qui ne se esituent pas principalement dans le domaine de la technique, mais surtout dans celui de reproduire de la musique. Autant il est facile avec un peu d'habitude de juger les performances techniques d'un système sur un base d'une courte démonstration, autant il faut du temps pour percevoir ses qualités musicales. Pour cela il ne faut pas etre dans la posture de l'audiophile qui jugen plutôt les appareils que la musique sinon on passe totalement de la réalité la plus importante : ce système NAIM donne à entendre de la musique et rien que de la musique. Seul le mélomane normal qui écoute la musique et non les appareils qui reproduisent la musique peuvent percevoir ses qualités purement musicales.
Une fois qu'on a dit que l'émotion passe, il est malaisé d'etre plus précis sans revenir au language de type audiophile.
Du point de vie audiophile, ces qualités les plus évidentes :
sa dynamique (émotion, vérité musicale)
NAIM les restitue avec une énergie et une vigueur fabuleuses et au-delà des transitoires, ce sont toutes les variations de niveaux qui sont minitieusement reproduites (faisant justice aux interpretes et à la musique), deviennent vivantes, chargées de sens et d"émotion.
L'ensemble du spectre, un grave exceptionnel qui ne se fait pas remarquer tout de suite parce qu'il n'est jamais systématique : quand il n'y a pas de graves sur le disque, il n"en rajoute pas. Son équilibre général paraît plutôt clair et dégraissé, mais quand il y en a, c'est vraiment très impressionnant. Sur les messages où il y a de l'extrême grave (orgues), ce système NAIM est souverain, avec un perspective grandiose et toujours d'une visibilité extraordinaire jusque dans les plus basses fréquences. ce n'est plus du grave que l'on entend, mais des notes, des rythmes, bref de la vraie musique.
le medium : la lisibilité reste une qualité dominante, définie sans bavures, contours des instruments et des voix d'une netteté impeccable ce qui contribue à leur réaliseme, une perspective spaciale d'une extrême précision (focalisation, reliefs saisissants mais jamais exagérés) La vérité quoi. Ce système a l'avantage inestimable de rendre parfaitement lisibles toutes les lignes mélodiques, même les plus secondaires et même celles qui se situent très bas dans le grave, très haut dans l'aigu ou très loind dans un orchestre.
les timbres : médium parfaitement neutre malgré le nombre incalculable de disques que nous avons écouté, on n'a pu déceler la moindre coloration. un aigu qui file haut sans agressivité et coloration.
Pour bien comprendre l'étendue du choc causé par l'écoute du système NAIM actif, il faut absolument vivre cette expérience.
De simples mots semblent impuissants à exprimer vraiement les sentsations ressenties.
N'OUVLIEZ PAS DE L'AVOIR TOUT LE TEMPS A L'ESPRIT QUAND VOUS VOUS FROTTEREZ POUR LA PREMIERE FOIS A UN SYSTEME NAIM
CORDIALEMENT, criscris et divers melomanes passionnes de musique et de concerts.
système d'écoute :
NAC82
NAPS
HICAP
NAP 140X2
FILTRE ACTIF NAIM S NAXO
ENCEINTES NAIM CREDO
CD2 NAIM
PLATINE THORENS
christian160654
 
Messages: 2
Inscription: 15 Déc 2002 11:18
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message