Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: max24460 et 5 invités

Toutes les enceintes HiFi

COMMENT CHOISIR SES ENCEINTES HIFI ?

Message » 22 Sep 2018 17:15

Tu as les réponses a pas mal de questions sur la première page de ce post où on rentre en détail sur le filtrage, il n’y a pas de différence entre un filtrage actif est un filtrage à passif et si les deux sont bien réalisé.
Par exemple sur le forum, il y a de fabuleuses réalisation en trois voies et en passif.

Par contre, si tu suis sur la rubrique DIY tu pourras voir les échanges sur la conception du filtre
tu vas ta percevoir de son incroyable complexité, puisqu’il inclut une modification du délai entre les haut-parleurs !

Mais aussi les égalisations entre niveau de rendement des différents haut-parleur et surtout l’étude précise du comportement de chaque haut-parleur sur une plage précise d’utilisation
en découlent les pentes de filtrage électriques qui donnent au final les pentes acoustiques réelles, dont le raccord doit être plat sur la réponse en fréquence dans l’axe et à axe…
On fait exactement la même chose avec un filtre actif, la différence c’est que l’on peut avancer à tâtons à l’aide de la mesure pour réaliser le filtre, mais c’est aussi un travail d’orfèvre réservé à quelques experts sur le forum.
Dans ta région, Cédric, ( Kro) sur le forum est hyper pointu et pourrais te régler un DCX très rapidement, comme sait par exemple faire Wakup sur la région ouest ( c’est lui qui règle mon système, alors que je maîtrise déjà un peu le sujet, mais il est plus précis que moi par une certaine justesse dans la mesure...)

L’avantage d’un système actif, c’est que tu peux installer un système plus gros que ce que tu vois dans la rubrique du défi à 1500 €.

De plus, tu peux jouer avec les composants de ces systèmes, changer les têtes ou les Sub, ne plus respecter une position obligatoire pour les Sub mais les placer là où cela te convient etc...

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Sep 2018 17:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Sep 2018 17:20

Je suis d’accord avec Pio sur l’apport d’un guide d’onde sur la directivité, mais aussi sur l’augmentation du SPL du Twitter par le resserrement et la concentration de la directivité sur un angle solide plus faible.
Les angles en horizontal est en vertical dépendent du profil de cette amorce de pavillon, mais les angles de directivité restent très ouvert, ça n’a rien à voir avec le pavillon d’une M2 qui n’utilise pas un Twitter mais une chambre de compression et des spécificités très particulières sur la directivité, Les angles sont beaucoup plus faible car un moteur de compression doit être chargé par sa face avant.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 22 Sep 2018 23:52

Sur le choix du système et des enceintes, il faut je pense commencer par se poser les bonnes questions avant de commencer à regarder quel matériel acheter, puis se préparer un petit cahier des charges, souvent, on ne se pose pas les questions de la vue d'ensemble et on se retrouve dans une solution qui évolue mais qui n'est plus homogène.

1- Allez écouter plusieurs installations... se poser la question; sur laquelle se porte mes préférences d'écoute ? Quelle distance, quel volume et quel niveau de grave ?

2- Définir le besoin, la distance d'écoute envisagée / envisageable, le niveau moyen d'écoute, le niveau de grave

3- Regarder techniquement ce que cela donne : cible SPL, réponse dans le grave avec le -3dB (début de la pente de décroissance des basses fréquences) à quelle fréquence comparé au reste de la réponse plate ?

4- Comparez les solutions possible, moniteur studio, enceinte HiFi classique etc... faire l'achat, l'install et les réglages.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Sep 2018 2:18

On est bien d’accord sur tout cela Indien29, mais dans l’idée de ne pas non plus passer son temps à écouter des enceintes, et de choisir une paire qualitative sur les critères que tu as mentionné, il faudrait avoir connaissance des données SPL et des courbes pour toutes les enceintes, ce qui est apparemment assez compliqué.
Écouter c’est bien, indispensable, mais hors de sa propre pièce c’est pas pareil, et puis on ne peut pas forcément écouter tout ce qu’on veut. L’ecueil avant achat est bien celui de connaître quelques critères essentiels dans les spécifications:
- Directivité
- réponse en fréquence
- Puissance
- Rendement
La puissance est toujours mentionnée par le fabricant, mais les autres données sont souvent manquantes. Comment faire un choix éclairé dans ce cas? Surtout que vous ne vous en rendez pas forcément compte vous les érudits de tout cela, mais vos avis diffèrent parfois sur des questions importantes aux yeux du novice. Il faudrait au moins déterminer les paramètres qui mettent tout le monde d’accord, les plus importants pour une présélection d’enceintes à écouter. Donc à part ces 3 critères sus-mentionnés, y en a-t-il d’autres?
Bigga69
 
Messages: 1039
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 23 Sep 2018 3:01

La directivité, on ne peut rien y faire. C'est généralement inconnu, on ne sait pas comment ça s'entend, et même quand la courbe complète est publiée, on ne sait pas trop l'interpréter.
On sait que c'est important, mais on ne connaît pas les enceintes du commerce qui ont une bonne directivité, à part l'Infinity Primus 360, qui a été mesurée par Floyd Toole dans son article sur la directivité des enceintes... Mais d'après Stéréophile, elle a une mauvaise courbe de réponse dans l'axe.

La réponse en fréquence est le critère le plus intéressant et le plus utile pour faire un choix. On la trouve parfois sur le web.

La puissance donnée par le fabricant, c'est généralement n'importe quoi. Le diamètre et le nombre de HP de grave sera une indication plus utile pour savoir si l'enceinte est puissante.

Le rendement, ou sensibilité, est très intéressant. Mais la majorité des enceintes se situent entre 85 et 95 dB, ce qui est correct.

Et il y a bien sûr l'écoute. Même quand on se trouve dans un autre local, on peut entendre le son de l'enceinte, particulièrement dans le médium et l'aigu. Le grave, lui, dépend essentiellement de la pièce.
Voici quatre courbes de réponses mesurées avec quatre enceintes différentes, dans la même pièce, depuis mon point d'écoute :

Image

De 30 à 700 Hz, on peut voir que le son ne dépend pratiquement que de la pièce. Quoique en réalité, notre oreille filtre pas mal de choses et nous fait entendre des écarts que l'on ne remarque pas sur ce diagramme.
De 1500 à 20000 Hz, par contre, les enceintes impriment leur forte personalité sur le résultat, malgré l'influence de la pièce.

En outre, on voit que dans le grave, la courbe rouge est nettement en-dessous des autres. C'est le modèle qui avait le bass reflex bouché pendant la mesure :) (Boston A26)
Les KH-120, c'est la courbe bleu clair. On voit pourquoi à 55 Hz, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Les courbes verte et rouge sont les Boston A26 et Dynaudio Gemini. Les deux ont un aigu nettement en avant par rapport aux Neumann et aux Kef R300.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8100
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 23 Sep 2018 4:57

La région 2~3KHz jusqu'à 10KHz semble vraiment "critique".
C'est la bande de sensibilité max de l'oreille (et son pavillon).

En Hi-Fi,contrairement à des monitors studio conçues pour le travail,une courbe descendante est largement appréciée.
(enfin,dans mon cas et celui de bcp de mélomane/concepteur).sibilant-hypersensible ?

Troels G. a écrit:ch - except for lowering the response in the 10-15 kHz range a little. You can increase tweeter level by 1-2 dB and yes, there's too much treble, but it doesn't become bothersome in the way most dome tweeters do. Strange. Does this tweeter really have such low distortion? Whatever it does, it points to the fact that we should take great care with what a tweeter does at 3-10 kHz and what's beyond may be less interesting. Oh yes, the 10-20 kHz provides the airiness to the overall sound, but whether it has to be ruler flat is a good question. Supertweeters? Honestly, forget about supertweeters and let's talk about the things that matter.


Il n'y a aucune difficulté à obtenir une courbe "plate" à 1m,même en passif.
C'est plutôt un choix délibéré (qui peut gêner certain,à la lecture du "sur papier").
mais qui,au final rend l'écoute bcp + agréable,sans fatigue auditive.

Voir par exemple Troels Gravesen,la majorité des ses créations ont des courbes descendantes (-5dB environ sur toute la bande).à 1m
http://www.troelsgravesen.dk/Diy_Loudspeaker_Projects.htm

Au hasard,
Image

Image

Image

Image
Thierry38-
 
Messages: 184
Inscription Forum: 14 Sep 2018 17:54
  • offline

Message » 23 Sep 2018 8:50

Après, choisir ses enceintes sur la lecture des courbes reste très aléatoire.
Le percheron
 
Messages: 2824
Inscription Forum: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 23 Sep 2018 9:26

Le percheron a écrit:Après, choisir ses enceintes sur la lecture des courbes reste très aléatoire.


Pas du tout, c'est tout le contraire !

Tu penses que ce n'est pas bon car tu n'as pas fait l'expérience de la lecture des courbes avec le son perçu.

Des que tu maitrises certaines mesures, que tu sais les lires / interprétés, tu peux savoir de façon assez précise ce que tu vas entendre :

Pièce :
- Décroissance sur un waterfall à l'aide d'une mesure au point d'écoute (c'est tout bete avec REW)

Enceintes en chambre sourde ou Freefield :
- Réponse dans l'axe
- Réponse hors axe (polaires)
- Distortion

Le soucis c'est en effet de trouver les polaires des réponses hors axes... Sur les grosses enceintes avec plusieurs voies et filtrages, les risques d'erreurs de raccord entres voies sont plus nombreux.

Les enceintes du studio actives sont souvent bien étudiés, avec des courbes bien souvent disponibles
Leur réponse impulsionnelle est controlé par le filtrage actif (ce qui peut etre le cas par filtrage passif aussi, mais est ce bien fait ?)

Au dela de ça, il ne faut que quelques secondes pour savoir ou en est sur une paire d'enceinte sur son potentiel de puissance et sa tenue dans le grave, si on l'a devant soit, qqs techniques :

- On appuie légèrement sur le HP de grave, de sa souplesse on peut deviner s'il est dédié au grave ou pas, si sa souplesse et dure / ferme, il à un Qts élevé, un rendement faible et fera un grave assez profond dans une caisse assez petite, mais en échange ne montera pas dans les HF.

Sur une 2 voies type bibliothèque, on devine immédiatement si il faudra des Sub ou non en regardant ce critère et le volume de l'enceinte

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Sep 2018 9:40

Pio2001 a écrit:il y a bien sûr l'écoute. Même quand on se trouve dans un autre local, on peut entendre le son de l'enceinte, particulièrement dans le médium et l'aigu. Le grave, lui, dépend essentiellement de la pièce.
Voici quatre courbes de réponses mesurées avec quatre enceintes différentes, dans la même pièce, depuis mon point d'écoute :

Et :bravo: Pio pour tes mesures éclairantes !
Si on trouvait des courbes comme celles là, dans les Revues Haute Fidélité, cela serait idéal (mais comme tout le monde le sait l'idéal est inaccessible :( )
Mais tu ne parles guère de tes résultats d'écoute. Sur vue de tes courbes j'éliminerais les deux enceintes qui remontent en aigu (Boston et Gemini qui doivent êtres acides en aigu).

Dans le grave tu apportes la preuve que la pièce d'écoute joue un rôle essentiell (bon mais ça on savait :wink: , mais toujours utile à rapeller)

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9578
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 23 Sep 2018 9:48

Thierry38- a écrit: La région 2~3KHz jusqu'à 10KHz semble vraiment "critique".
C'est la bande de sensibilité max de l'oreille (et son pavillon).

100% d'accord, je voyais un peu plus bas meme, 1kHz - 7kHz environ, fréquences hyper sensibles dont la courbe de réponse doit etre particulierement plate ppur éviter les fréquences masquantes.

Thierry38- a écrit:En Hi-Fi,contrairement à des monitors studio conçues pour le travail,une courbe descendante est largement appréciée.
(enfin,dans mon cas et celui de bcp de mélomane/concepteur).sibilant-hypersensible ?


Sujet sensible, tout le monde n'est pas d'accord sur le controle d'une House curve / X curve etc...

Thierry38- a écrit: La région 2~3KHz jusqu'à 10KHz semble vraiment "critique".
C'est la bande de sensibilité max de l'oreille (et son pavillon).

100% d'accord, je voyais un peu plus bas meme, 1kHz - 7kHz environ, fréquences hyper sensibles dont la courbe de réponse / réponse en puissance, doit etre particulièrement plate pour éviter les fréquences masquantes.

Thierry38- a écrit:En Hi-Fi,contrairement à des monitors studio conçues pour le travail,une courbe descendante est largement appréciée.
(enfin,dans mon cas et celui de bcp de mélomane/concepteur).sibilant-hypersensible ?


Sujet sensible, tout le monde n'est pas d'accord sur le controle d'une House curve / X curve etc...
J'ai lancé un post là dessus : MESURE AU POINT D'ECOUTE, PROTOCOLE STANDARD HCFR
http://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/mesure-au-point-d-ecoute-protocole-standard-hcfr-t30089211.html

Avec l'idée de mettre en place un protocole de mesure standardisé pour le forum, mais des avis divergent (voir le post)

A titre perso, je suis pour, la mesure (une RTA) corresponds bien au perçu, les plateaux grave et aigus peuvent donc etre, au choix de l'utilisateurs, modifié pour son plaisir personnelle.
La regle de base, c'est enceinte plate en FF / chambre sourde, puis adaptation aux gains de chaque pièces (c'est cette adaptation qui fait débat...

On pourrait à partir d'un protocole standardisé, comparé nos gouts à l'écoute et surtout, pour certains qui n'ont pas le référentiel entre le "perçu" et la mesure, s'occuper du sujet !

Thierry38- a écrit:
Il n'y a aucune difficulté à obtenir une courbe "plate" à 1m,même en passif.
C'est plutôt un choix délibéré (qui peut gêner certain,à la lecture du "sur papier").
mais qui,au final rend l'écoute bcp + agréable,sans fatigue auditive.

Voir par exemple Troels Gravesen,la majorité des ses créations ont des courbes descendantes (-5dB environ sur toute la bande).à 1m
http://www.troelsgravesen.dk/Diy_Loudspeaker_Projects.htm



La théorie est trop généraliste et pour cette raison, manque de justesse compte tenu que, sous la fréquence de transition, c'est la puissance du régime modale qui défini le niveau de grave, on ne peut donc pas généraliser une courbe de prédiction depuis la source, même si je suis d'accord pour dire que d'une manière générale, dans des conditions acoustiques moyenne (TR de salon vers 0,4 pour 30 - 40m2) ce type de courbe peut etre la plus démonstratrice à l'écoute, moins de grave "dégage" par absence de masquage, l'intelligibilité des fréquences critiques / sensibles, donnant l'impression d'une meilleure enceinte.

Mais, la théorie n'est pas celle la, la théorie, c'est la réponse plate de l'enceinte...
Donc la mesure au point d'écoute doit etre faite pour voir qu'elle est l'influence réelle sur l'enceinte puis peut etre modifié en fonction du choix exclusif de son auditeur principal, pour moi, la courbe de Troel ne me convient pas par exemple, je préfére une courbe montante au point d'écoute, une pente de 60 à 20Hz à + 8dB, c'est comme pour le parfum d'une glace, les gouts et les couleurs, encore faut t'il qu'avant de choisir son parfum, il ait été possible de les gouter tous :D

Il est donc temps de relancer le post MESURE AU POINT D'ECOUTE, PROTOCOLE STANDARD HCFR, mais je n'ai pas baisser les bras tant le sujet me semble vital ! :D

Ce serait tellement sympa de voir qui aime les glaces aux chocolat ou à la vanille :D
http://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/mesure-au-point-d-ecoute-protocole-standard-hcfr-t30089211.html

Avec l'idée de mettre en place un protocole de mesure standardisé pour le forum, mais des avis divergent (voir le post)

A titre perso, je suis pour, la mesure (une RTA) corresponds bien au perçu, les plateaux grave et aigus peuvent donc etre, au choix de l'utilisateurs, modifié pour son plaisir personnelle.
La regle de base, c'est enceinte plate en FF / chambre sourde, puis adaptation aux gains de chaque pièces (c'est cette adaptation qui fait débat...

On pourrait à partir d'un protocole standardisé, comparé nos gouts à l'écoute et surtout, pour certains qui n'ont pas le référentiel entre le "perçu" et la mesure, s'occuper du sujet !

Thierry38- a écrit:
Il n'y a aucune difficulté à obtenir une courbe "plate" à 1m,même en passif.
C'est plutôt un choix délibéré (qui peut gêner certain,à la lecture du "sur papier").
mais qui,au final rend l'écoute bcp + agréable,sans fatigue auditive.

Voir par exemple Troels Gravesen,la majorité des ses créations ont des courbes descendantes (-5dB environ sur toute la bande).à 1m
http://www.troelsgravesen.dk/Diy_Loudspeaker_Projects.htm



La théorie est trop généraliste et pour cette raison, manque de justesse compte tenu que, sous la fréquence de transition, c'est la puissance du régime modale qui défini le niveau de grave, on ne peut donc pas généraliser une courbe de prédiction depuis la source, même si je suis d'accord pour dire que d'une manière générale, dans des conditions acoustiques moyenne (TR de salon vers 0,4 pour 30 - 40m2) ce type de courbe peut etre la plus démonstratrice à l'écoute, moins de grave "dégage" par absence de masquage, l'intelligibilité des fréquences critiques / sensibles, donnant l'impression d'une meilleure enceinte.

Mais, la théorie n'est pas celle la, la théorie, c'est la réponse plate de l'enceinte...
Donc la mesure au point d'écoute doit etre faite pour voir qu'elle est l'influence réelle sur l'enceinte puis peut etre modifié en fonction du choix exclusif de son auditeur principal, pour moi, la courbe de Troel ne me convient pas par exemple, je préfére une courbe montante au point d'écoute, une pente de 60 à 20Hz à + 8dB, c'est comme pour le parfum d'une glace, les gouts et les couleurs, encore faut t'il qu'avant de choisir son parfum, il ait été possible de les gouter tous :D

Il est donc temps de relancer le post MESURE AU POINT D'ECOUTE, PROTOCOLE STANDARD HCFR, mais je n'ai pas baisser les bras tant le sujet me semble vital ! :D

Ce serait tellement sympa de voir qui aime les glaces aux chocolat ou à la vanille :D

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Sep 2018 10:25

Pio2001 a écrit:Et il y a bien sûr l'écoute. Même quand on se trouve dans un autre local, on peut entendre le son de l'enceinte, particulièrement dans le médium et l'aigu. Le grave, lui, dépend essentiellement de la pièce.
Voici quatre courbes de réponses mesurées avec quatre enceintes différentes, dans la même pièce, depuis mon point d'écoute :

Image

De 30 à 700 Hz, on peut voir que le son ne dépend pratiquement que de la pièce. Quoique en réalité, notre oreille filtre pas mal de choses et nous fait entendre des écarts que l'on ne remarque pas sur ce diagramme.

De 1500 à 20000 Hz, par contre, les enceintes impriment leur forte personalité sur le résultat, malgré l'influence de la pièce.


« Malgré l'influence de la pièce »...
Bien sûr que notre oreille (notre cerveau) filtre « pas mal de choses » .Tu ne serais pas en train de nous dire que les mesures ne suffisent pas, et que l'écoute est la véritable (et la seule) façon d'évaluer une enceinte, ou un système, Pio, par hasard ?... :o :o :o :hehe: :siffle:
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Quasi consensus

Message » 23 Sep 2018 10:57

padcost a écrit:.Tu ne serais pas en train de nous dire que les mesures ne suffisent pas, et que l'écoute est la véritable (et la seule) façon d'évaluer une enceinte, ou un système, Pio, par hasard ?... :o :o :o :hehe: :siffle:


Mais voici un (quasi :wink: ) consensus ! :D

Ce que seule l'écoute (quasiment) seule permet de déterminer:
-position des enceintes, pincement de celles ci.
-qualité de la focalisation des sources musicales

Les mesures peuvent beaucoup aider l'oreille humaine à régler une écoute Haute Fidélité de qualité via:
-RT 60 cad réverbération propre de la salle d'écoute ( résultat du traitement acoustique)
-courbe de réponse de l'enceinte.

(ces deux listes sont non limitatives)

Il est stérile de vouloir opposer écoutes et mesures d'un système Haute Fidélité, une heureuse complémentarité peut exister :zen:

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9578
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 23 Sep 2018 11:14

Igor Kirkwood a écrit:
padcost a écrit:.Tu ne serais pas en train de nous dire que les mesures ne suffisent pas, et que l'écoute est la véritable (et la seule) façon d'évaluer une enceinte, ou un système, Pio, par hasard ?... :o :o :o :hehe: :siffle:


Mais voici un (quasi :wink: ) consensus ! :D

Ce que seule l'écoute (quasiment) seule permet de déterminer:
-position des enceintes, pincement de celles ci.
-qualité de la focalisation des sources musicales

Les mesures peuvent beaucoup aider l'oreille humaine à régler une écoute Haute Fidélité de qualité via:
-RT 60 cad réverbération propre de la salle d'écoute ( résultat du traitement acoustique)
-courbe de réponse de l'enceinte.

(ces deux listes sont non limitatives)

Il est stérile de vouloir opposer écoutes et mesures d'un système Haute Fidélité, une heureuse complémentarité peut exister :zen:

Tu deviens raisonnable Igor. C'est bien et je m'en félicite... :bravo: :hehe: :ane:
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 23 Sep 2018 12:45

Pio2001 a écrit:La directivité, on ne peut rien y faire. C'est généralement inconnu, on ne sait pas comment ça s'entend, et même quand la courbe complète est publiée, on ne sait pas trop l'interpréter.
On sait que c'est important, mais on ne connaît pas les enceintes du commerce qui ont une bonne directivité, à part l'Infinity Primus 360, qui a été mesurée par Floyd Toole dans son article sur la directivité des enceintes... Mais d'après Stéréophile, elle a une mauvaise courbe de réponse dans l'axe.

La réponse en fréquence est le critère le plus intéressant et le plus utile pour faire un choix. On la trouve parfois sur le web.

La puissance donnée par le fabricant, c'est généralement n'importe quoi. Le diamètre et le nombre de HP de grave sera une indication plus utile pour savoir si l'enceinte est puissante.

Le rendement, ou sensibilité, est très intéressant. Mais la majorité des enceintes se situent entre 85 et 95 dB, ce qui est correct.

Et il y a bien sûr l'écoute. Même quand on se trouve dans un autre local, on peut entendre le son de l'enceinte, particulièrement dans le médium et l'aigu. Le grave, lui, dépend essentiellement de la pièce.
Voici quatre courbes de réponses mesurées avec quatre enceintes différentes, dans la même pièce, depuis mon point d'écoute :

Image

De 30 à 700 Hz, on peut voir que le son ne dépend pratiquement que de la pièce. Quoique en réalité, notre oreille filtre pas mal de choses et nous fait entendre des écarts que l'on ne remarque pas sur ce diagramme.
De 1500 à 20000 Hz, par contre, les enceintes impriment leur forte personalité sur le résultat, malgré l'influence de la pièce.

En outre, on voit que dans le grave, la courbe rouge est nettement en-dessous des autres. C'est le modèle qui avait le bass reflex bouché pendant la mesure :) (Boston A26)
Les KH-120, c'est la courbe bleu clair. On voit pourquoi à 55 Hz, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Les courbes verte et rouge sont les Boston A26 et Dynaudio Gemini. Les deux ont un aigu nettement en avant par rapport aux Neumann et aux Kef R300.


Pour que j’y voie plus clair: peut on dire que les courbes des Kef et des Neumann sont suffisamment descendantes dans l’aigu pour la théorie citée par Thierry38 ou la pente est trop faible?
Par ailleurs, le pic des Neumann vers 55Hz, imposant une correction de la pièce plus importante que pour les Kef, ne t’a pas empêché de choisir les Neumann... Quels critères objectifs ou subjectifs sont responsables de ce choix?
Bigga69
 
Messages: 1039
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 23 Sep 2018 13:31

Bigga69 a écrit:Pour que j’y voie plus clair: peut on dire que les courbes des Kef et des Neumann sont suffisamment descendantes dans l’aigu pour la théorie citée par Thierry38 ou la pente est trop faible?
Par ailleurs, le pic des Neumann vers 55Hz, imposant une correction de la pièce plus importante que pour les Kef, ne t’a pas empêché de choisir les Neumann... Quels critères objectifs ou subjectifs sont responsables de ce choix?


Ce que l'on voit sur une mesure en chambre sourde est la base, maintenant le gain de la pièce (ce que l'on appel le room gain) apmlifie la réponse dans le grave, de façon dépendante de l'acoustique de la pièce, de l'emplacement des enceintes, de l'emplacement de la zone d'écoute.

Une des règles de base, on ne constitue pas l'extension de la réponse en fréquence d'un système audio dans le grave par le gain de la pièce, il doit etre généré et disponible par l'enceinte au niveau requis.

Cela veut dire que l'on regarde sur la courbe de réponse de l'enceinte, 2 points capitaux, la position de la courbe à -3dB et à -10dB.

Pour moi, le -3 sur en enceinte ne doit pas etre au dessus de 50Hz et le -10 au dessus de 25Hz, sinon, on a un vrai risque de ne pouvoir couvrir la zone d'écoute correctement et avec un grave qui permet de passer les pic, à toutes les basses fréquences et sans distortions...)

Donc, il faut de quoi générer ce grave, cela dépends de la distance d'écoute, à 1,5m, ce n'est pas comme à 3 metres, il faut 10dB en plus pour parler les 10dB de différence entre ces 2 distances, soit, 10 fois plus de puissance d'amplification avec la capacité pour le HP de grave à multiplier sa puissance par 10, avec la meme réponse dans le grave et une distortion basse !!!!

Le système audio, c'est d'abord cette regle de puissance par rapport à la distance, particulièrement dans le grave

Donc, avant toute chose, il faut définir la distance d'écoute.
Mais si tu es à 2,5 metres, ce qui est possible chez toi, je te confirme qu'un HP de 6 pouces ne peut produire le SPL requis, il faut ajouter 2 caissons avec à minima des 10" et 200 Watts par caisson.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8888
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message