Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Les installations HiFi des forumeurs de HCFR.

L'installation de Ohl

Message » 29 Juin 2012 14:07

Je partage les doutes de François... Pas sûr qu'un détour par le débat Objectiviste/subjectiviste soit le bon moyen de faire avancer cette filière...
:wink:
holggerson
 
Messages: 1026
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Juin 2012 14:07

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Juin 2012 15:45

Je partage. Ce genre de débat ne mène à aucune issue.

Pas le même public... Hmmm
Il y a autant de publics que d'individus ! Dans l'absolu.
J'avais des idées bien arrêtées là-dessus il y a quelques mois, j'avoue avoir évolué dans la réflexion.
Probablement au fil des visites reçues.

Exemple : personnellement il m'est impossible d'écouter un vinyle s'il craque, or je reçois des gens prêts à investir un certaine somme dans un matériel, mais avec un support sonore que je considère comme dégeu. J'ai du mal à comprendre parfois.
Il y a des visiteurs qui arrivent avec leurs disques et ne peuvent jauger des capacités d'un système sur un disque qu'ils ne connaissent pas, ce qui me semble aberrant : c'est bon ou pas, cela s'entend !
Il y a les gens qui écoutent le son,
ceux qui écoutent les interprétations. ...

Il est certain qu'une personne habituée à une écoute corrigée aura un mal fou à tolérer une écoute restée "indisciplinée". C'est totalement humain ! Le cerveau s'habitue.
Le traitement acoustique fausse-t-il le rapport au matériel ? Probablement si l'on n'y accorde pas trop d'importance et que seul compte le résultat : écouter un ensemble corrigé, un pack,et non plus les éléments d'un système.
Dans une écoute non corrigée, et cela est même une obligation professionnelle pour certains, on s'intéresse à ce que chaque élément apporte. Exemple : pour un professionnel il serait impossible de répondre à une demande de composition d'un système sans prendre les individualités en compte.
On peut aussi trouver un grand intérêt à la technique de conception des appareils, dans ce cas on ne perd pas de vue leurs caractéristiques intrinsèques et ce qu'elles apportent au système.

Pas la même écoute... On peut aussi être polyvalent.
Ce n'est pas si fermé que cela, il y a des passerelles. Enfin je crois si on veut les conserver.
A ce moment là il y a aussi l'écoute de l'instrumentiste, c'est encore autre chose. Et dans les études et la pratique musicale les techniques d'écoute prennent une part très importante, même cruciale. La psychoacoustique joue un rôle très important.

Ce n'est pas une question de débat objecti/subjectif tout cela. Avec le temps j'aurais même tendance à penser qu'un peu de chaque parti a raison, c'est le tout qui donne un sens. Facile vous allez me dire.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:01

Pio2001 a écrit:Le fond du problème est le suivant :

Peut-on obtenir une amélioration équivalente en optimisant comme le fait Ohl une installation médiocre, plutôt qu'utiliser du matériel plus performant à la base ?
Le chemin entre les deux points de vue est long, tant l'incompréhension est grande entre des auditeurs dont l'ouïe ne fonctionne pas de la même manière.


Intéressant.
Amélioration équivalente, pas résultat équivalent bien sûr.
On améliore de tel ratio, car la démarche est la même, maybe.
Mais partir d'un matériel auquel il manque des capacités physiques, techniques concrètes, une correction ne les inventera pas, ne les compensera pas.

J'ai écouté sur un même système avec correction 3 paires d'enceintes différentes successives. Je précise pour bien relater, car je suis capable de me souvenir, d'entendre précisément intérieurement le souvenir de chaque, sur des points précis, mais cela n'a pas été écouté en parallèle. Vous accorderez donc la valeur que vous voulez.
Le résultat était fort différent, et dans les cas 2 et 3 il s'agissait de deux modèles de la même marque mais pas conçus dans le même esprit, c'était aussi réellement différent.
Pas photo : je ne sais pas mesurer la marge de progrès pour chaque cas et si elle est identique, parallèle, mais en tout cas le modèle le moins performant est resté à des années lumières.........

incompréhension entre les auditeurs.
Je l'ai cru aussi.
Et puis à force de partager les avis je me rends compte que c'est surtout l'expression des sensations et des buts qui est différente, la définition du contenu du plaisir d'écoute, ce que d'aucuns vont trouver agréable ou non, mais au final ce que l'on pense d'un système, d'un enregistrement finit par se recouper, il faut juste faire l'effort de passer à travers le langage.

L'écoute de l'instrumentiste n'est pas piquée des hannetons non plus vous savez ! C'est complètement découpé, hyper analytique, les sons eux-mêmes finissent par se décomposer car on écoute énormément les harmoniques, etc...
Par contre je me demande si ce n'est pas cela la passerelle !
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Difficile a digérer

Message » 29 Juin 2012 16:03

MusicalBox a écrit:...Je tilte simplement sur une forme de récupération qui en est faite et qui se limite à "la paire d'enceintes à300 euros grille le HDG", mais ce n'est pas le propos de l'auteur de l'installation, c'est une récupération, qui a d'ailleurs été rectifiée à un endroit.
L'explication de JL est claire, elle ne tombe pas dans ce travers qui n'est pas son propos.

Un système, une installation, ce sont des éléments, leur contexte, indissociables.


Oui, et le prix des Revel Studio 2 n'est pas le même que celui des Infinity primus. :idee: . Et l’immense supériorité de la Revel sera patente....OK

Maintenant je pense aux utilisateurs d'enceintes de type biblio....qui ne veulent pas de l’extrême grave ...c'est ceux là qui peuvent avoir des ulcères...face au rendu auditif de la Primus. :idee:

PS: les enceintes Primus de Jean Luc Ohl ne sont pas "...médiocres.."...c'est de l’authentique TTHG :idee: ...sauf l'extrême grave (2 HP de 17 cm)
Dernière édition par Igor Kirkwood le 29 Juin 2012 16:23, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8833
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:08

Igor Kirkwood a écrit:
MusicalBox a écrit:...Je tilte simplement sur une forme de récupération qui en est faite et qui se limite à "la paire d'enceintes à300 euros grille le HDG", mais ce n'est pas le propos de l'auteur de l'installation, c'est une récupération, qui a d'ailleurs été rectifiée à un endroit.
L'explication de JL est claire, elle ne tombe pas dans ce travers qui n'est pas son propos.

Un système, une installation, ce sont des éléments, leur contexte, indissociables.


Oui, et le prix des Revel Studio 2 n'est pas le même que celui des Infinity primus. :idee: . Mais l’immense supériorité de la Revel sera patente....OK

Maintenant je pense aux utilisateurs d'enceintes de type biblio....qui ne veulent pas de l’extrême grave ...c'est ceux là qui peuvent avoir des ulcères...face au rendu auditif de la Primus. :idee:

PS: les enceintes Primus de Jean Luc Ohl ne sont pas médiocres....c'est de l’authentique TTHG :idee: ...sauf l'extrême grave (2 HP de 17 cm)


totu à fait, qu'est-ce qui dit qu'infinity n 'a pas fait un effort dans la conception des haut parleur, tout est dans la conception

je prend l'exemple du 15cm développé par zaph audio à 30euro, qui est meilleur que d'autre 8 fois plus chère! fait par des marque qui savent ce quelle font et font de très bon hp

si les infinity était pas bonne les résultat ne serait pas la
:wink:
dominax
 
Messages: 5458
Inscription: 09 Mai 2010 16:50
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:17

Pio pointe pourtant une particularité primordiale de cette passion partagée par une population panachée (ça ne fait rire que moi :roll: :oops: :lol: ) !

Effectivement les objectifs des audiophiles/hifistes ne sont pas communs et cela se manifeste, je trouve, dans cette difficulté qu'il y a à lancer la conversation suite à l'introduction de ce topic. Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?
syber
 
Messages: 11415
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:19

Igor Kirkwood a écrit:
MusicalBox a écrit:...Je tilte simplement sur une forme de récupération qui en est faite et qui se limite à "la paire d'enceintes à300 euros grille le HDG", mais ce n'est pas le propos de l'auteur de l'installation, c'est une récupération, qui a d'ailleurs été rectifiée à un endroit.
L'explication de JL est claire, elle ne tombe pas dans ce travers qui n'est pas son propos.

Un système, une installation, ce sont des éléments, leur contexte, indissociables.


Oui, et le prix des Revel Studio 2 n'est pas le même que celui des Infinity primus. :idee: . Mais l’immense supériorité de la Revel sera patente....OK

Maintenant je pense aux utilisateurs d'enceintes de type biblio....qui ne veulent pas de l’extrême grave ...c'est ceux là qui peuvent avoir des ulcères...face au rendu auditif de la Primus. :idee:

PS: les enceintes Primus de Jean Luc Ohl ne sont pas médiocres....c'est de l’authentique TTHG :idee: ...sauf l'extrême grave (2 HP de 17 cm)


on parle de mesure de grave, ou de sensation, de perception de grave ?
Car ce n'est pas la même chose !
J'ai justement ici un cas qui pourrait t'intéresser : une paire de grosse (très gros volume) biblio, et une paire de petites (très petit volume) biblio.
les petites me posent un problème pratique : il y a tellement d'extrême grave qu'elles font trembler les vitres...
En revanche le 300mm des grosse n'occasionne aucune réaction, et certains auditeurs cherchent même les graves, car ils sont naturels et beaucoup de gens sont habitués à les entendre taper, comme sur les petites biblio.
Mais les entendre taper ne veut pas dire non plus qu'on les ressente vraiment viscéralement.
Pas si simple !

Des petites biblio closes peuvent être un vrai enfer pour la tête si mal mises en oeuvre, car trop de grave...
Et les chiffres, mystère : seuil à 75Hz pour une Spendor SA1 par exemple, mais atroce à mettre en oeuvre car trop, trop, trop de grave.
Là il faudrait une correction systématique pour le faire passer dans certains lieux c'est totalement impossible. Chez moi par exemple.

Donc pas si simple.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:25

syber a écrit:Pio pointe pourtant une particularité primordiale de cette passion partagée par une population panachée (ça ne fait rire que moi :roll: :oops: :lol: ) !

Effectivement les objectifs des audiophiles/hifistes ne sont pas communs et cela se manifeste, je trouve, dans cette difficulté qu'il y a à lancer la conversation suite à l'introduction de ce topic. Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?


Courageux, je ne sais pas...
Disons que si on prend le temps de le faire relax, c'est réellement intéressant.
Quel angle choisir ? Est-ce qu'il faut choisir un angle : déjà je dirais qu'on a chacun l'angle qu'on peut par ses habitudes et aptitudes personnelles d'écoute et d'audition car je distingue effectivement bien les deux. Si en plus dans ce tri naturel on pose un autre filtre, c'est restreindre la réflexion, voire la perception dans la foulée (blocages).
Dernière édition par MusicalBox le 29 Juin 2012 18:46, édité 2 fois.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:29

syber a écrit:Pio pointe pourtant une particularité primordiale de cette passion partagée par une population panachée (ça ne fait rire que moi :roll: :oops: :lol: ) !

Effectivement les objectifs des audiophiles/hifistes ne sont pas communs et cela se manifeste, je trouve, dans cette difficulté qu'il y a à lancer la conversation suite à l'introduction de ce topic. Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?


Les objectifs sont fonction du vécu et de la façon dont l'audiophilie est et a été abordée. Obj/Subj n'est que secondaire.
Ce n'est malheureusement pas avec des mots mais avec des démonstrations ou chacun pourra éprouver la différence.

Francois
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:42

syber a écrit:Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?

Pourquoi ne pas explorer plus en détails cette installation exemplaire ?
:wink:
holggerson
 
Messages: 1026
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 29 Juin 2012 16:49

frgirard a écrit:
syber a écrit:Pio pointe pourtant une particularité primordiale de cette passion partagée par une population panachée (ça ne fait rire que moi :roll: :oops: :lol: ) !

Effectivement les objectifs des audiophiles/hifistes ne sont pas communs et cela se manifeste, je trouve, dans cette difficulté qu'il y a à lancer la conversation suite à l'introduction de ce topic. Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?


Les objectifs sont fonction du vécu et de la façon dont l'audiophilie est et a été abordée. Obj/Subj n'est que secondaire.
Ce n'est malheureusement pas avec des mots mais avec des démonstrations ou chacun pourra éprouver la différence.

Francois


Il faudrait peut-être déjà se libérer de certains mots :
"audiophilie"
"Hifiste"...
Bonnet blanc, blanc bonnet...

"Amoureux de son" Philie Audio
De son : entendre ou écouter ?

on est tous audiophiles au fond, personne na envie d'être sourd (voir l'expression "vaut mieux entendre ça que d'être sourd").

Hifiste.
Alors là, c'est le mystère total !
Comment à partir d'une même base d'écoute parfois des paires d'oreilles peuvent avoir une perception si différente ?
Comment peut-on entendre des choses là où elles n'existent pas, juste parce qu'on a envie de les entendre ?

Par contre plus les gens écoutent réellement, d'une manière analytique, plus l'affectif lié au matériel passe derrière la passion de la (re)production du son.
Dernière édition par MusicalBox le 29 Juin 2012 18:47, édité 1 fois.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 29 Juin 2012 17:03

Chère MB, 3 pages de HS... J'aimerais pour ma part qu'on discute des choix de OHL :zen: Ce ne sont visiblement pas les tiens (CF ton site pro) mais on déborde on déborde
wald
 
Messages: 1949
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 29 Juin 2012 17:14

holggerson a écrit:
syber a écrit:Le topic est lu, les plus courageux tentent d'intervenir, mais quel angle choisir ?

Pourquoi ne pas explorer plus en détails cette installation exemplaire ?
:wink:


C'est effectivement un angle. Pas le moins intéressant, je trouve, car il a le mérite d'être un angle opérationnel, pratique. Mais regarde simplement les réactions suscitées, dubitatives, interrogatives, épidermiques, par l'utilisation du mot miroir. C'est pourtant un "truc" connu, me semblait-il même si je ne l'ai jamais utilisé moi-même, et il a suscité bien des incompréhensions. C'est tout le problème que nous avons dès que nous souhaitons parler de couplage enceinte/local : les bases théoriques manquent terriblement au plus grand nombre, moi y compris.

Par où commencer ?

Jean-Luc a publier les 26 mesures de ses enceintes non corrigées. Il y aurait déjà beaucoup de choses à en dire, ne serait-ce que concernant la directivité des enceintes, leur mode de diffusion et ce que cela implique quand à leur placement dans un local. Comment savoir si deux enceintes doivent être pincées vers l'auditeur ou parallèles entre elles ? Comment savoir si une enceinte doit être placée plus ou moins proche d'un mur arrière. Denis avait effleuré les questions de directivité dans un post récent ; il parlait de directivité progressive ou pas. Peut-être serait-il opportun d'y revenir sur ce topic qui pourrait, pourquoi pas, devenir une sorte de B.A.BA sur la question du bon placement d'une paire d'enceinte dans un local de M. Toutlemonde en fonction des caractéristiques de l'un et des autres.
syber
 
Messages: 11415
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 29 Juin 2012 17:15

ouf, on y revient :D
wald
 
Messages: 1949
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 29 Juin 2012 17:23

wald a écrit:Chère MB, 3 pages de HS... J'aimerais pour ma part qu'on discute des choix de OHL :zen: Ce ne sont visiblement pas les tiens (CF ton site pro) mais on déborde on déborde


:wtf:
Ah, c'est reparti.
On ne peut pas discuter tranquillement...

mon site pro et mes choix... Là c'est toi qui es HS ami ! :hein:

MP !
Dernière édition par MusicalBox le 29 Juin 2012 18:48, édité 1 fois.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline


Retourner vers Installations Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message