Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

L’installation 9.2.6

Avant d’aller plus loin et afin de mieux comprendre les contextes de configurations et calibrations, permettez-moi de faire un descriptif de notre installation 9.2.6 au sein de laquelle s’est déroulé ce 1er test HCFR du Trinnov Altitude 16.

Passionné d’audio depuis 1970 et audiophile pratiquant depuis 1972 (tout mon 1er salaire y est passé 😉 ), notre installation s’inscrit dans une pièce créée en 1994, suite à la construction d’une extension à notre maison.

Cette pièce @ 22m² à été rajoutée et intégrée en enfilade à un contexte initial, salle d’un séjour et d’une salle à manger. Depuis il y a donc une salle à manger à droite, la salle de séjour au milieu et la pièce_salle AV à gauche. Cette pièce_salle AV est communicante avec le séjour par le biais d’une large arche.

Il s’agit donc du contexte d’un intérieur familial volontairement intégré et communiquant, où il est toutefois possible de totalement occulter la pièce_salle AV dédiée, par le biais d’un rideau acoustique lourd.

Cette salle est exclusivement dédiée à l’AV et par choix quant à l’esthétique globale de l’ensemble, ses parois murales et le sol ne sont pas noirs ou sombres. Sachant que s’il y a effectivement un traitement acoustique qui a été effectué au sein de cette pièce, celui-ci est léger… et parfaitement adéquat pour nous.

 

Le matériel :

En 1994 cette pièce AV a été inaugurée en video avec une des toutes premières TV au format 16/9 de la défunte et regrettée marque Française Thomson.

Avec en audio, le processeur_ancêtre Marantz AV600 THX, associé à 5 légendaires modules d’amplification mono Marantz MA500 THX qui alimentaient 5 enceintes Triangle TZX identiques + 1 des tous premier sub Rel Storm… Nostalgie, nostalgie…

Avec en héritage du monde audiophile longuement pratiqué, un contexte HC avec une totale homogénéité s’exprimant au travers de 5 enceintes toutes identiques et 5 amplis mono séparés…

Puis en Mars 2004, le choc de la démo du système 10.2 de Tom Holman, le papa de THX (lien – cliquer ici -) et même si ma 1ère réaction à chaud a été : « le 7.1 bien mis en oeuvre est loin d’être enterré… », en 2007 notre installation est passée en 9.2 dès que le processing Audyssey DSX a été intégré dans l’Onkyo TX-NR1008, avec la base enceintes qui passe au même moment à des Klipsch KL650 + KS525 THX Ultra 2.

Ce contexte va ensuite évoluer pour passer en 11.2 (la terminologie d’aujourd’hui identifie cela à du 9.2.2) avec un processing DTS Neo X sur la base d’un Denon A100 puis 4311.

Finalement en 2014 c’est l’arrivée du Dolby Atmos et notre installation évolue pour passer en configuration 9.2.6.

Aujourd’hui notre installation se compose de :

  • 1 ligne électrique 3*4² blindée qui remonte directement au compteur électrique et qui est spécifiquement dédiée à l’alimentation de l’installation,
  • 2 filtres électriques PS Audio Quintet (2* 5 prises Schuko) directement reliés à la ligne dédiée et qui centralisent tous les branchements électriques, tous avec la phase alignée,
  • chacun des appareils (mis à part le projecteur) est relié au secteur par un câble d’alim fait maison sur une base Elecaudio 3*3.5² blindé avec prises Schuko + IEC Elecaudio
  • écran Carada toile pleine gain 1.0, format 2.35, avec une base 2.65m,
  • projecteur JVC X9900 THX
  • lecteur Panasonic UB9000 THX
  • (et en dehors du test HCFR du Trinnov Altitude 16 😉 ) processeur Marantz AV8805, calibré à 8 points de mesures par l’applet Audyssey MultEQ et qui est relié :
    1. au lecteur Pana 9000 par un câble HDMI passif Monster de 1.5m. (préféré en termes audio au Moshou 8K 1.5m.) + 2* câbles XLR-XLR (pour les écoutes en Stéréo)
    2. au projecteur JVC 9900 par un câble optique HDMI Moshou 8K de 10m.
    3. aux amplificateurs et subs par 15 + 2 câbles XLR-XLR Mogami Neglex Quad 2534,
  • 2 amplificateurs Onkyo PA5500 THX Ultra 2, de 9* @ 100aine de watts chacun, soit un total de 18 canaux d’amplifications possibles, reliés aux enceintes 7 frontales via des Emotiva Ultra series cable & 8 arrières via  Sommercable Magellan SPK225 coax,
  • 3 enceintes Klipsch KL650 THX Ultra 2 en positions L, C, R,
  • 6 enceintes Klipsch RP 160M en positions BL, SL, WL, WR, SR, BR,
  • 6 enceintes JBL Pro 8320 THX en positions HBL,HSL, HL, HR, HSR, HBR,
  • 2 subs SVS PB13 Ultra Sledge, tuning à 20Hz,

Une installation audio 9.2.6, également optimisée en termes de rendu video avec une projection zoomée à hauteur constante en e-shift 1080p offrant un angle de vision de :

  • @ 35° en projection 16/9,
  • @ 45° en projection 2.35.

Avec pour se faire une idée de l’ensemble ainsi constitué, la photo ci-dessous qui correspond à une vue de la partie frontale prise à l’entrée de la pièce, avec 2 Klipsch RP 160M (BL, BR) à l’avant plan G/D en bas :

 

le rendu sonore :

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, les 9.2.6 enceintes sont apparentes et entourent le canapé familial où @ milieu se situe le « golden seat ». Les distances entre cette place centrale optimisée et chacune des enceintes 9.2.6 se situe entre @ 1.8 et 3.2m.

Tout ce qui fait que cette salle dédiée n’est pas à proprement parler une salle de Home Cinema, mais s’apparente plus à un Home Studio avec un contexte de reproduction du type Mid Field.

Cette installation ayant vocation à seulement faire plaisir à une petite famille, même si en cas de besoin, il est effectivement possible d’asseoir des personnes derrière le canapé..

Un contexte Home Studio ouvert_vivant_non figé où les enceintes ne sont pas intégrées ou cachées – donc difficilement échangeable – mais sont au contraire visibles et ainsi échangeables à volonté… ce qui a été effectivement fait mi 2018, où 4 Klipsch RP650 et 4 Klipsch KS525 ont été remplacées par 6 JBL Pro 8320 et 2 Klipsch RP160.

Tout ce qui au cours de ses 25 ans d’existence maintenant (eh oui un quart de siècle… pffff…) a permis l’évolution de cette salle AV, dont l’installation a été mise à jour au fil des diverses évolutions technologiques. Passant ainsi de 5.1 en 1994 à 15.2 en 2014 et peut-être à 17.2 dans un avenir plus ou moins proche. .

En effet depuis pas mal de temps je m’interroge si je ne vais vais pas rajouter 2 enceintes en contextes Center Height et VOG, car le processing d’upmixing Auro me plaît vraiment. Sachant que je pense que les futurs processeurs, à l’image déjà ici du Trinnov Altitude 16 ici, sauront mettre en oeuvre ce style de processing Auro en configuration Auro 13.1 (voir le schéma descriptif au dessus).

Sachant que notre dans contexte Dolby Atmos les Front Height JBL Pro 8320 ne sont pas directement positionnées au dessus des enceintes L, R – tel que le recommande Dolby – ceci à cause de l’héritage des reproductions avec les processing Audyssey DSX, puis DTS Neo X 11.

Un contexte que j’ai souhaité maintenir lors de l’installation des JBL Pro 8320 pour des raisons ayant trait à l’esthétique de la pièce, d’où des Front Height qui sont positionnées à 45° latéralement à gauche et à droite de l’axe.

Toutefois et malgré cette petite entorse aux recommendations Dolby, dans le contexte Atmos, cet environnement 9.2.6 type Home Studio, qui est le nôtre, répond parfaitement à ce qui était et est recherché.

A savoir une reproduction audio qui s’identifie par une capacité de dynamique sonore élevée, ceci sans distorsion(s). Sachant que l’ensemble se caractérise par une homogénéité alliée à un naturel de reproduction qui permettent de (re)constituer une image sonore particulièrement réaliste, ceci quel que soit le niveau d’écoute.

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au processeur Trinnov Altitude 16 : https://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-preamplificateurs-decodeurs-homecinema/trinnov-altitude-16-proc-16-canaux-test-hcfr-en-cours-t30094625.html

 

 

 

Partager :