Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Salle dédiée : quelle correction ?

Message » 20 Aoû 2016 14:35

Letp a écrit:Il est possible de faire une approche avec des softs, des calculateurs et autres mais c'est juste une approche. Pour exemple le RT60 , qu'un calculateur m'avais estimé , au final assez proche de la réalité, mais il y avait une différence de 35%. La raison, je pense est due à ce qu'un modèle informatique ne peut prendre en compte tous les éléments réels d'une pièce. Qu'il faudrait un à un tester et insérer dans le modéle, sans pour autant avoir la certitude que le modéle informatique puisse accepter toutes les variations.

Ce passage m'avait échappé et je profite de l'intervention de Bachi pour confirmer son propos.
Le modèles informatiques sont fiables à condition que les données qu'on leur fournit soient justes. Malheureusement, les amateurs ont la fâcheuse tendance à rassembler dans le même panier toute les réflexions qui trainent (résonances modales, réflexions spéculaires précoces ou tardives, vibrations pariétales, échos flottants, vibrations d'objets, etc...) et à appeler ça de la réverbération.
C'est oublier que la réverbération est produit par la réflexion diffuse (sans direction ni relation de phase) c'est à dire qu'elle exclut les phénomènes que j'ai cité.
Les réflexions de sont pas toutes de la réverbération comme les poissons ne sont pas tous des sardines. Une réverb, un écho, une résonance sont trois choses différentes à ne pas confondre. La réverbération ne représente que 5 à 15% des réflexions d'une pièce d'habitation.

De même, la plupart des amateurs s'imagine qu'il suffit de posséder des enceintes de salon, un logiciel tel REW et d'un micro pour mesurer la réverbération. Or, il ne suffit pas d'avoir une voiture pour savoir conduire. La mesure de la réverb est décrite par la norme ISO 3382. La source doit être omnidirectionnelle, placée à une distance des parois, ainsi que les micros. Le résultat est la moyenne sur une bande limitée de nombreuses mesures, à moins de disposer d'un multiplexeur et de 8 à 16 micros.

Si vous ne suivez pas ces instructions, vous ne pouvez pas mesurer la réverbération. Il n'y a pas mort d'homme mais ce que vous mesurez, c'est la décroissance énergétique de l'ensemble des résonances, des vibrations et des bruits parasites présents dans la pièce.

Côté calcul, aucun logiciel ne saura calculer la décroissance énergétique. Le modèle informatique ne vous donnera "que la réverbération" pas le reste. Il suffit d'appeler les choses par leur nom et tout s'éclaire.

Il faut aussi savoir où vous prenez les coefficients d'absorption. La très grande majorité de ceux qui circulent sur le net sont faux, mesurés dans des conditions très différentes d'une pièce d'habitation et gonflés au delà de la raison pour des raisons commerciales.
Vous trouverez des coefficients fiables dans les livres sérieux (1) ou les logiciels professionnels(2).

(1) Acoustic Absorbers & Diffusers" Trevor Cox & Peter d'Antonio. Spon Press
(2) Odeon (version demo gratuite) http://www.odeon.dk/

Mesure de la réverbération conformément à ISO-3382. Je n'ai que 8 micros mais avec 2 à 3 mouvements j'arrive à une moyenne exploitable.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Aoû 2016 14:35

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Aoû 2016 8:58

" Il faut aussi savoir où vous prenez les coefficients d'absorption. La très grande majorité de ceux qui circulent sur le net sont faux, mesurés dans des conditions très différentes d'une pièce d'habitation et gonflés au delà de la raison pour des raisons commerciales "


Oui effectivement je n'ai pas été assez précis dans ma formulation. La plus grande difficulté pour arriver à faire une évaluation est la difficulté à avoir des éléments justes pour alimenter la simulation informatique. Plus on est précis et plus on est complet , mieux c'est, c'est clair. Mais dans dans un cadre domestique, avec des outils et des sources d’informations non professionnels, c'est pas gagné et encore plus quand on est néophyte. Au moins si on arrive à voir dans quel sens aller c'est déjà une chose intéressante.

" Produit très bas de gamme, technologie employée aussi très basique. Sur le site de eq acoustics il est dit que le bass trap avait une membrane mais en fait il ni en a pas, c'est juste de la laine de roche entoilée, c'est complètement inefficace en utilisation homme cinéma et hifi pour atténuer les basses fréquences. Peut être ok pour un home studio et encore

Au delà de l'avis de ce client déçu (d'autres sont contents), il est intéressant de lire les coefficients d'absorption communiqués à Letp par le fabricant.
"

L'avis des utilisateurs est toujours intéressants. Également ceux qui sont positifs. Je me demande si dans le cas cité, la problématique HC n'est pas pour beaucoup dans la déception de cet utilisateur. Les fréquences qu'ils voulaient traiter ne sont-elles pas trop basses pour ce type de matériel tout simplement ? Cela semble être une constante : vouloir traiter, avec du matériel pas adapté .

Pour l'écho , j'ai pu tester avec deux diffuseurs comme ceux ci : http://www.akustar.com/tech/057_d_SQ720.htm
Cela apporte un plus indéniable dans la zone traitée, mais qui est assez réduite.
Aussi impression subjective que ça "sonne" et de vie. Je me posais la question du meilleur placement pour ce genre de chose ?


Jean
Letp
 
Messages: 479
Inscription: 16 Jan 2002 2:00
Localisation: Avignon

Message » 21 Aoû 2016 17:57

Jean-Pierre Lafont a écrit:
Mes basstraps Ultra Cinema de nouvelle génération ont une constitution complexe qui permet de réduire l'épaisseur. Celle-ci fait quand même 260 mm. Selon le contenu, l'aborption peut être étroite et élevée y compris dans l'extrême grave ou plus large et comprise entre 40 et 125Hz ou 63 -250Hz suivant le modèle. L'avantage d'une absorption large est qu'il n'est pas nécessaire de calculer la fréquence d'accord.

Vous parlez de vos basstraps ultra cinema.
Quel est le fabricant ?
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5399
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 21 Aoû 2016 18:48

Rif hi-fi a écrit:Vous parlez de vos basstraps ultra cinema.
Quel est le fabricant ?

Ils sont fabriqués en région Parisienne par la société RT60. Ultra-Cinéma est une marque déposée.

Comme je vois croître un un intérêt, je préfère prévenir. Vous ne trouverez rien sur internet. Ces produits ne sont pas présentés ni détaillés à la vente, du moins pour l'instant.
Ils sont réservés aux Studios professionnels et aux Home-Cinémas THX, pour plusieurs raisons.
- Ils font partie intégrante d'une correction globale.
- Ils sont construits à la demande avec des caractéristiques dimensionnelles (profondeur), des membranes et des amortisseurs déterminés au cas par cas après étude acoustique de la pièce. Ils sont ni tympaniques, ni pistoniques. Il existe 48 modèles.
- Leur fabrication est coûteuse à cause du dispositif complexe qu'ils contiennent (7 éléments principaux), de la fabrication artisanale et du calibrage individuel.

Ces basstraps ont beau être plus performants que la moyenne, une correction Ultra-Cinéma en compte une vingtaine pour une pièce de 30m². Si on les propose à la vente détaillée les acheteurs vont en prendre 2 ou 4. Ils n'entendront aucune différence, et diront c'est de la m... (voir la mésaventure de Scaniris dans un post précédent).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 21 Aoû 2016 19:34

Jean-Pierre Lafont a écrit:Ils sont ni tympaniques, ni pistoniques.

Mais s'ils ne sont ni tympaniques ni pistoniques, comment fonctionne la membrane ?
Auriez-vous une photo ou une vue en coupe qui rendrait les choses plus parlantes ?

Je suppose que c'est plus performant que les basstraps proposés par Akustar (RT60) :
http://www.akustar.com/302_fbtraps.htm
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5399
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 22 Aoû 2016 11:25

Rif hi-fi a écrit:Je suppose que c'est plus performant que les basstraps proposés par Akustar (RT60) :
http://www.akustar.com/302_fbtraps.htm

Pourquoi, vous avez un problème avec ces produits ? Des dizaines de studios, y compris parmi les plus réputés les utilisent.

Auriez-vous une photo ou une vue en coupe qui rendrait les choses plus parlantes ?

Voici un éclaté presque conforme. Celui-ci mesure 2,70m x 1,50m.
Ce produit étant nouveau et le fruit de plusieurs années de recherche, vous comprendrez que je reste discret sur les détails.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 22 Aoû 2016 12:12

Vous pourriez peut-être commencer par proposer à la vente un de ces basstraps en absorption large, en laissant un mode d'emploi complet aidant les utilisateurs à calculer la surface à couvrir nécéssaire selon leur pièce ? Cela permettrait au moins de faciliter l'accès des acheteurs à ce genre de produit innovant.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5399
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 22 Aoû 2016 13:52

J'ai visité son atelier à Les Mureaux. Ils travaillent souvent comme un sous-traitant aux spécialistes acoustiques (i.e. JPL) pour fabriquer les éléments des studios, HC, etc. et j'imagine ils terminant le boulot sur place. Le technicien m'a montré deux tube traps qu'ils ont fabriqué comme prototype, mais jamais vendu. Il m'a donné la consigne qu'il faut bien traiter le pièce, que les corrections électroniques (Audyssey, YPAO; etc.) souvent font plus du mal que du bien. :D
Rooky2
 
Messages: 799
Inscription: 26 Jan 2016 12:01
Localisation: IDF
  • offline

Message » 09 Sep 2016 10:06

Bon excuses pour mon absence de ces derniers temps. J'ai un peu bossé, mais j'ai aussi eu un pépin en me claquant un mollet et je suis immobilisé pour quelques temps : repos obligatoire.

Avant cette mésaventure j'ai reçu du matériel que j'ai installé , des MaxTrap Primacoustic et des panneaux du kit London 8 ( laine de roche rigide recouverte de tissu ) :
http://www.primacoustic.com/london8.htm

Bon je dois dire que les Maxtrap , y a de la cogitation dans la conception mais la réalisation est à la portée d'un bricoleur moyen ( je peux mettre des photos si ça intéresse du monde ) : http://www.primacoustic.com/maxtrap.htm

Pour les panneaux , c'est encore plus simple , puisque c'est juste recouvert de tissu et c'est tout. Mon avis à deux sous : autant se le faire si on a besoin.

J'avais aussi réaliser un diffuseur Skyline de ce genre ( pas eu le temps de faire plus ) : http://www.rpgeurope.com/products/product/skyline.html

Grâce au calculateur trouvé ici : http://www.mh-audio.nl/ACalculators.asp

Le mien est efficace selon la calculette de 550 hz à 4300 hz. L'idée pour moi est de traiter l'écho . J'ai remarqué que pour ce genre d'engin les fourchettes sont très variables ... Cela commence dans le bas vers 250 hz et en haut dans les 10 khz : on trouve de tout .

Et là j'ai du mal à me faire une idée sur ce que je pourrais utiliser ou retenir ?

Jean
Letp
 
Messages: 479
Inscription: 16 Jan 2002 2:00
Localisation: Avignon

Message » 09 Sep 2016 17:14

Le mieux est de compter sur tes oreilles. Il y a tellement des variables dans la salle, par exemple le type de tissu sur les fauteuils, épaisseur de moquette, etc. qu'une calculette n'est qu'une approximation. :D
Rooky2
 
Messages: 799
Inscription: 26 Jan 2016 12:01
Localisation: IDF
  • offline

Message » 09 Sep 2016 17:17

C'est pour ça qu'il faut appeller Jean Pierre Lafont pour faire une étude acoustique :thks:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5399
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 09 Sep 2016 18:12

L'oreille ... ben oui bien sûr .... Si je demandais c'est que je me suis aperçu que le diffuseur skyline est assez volumineux . Et c'est en lien avec la plage de fréquence retenue. Je me demandais si une plage plus réduite suffisait, ce qui m'amènerait à faire des trucs moins large ....
J'espère que je suis clair.

Pour JPL oui c'est la solution mais à distance c'est pas forcément le top , et je pense qu'il peut intervenir (s'il le souhaite ) comme il l'a déjà fait dans cette rubrique pas mal de fois. Et en plus j'apprend plein de choses , et ça j'aime bien.

Jean
Letp
 
Messages: 479
Inscription: 16 Jan 2002 2:00
Localisation: Avignon

Message » 09 Sep 2016 19:11

Je réalise des études à distance qui fonctionnent parfaitement. Ce fut le cas pour des studios et pour 1 chef d'état étranger.
Le tout est de posséder toutes les données techniques du local et du matériel.
Actuellement, je suis aux Etats-Unis pour trois semaines et ma connexion est limitée. Je ne peux m'étendre davantage. A bientôt.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 14 Sep 2016 9:25

Merci JPL, je n'étais pas au courant.

En attendant , petit exercice pratique. Que pouvez vous me dire de ça ? :

Image

Image

J'ai un peu bossé et utilisé un peu de matériel pour commencer la correction. Si l'affichage ne convient pas, suffit de le dire ....

Jean
Letp
 
Messages: 479
Inscription: 16 Jan 2002 2:00
Localisation: Avignon

Message » 14 Sep 2016 20:02

Pour ce qui concerne les TR, on observe une décroissance régulière sans émergence, ni accident. Mais il faudrait passer en tiers d’octave afin de comparer les TR avec la mesure initiale.

Quant au waterfall, l’échelle de l’axe temporelle n’apparaît pas et cela ne permet de quantifier la décroissance des modes. Toutefois, la limite du champ modal vers 140 Hz apparaît clairement, car au-delà, la décroissance des pics est plus nette.
Dans le champ modal, on observe les modes 010 (trou vers 44 Hz théorique) et 020 (pic vers 88 Hz théorique) tout deux s’établissant sur la largeur de la pièce. Le mode fondamentale axial 100 vers 25 Hz est également visible, mais sans doute moins problématique, car peu excité par les signaux musicaux.

Comme toujours, c'est le champ modal qui crée des perturbations importantes sur la courbe amplitude-fréquence.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1312
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon



Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message