Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: davidd, Skylake, Zongo et 15 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

ARAI 290 Vs Radiation directe

Message » 29 Jan 2019 13:43

De ce que je constate sur ces tests (bien mis en oeuvre hier par le passage en 3 voies active avec calage temporel du tweeter cette fois :wink: ) c'est que cette histoire de spatialisation / enveloppe / localisation de la stéréo est meilleure chez moi en Radiation directe avec le couple Dayton sur ce critère, sans doute pour cause de directivité H et V très faible.

Mon placement est asymétrique (une enceinte en encoignure, l'autre non) joue sans doute bcp sur ce critère de spatialisation

Le fait de tout passer en actif m'a permis de régler les niveaux D et G sur cette asymétrie en 3 points au lieu de 2 (3 amplis au lieu de 2), l'EQ dans l'Open DRC en pleine bande reste symétrique, l'asymétrique serait une solution, mais le rendu me semble depuis longtemps meilleur en mono EQ que de faire 2 EQ séparées D et G, ce qui règle en pleine bande l'asymétrie des niveaux, mais dégrade le couplage, que ce soit en phase minimale ou phase lin.

Je ne pense pas qu'il s'agisse de la BP de la Radian, de sa capacité à monter ou autre (s) défaut (s) en haut de bande, mais plus des angles de couvertures H et V plus large, ce qui qui chez moi, dans mes conditions acoustiques, semblent pour l'instant offrir un meilleur rendu qu'une directivité plus resserré qu'offre le Arai.

Je ne sais pas si V entre bcp dans l'équation.

Cette asymétrie est probablement l'une des sources du problème, je vais tester différents angles de placement en H des Arai pour celui qui est en encoignure et voir si cela joue.

Je préfèrerais garder les pavillons, plus par la disto très faible qu'offre ce type de compression à fort SPL qu'autre chose.

Enfin, il y a plein de solution pour travailler à l'amélioration de cette spatialisation car je suis plutôt content du reste.

J'ai besoin d'aide pour être plus précis dans ces tests, Speedbad m'a proposé de venir m'aider pour la suite de ces comparatifs dans les semaines à venir.

En attendant, je voudrais faire des mesures de décroissance, comment bien les faire ?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Jan 2019 13:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Jan 2019 15:00

Hello :D
Comment tu as mis au point le filtrage actif 3 voies ? Tu es passé par la case simulation freefield ? comment tu as mesuré le décalage physique des HPs ?

Sinon est-ce que tu pourrais préciser le but de tes tests ? Je dirais qu'il s'agit de déterminer le type de système qui correspond le mieux à tes goûts, puisque tu sembles apprécier la spatialisation induite par la proportion + marquée de champ diffus amenée par la radiation directe, et tu dis vouloir l'améliorer.

Si cette spatialisation est un artefact de la reproduction non présent sur l'enregistrement, ou du moins pas de les même proportions, ça ne te gêne pas ?
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 20477
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • offline

Message » 29 Jan 2019 15:44

indien29 a écrit:De ce que je constate sur ces tests (bien mis en oeuvre hier par le passage en 3 voies active avec calage temporel du tweeter cette fois :wink: ) c'est que cette histoire de spatialisation / enveloppe / localisation de la stéréo est meilleure chez moi en Radiation directe avec le couple Dayton sur ce critère, sans doute pour cause de directivité H et V très faible.

Mon placement est asymétrique (une enceinte en encoignure, l'autre non) joue sans doute bcp sur ce critère de spatialisation


La spatialisation, scène sonore et focalisation est due pour beaucoup aux premières réflexions, si l'enceinte est bien conçu et reglé avec un bon filtrage, si un raccord est mauvais avec accident de phase et de réponse ça va fortement détériorer cette focalisation.
En général, entre un système très peu directif et un autre plus directif, il est plus simple d'obtenir une bonne focalisation avec le système directif dans un salon ou les réflexions précoces sont de fortes amplitudes, ce genre de réflexions non contrôlées venant fortement détériorer l'image stéréo ! Un simple test avec un positionnement asymétrique étant flagrant de ce point de vue alors qu'il suffit de décaler les enceintes des parois et de se rapprocher de celle ci pour retrouver une belle scène stéréo précise.
En contrepartie le système moins directif pourra donner une sensation d'une scène sonore plus vaste (et encore que cela dépend de la distribution des réflexions chaque cas étant particulier) mais moins précise.
Le fait que tu trouve l'inverse me fait me poser quelques questions sur la bonne mise en oeuvre du filtre.


indien29 a écrit:Le fait de tout passer en actif m'a permis de régler les niveaux D et G sur cette asymétrie en 3 points au lieu de 2 (3 amplis au lieu de 2), l'EQ dans l'Open DRC en pleine bande reste symétrique, l'asymétrique serait une solution, mais le rendu me semble depuis longtemps meilleur en mono EQ que de faire 2 EQ séparées D et G, ce qui règle en pleine bande l'asymétrie des niveaux, mais dégrade le couplage, que ce soit en phase minimale ou phase lin.


Alors ça c'est étrange comme réflexion, EQ mono alors que la méthode que tu utilises serait justement la meilleurs pour corriger le couplage enceinte salle et que selon toi elle se rapproche le plus de ce que notre système auditif perçois, pour le coup il faudrait m'expliquer en quoi cette méthode permet une correction en salle idéale et qu'on arriverai même a faire sonner 2 enceintes différentes de manière identique (et qu'il faudrait faire un ABX pour les départager soit dit en passant ! :mdr: ) et la d'un coup ça ne fonctionnerait plus avec la même enceinte positionné a un autre endroit dans la salle :roll: tu essayes pourtant de nous convaincre depuis le début du contraire.
Pour moi tu nous donne juste la preuve que cette méthode est faillible.

Pour le couplage, il n'as lieux qu'en très basse fréquence, ce n'est pas la bonne explication :wink: pour qu'il y'ai couplage il faudrait que l'entraxe ne dépasse pas 1/3 de la longueur d'onde.


indien29 a écrit:Cette asymétrie est probablement l'une des sources du problème, je vais tester différents angles de placement en H des Arai pour celui qui est en encoignure et voir si cela joue.


Oui l’asymétrie est problématique :wink: il faudrait que tu puisses comparer par une mesure de la réponse impulsionnelle dans ta zone d'écoute, et regarde l'ETC, les critères d'intelligibilité qui en découlent donnent également des infos intéressantes, peu être que la grande proximité de ton arai vis a vis du mur de droite et du meuble provoque plus de problème :wtf:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6295
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 29 Jan 2019 16:41

didier34 a écrit:JIM, tes impressions concernant la qualité de l’aiguë rejoignent les miennes.
Chez Julien l’aiguë de la 1 pouce 18's était plus fin que celui de ma 1.5 (JBL 2450SL). Pourtant les pavillons sont de dimensions tres proche.
Et même si c'est dans un contexte très différent, j'ai l'impression que celui de mes JBL 2407 sur tractrix 1Khz est encore plus fin.
je me demande si ce qui fait la différence, ce n'est pas la taille du diaphragme à partir d'une certaine fréquence plutôt que le pav.



Les 2450SL fractionnent beaucoup plus tôt et c'est plus accidenté plus bas en fréquence, diaph 4" :wink: par contre dans ton Arai l'allure de la réponse était très proche, EQ quasi identique :wink:

Je pense que c'est un tout, le diamètre de la gorge et le fait que le front d'onde deviennent directif, la taille et profondeur du pavillon joue aussi sur la directivité et réponse dans l'aigue, la taille du diaph et la zone de fractionnement.
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6295
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 29 Jan 2019 16:56

androuski a écrit:Hello :D
Comment tu as mis au point le filtrage actif 3 voies ? Tu es passé par la case simulation freefield ? comment tu as mesuré le décalage physique des HPs ?


Salut Androu,
Je tente de faire un LR24, il se compose d'un LR24 numérique sur les 10" et d'un Butt 12 sur la compression.
Sur une mesure RTA / MMM, mon but est d'être proche d'un LR24 acoustique.

Je procède de la sorte pour tout les filtrages (test des valeurs numériques avec validation à la mesure pour s'approcher d'un gabarit LR24 acoustique.)
Si ça ne rentre pas bien dans le gabarit, je fais une petite EQ dans le filtre actif.
Le choix de la Fc est déterminée par la similitude de directivité entre composants, sur le Arai, il se situe théoriquement entre 500 et 550Hz selon les DI de ces 2 voies (je ne parle pas de disto qui est un autre critère)

Je fais ensuite l'EQ pleine bande à partir de ma courbe cible, tout en négatif.
Cette courbe qui ne corrige de façon importante que le room gain de la pièce et les plus gros défauts dans le grave.

Le profil de la courbe correspond à la mesure au point d'écoute de cette même enceinte en "pseudo" freefield au dessus de 600Hz, puisque le couple pavillon / compression n'a jamais été mesuré en extérieur, ce qui serait bien mieux.

De ce profil de base, j'ai apporté des corrections sous la fréquence de Schroeder pour que le niveau de grave soit celui qui me convient, c'est donc sous les 600Hz, une courbe plaisir, comme toute celle qui sont d'ailleur corrigées à l'oreille car le room gain de la pièce défigure de plusieurs dB la courbe naturelle de cette même enceinte en freefileld, pas trop le choix.

Cette EQ déforme évidement le champ direct, fortement sous les 100Hz puis progressivement moins au dessus.
Sur le plateau 600 - 5kHz, pas de déformation, en dehors de celles dues à ce que perçoit le micro, provenant de la pièce, que je corrige aussi pour que la courbe mesurée soit établie dans une tolérance plus fine que si les enceintes n'étaient pas égalisées sur cette portion du signal.
Je trouve ce principe gagnant à l'écoute, ce n'est que mon avis et je respecte ceux qui pense le contraire.

Je mesure après cette EQ "pleine bande" les pentes des filtres pour voir si ces EQ n'ont pas modifiées la forme du filtrage.

Le calage temporel est calculé par la différence du temps de l'impulse, je soustrais la différence dans le filtre actif en reculant numériquement l'un des 2 composants.

Le point précis acoustique de la Fc étant connue, je le rentre dans rePhase, onglet "filter linearisation" les valeurs de ce filtre, exemple, 520Hz et LR24. Aucune correction de phase ailleurs car ma magnitude est propre.
L'impulse générée est importée pour convolution dans un Open DRC, en mono (c'est la même impulsion sur D et G.)

C'est aujourd'hui la méthode que je trouve la meilleure à l'écoute après plusieurs mois de tests et de procédures.

androuski a écrit:Sinon est-ce que tu pourrais préciser le but de tes tests ?

Essayer d'améliorer le rendu sonore du système sur la partie focalisation / spatialisation de l'écoute (le mot n'est peut-être pas le bon), qui correspond à l'immersion que peut proposer une bonne acoustique, associés à de bonnes enceintes correctement mise en oeuvre, chez moi, l'acoustique n'est pas bonne pour obtenir ce type de résultat, d'ou ces tests.

androuski a écrit: Je dirais qu'il s'agit de déterminer le type de système qui correspond le mieux à tes goûts, puisque tu sembles apprécier la spatialisation induite par la proportion + marquée de champ diffus amenée par la radiation directe, et tu dis vouloir l'améliorer.

Je pense que l'effet plait à tout ceux qui on eu la chance d'entendre l'effet de bonnes enceintes dans une bonne acoustique, comme j'ai pu entendre chez Thxrd par exemple, chez Le Daim à Bruxelles et qui était déjà bien meilleur que chez moi, je pense aussi à l'install chez Igor.
Il y a une trentaine d'année, chez mes parents, j'avais installé un atelier de voilerie dans les combles chez mes parents, 11m X 4 au sol, toit en pente sous les combles, une paire d'enceinte Mission 2 voies toute bêtes, posées au sol, tête au niveau des tweeters à 4 mètres d'un triangle qui n'était pas équilatéral, c'est mon meilleur souvenir immersif de stéréophonie, le lieu existe toujours, c'est très mat, il faudrait que je j'essaye à nouveau. De ce que je me rappel, le spot d'écoute était miniscule, un décalage de 10cm de la tête et les voies centrées au mix passaient à gauche ou à droite, spot très étroit, comme une écoute nearfield, tout en étant à 4 metres.

C'est pour moi l'un des facteurs clés d'un système réussi, sans doute le plus dur à obtenir.

androuski a écrit:Si cette spatialisation est un artefact de la reproduction non présent sur l'enregistrement, ou du moins pas de les même proportions, ça ne te gêne pas ?

Je ne le pense pas, pour ne pas avoir l'effet de la pièce, il faudrait s'en isoler, à l'aide d'un casque ou une chambre sourde, je n'ai jamais fait l'essai.

Je préfère l'écoute en salle, de part le coté justement immersif que cela peut peut offrir, chaque pièces, en fonction de la directivité des enceintes offrira ses propres effets acoustiques, tu as raison sur le fait que ce soit un artefact, mais l'oreille humaine semble plus flattée, peut être parceque cela lui parait plus naturel, je ne suis pas expert et d'autres répondrons mieux que moi sur ce fait.
Dernière édition par indien29 le 29 Jan 2019 17:39, édité 3 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2019 17:05

indien29 a écrit:Salut Androu,
Je tente de faire un LR24, il se compose d'un LR24 numérique sur les 10" et d'un Butt 12 sur la compression.
Sur une mesure RTA / MMM, mon but est d'être proche d'un LR24 acoustique.


Autant j'arrive a peu pret a concevoir le but de la mesure en RTA avec moyenne spatiale pour la correction en salle, mais autant la tu va droit dans le mur en faisant de la MMM pour ton filtre, la réponse mesurée sera totalement fausse et en plus tu n'en déduis pas la phase/temporel, regarde les sujets de mise au point de filtre dans cette section DIY, tu trouvera plein d'exemples de mise au points correctes de filtres :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6295
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 29 Jan 2019 17:26

wakup2 a écrit: La spatialisation, scène sonore et focalisation est due pour beaucoup aux premières réflexions, si l'enceinte est bien conçu et reglé avec un bon filtrage, si un raccord est mauvais avec accident de phase et de réponse ça va fortement détériorer cette focalisation.
En général, entre un système très peu directif et un autre plus directif, il est plus simple d'obtenir une bonne focalisation avec le système directif dans un salon ou les réflexions précoces sont de fortes amplitudes, ce genre de réflexions non contrôlées venant fortement détériorer l'image stéréo ! Un simple test avec un positionnement asymétrique étant flagrant de ce point de vue alors qu'il suffit de décaler les enceintes des parois et de se rapprocher de celle ci pour retrouver une belle scène stéréo précise.
En contrepartie le système moins directif pourra donner une sensation d'une scène sonore plus vaste (et encore que cela dépend de la distribution des réflexions chaque cas étant particulier) mais moins précise.
Le fait que tu trouve l'inverse me fait me poser quelques questions sur la bonne mise en oeuvre du filtre.

Dans la théorie, je suis bien d'accord avec toi !
C'est pour cette raison que j'ai commencé avec des PAV JMLC, hyper directif, mais pas immerssif, c'est bien mieux à ce niveau chez moi avec les Arai, alors que la directivité est plus ouverte, ça semble encore mieux en ouvrant plus.

Si je comprenais ou savait pourquoi, je ne poserai pas les questions, j'en sais rien car sur la théorie la règle que tu viens de poser et que je respecte, semble ne pas fonctionner chez moi, est-ce pour des raisons de mise en oeuvre ? Peut etre, peut etre pas.
Ce que je perçois aujourd'hui est le meilleur résultat obtenu à ce jour, c'est sans doute encore améliorable d'ailleur.

Je voudrais bien réussir comme expliqué plus haut a avoir la même chose avec des composants pavillonés / rendement supérieur pour moins de disto à SPL élevée, c'est l'objet des tests.


wakup2 a écrit:
Alors ça c'est étrange comme réflexion, EQ mono alors que la méthode que tu utilises serait justement la meilleurs pour corriger le couplage enceinte salle et que selon toi elle se rapproche le plus de ce que notre système auditif perçois, pour le coup il faudrait m'expliquer en quoi cette méthode permet une correction en salle idéale et qu'on arriverai même a faire sonner 2 enceintes différentes de manière identique (et qu'il faudrait faire un ABX pour les départager soit dit en passant ! :mdr: ) et la d'un coup ça ne fonctionnerait plus avec la même enceinte positionné a un autre endroit dans la salle :roll: tu essayes pourtant de nous convaincre depuis le début du contraire.


il se trouve que le perçu me parait meilleur par une EQ mono, je ne sais pas non plus pourquoi, JL Ohl pourrait expliqué, je ne suis pas suffisamment expert.
Il est possible que les différences acoustiques que perçoit le micro entre D et G déséquilibre le rendu, ça déphase aussi sans doute le système, je n'en sais rien, je me fie à mes tests et au perçu final.
Je voudrais mieux connaitre et pouvoir expliquer.

J'ai aussi testé la prise de mesure d'une seule enceinte, correction mono issue de cette mesure appliquée ensuite aux 2 enceintes, très bien mais moins bien que la prise de mesure globale et EQ globale qui est à ce jour ma préférée.

wakup2 a écrit:
Pour moi tu nous donne juste la preuve que cette méthode est faillible.

Peut etre, pour moi, seul le perçu que j'obtiens compte, j'en tire mes conclusions, bonne ou mauvaise, je ne sais pas.

Reproductible ailleurs, je pense que oui, je ne suiS d'ailleur pas le seul à le penser :

https://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/courbes-cibles-en-stereo-2-0-eq-temporelle-en-basse-freq-t30074235-330.html

JL Ohl écrit :
Ces corrections ne sont pas idéales au sens physique : on altère le champ direct pour que le résultat direct+réflexions+modes+... soit amélioré.
Comme le système auditif intègre les sons pendant une certaine durée, certaines corrections sont bénéfiques. Il est assez simple de s'en rendre compte : ajouter une réflexion importante au champ direct crée un filtrage en peigne très audible. Une correction par égalisation du premier creux en fréquence est perçue comme une amélioration et pourtant c'est une déformation nette du son direct. Pareil pour les diffractions d'enceinte, en les corrigeant par égalisation, on altère le champ direct mais on améliore quand même la qualité sonore.

Pour le couplage, il n'aS lieux qu'en très basse fréquence, ce n'est pas la bonne explication :wink: pour qu'il y'ai couplage il faudrait que l'entraxe ne dépasse pas 1/3 de la longueur d'onde.


Comme je suis curieux, j'ai acheté un Open DRC, j'ai testé et comparé, aujourd'hui c'est mon choix, si demain, dans un autre lieu, avec une autre méthode, le résultat perçu serait meilleur, je choisirai une autre méthode, je suis un amateur passionné, rien d'autre, je n'ai d'interet avec personne et je parle avec tout le monde, je fais mes choix, en explique les raisons, donc tout va bien.


wakup2 a écrit:
Oui l’asymétrie est problématique :wink: il faudrait que tu puisses comparer par une mesure de la réponse impulsionnelle dans ta zone d'écoute, et regarde l'ETC, les critères d'intelligibilité qui en découlent donnent également des infos intéressantes, peu être que la grande proximité de ton arai vis a vis du mur de droite et du meuble provoque plus de problème :wtf:


Oui, comment bien mettre en oeuvre ces mesures ?
Dernière édition par indien29 le 30 Jan 2019 0:17, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2019 17:27

Le concept de la mesure en quasi freefield au point d'écoute je ne suis pas certain de piger :wtf:
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 20477
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • offline

Message » 29 Jan 2019 17:55

J'ai copié la courbe de réponse des enceintes, filtrées et égalisées en freefiled dans mon salon à la mesure à l'aide de Wakup, par la technique du fenetrage qu'il maitrise super bien.

Ca ne vaut évidement pas une mesure en extérieur, mais le resultat était excellent.

J'ai copié cette référence qui me plaisait à l'écoute pour la partie pavillon, par une mesure MMM au point d'écoute afin de tracer le gabarit de ma courbe cible.

Après égalisation pleine bande, les mesures sont superposables, le profil est le même et me sert de référence "enceintes plates" au dessus de 600Hz.
Cet été, je voudrais prendre le temps de faire de mesures en extérieur, pas certains que ce soit très différent dans l'axe.

Si cette courbe n'est pas respectée, un peu poussée vers le haut, ce serait très vite audible et très vite insupportable, c'est sensible à 0,5dB.

Grace à cela, j'ai le gabarit type de ma pièce qui me permet de rapidement d'égaliser n'importe quel composants, modifier n'importe quel filtrage, je refait l'EQ derriere depuis mon gabarit et c'est bon.

C'est une autre façon de faire, je ne dit pas que c'est la meilleure, mais cela me convient, c'est aussi et surtout pratique et rapide (entre 10 et 15 minutes tout inclut entres mesures, EQ et implantation de l'impulsion)

L'EQ est générée au travers du module EQ de REW, ensuite exportée vers rephase qui lui génère mon fichier .bin pour l'Open DRC

Ca ne marche que sur la zone du volume scané en MMM

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2019 18:08

indien29 a écrit:
wakup2 a écrit: La spatialisation, scène sonore et focalisation est due pour beaucoup aux premières réflexions, si l'enceinte est bien conçu et reglé avec un bon filtrage, si un raccord est mauvais avec accident de phase et de réponse ça va fortement détériorer cette focalisation.
En général, entre un système très peu directif et un autre plus directif, il est plus simple d'obtenir une bonne focalisation avec le système directif dans un salon ou les réflexions précoces sont de fortes amplitudes, ce genre de réflexions non contrôlées venant fortement détériorer l'image stéréo ! Un simple test avec un positionnement asymétrique étant flagrant de ce point de vue alors qu'il suffit de décaler les enceintes des parois et de se rapprocher de celle ci pour retrouver une belle scène stéréo précise.
En contrepartie le système moins directif pourra donner une sensation d'une scène sonore plus vaste (et encore que cela dépend de la distribution des réflexions chaque cas étant particulier) mais moins précise.
Le fait que tu trouve l'inverse me fait me poser quelques questions sur la bonne mise en oeuvre du filtre.

Dans la théorie, je suis bien d'accord avec toi !
C'est pour cette raison que j'ai commencé avec des PAV JMLC, hyper directif, mais pas immerssif, c'est bien mieux à ce niveau chez moi avec les Arai, alors que la directivité est plus ouverte, ça semble encore mieux en ouvrant plus.

Si je comprenais ou savait pourquoi, je ne poserai pas les questions, j'en sais rien car sur la théorie la règle que tu viens de poser et que je respecte, semble ne pas fonctionner chez moi, est-ce pour des raisons de mise en oeuvre ? Peut etre, peut etre pas.
Ce que je perçois aujourd'hui est le meilleur résultat obtenu à ce jour, c'est sans doute encore améliorable d'ailleur.

Je voudrais bien réussir comme expliqué plus haut a avoir la même chose avec des composants pavillonés / rendement supérieur pour moins de disto à SPL élevée, c'est l'objet des tests.



Alors pour commencer ce n'est pas qu'une théorie, c'est un constat en pratique et c'est très facilement explicable, c'est la base de chez la base en acoustique des salle.
Le pavillon JMLC j'ai eu aussi, et je m'en suis justement a l'époque pour mieux comprendre ce dont nous parlons ici, l'influence de la directivité sur la salle, la distance critique, ect...
Ce type de pavillon a directivité fortement croissante arrange le problème des réflexion précoce (dans l'aigue) montre également un gros déséquilibre et une forte variation du rapport direct diffus et une impression de projection, c'est tout a fait normal car tu ne reçois quasi que du champs direct dans l'aigue alors que dans le medium bas-medium tu as une faible directivité comme toujours.... donc forcément le déséquilibre est important, une mesure du C20 par exemple montre une courbe fortement croissante.
Et c'est donc pour cette raison qu'il faut trouver le problème, filtrage ? (si c'est fait via une MMM j'ai de gros gros doute quand a sa bonne mise en oeuvre....) ou un placement qui favoriserai le dôme par rapport au arai ????


indien29 a écrit:
wakup2 a écrit:
Alors ça c'est étrange comme réflexion, EQ mono alors que la méthode que tu utilises serait justement la meilleurs pour corriger le couplage enceinte salle et que selon toi elle se rapproche le plus de ce que notre système auditif perçois, pour le coup il faudrait m'expliquer en quoi cette méthode permet une correction en salle idéale et qu'on arriverai même a faire sonner 2 enceintes différentes de manière identique (et qu'il faudrait faire un ABX pour les départager soit dit en passant ! :mdr: ) et la d'un coup ça ne fonctionnerait plus avec la même enceinte positionné a un autre endroit dans la salle :roll: tu essayes pourtant de nous convaincre depuis le début du contraire.


il se trouve que le perçu me parait meilleur par une EQ mono, je ne sais pas non plus pourquoi, JL Ohl pourrait expliqué, je ne suis pas suffisamment expert.
Il est possible que les différences acoustiques que perçoit le micro entre D et G déséquilibre le rendu, ça déphase aussi sans doute le système, je n'en sais rien, je me fie à mes tests et au perçu final.
Je voudrais mieux connaitre et pouvoir expliquer.

J'ai aussi testé la prise de mesure d'une seule enceinte, correction mono issue de cette mesure appliquée ensuite aux 2 enceintes, très bien mais moins bien que la prise de mesure globale et EQ globale qui est à ce jour ma préférée.


Et pour moi cela prouve parfaitement ce dont je parle depuis le début ! Cela prouve que la non prise en compte du direct ou avec un temps d'intégration temporel dans ce genre d'EQ est dommageable !


indien29 a écrit:
wakup2 a écrit:
Pour moi tu nous donne juste la preuve que cette méthode est faillible.

Peut etre, pour moi, seul le perçu que j'obtiens compte, j'en tire mes conclusions, bonne ou mauvaise, je ne sais pas ? Reproductible ailleurs, je pense que oui, je ne susi d'ailleur pas le seul à le penser :

https://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/courbes-cibles-en-stereo-2-0-eq-temporelle-en-basse-freq-t30074235-330.html

[color=#0000FF]JL Ohl écrit :
Ces corrections ne sont pas idéales au sens physique : on altère le champ direct pour que le résultat direct+réflexions+modes+... soit amélioré.
Comme le système auditif intègre les sons pendant une certaine durée, certaines corrections sont bénéfiques. Il est assez simple de s'en rendre compte : ajouter une réflexion importante au champ direct crée un filtrage en peigne très audible. Une correction par égalisation du premier creux en fréquence est perçue comme une amélioration et pourtant c'est une déformation nette du son direct. Pareil pour les diffractions d'enceinte, en les corrigeant par égalisation, on altère le champ direct mais on améliore quand même la qualité sonore.


Ba si tu lis bien, tu cite ohl qui dit lui même que certaines correction sont bénéfique en rapport a notre système auditif qui intègre des sons pendant une certaine durée :mdr: l’égalisation du premier creux qui est en général quand même un énorme creux :lol: bien sur que ca sera mieux que rien ! et en même temps il précise que certaines correction sont bénéfique.... a bon pas toutes ??? a ton avis le premier creux d'un gros filtrage en peigne isolé, qu'est ce qui se passe si je bouge le micro et que la distance de la réflexion qui en est la cause varie ? ba il varie aussi :mdr: dans l'aigue oublie :lol: dans le medium, ba va falloir être caler dans le siège avec une minerve et rien que l'écartement de tes 2 oreille fera varier le creux.... dans le bas medium oui c'est valable pour une position mono auditeur.
Pour ce qui est d'une diffraction d'enceintes et de baffle, ba rassure toit u peu le considérer comme étant du direct.... fait un effort de compréhension, rappel toi des 2 documents que j'ai partagé.
En fait tu n'as tout simplement pas vraiment compris de quoi il est question et ou sont les limites.



indien29 a écrit:Comme je suis curieux, j'ai acheté un Open DRC, j'ai testé et comparé, aujourd'hui c'est mon choix, si demain, dans un autre lieu, avec une autre méthode, le résultat perçu serait meilleur, je choisirai une autre méthode, je suis un amateur passionné, rien d'autre, je n'ai d'interet avec personne et je parle avec tout le monde, je fais mes choix, en explique les raisons, donc tout va bien.


Et c'est tout a ton honneur, c'est en testant et essayant qu'on apprend et pour cela on voie tous que tu es motivé ! Mais encore une fois, avant de donner des conclusions et d'affirmer des choses, vérifie et étudie réellement la question en profondeur :wink:


indien29 a écrit:
wakup2 a écrit:
Oui l’asymétrie est problématique :wink: il faudrait que tu puisses comparer par une mesure de la réponse impulsionnelle dans ta zone d'écoute, et regarde l'ETC, les critères d'intelligibilité qui en découlent donnent également des infos intéressantes, peu être que la grande proximité de ton arai vis a vis du mur de droite et du meuble provoque plus de problème :wtf:


Oui, comment bien mettre en oeuvre ces mesures ?


Comme déjà dit, tu fait quelques mesures de réponde impulsionnelles a ton point d'écoute, et tu regarde l'ETC, les réflexions, la décroissance énergétique, l'EDT, les critères d'intelligibilités :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6295
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 29 Jan 2019 18:17

didier34 a écrit:Speedbad tu m'étonne mais bon... la 2450SL apriori c'est mieux que 2450 ou 2446. (les dias) et ça file aussi haut que la 18's 1095, les courbes sont quasi superposables avec les Arai de dimensions quasi similaires.


Les réponses, enfin les allures sont proche, les EQ étant a effectuées étant très proches, mais le comportement reste tout de même très différent :wink: elle monte a 21KHz la 2450SL dans le Arai contre 23KHz pour la NSD1095, ce qui est très honorable pour la 2450SL :wink:

Mais si on regarde en détails le comportement n'est pas comparable.

NSD1095 burst decay
Image

2450SL burst decay
Image

NSD1095 waterfall
Image

2450SL waterfall
Image
Dernière édition par wakup2 le 29 Jan 2019 18:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6295
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 29 Jan 2019 18:23

Clairement il n'y a pas photo entre les deux, et ce comportement dans l'aigu de la JBL je suppose que ça s'entends très bien !
Avatar de l’utilisateur
Kro
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 28160
Inscription: 12 Jan 2004 19:24
Localisation: L'Isle d'Abeau (38)
  • online

Message » 29 Jan 2019 18:28

Pour ça qu’il faut mettre un Fostex au dessus :oldy: :hehe:

La configuration dans mon profil


-JBL Pro - TAD - Fostex - Yamaha Pro - Marantz - Zappiti - JVC -
<< HC-Cocoon >>
Avatar de l’utilisateur
CDGG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7425
Inscription: 29 Mai 2007 22:02
Localisation: GRENOBLE
  • offline

Message » 29 Jan 2019 18:41

JL Ohl écrit :
Ces corrections ne sont pas idéales au sens physique : on altère le champ direct pour que le résultat direct+réflexions+modes+... soit amélioré.
Comme le système auditif intègre les sons pendant une certaine durée, certaines corrections sont bénéfiques. Il est assez simple de s'en rendre compte : ajouter une réflexion importante au champ direct crée un filtrage en peigne très audible. Une correction par égalisation du premier creux en fréquence est perçue comme une amélioration et pourtant c'est une déformation nette du son direct. Pareil pour les diffractions d'enceinte, en les corrigeant par égalisation, on altère le champ direct mais on améliore quand même la qualité sonore.


Wakup2 a écrit:
Ba si tu lis bien, tu cite ohl qui dit lui même que certaines correction sont bénéfique en rapport a notre système auditif qui intègre des sons pendant une certaine durée :mdr: l’égalisation du premier creux qui est en général quand même un énorme creux :lol: bien sur que ca sera mieux que rien ! et en même temps il précise que certaines correction sont bénéfique.... a bon pas toutes ??? a ton avis le premier creux d'un gros filtrage en peigne isolé, qu'est ce qui se passe si je bouge le micro et que la distance de la réflexion qui en est la cause varie ? ba il varie aussi :mdr: dans l'aigue oublie :lol: dans le medium, ba va falloir être caler dans le siège avec une minerve et rien que l'écartement de tes 2 oreille fera varier le creux.... dans le bas medium oui c'est valable pour une position mono auditeur.


Tu ne fais ton raisonnement que sur la longueur d'onde (Fréquence / vitesse du son), mais comme tu as aussi essayé la mesure MMM, tu as constaté que ce n'est pas cette règle qui s'applique pour cause de balayage, je n'ai pas l'expertise de JLO pour te répondre dans le détail, mais on pourrait lui demander.

Pour le reste, je fais l'état des lieux, le but pour moi étant de progresser, toute ton aide est bonne à prendre alors j'écoute aussi ce que tu dis (et depuis un moment d'ailleurs, sauf pour ce détail, mais on est pas faché :wink: )

Merci à toi en tout cas pour toute tes réponses et ton temps !

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2019 19:16

CDGG a écrit:Pour ça qu’il faut mettre un Fostex au dessus :oldy: :hehe:

Ou des dia Radian :hehe:, on veut des CSD :D
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2726
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message