Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: 4AD, Ourobouros et 28 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Haute-Fidélité, copie conforme de la réalité.

Message » 13 Mai 2009 17:01

PLaddict a écrit:Je vais être moins sibylllin... :roll:
Le terme Hi-Fi est un terme marketing, point. En admettant qu'un jour le monde de la Haute-Fidélité soit vraiment une copie conforme de la réalité, ce jour là il n'y aura plus qu'une seule marque sur le marché... :wink:


Tout ça pour ça. :(

A chacun sa façon d'aborder cette question. Il y a probablement un problème de génération qui fait que les gens ne ressentent pas les choses de la même façon, question de culture. Quand je dis culture, je veux simplement rappeler qu'il y a plus de cinquante ans, la musique électronique n'existait pour ainsi dire pas. Sur son installation, on écoutait des musiques que l'on avait l'habitude d'entendre en vrai, parfois même chez soi, car chaque famille bourgeoise avait son piano à domicile et si je parle de bourgeois, c'est parce qu'il y a cinquante ans le matériel coûtait un saladier, comme diraient mes voisins suisses. C'était donc plutôt élitiste. A cette époque, j'habitais en Allemagne et les installations sonores sophistiquées étaient déjà nombreuses. Notre voisin le plus proche possédait un piano de concert et organisait des récitals chez lui. Ecoute passive et active mais aussi pratique de la musique étaient souvent associées. A cette époque, haute-fidélité puis sa contraction hi-fi avaient un sens réel. On cherchait à s'approcher de ce qu'on connaissait souvent mieux qu'aujourd'hui.

Haute-fidélité n'est pas un qualificatif marketing à l'origine, c'est un journaliste qui a inventé cette expression pour traduire ses impressions. Il est vrai que par rapport à un Teppaz, les chaînes de l'époque étaient vraiment prodigieuses.

On ne peut donc pas nier que pour toute une génération, dont je fais partie, la haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé. C'est cela qui est réellement enthousiasmant.

Je comprends qu'un jeune puisse ne pas du tout comprendre les choses de la même façon car ses bases musicales sont très différentes. La chaîne fait presque toujours partie du principe d'émission de la musique. Sans elle beaucoup de musiques actuelles seraient muettes. Elle participe donc au processus de création, ce qui n'est pas du tout vrai quand on parle de musique classique ou folklorique ou de jazz New-Orleans...

Quant à dire qu'il ne restera plus qu'une seule marque, je ne le crois pas. D'abord, nous n'y sommes pas ensuite, le design peut être très différent. Aujourd'hui, plusieurs amplis IcePower au ramage strictement identique mais au plumage différent (et le prix itou), cohabitent et font le bonheur d'audiophiles aux aspirations esthétiques différentes mais à l'exigence sonore comparable.

Monsieur Cabasse disait: "Dupont n'a jamais prétendu allumer mieux les cigarettes." je n'ai pas fini de la ressortir celle-là.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Annonce

Message par Google » 13 Mai 2009 17:01

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Mai 2009 19:13

Philippe Muller a écrit:...
On ne peut donc pas nier que pour toute une génération, dont je fais partie, la haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé. C'est cela qui est réellement enthousiasmant.
...

Nous sommes d'accord ! :D "La haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé"... et ne sera donc jamais la copie conforme de la réalité.

Pour aller un peu plus loin, en introduction de ce sujet, page 1, vous disiez :
Philippe Muller a écrit:...
Ce sujet est ouvert, en priorité, à ceux qui ont une approche rationnelle des choses.
...

Alors, n'est-il pas rationnel de dire que les mots "haute" et "fidélité", qui signifient "qualité de ce qui est hautement conforme à la réalité, à un modèle, à un original" sont usurpés pour désigner un matériel qui ne reproduit pas l'exacte réalité ? D'où ma réflexion sur le fait qu'il s'agit plus d'une dénomination marketing que d'une vérité (merci au passage sur l'origine de cette dénomination).


Philippe Muller a écrit:Quant à dire qu'il ne restera plus qu'une seule marque, je ne le crois pas. D'abord, nous n'y sommes pas ensuite, le design peut être très différent. Aujourd'hui, plusieurs amplis IcePower au ramage strictement identique mais au plumage différent (et le prix itou), cohabitent et font le bonheur d'audiophiles aux aspirations esthétiques différentes mais à l'exigence sonore comparable.

Le monde de la Haute-Fidélité ne serait donc pas basé purement sur l'aspect qualitatif ? :o
:roll:

Sinon je ne pense vraiment pas que l'origine de nos points de vue divergents soit une question de génération. J'écoute essentiellement de la musique electro-acoustique, jazz, pop (beaucoup de concerts) et très peu, je l'avoue, de musique classique. Je cherche également de me rapprocher le plus à ce que j'ai entendu lors de ses concerts. Je ne parle pas que des grandes salles, style Zeniths, mais également des petites salles, 60 personnes à tout casser avec sur scène piano, guitare, contrebasse... et voix. D'ailleurs mes enceintes de prédilection sont de type monitoring, pas forcément modernes...

Philippe Muller a écrit:...
Monsieur Cabasse disait: "Dupont n'a jamais prétendu allumer mieux les cigarettes." je n'ai pas fini de la ressortir celle-là.

Oui, mais... quelqu'un qui allume son cigare (pfff pas bien...) avec un Dupont, le message qu'il fait passer est sans ambiguïté.
Par contre tout comme moi, vous devez connaître des personnes qui justifient l'achat de tel ampli ou de telles enceintes pour leurs qualités exceptionnelles, mais qui ne les aurait pas achetés si il ou elles avaient coûtés la moitié voir le quart du prix. Sommes nous vraiment toujours en train de parler de Haute-Fidélité là ? :-?
PLaddict
 
Messages: 23
Inscription: 24 Avr 2009 15:10
  • offline

Message » 13 Mai 2009 19:27

PLaddict a écrit:
Philippe Muller a écrit:...
On ne peut donc pas nier que pour toute une génération, dont je fais partie, la haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé. C'est cela qui est réellement enthousiasmant.
...

Nous sommes d'accord ! :D "La haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé"... et ne sera donc jamais la copie conforme de la réalité.

Pour aller un peu plus loin, en introduction de ce sujet, page 1, vous disiez :
Philippe Muller a écrit:...
Ce sujet est ouvert, en priorité, à ceux qui ont une approche rationnelle des choses.
...

Alors, n'est-il pas rationnel de dire que les mots "haute" et "fidélité", qui signifient "qualité de ce qui est hautement conforme à la réalité, à un modèle, à un original" sont usurpés pour désigner un matériel qui ne reproduit pas l'exacte réalité ? D'où ma réflexion sur le fait qu'il s'agit plus d'une dénomination marketing que d'une vérité (merci au passage sur l'origine de cette dénomination).


Philippe Muller a écrit:Quant à dire qu'il ne restera plus qu'une seule marque, je ne le crois pas. D'abord, nous n'y sommes pas ensuite, le design peut être très différent. Aujourd'hui, plusieurs amplis IcePower au ramage strictement identique mais au plumage différent (et le prix itou), cohabitent et font le bonheur d'audiophiles aux aspirations esthétiques différentes mais à l'exigence sonore comparable.

Le monde de la Haute-Fidélité ne serait donc pas basé purement sur l'aspect qualitatif ? :o
:roll:

Sinon je ne pense vraiment pas que l'origine de nos points de vue divergents soit une question de génération. J'écoute essentiellement de la musique electro-acoustique, jazz, pop (beaucoup de concerts) et très peu, je l'avoue, de musique classique. Je cherche également de me rapprocher le plus à ce que j'ai entendu lors de ses concerts. Je ne parle pas que des grandes salles, style Zeniths, mais également des petites salles, 60 personnes à tout casser avec sur scène piano, guitare, contrebasse... et voix. D'ailleurs mes enceintes de prédilection sont de type monitoring, pas forcément modernes...

Philippe Muller a écrit:...
Monsieur Cabasse disait: "Dupont n'a jamais prétendu allumer mieux les cigarettes." je n'ai pas fini de la ressortir celle-là.

Oui, mais... quelqu'un qui allume son cigare (pfff pas bien...) avec un Dupont, le message qu'il fait passer est sans ambiguïté.
Par contre tout comme moi, vous devez connaître des personnes qui justifient l'achat de tel ampli ou de telles enceintes pour leurs qualités exceptionnelles, mais qui ne les aurait pas achetés si il ou elles avaient coûtés la moitié voir le quart du prix. Sommes nous vraiment toujours en train de parler de Haute-Fidélité là ? :-?


Ce n'est parce que ça ne sera jamais l'exacte copie qu'il faut appeler les choses par un autre nom. Il faut retenir le côté relatif des choses. Haute-Fidélité et copie conforme sont des objectifs qu'il faut bien nommer. Dire d'une chaîne qu'elle est haute-fidélité en valeur absolue est évidemment faux et prétentieux mais certaines le sont considérablement plus que les boîtes à musiques qui occupent les nuits et les jours de quelques-uns.

Si l'on parle de sons totalement électroniques, certaines musiques en sont composées, on peut dire que la haute-fidélité est possible. Recréer les conditions exactes de la création de ces musiques est tout à fait réalisable. Donc l'appellation n'est pas usurpée. Elle ne s'applique simplement pas à tout.

La qualité sonore n'est pas incompatible avec la notion de luxe et de beauté de l'objet. J'y suis sensible comme tout le monde. Entre deux amplis aussi bons l'un que l'autre, je n'hésiterai pas. Si mes moyens me le permettent, je prendrai celui que je trouve le plus beau. Certains font le contraire par principe.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mai 2009 7:22

PLaddict a écrit:Nous sommes d'accord ! :D "La haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé"... et ne sera donc jamais la copie conforme de la réalité.



C'est méconnaitre les promesses concrétisables des techniques de réalités virtuelles. :cry:

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 14 Mai 2009 9:06

Depuis le début de ce topic on se pose la question maintes et maintes fois de la possibilité ou pas d'atteindre la Haute-Fidélité, ce qui revient à savoir si on peut ou pas parler de Hi-Fi pour nos chaînes.

Il me semble que si on admet qu'une chaîne hi-fi est capable de retranscrire exactement une musique électronique telle que son créateur a voulu qu'elle soit rendue, l'objectif sera atteint. En effet, cela revient à dire que la chaîne hi-fi en question serait totalement transparente par rapport au message musical gravé sur le support.

Pour le cas des musiques acoustiques "naturelles" (encore que même celles-là ne soient que fabriquées par les humains via des instruments qu'ils ont créés), l'objectif sera atteint également, le seul biais restant étant celui de l'enregistrement, dont la technique, le déroulement et la sophistication peuvent avoir des implications sur la chaîne hifi elle-même.

Depuis de nombreuses pages on essaye de ne pas parler de l'enregistrement, mais le fait est qu'il conditionne la manière dont sera retranscrite la musique par la chaîne et qu'il peut même amener à faire des choix technologiques sur cette chaîne (cf les possibilités futures d'arriver à plus de réalisme, explorées précédemment). Du coup on n'arrive pas à ne pas en parler... et on a du mal à avancer ; le fait que régulièrement quelqu'un qui découvre ce fil repose sans cesse les mêmes questions est à mon avis symtomatique, non pas qu'il y ait un complot monté contre l'avancement de ce fil, mais que la façon dont on s'est fixé des objectifs ne permet pas d'avancer...?
popette59
 
Messages: 2455
Inscription: 17 Juin 2008 19:11
  • offline

Message » 14 Mai 2009 9:49

popette59 a écrit:Depuis le début de ce topic on se pose la question maintes et maintes fois de la possibilité ou pas d'atteindre la Haute-Fidélité, ce qui revient à savoir si on peut ou pas parler de Hi-Fi pour nos chaînes.

Il me semble que si on admet qu'une chaîne hi-fi est capable de retranscrire exactement une musique électronique telle que son créateur a voulu qu'elle soit rendue, l'objectif sera atteint. En effet, cela revient à dire que la chaîne hi-fi en question serait totalement transparente par rapport au message musical gravé sur le support.

Pour le cas des musiques acoustiques "naturelles" (encore que même celles-là ne soient que fabriquées par les humains via des instruments qu'ils ont créés), l'objectif sera atteint également, le seul biais restant étant celui de l'enregistrement, dont la technique, le déroulement et la sophistication peuvent avoir des implications sur la chaîne hifi elle-même.

Depuis de nombreuses pages on essaye de ne pas parler de l'enregistrement, mais le fait est qu'il conditionne la manière dont sera retranscrite la musique par la chaîne et qu'il peut même amener à faire des choix technologiques sur cette chaîne (cf les possibilités futures d'arriver à plus de réalisme, explorées précédemment). Du coup on n'arrive pas à ne pas en parler... et on a du mal à avancer ; le fait que régulièrement quelqu'un qui découvre ce fil repose sans cesse les mêmes questions est à mon avis symtomatique, non pas qu'il y ait un complot monté contre l'avancement de ce fil, mais que la façon dont on s'est fixé des objectifs ne permet pas d'avancer...?


Ce n'est pas grave, nous avons toute l'éternité devant nous. Je ne vois pas comment ce fil pourrait avancer beaucoup plus vite que le sujet lui-même. Parler de prise de son à l'heure actuelle ne fera pas avancer notre affaire. Si on veut me faire dire que deux canaux, ça marche, c'est peine perdue. 2 canaux, c'est le minimum syndical pour obtenir une certaine localisation en azimut mais pas en site et ça ne marche pas du point de vue de la fidélité sans restriction. Je ne suis pas là pour justifier certaines approches correctives qui ne font que masquer les vrais problèmes. La correction, c'est de la correction; c'est donc du masquage. Quand on parle de reproduction, on commence par définir les conditions qui permettraient d'y parvenir. Ce n'est qu'après que nous pouvons chercher à nous rapprocher de cet idéal en utilisant des moyens détournés tels que l'égalisation, l'écho artificiel produit par 250 enceintes si l'on veut etc... En attendant, ce sujet n'avancera pas tant que nous partirons de la situation actuelle de la hifi. Il faut partir de l'idéal et mesurer ce qui nous en sépare.

La musique acoustique et les instruments qui la produisent ont une sacrée différence par rapport à l'électronique. Ces instruments sont à la fois beaucoup plus complexes et le son qu'ils produisent n'a jamais connu le haut-parleur qui est infiniment moins performant. Amusez vous à enregistrer un coup de marteau sur une enclume avec un micro puis une enceinte reproduisant la même enclume. Vous verrez combien l'attaque aura été altérée. Cette différence nous permet d'évaluer les pertes. La musique électronique n'existe que par le haut-parleur et pour la reproduire fidèlement, il faudrait disposer des mêmes conditions électroacoustiques que le créateur de ces sons sinon, ça ne voudra plus rien dire, ce sera de la réinterprétation.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mai 2009 10:03

Philippe Muller a écrit:...
Si l'on parle de sons totalement électroniques, certaines musiques en sont composées, on peut dire que la haute-fidélité est possible. Recréer les conditions exactes de la création de ces musiques est tout à fait réalisable. Donc l'appellation n'est pas usurpée. Elle ne s'applique simplement pas à tout.
...

Oui mais voilà, on ne parle pas (que) de sons totalement électroniques... :wink:


Philippe Muller a écrit:La qualité sonore n'est pas incompatible avec la notion de luxe et de beauté de l'objet. J'y suis sensible comme tout le monde. Entre deux amplis aussi bons l'un que l'autre, je n'hésiterai pas. Si mes moyens me le permettent, je prendrai celui que je trouve le plus beau. Certains font le contraire par principe.

On parle là de deux choses différentes (bien que liées), et la confusion vient de l'appellation "Haute-Fidélité". Soit on l'emploi pour définir les qualités de reproduction intrinsèques d'un équipement, soit on l'emploi pour définir un "milieu". En essayant d'être cohérent quand j'expose mon point de vue, cohérent également avec le sujet de ce topic, je n'ai pris en compte que le premier aspect de l'appellation "Haute-Fidélité", qui ne tient compte que de l'aspect qualitatif. Un peu dans l'esprit des test ABX si j'ai bien compris (je n'y ai jamais participé, et puis c'est un autre sujet...).


Philippe Muller a écrit:...
Ce n'est parce que ça ne sera jamais l'exacte copie qu'il faut appeler les choses par un autre nom. Il faut retenir le côté relatif des choses.
...

C'est exactement ce que je pense, mais pas du tout ce qui semblait être l'objet de ce topic. Nous sommes donc d'accord. :D
PLaddict
 
Messages: 23
Inscription: 24 Avr 2009 15:10
  • offline

Message » 14 Mai 2009 10:17

frgirard a écrit:
PLaddict a écrit:Nous sommes d'accord ! :D "La haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé"... et ne sera donc jamais la copie conforme de la réalité.



C'est méconnaitre les promesses concrétisables des techniques de réalités virtuelles. :cry:

Francois :wink:

En faisant référence au passé : cela fait des décennies que l'on parle de Haute-Fidélité. Quid des techniques de réalités virtuelles dans les années 60 ?
En faisant référence au futur : cela signifie donc qu'un jour on arrivera à un stade ou l'on pourra reproduire l'exacte réalité (nous n'y sommes pas encore, pas vrai ?). Donc ce jour là, il n'y aura plus d'évolution possible. A moins que les réalités virtuelles aillent au delà de la réalité ? :roll:
Pour faire une analogie, de mon point de vue, la reproduction sonore fidèle de la réalité est comparable au zéro absolu. On pourra s'y rapprocher mais jamais l'atteindre.

Ceci ne s'applique peut-être pas pour la musique électronique. Mais en ce qui concerne la musique électronique je ne parle pas de reproduction, mais de restitution et la nuance est beaucoup moins anodine que l'on pourrait l'imaginer...
PLaddict
 
Messages: 23
Inscription: 24 Avr 2009 15:10
  • offline

Message » 14 Mai 2009 10:31

PLaddict a écrit:
Philippe Muller a écrit:...
Si l'on parle de sons totalement électroniques, certaines musiques en sont composées, on peut dire que la haute-fidélité est possible. Recréer les conditions exactes de la création de ces musiques est tout à fait réalisable. Donc l'appellation n'est pas usurpée. Elle ne s'applique simplement pas à tout.
...

Oui mais voilà, on ne parle pas (que) de sons totalement électroniques... :wink:

merci de me le rappeler

Philippe Muller a écrit:La qualité sonore n'est pas incompatible avec la notion de luxe et de beauté de l'objet. J'y suis sensible comme tout le monde. Entre deux amplis aussi bons l'un que l'autre, je n'hésiterai pas. Si mes moyens me le permettent, je prendrai celui que je trouve le plus beau. Certains font le contraire par principe.

On parle là de deux choses différentes (bien que liées), et la confusion vient de l'appellation "Haute-Fidélité". Soit on l'emploi pour définir les qualités de reproduction intrinsèques d'un équipement, soit on l'emploi pour définir un "milieu". En essayant d'être cohérent quand j'expose mon point de vue, cohérent également avec le sujet de ce topic, je n'ai pris en compte que le premier aspect de l'appellation "Haute-Fidélité", qui ne tient compte que de l'aspect qualitatif. Un peu dans l'esprit des test ABX si j'ai bien compris (je n'y ai jamais participé, et puis c'est un autre sujet...).

ce sont deux choses différentes qui ne sont pas liées.


Philippe Muller a écrit:...
Ce n'est parce que ça ne sera jamais l'exacte copie qu'il faut appeler les choses par un autre nom. Il faut retenir le côté relatif des choses.
...


C'est exactement ce que je pense, mais pas du tout ce qui semblait être l'objet de ce topic. Nous sommes donc d'accord. :D

Je crois que je vais retourner à l'école pour apprendre à m'exprimer. Ou bien, vous n'avez pas vraiment fait l'effort de lire l'essentiel



La difficulté avec un sujet assez long, c'est que les intervenants de dernière heure ne se sont pas farcis toutes les pages et viennent parfois plomber la discussion par des retours en arrière incessants. Je suis désolé d'être aussi direct mais parfois, on a l'impression de revenir au point de départ.

Le sujet du topic concerne la définition de ce qu'est haute-fidélité et pas un point sur la situation de la fidélité de nos jours. Bien entendu, on n'y échappera pas mais je tiens à faire le chemin à l'envers, partant du modèle et non de sa pâle copie.

On peut parler de fidélité si ce que l'on écoute ou ce que l'on voit peut être comparé au modèle sinon c'est subjectif. Les audiophiles confondent "ressemblant" et "fidèle" quand ils parlent de reproduction et ils ont tort. C'est justement parce que les mots sont utilisés sans rigueur que l'on finit par ne plus avancer car chacun finit par avoir raison.

Avant d'être fidèle, il faut passer par les étapes intermédiaires, c'est une évidence. Mais pour évoluer, il faut savoir où aller.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mai 2009 11:11

PLaddict a écrit:
frgirard a écrit:
PLaddict a écrit:Nous sommes d'accord ! :D "La haute-fidélité reste un idéal de reproduction qui, comme tout idéal peut être approché mais jamais égalé"... et ne sera donc jamais la copie conforme de la réalité.



C'est méconnaitre les promesses concrétisables des techniques de réalités virtuelles. :cry:

Francois :wink:

En faisant référence au passé : cela fait des décennies que l'on parle de Haute-Fidélité. Quid des techniques de réalités virtuelles dans les années 60 ?
En faisant référence au futur : cela signifie donc qu'un jour on arrivera à un stade ou l'on pourra reproduire l'exacte réalité (nous n'y sommes pas encore, pas vrai ?). Donc ce jour là, il n'y aura plus d'évolution possible. A moins que les réalités virtuelles aillent au delà de la réalité ? :roll:
Pour faire une analogie, de mon point de vue, la reproduction sonore fidèle de la réalité est comparable au zéro absolu. On pourra s'y rapprocher mais jamais l'atteindre.

Ceci ne s'applique peut-être pas pour la musique électronique. Mais en ce qui concerne la musique électronique je ne parle pas de reproduction, mais de restitution et la nuance est beaucoup moins anodine que l'on pourrait l'imaginer...


l'exacte réalité nous sera a jamais inaccessible : en neurologie, il est un fait établi que la réalité que nous percevons est une reconstruction issus de notre cerveau. Il suffira de mettre en place les techniques permettant de le tromper.

Les illusions d'optique classiques, les sons modifiant l'odorat montrent que sans technique nos sens peuvent être abusés facilement.
On commence à savoir piloter de maniére rudimentaire des automates par la pensée sans technique invasive.
les jeux vidéo au réalisme grossier plongent les gamins dans un monde virtuel dont certains ont le plus grand mal à en sortir.
Les simulateurs sont de plus en plus réaliste grace à l'augmentation de la puissance de calcul.
Les protéses électroniques pilotées par le systéme nerveu sont de plus en plus perfectionnées.
Et si un jour l'ordinateur quantique voit le jour, ça sera une explosion technologique difficilement appréciable.

La haute fidélité n'est qu'une question de temps.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 14 Mai 2009 11:16

PLaddict a écrit:..... zéro absolu. On pourra s'y rapprocher mais jamais l'atteindre.

...



je suis pas d'accord. je pense que sarkozy y est arrivé sans trop de difficulté !




....je sors.... :oops:
Mahler
 
Messages: 12953
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 14 Mai 2009 11:53

popette59 a écrit:Depuis le début de ce topic on se pose la question maintes et maintes fois de la possibilité ou pas d'atteindre la Haute-Fidélité, ce qui revient à savoir si on peut ou pas parler de Hi-Fi pour nos chaînes.

Il me semble que si on admet qu'une chaîne hi-fi est capable de retranscrire exactement une musique électronique telle que son créateur a voulu qu'elle soit rendue, l'objectif sera atteint. En effet, cela revient à dire que la chaîne hi-fi en question serait totalement transparente par rapport au message musical gravé sur le support.
En ce qui concerne la musique électronique, la notion de Haute-Fidélité est biaisée, voir mon post précédent... (reproduction vs. restitution...)

Pour le cas des musiques acoustiques "naturelles" (encore que même celles-là ne soient que fabriquées par les humains via des instruments qu'ils ont créés), l'objectif sera atteint également, le seul biais restant étant celui de l'enregistrement, dont la technique, le déroulement et la sophistication peuvent avoir des implications sur la chaîne hifi elle-même.
Oui l'enregistrement est un des critères à prendre en compte, tout a fait d'accord (bien que lorsqu'on parle de Haute-Fidélité l'on fasse référence au matériel et non pas à l'enregistrement)

Depuis de nombreuses pages on essaye de ne pas parler de l'enregistrement, mais le fait est qu'il conditionne la manière dont sera retranscrite la musique par la chaîne et qu'il peut même amener à faire des choix technologiques sur cette chaîne (cf les possibilités futures d'arriver à plus de réalisme, explorées précédemment). Du coup on n'arrive pas à ne pas en parler... et on a du mal à avancer ; le fait que régulièrement quelqu'un qui découvre ce fil repose sans cesse les mêmes questions est à mon avis symtomatique, non pas qu'il y ait un complot monté contre l'avancement de ce fil, mais que la façon dont on s'est fixé des objectifs ne permet pas d'avancer...?
Alors là, promis, aucun complot ! J'ai trouvé ce sujet intéressant, mais un peu trop tranché dès le départ.
Et puis sur un forum, de toute manière il ne faut pas (trop) s'attendre à ce que le fil se déroule sans aucun noeud... c'est l'essence même d'un forum, échanger, partager, débattre, pour que chacun (ceux qui y participent et ceux qui le lisent) se forge sa propre opinion :wink:

PLaddict
 
Messages: 23
Inscription: 24 Avr 2009 15:10
  • offline

Message » 14 Mai 2009 12:02

Philippe Muller a écrit:
PLaddict a écrit:
Philippe Muller a écrit:...
Si l'on parle de sons totalement électroniques, certaines musiques en sont composées, on peut dire que la haute-fidélité est possible. Recréer les conditions exactes de la création de ces musiques est tout à fait réalisable. Donc l'appellation n'est pas usurpée. Elle ne s'applique simplement pas à tout.
...

Oui mais voilà, on ne parle pas (que) de sons totalement électroniques... :wink:

merci de me le rappeler

Philippe Muller a écrit:La qualité sonore n'est pas incompatible avec la notion de luxe et de beauté de l'objet. J'y suis sensible comme tout le monde. Entre deux amplis aussi bons l'un que l'autre, je n'hésiterai pas. Si mes moyens me le permettent, je prendrai celui que je trouve le plus beau. Certains font le contraire par principe.

On parle là de deux choses différentes (bien que liées), et la confusion vient de l'appellation "Haute-Fidélité". Soit on l'emploi pour définir les qualités de reproduction intrinsèques d'un équipement, soit on l'emploi pour définir un "milieu". En essayant d'être cohérent quand j'expose mon point de vue, cohérent également avec le sujet de ce topic, je n'ai pris en compte que le premier aspect de l'appellation "Haute-Fidélité", qui ne tient compte que de l'aspect qualitatif. Un peu dans l'esprit des test ABX si j'ai bien compris (je n'y ai jamais participé, et puis c'est un autre sujet...).

ce sont deux choses différentes qui ne sont pas liées.


Philippe Muller a écrit:...
Ce n'est parce que ça ne sera jamais l'exacte copie qu'il faut appeler les choses par un autre nom. Il faut retenir le côté relatif des choses.
...


C'est exactement ce que je pense, mais pas du tout ce qui semblait être l'objet de ce topic. Nous sommes donc d'accord. :D

Je crois que je vais retourner à l'école pour apprendre à m'exprimer. Ou bien, vous n'avez pas vraiment fait l'effort de lire l'essentiel



La difficulté avec un sujet assez long, c'est que les intervenants de dernière heure ne se sont pas farcis toutes les pages et viennent parfois plomber la discussion par des retours en arrière incessants. Je suis désolé d'être aussi direct mais parfois, on a l'impression de revenir au point de départ.

Le sujet du topic concerne la définition de ce qu'est haute-fidélité et pas un point sur la situation de la fidélité de nos jours. Bien entendu, on n'y échappera pas mais je tiens à faire le chemin à l'envers, partant du modèle et non de sa pâle copie.

On peut parler de fidélité si ce que l'on écoute ou ce que l'on voit peut être comparé au modèle sinon c'est subjectif. Les audiophiles confondent "ressemblant" et "fidèle" quand ils parlent de reproduction et ils ont tort. C'est justement parce que les mots sont utilisés sans rigueur que l'on finit par ne plus avancer car chacun finit par avoir raison.

Avant d'être fidèle, il faut passer par les étapes intermédiaires, c'est une évidence. Mais pour évoluer, il faut savoir où aller.

Désolé d'avoir plombé la discussion, ce n'était vraiment pas mon but. :oops:
PLaddict
 
Messages: 23
Inscription: 24 Avr 2009 15:10
  • offline

Message » 14 Mai 2009 15:27

à PLaddict : je sais qu'il n'y a pas de complot, c'est ce que je voulais dire.

Pour en revenir au sujet de ce fil : si on cherche à définir ce qu'est la haute-fidélité idéale, et si on tombe d'accord sur le fait que la haute-fidélité c'est reproduire exactement, grâce à une chaîne d'éléments électroacoustiques, ce qui est produit par de vrais instruments ; si de surcroît, on considère que la stéréo n'est pas un moyen qui permette d'arriver à la haute-fidélité... alors je ne vois pas comment on va pouvoir se passer de parler d'enregistrement.

On a parlé des techniques permettant d'exploiter différemment (avec plusieurs points 'émission de la chaine et un processeur ad hoc) une bande stéréo deux canaux ; ça a été invalidé par le fait que la stéréo ne suffit pas de toutes façons.

On en a conclu (corrigez moi si je me trompe) qu'une solution serait peut-être de multiplier les points d'émissions (dans la chaine hifi) et qu'il fallait obligatoirement (car la stéréo n'est pas bonne) corréler ça à la multiplication des points d'enregistrement.

Expliquez-moi donc comment on va encore pouvoir parler de haute-fidélité "idéale", c'est à dire ne se basant pas sur les imperfections des voies technologiques actuellement explorées, sans parler de l'enregistrement ? :-?
popette59
 
Messages: 2455
Inscription: 17 Juin 2008 19:11
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:14

popette59 a écrit:Expliquez-moi donc comment on va encore pouvoir parler de haute-fidélité "idéale", c'est à dire ne se basant pas sur les imperfections des voies technologiques actuellement explorées, sans parler de l'enregistrement ? :-?


On part du principe que l'on dispose d'enregistrements hautement fidélisables. Il me semble que ça a eté évoqué dans le sujet.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message