Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Débat sur les blockbusters

Message » 24 Mar 2018 20:58

jacko a écrit:
Coxwell a écrit:
A moins qu'il estime que 1h48 soit trop long :mdr:
Je ne lui en voudrais pas, j'ai tenu 40 mn devant, ce qui représente déjà une prouesse à mon sens :idee:


Je viens de regarder Justice League BR UHD US.
Le film fait 2h ? Je n'ai pas cherché à savoir si il s'agit d'un montage moins "massacré".

Personnellement le film ne m'a pas paru plus mauvais (ou bon) qu'un Marvel et dans la bonne lignée d'un blockbuster classique.

Techniquement si la bande son est excellente, l'image ne m'a pas semblé extraordinaire.
Bien que la dynamique soit maîtrisée : scènes sombres lisibles et pics lumineux qui ne sont pas éblouissants, la définition n'a rien de particulier.
Visuellement parlant c'est bien sans plus.
Scénaristiquement parlant c'est un film de super héros ni plus ni moins.

Peut-être l'avantage de lire de très mauvais avis avant visionnage : on s'attend au pire ... au mieux c'est une bonne surprise, à contrario on aura été prévenu !


C'est surtout un film de superhéros sans âme issu d'une écurie à défaut d'un auteur, sans personnalité, sans prise de risque dans un traitement scénaristique audacieux et réflexif. Tout ce que sont devenus les superhéros produits à la chaîne par des manufactures cinématographiques. Un film suit l'autre sans aspérités, dans une formule lisse et convenue où l'écriture des personnages manque de relief. Je passe sur les films entièrement tournés sur fonds vert/bleu, dans une plastique totalement artificielle, avec cette fluidité de l'action numérique qui empêche réellement d'y sentir un quelconque rapport au monde physique et de sa matière.
En même temps, les spectateurs consomment du superhéros comme ils consomment du big mac : ils ont tellement été abreuvés d'un produit -bas de gamme - rabattus sans cesse que désormais, constater un changement de recette leur serait particulièrement troublant voire décevant :idee:
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Mar 2018 20:58

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Mar 2018 22:03

Plutôt d'accord avec toi Coxwell sur les films de super-héros ... sauf sur la fin :) cf. Logan qui sort vraiment du lot. J'attends également de voir les New Mutants qui semble bénéficier d'un traitement particulier plutôt sombre et torturé ... Peut-être (j'espère) qu'une nouvelle génération de films de super-héros va naître :)
Nous avions déjà de belles réussites avec Watchmen, V for Vendetta (je sais qu'il n'a pas fait l'unanimité et ce n'est pas vraiment un super-héros mais un personnage de comics), Kick-Ass, ... les premiers Marvel étaient tout de même pas mal, même s'ils ont peut-être un peu vieilli aujourd'hui (X-men, Spider-man, ...).

La configuration dans mon profil


"Remember, remember, the 5th of November."
Danam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 18009
Inscription Forum: 12 Fév 2002 2:00
Localisation: Près de Paris
  • offline

Message » 24 Mar 2018 22:42

Coxwell a écrit:
jacko a écrit:
Je viens de regarder Justice League BR UHD US.
Le film fait 2h ? Je n'ai pas cherché à savoir si il s'agit d'un montage moins "massacré".

Personnellement le film ne m'a pas paru plus mauvais (ou bon) qu'un Marvel et dans la bonne lignée d'un blockbuster classique.

Techniquement si la bande son est excellente, l'image ne m'a pas semblé extraordinaire.
Bien que la dynamique soit maîtrisée : scènes sombres lisibles et pics lumineux qui ne sont pas éblouissants, la définition n'a rien de particulier.
Visuellement parlant c'est bien sans plus.
Scénaristiquement parlant c'est un film de super héros ni plus ni moins.

Peut-être l'avantage de lire de très mauvais avis avant visionnage : on s'attend au pire ... au mieux c'est une bonne surprise, à contrario on aura été prévenu !


C'est surtout un film de superhéros sans âme issu d'une écurie à défaut d'un auteur, sans personnalité, sans prise de risque dans un traitement scénaristique audacieux et réflexif. Tout ce que sont devenus les superhéros produits à la chaîne par des manufactures cinématographiques. Un film suit l'autre sans aspérités, dans une formule lisse et convenue où l'écriture des personnages manque de relief. Je passe sur les films entièrement tournés sur fonds vert/bleu, dans une plastique totalement artificielle, avec cette fluidité de l'action numérique qui empêche réellement d'y sentir un quelconque rapport au monde physique et de sa matière.
En même temps, les spectateurs consomment du superhéros comme ils consomment du big mac : ils ont tellement été abreuvés d'un produit -bas de gamme - rabattus sans cesse que désormais, constater un changement de recette leur serait particulièrement troublant voire décevant :idee:


Franchement ce n'est pas pire que le reste ... un film de commande ... mais la majorité des blockbuster ne dépassent pas ce niveau non plus.
Il est évident que si l'on veut du mieux en terme de narration et de jeux d'acteur il faut regarder ailleurs.

Si l'on devait évaluer la sous exploitation du monde des super héros je serai aussi modéré que Danam car il n'y a pas que des bouses.
Mais tout de même déçu ... car il y a de quoi faire et faire mieux. Certaines adaptations sont lamentable et une vraie trahison vis à vis du potentiel du comics (y compris côté série TV), Constantine par exemple ... heureusement la série TV relève le niveau et est plus proche de la bédé.
Ou encore "Wanted" ... le film n'a rien à voir avec le Comics et de trèèèès loin !
Côté Marvel (dont j'ai laissé de côté les comics depuis des années) possède encore des story arc inexploré pourtant ambitieux et qui pourraient donner naissance à des films fabuleux. "House of M" ou encore "Secret Invasion" et le personnage de Sentry ! Si seulement !
Aller, une adaptation de "the Boyz" et là on aura un ovnis qui brise les archétypes des super héros ... avec des références connues détournées sans complexes ni aucune retenues ... politiquement totalement incorrecte ! A lire, c'est une merveille !

La configuration dans mon profil


Tout peut se mesurer et se calibrer du moment qu'on dispose des bons outils.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 37032
Inscription Forum: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 25 Mar 2018 9:31

Danam a écrit:Plutôt d'accord avec toi Coxwell sur les films de super-héros ... sauf sur la fin :) cf. Logan qui sort vraiment du lot. J'attends également de voir les New Mutants qui semble bénéficier d'un traitement particulier plutôt sombre et torturé ... Peut-être (j'espère) qu'une nouvelle génération de films de super-héros va naître :)
Nous avions déjà de belles réussites avec Watchmen, V for Vendetta (je sais qu'il n'a pas fait l'unanimité et ce n'est pas vraiment un super-héros mais un personnage de comics), Kick-Ass, ... les premiers Marvel étaient tout de même pas mal, même s'ils ont peut-être un peu vieilli aujourd'hui (X-men, Spider-man, ...).


Les dernières références citées, que je considère comme étant tout à fait recommandables, ne sont justement pas issues d'une écurie à production de super-héros. À cette époque, ces films étaient des films "indépendants", c'est à dire détachés les uns des autres au sein de l'industrie, avec toute la singularité de leur production, réalisation. L'auteur, le réalisateur a une marge de manœuvre plus importante, et la pression n'est pas la même. Désormais on est dans le syndrome du film d'écurie Marvel / DC, totalement usinés et teflonnisés. Ce sont des films sans aspérités, innocents et inoffensifs. On parle d'un film Marvel ou D.C., de films DCU ou MVU, leurs auteurs n'ayant plus vraiment d'importance. Il suffit de lire les comptes-rendus à propos de la prod de Justice League pour voir que ce n'est malheureusement pas une projection mentale. Nous sommes loin du traitement très personnel de films comme Batman returns ou même d'un Darkman.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 10:30

Lorsqu'on commence à te vendre un film par le fait qu'il aura couté un demi-milliard de $ hors marketing comme le prochain Infinite war, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il exprime quoique ce soit de particulier
Comme le dit l'adage quand on veut faire des millions, on ne prend pas position.

jacko a écrit:
Coxwell a écrit:
C'est surtout un film de superhéros sans âme issu d'une écurie à défaut d'un auteur, sans personnalité, sans prise de risque dans un traitement scénaristique audacieux et réflexif. Tout ce que sont devenus les superhéros produits à la chaîne par des manufactures cinématographiques. Un film suit l'autre sans aspérités, dans une formule lisse et convenue où l'écriture des personnages manque de relief. Je passe sur les films entièrement tournés sur fonds vert/bleu, dans une plastique totalement artificielle, avec cette fluidité de l'action numérique qui empêche réellement d'y sentir un quelconque rapport au monde physique et de sa matière.
En même temps, les spectateurs consomment du superhéros comme ils consomment du big mac : ils ont tellement été abreuvés d'un produit -bas de gamme - rabattus sans cesse que désormais, constater un changement de recette leur serait particulièrement troublant voire décevant :idee:


Franchement ce n'est pas pire que le reste ... un film de commande ... mais la majorité des blockbuster ne dépassent pas ce niveau non plus.
Il est évident que si l'on veut du mieux en terme de narration et de jeux d'acteur il faut regarder ailleurs.

Si l'on devait évaluer la sous exploitation du monde des super héros je serai aussi modéré que Danam car il n'y a pas que des bouses.
Mais tout de même déçu ... car il y a de quoi faire et faire mieux. Certaines adaptations sont lamentable et une vraie trahison vis à vis du potentiel du comics (y compris côté série TV), Constantine par exemple ... heureusement la série TV relève le niveau et est plus proche de la bédé.
Ou encore "Wanted" ... le film n'a rien à voir avec le Comics et de trèèèès loin !
Côté Marvel (dont j'ai laissé de côté les comics depuis des années) possède encore des story arc inexploré pourtant ambitieux et qui pourraient donner naissance à des films fabuleux. "House of M" ou encore "Secret Invasion" et le personnage de Sentry ! Si seulement !
Aller, une adaptation de "the Boyz" et là on aura un ovnis qui brise les archétypes des super héros ... avec des références connues détournées sans complexes ni aucune retenues ... politiquement totalement incorrecte ! A lire, c'est une merveille !

Perso je citerai Logan on est à des années lumières d'Old Man Logan dans le fond comme qualitativement

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30922
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 25 Mar 2018 10:35

Darkhan a écrit:Lorsqu'on commence à te vendre un film par le fait qu'il aura couté un demi-milliard de $ hors marketing comme le prochain Infinite war, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il exprime quoique ce soit de particulier
Comme le dit l'adage quand on veut faire des millions, on ne prend pas position.


Ce n'est pas tout à fait vrai. Il y a nombre d'exemples de films ayant un propos et une proposition de cinéma tout à fait intéressante pour l'art et dont la machinerie hollywoodienne (et financière) est pourtant colossale. Les films de Nolan en sont quelques exemples variés. On pourrait en citer d'autres dans le passé qui, rapportés en monnaie constante ont été des machineries non stériles sur la plan artistique. Ben Hur ou Cléopâtre en font partie. Ce n'est pas tant la quantité d'argent que l'évolution de la production en général et des attentes du public qui y sont pesées, et étalonnées, trop, malheureusement.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 10:43

Je me dis quand meme que quant on se retrouve en situation de devoir citer des exemples du temps où mes arrières-grand-parents étaient encore de ce monde (paix à leur ames), c'est qu'il y a quand meme un soucis :siffle:
PS : Tu aurais put citer Blade Runner 2049 et j'aurais peut etre put etre d'accord :mdr:
Ce film est une abérration dans l'industrie hollywoodienne. Une pure folie collective

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30922
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 25 Mar 2018 10:50

Darkhan a écrit:Je me dis quand meme que quant on se retrouve en situation de devoir citer des exemples du temps où mes arrières-grand-parents étaient encore de ce monde (paix à leur ames), c'est qu'il y a quand meme un soucis :siffle:
PS : Tu aurais put citer Blade Runner 2049 et j'aurais peut etre put etre d'accord
Ce film est une abérration dans l'industrie hollywoodienne. Une pure folie collective


J'ai cité des exemples anciens et plus récents :idee:
A mon sens, cela révèle simplement un changement de prise de risques et un gros problème vis à vis du positionnement artistique des majors récents. Même Warner, par le passé, prenait davantage de risques avec des productions coûteuses et pourtant issues d'une démarche que l'on peut tout à fait assimilée à celle d'une réalisation d'auteur.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 10:54

Alors je suis à 100% d'accord avec toi sur la question de la prise de risque
Et c'est d'ailleurs tout ce qui fait le beurre de plate forme comme Amazon Prime Video, Netflix ou autres aujourd'hui en recherche de contenus originals propre
Ils signent et accordent des budgets à à peu prés n'importe qui auraient un projet qui tient debout un minimum

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30922
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:00

Darkhan a écrit:Alors je suis à 100% d'accord avec toi sur la question de la prise de risque
Et c'est d'ailleurs tout ce qui fait le beurre de plate forme comme Amazon Prime Video, Netflix ou autres aujourd'hui


Oui, mais à l'inverse, de ce que je vois des productions 100% Netflix, je reste prudent sur la qualité des projets. D'une certaine manière, la liberté pleine et entière n'est pas toujours synonyme de qualité. Les studios, quand ils donnaient aussi davantage de liberté créatrice, savaient aussi aiguiller, accompagner le réalisateur, ils avaient un regard extérieur issu d'une longue expérience dans le domaine du cinéma et auprès des publics. Netflix est jeune et l'absence parfois d'un encadrement bienfaisant peu faire considérablement défaut. Il suffit de voir Mute pour se rendre compte qu'un tel film, même chez un studio soutenant les créateurs ne seraient pas sorti en l'état. Le film manque considérablement de regard auto critique sur sa vacuité générale. L'artiste s'est laissé enivré par sa propre liberté à défaut d'être un peu mieux accompagné dans sa démarche. On peut imaginer que la situation change dans le temps et que Netflix tirera une expérience d'encadrement plus positive d'un auteur dans son projet.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:16

Le fait de prendre des risques a aussi un sens
Cela veut aussi dire qu'il y aura aussi quelques déchets
Ex : Bright, The 6 ridiculous ,..etc

Personnellement Je remplacerai ton terme d'encadrement positif par accompagnement
Pour Mute je suis d'accord que Duncan Jones nous a habitué à mieux. On sent que sur le film il manque parfois de distance pour avoir une vue d'ensemble et d'une petite tape sur l'epaule pour l'y aider
Pour Bright le concept de base est certe déjà vu mais avait du potentiel. Mais David Ayer est livré totalement à lui meme

Mais on l'a vut aussi sur Annihilation d'Alex Garland, un autre film imparfait, que la question de laisser le final cut au réalisateur et de la prise de risque est une question prégnante aujourd'hui. D'ailleurs tout le procéssus qui a mené le film à passer par Netflix pour sa diffusion l'illustre trés bien

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30922
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:30

Darkhan a écrit:Le fait de prendre des risques a aussi un sens
Cela veut aussi dire qu'il y aura aussi quelques déchets
Ex : Bright, The 6 ridiculous ,..etc

Personnellement Je remplacerai ton terme d'encadrement positif par accompagnement
Pour Mute je suis d'accord que Duncan Jones nous a habitué à mieux. On sent que sur le film il manque parfois de distance pour avoir une vue d'ensemble et d'une petite tape sur l'epaule pour l'y aider
Pour Bright le concept de base est certe déjà vu mais avait du potentiel. Mais David Ayer est livré totalement à lui meme

Mais on l'a vut aussi sur Annihilation d'Alex Garland, un autre film imparfait, que la question de laisser le final cut au réalisateur et de la prise de risque est une question prégnante aujourd'hui. D'ailleurs tout le procéssus qui a mené le film à passer par Netflix pour sa diffusion l'illustre trés bien


Accompagnement, c'est aussi le terme que j'évoquais, encadrer n'est pas censurer par ailleurs, c'est définir un espace sain dans lequel on peut travailler un projet avec une direction et un axe fort. Les deux (accompagner et encadrer) me semblent aller de pair à mon sens. Il n'y a rien de pire que de demander à un étudiant en cinéma : "réaliser un court-métrage au choix, ce que vous voulez" plutôt que "réaliser un court-métrage avec pour thème ou axe...", surtout si on cherche à le faire progresser et à maîtriser une certaine grammaire, des règles et des apprentissages en général. Alors certes il ne s'agit pas de dicter un thème à un réalisateur chevronné, mais l'idée de l'accompagner de par son expérience et son regard de producteur, extérieur à la gestation de l'artiste me paraît fondamentale.
Je n'ai pas vu Bright ni Annihilation (je le verrai prochainement), mais Okja m'a fait exactement le même effet que Mute, la niaiserie commune et le militantisme scabreux en sus (dans sa deuxième partie). Le film est bancal et très mal géré dans sa partie "américaine". J'émets les mêmes réserves au sujet de l'accompagnement de ce film que pour Mute.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:32

Darkhan a écrit:Le fait de prendre des risques a aussi un sens
Cela veut aussi dire qu'il y aura aussi quelques déchets
Ex : Bright, The 6 ridiculous ,..etc

Personnellement Je remplacerai ton terme d'encadrement positif par accompagnement
Pour Mute je suis d'accord que Duncan Jones nous a habitué à mieux. On sent que sur le film il manque parfois de distance pour avoir une vue d'ensemble et d'une petite tape sur l'epaule pour l'y aider
Pour Bright le concept de base est certe déjà vu mais avait du potentiel. Mais David Ayer est livré totalement à lui meme

Mais on l'a vut aussi sur Annihilation d'Alex Garland, un autre film imparfait, que la question de laisser le final cut au réalisateur et de la prise de risque est une question prégnante aujourd'hui. D'ailleurs tout le procéssus qui a mené le film à passer par Netflix pour sa diffusion l'illustre trés bien


Et comme on dit, il ne faut jamais laisser sortir seul un petit enfant :idee:
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:43

:ane:

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30922
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 25 Mar 2018 11:48

ou comme le disait Pierre Dac: "Laissez un enfant sauter par la fenêtre .... il ne recommencera jamais" :wink:

TEE (grand amateur de SF depuis les sixties, qui regarde TOUT ce qui passe, et qui en voit passer des bouses)

La configuration dans mon profil


Le HC c'est une passion, ça permet d'apprendre le bricolage, l'électricité, la maçonnerie, mais ça n'entretient pas le bronzage ....
transeuropexpress
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4085
Inscription Forum: 04 Sep 2003 22:08
Localisation: oise mais frontière val d'oise
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message