Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°11

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°11

13 Hours

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Paramount Pictures // Date de sortie : 11 juin 2019

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Étonnamment critique envers la bureaucratie américaine, ce film de guerre dopé à la testostérone est un western contemporain au réalisme frappant et à la tension durable, qui sort l’artillerie lourde lors d’affrontements mémorables.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Dolby Vision lumineux)

Du Michael Bay pur jus avec une définition affûtée, un piqué ciselé, des détails irréels, des couleurs chaudes ultra-saturées, des contrastes poussés au max et des noirs d’une profondeur abyssale. Encore supérieures à celles de son homologue HD, les images délivrées par ce 4K Ultra HD se démarquent par des textures plus raffinées (les traits du visage, les blessures, l’équipement militaire, les décombres), une palette colorimétrique élargie qui ajoute de la vibrance à de nombreuses teintes (le bleu du ciel, l’orange des flammes), des blancs plus solides, des noirs améliorés et des sources lumineuses beaucoup plus intenses (la lumière du jour, l’éclairage artificiel, la chaleur des feux, etc.). Un top démo absolu.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Un mixage guerrier dynamique, ample et d’une précision d’orfèvre où ça explose et défouraille à tout-va. Les effets comme les ambiances s’invitent sur toutes les enceintes, le score est épique à souhait et les basses sont colossales. Même si efficace, la VF (à l’ampleur moindre et aux surrounds moins détaillés) ne peut rivaliser avec la VO qui nous plonge littéralement en plein cœur de l’action. De toute façon, ce n’est que sur cette dernière que la scène de hauteur s’active (des avions, des ventilateurs, des coups de feu, des explosions, des bombardements, des débris et j’en passe). Et ce serait dommage de s’en passer lorsque l’on sait que ce n’est pas la dernière à monter au front. Un top démo de tous les instants.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :