Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°11

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°11

Fast and Furious 6

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 28 mars 2017

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD HR 7.1), Anglais DTS Headphone:X, Français (VFQ) DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Ce sixième opus qui n’appuie à aucun moment sur la pédale de frein et qui semble vouloir repousser les limites du genre, est un film d’action époustouflant à la mise en scène nerveuse, au rythme scotchant (est-il équipé d’un kit nitro ?) et aux acteurs charismatiques dont le scénario, malheureusement dépourvu ni de clichés ni d’incohérences, n’est qu’un prétexte à aligner les belles carrosseries et les scènes d’action (poursuites en véhicules, fusillades et combats à mains nues) toutes plus hallucinantes les unes que les autres jusqu’à un final phénoménal. Rendez-vous est pris pour le prochain épisode.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Expert HDR)

S’il améliore l’image du transfert HD qui ne souffrait d’aucune baisse de régime, ce 4K Ultra HD n’est malheureusement pas exempt de défauts. Les noirs sont en effet décevants car légèrement délavés par endroits et de nombreux plans souffrent de la présence d’aliasing. Mais heureusement la précision y est encore plus chirurgicale (les tissus des vêtements) avec une définition renversante (les détails des environnements) et une profondeur de champ d’enfer, la palette colorimétrique déjà bien lustrée de base gagne en fermeté (les nuances des carrosseries) et les sources lumineuses profitent d’une intensité nouvelle (les phares, l’éclairage urbain, les moniteurs, la lumière du jour).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)

Des pistes sonores ravageuses qui en ont sous le capot avec une dynamique ayant de la reprise (moins en VF), une spatialisation détonante (beaucoup plus large en VO), des effets autoritaires (les coups de feu), des surrounds sur-animés et des basses vrombissantes. Bien évidemment, seule la piste DTS:X profite de la composante verticale qui vient régulièrement soutenir l’action (la musique, des explosions, des échos, des « vols » de voitures, les réacteurs d’un avion, etc.).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :