Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

A Star Is Born (UBD)

Provenance : France
Éditeur : Warner Bros.
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.40 – 2K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Volontairement imparfaites avec sa fine couche de grain, certaines zones du cadre moins nettes, ses effets de « lens flare » et ses contrastes parfois faiblards, ces images numériques au cachet très filmique (l’usage d’optiques anamorphiques et le chef op Matthew Libatique y sont pour beaucoup dans cet aspect-là) n’en restent pas moins de toute beauté et ne souffrent ni d’un manque de lisibilité lors des scènes sombres ni de fourmillement. Et pour profiter d’une expérience plus solide c’est vers ce 4K Ultra HD qu’il faut se tourner. Car si la définition et le piqué n’en sortent pas beaucoup plus grandis malgré une finesse accrue (c’est visible sur les détails de la peau ou les textures des vêtements), la vibrance supplémentaire des couleurs (des tons chairs plus chaleureux et des primaires plus vives), l’éclat ajouté aux sources lumineuses (cf. les spots sur scène) et l’affermissement des contrastes (la richesse étendue des noirs) poussent le Blu-ray vers la sortie des charts.
Qualité audio : Image
La dynamique endiablée, la puissance des basses (qui ne grondent pas), la proximité incroyable des artistes, la présence palpable de la foule et la spatialisation minutieuse des instruments procurent aux scènes musicales une ampleur, une pêche et un réalisme sans commune mesure. Mais il n’y a pas que ça ! Des acouphènes de Jackson Maine (à « apprécier » de préférence en Dolby Atmos) aux ambiances de la vie de tous les jours, il est difficile voire impossible de ne pas être happé par ce mixage hautement immersif… surtout si vous optez pour les pistes Dolby Atmos (avec en sus quelques effets de hauteur bien audibles lors des concerts).

————————————————–

Partager :